Notez des films
Mon AlloCiné
    Gérardmer 2018 - Jour 3 : loups-garous, zombies... les monstres au rendez-vous
    Par Léa Bodin — 3 févr. 2018 à 09:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    En ce troisième jour de festival, au bord du lac de Gérardmer, les monstres étaient au rendez-vous, en compétition comme hors compétition, dans "Les Bonnes Manières", "La Nuit a dévoré le monde" et "Chasseuse de géants".

    Laurent Champoussin

    Hier, troisième jour du festival, le public a découvert trois nouveaux films de la compétition, Les Bonnes Manières, Chasseuse de géants et Revenge, ainsi que La Nuit a dévoré le monde hors compétition. Une chose est sûre, les monstres étaient de la partie. Si vous aimez les loups-garous attachants, les zombies avides de sang et les géants, cette journée était pour vous. 

    Les Bonnes Manières

    Clara, une infirmière solitaire de la banlieue de São Paulo, est engagée par la riche et mystérieuse Ana comme la nounou de son enfant à naître. Alors que les deux femmes se rapprochent petit à petit, la future mère est prise de crises de somnambulisme...

    Fable sociale et politique sur la différence et la maternité, Les Bonnes Manières impressionne par sa mise en scène impeccable et le travail époustoufflant sur les décors. Sa construction en deux parties autour d'un point de rupture qui marque le premier climax du film peut déstabiliser, mais les effets spéciaux - le loup-garou en tête - sont très réussis et les personnages se révèlent à la fois troublants et touchants. Le film sortira dans les salles le 21 mars prochain. 

    Les Bonnes Manières Bande-annonce VO

     

    Chasseuse de géants

    Barbara est une adolescente solitaire différente des autres, et en conflit permanent avec son entourage. Ses journées au collège sont rythmées par les allers-retours entre le bureau du proviseur et la psychologue. Aux sources de l’inquiétude des adultes qui veillent sur elle, il y a son obsession pour les Géants, des créatures fantastiques venues d’un autre monde pour semer le chaos. Armée de son marteau légendaire, Barbara s’embarque dans un combat épique pour les empêcher d’envahir le monde… 

    Préparez les mouchoirs, le parcours initiatique de cette gamine qui tient à s'évader du monde coûte que coûte ne vous laissera pas indemne. Il y a du Guillermo del Toro dans ce film généreux produit par Chris Colombus, dont la sortie est prévue pour le mois de juin. 

     

    Revenge

    Trois riches chefs d’entreprise quarantenaires, mariés et bons pères de famille se retrouvent pour leur partie de chasse annuelle dans une zone désertique de canyons. Un moyen pour eux d’évacuer leur stress et d’affirmer leur virilité armes à la main. Mais cette fois, l’un d’eux est venu avec sa jeune maîtresse, une lolita ultra sexy qui attise rapidement la convoitise des deux autres... Les choses dérapent... Dans l'enfer du désert, la jeune femme laissée pour morte reprend vie... Et la partie de chasse se transforme en une impitoyable chasse à l'homme...

    Coralie Fargeat s'amuse de la beauferie du male gaze dans ce rape & revenge au décor atypique. Si vous espérez du gore, vous ne serez pas déçu par le final de cette série B à la photographie très travaillée qui sort en salle ce mercredi après avoir fait le tour des festivals. 

     

    La Nuit a dévoré le monde

    En se réveillant ce matin dans cet appartement où la veille encore la fête battait son plein Sam doit se rendre à l’évidence : il est tout seul et des morts vivants ont envahi les rues de Paris. Terrorisé, il va devoir se protéger et s'organiser pour continuer à vivre. Mais Sam est-il vraiment le seul survivant ?

    Bien que présenté hors compétition, ce premier film tout à fait bluffant de Dominique Rocher adapté du roman de Pit Agarmen, alias Martin Page, qui sort de 7 mars, aurait parfaitement eu sa place en compétition. Voici 3 bonnes raisons de le voir : 

    • Pour le travail d'adaptation au médium cinématographique, qui est remarquable. 
    • Pour la performance d'Anders Danielsen Lie, que l'on avait découvert dans Oslo, 31 août, qui est de chaque plan du film et qui nous scotche de bout en bout. 
    • Parce que le film parvient à renouveler le genre du film de zombie en apportant une vraie proposition, dans la manière de représenter les zombies eux-mêmes, notamment, et sans tomber dans les facilités et les poncifs du genre, tout en en respectant les codes. 

     

    Et n'oubliez pas de garder un oeil ouvert sur l'actualité du festival, que vous pouvez toujours retrouver par ici ! 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Docteur_Kino
      heureusement qu'il y allociné ... pour parler de Gerardmer... lol
    • Elisariel
      Ouh la !Les bonnes manières m'intéresse.
    • MickDenfer
      c'est génial ! :p
    • L'irrationnel
      Toujours des films calmes à Gerardmer
    Voir les commentaires
    Back to Top