Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Saturday Night Live se paie Catherine Deneuve et Brigitte Bardot
    Par C.C. — 5 févr. 2018 à 15:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Les deux icônes du cinéma français ont été moquées par le Saturday Night Live, après avoir exprimé des avis critiques à l'encontre du mouvement #MeToo.

    Le SNL se moque de Brigitte Bardot et Catherine Deneuve
    Le 9 janvier dernier dans le journal Le Monde, Catherine Deneuve signait avec 99 autres femmes une tribune défendant "une liberté d'importuner, indispensable à la liberté sexuelle", estimant notamment que les hashtags #BalanceTonPorc et #MeToo étaient "une invitation à la délation" et qu'elle ne souhaitait pas suivre ce qu'elle qualifiait alors "d'effet de meute".

    Quelques jours plus tard, elle était imitée par Brigitte Bardot, qui condamnait dans les colonnes de Paris Match "ces actrices qui font les allumeuses avec les producteurs afin de décrocher un rôle", ajoutant qu'à ses yeux les commentaires faits sur son physique étaient "charmants" et en aucun cas qualifiables de "harcèlement sexuel".

    Harcèlement : Catherine Deneuve s'exprime dans Libération au sujet de la tribune du Monde

    Ces propos tenus par les deux icônes n'avaient pas manqué de faire parler, en France tout d'abord, mais également de l'autre côté de l'Atlantique, où des journaux tels que le New York Times avaient vivement condamné la teneur de ces déclarations, obligeant Catherine Deneuve à présenter ses excuses à toutes les victimes d'abus.

    Il n'en fallait dès lors guère davantage au Saturday Night Live pour s'en inspirer, et c'est pourquoi la dernière émission en date de l'irrévérencieuse émission s'est payée Catherine Deneuve et Brigitte Bardot (respectivement interprétées par les humoristes Cecily Strong et Kate McKinnon) sous la forme d'un duo voyant l'actrice du Dernier métro essayait de tempérer les propos extrêmes tenus par son aînée.

    Une séquence déjà mythique que nous vous proposons de découvrir ci-dessus !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • ? Infinity ?
      Bardot et ses propos associés à la vérité c'est bien triste. J'attends les rapports d'enquête que vous devez bien avoir pour justifier ses propos sur les allumeuses.
    • Madolic
      Le problème du manifeste est que la forme à éclipsé le fond... hors les 2 étaient important sur un tel sujet. Et je ne trouve pas que le sketch se moque bcp de Deneuve, Bardo elle mange par contre 😂
    • Madolic
      Il bash pas vraiment Deneuve mais plutôt Bardoen revanche le débat mis à part, la parodie du français est très drôle^^
    • The Last Action Zero
      Message reçu commandant ! Code de lancement nucléaire activé ! Mise à feu dans 5, 4, 3, 2, 1, ignition ! :D
    • David F.
      La vérité blesse à ce que je vois !
    • demoph
      Le titre est complètement erroné. SNL se paie seulement Bardot. Pour Deneuve, c'est nettement plus ambigu. Ils ne sont pas de son avis, il la moque (c'est une émisiion comique) mais il ne la tourne pas en ridicule ou la peigne en folle. Et toute la presse française (j'ai vu 15 titres et pas un qui fasse la différence!) relaie l'info en mettant Deneuve et Bardot dans le même panier alors que le sketch fait attention à ne pas les mettre dans le même sac. Si l'humour américain est trop subtil pour notre presse, quelle presse avons-nous?
    • demoph
      Relis les propos de Bardot, et c'est pas sa première sortie de route. Pour Deneuve, c'est une autre histoire, mais le sketch montre bien que seule la position de Bardot est indéfendable.
    • demoph
      Regarde le sketch plutôt que de juger sur un titre faussement journalistique. Le sketch distingue clairement Deneuve et Bardot. Et une partie de l'humour vient du fait que Deneuve est embarassée d'être avec Bardot.
    • wem
      Ca en dit long sur la méconnaissance des Américains totalement embourbés dans leur cirque médiatique sur le sujet. Ont-ils même eu accès au texte très droit et juste de Deneuve dans Libé ? La ranger auprès de Bardot est hors propos. Devenez plus subtils, SNL, comme Meryl Streep l'a été en parlant de Catherine Deneuve lors de sa promo en France.
    • CaptainMCU
      Affligeant, mettez leur un gode là où je pense pour calmer ces hystériques.
    • Quackerjack
      Géniale Kate McKinnon, comme d'habitude
    • Pelege A.
      ccgyyuuhgy6
    • Chocasse
      L'hypocrisie américaine x)
    • Guillaume B.
      Que certaines formules dans leur discours aient été maladroites (que diraient-ils des commentaires de Lahaie) ou la comparaison avec ce qu'elles ont vécu par rapport à des victimes de faits graves, on peut le critiquer, il y avait moyen de faire mieux.En revanche, sur le fond, elles sont loin d'avoir tort: elles prônent une certaine modération et mesure dans le déballage, afin qu'on ne parte pas dans un extrême anti-homme qui pourrirait par un climat délétère toute relation homme/femme dans le travail.Elles n'ont en aucun cas soutenu les dérives abjectes, les violeurs ou méprisés (en tout cas intentionnellement) les victimes.C'est bien beau de s'en moquer ou de faire un article pour les torpiller dans le times mais leurs propos ont un réel intérêt dans le débat, loin d'être simplement à balayer par de la moquerie. Que des victimes veulent s'exprimer est une saine chose mais on sait très bien que les dérives sont toujours possibles si on suit aveuglément un mouvement et c'est justement ce qu'elles veulent éviter car cela décrédibiliserait au final la cause des femmes de façon générale en fournissant des arguments à leurs détracteurs pour minimiser la pertinence du débat mené.
    • RONICK
      La Brigitte est plutôt ressemblante mais il lui manque quelques rides sur le visage.
    • MickDenfer
      Cassées en une minute !
    • CONANLEBARBARE
      Marrant !
    • Ha'Otep
      Si encore c'était drole, mais en même temps l'humour et les femmes :DOui approche jeune pomme, entre dans le filet :D
    • Tommy Shelby
      Le ridicule également ;)
    • David P.
      Le puritanisme a de beaux jours devant lui
    Voir les commentaires
    Back to Top