Mon AlloCiné
    Solo : A Star Wars Story : George Lucas a fait une petite suggestion lors de sa venue sur le tournage
    Par Raphaëlle Raux-Moreau — 12 févr. 2018 à 14:01
    facebook Tweet

    Lors d'un long entretien avec EW, Ron Howard et Kathleen Kennedy ont dévoilé les coulisses de "Solo : A Star Wars Story", dont une anecdote amusante concernant une visite, plus longue que prévue, de George Lucas sur le plateau...

    The Walt Disney Company France

    "Profite juste de tout", c'est le conseil très avisé que George Lucas, le papa de Star Wars, a donné à Ron Howard. Lors d'un entretien accordé à Entertainement Weekly, le nouveau réalisateur de Solo : A Star Wars Story, second spin-off issu de la célèbre franchise, est revenu longuement sur l'aventure mouvementée du film qui sort dans nos salles le 23 mai prochain.

    Choisi en juin dernier pour remplacer le duo de réalisateurs Phil Lord et Chris Miller, partis à seulement trois semaines de la fin du tournage suite à des divergences créatives avec LucasFilms, Ron Howard a donc repris le flambeau à la toute dernière minute. Et c'est le jour même de son arrivée sur les plateaux que celui qui l'avait dirigé en 1972 sur American Graffiti et qui avait participé à financer son Willow est venu lui rendre une visite amicale avec sa femme Melody. 

    "Il m'a dit de simplement faire confiance à mon instinct, vous savez ? Je sais que, fondamentalement, il a le sentiment que [ces films] sont quelque part d'abord destinés aux garçons de 12 ans même s'il sait que cela s'est étendu bien au-delà et que les fans ont grandi avec la saga d'une manière fantastique. Alors, il n'a pas donné beaucoup de conseils, à l'exception d'un 'Tu vas y arriver'".

    API / BESTIMAGE
    Ron Howard et George Lucas, amis et collaborateurs

    Kathleen Kennedy, la présidente de Lucasfilm, est également revenue sur cette visite en donnant un détail amusant : "Il avait prévu de simplement passer pour dire bonjour et, finalement, il est resté cinq heures. Il y a même un petit moment au cours d'une scène - désolée je ne peux pas vous dire laquelle - mais, lors d'une scène sur le Faucon Millennium, George a proposé : 'Pourquoi Han ne ferait pas juste ça ?".

    Une réplique ? Un geste ? George Lucas a en tout cas suggéré une petite idée qui, aux dires de Kennedy, fera probablement sourire le public : "A ce moment, Ron était près du moniteur et non dans le Faucon et il a dit : 'Oh, mais c'est une super idée'. Il s'est arrêté et a dit : 'George veut que nous fassions ça'. C'était donc plutôt cool. Je crois que George était content, ça lui a permis de revisiter ces personnages et je l'ai trouvé très à l'aise, de toute évidence avec Ron à ses côtés. C'était très amusant pour lui". 

    5 films pensés comme des westerns

    Dans cette même interview à EW, Ron Howard a également évoqué la délicate décision de prendre la suite de Lord et Miller après leur départ. Howard n'avait en effet pas prévu de passer derrière la caméra cette année-là étant donné qu'il était très pris par plusieurs projets de sa boîte de production, Imagine : "J'étais réticent, puis j'ai commencé à sentir que je pourrais aider".

    Pour Howard, il est également important de souligner que le départ de Lord et Miller ne signifie pas qu'ils ont été totalement gommés du résultat : "[Une décision comme ça], c'est dur et décevant pour tout le monde (...) Bien évidemment, l'empreinte de Phil et Chris se retrouve tout le long du film, étant donné tout ce qu'ils ont mis dedans et le temps qu'ils lui ont donné."

    "Solo" se découvrira en salles en mai prochain : 

    Solo: A Star Wars Story Teaser VO

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • heisenberg13
      Tu m’as dit ça sur une autre page ^^
    • Bacta142
      C'est bien ce que je pensais, pas la peine d'aller plus loin puisque ce film est parfait pour toi. J'ai beau égrainer ses défauts, tu trouves toujours une excuse pour les justifier. Tu me diras que je fais pareil avec la prélogie si tu veux, mais du coup pas la peine de continuer. Que cette nouvelle trilogie ait voulu faire ce qu'elle fait, faire de son héroïne une Mary-Sue et tous les autres éléments de scénario cheatés pouvant être justifiés par la Force, très bien. Mais je n'adhère pas, voilà tout. Je n'adhère même pas à ce qu'on ait eu besoin de faire une troisième trilogie (absolument pas nécessaire).
    • Alicia Florrick
      Oui, mais là les témoignages, ça pue la langue de bois au pays des bisounours !
    • Housecoat
      J'ai jamais dit que je n'aimais pas la Prelogie, attention. Le fait que je pointe du doigt ses défauts évidents ne signifie pas que je ne l'apprécie pas (c'est le contraire).Pas du tout, Rey n'est pas une élue, elle n'est personne. C'est juste une fille qui n'a pas eu de chance et que la Force a jeté dans une grande aventure. Faisant au passage une relation miroir avec Kylo Ren qui lui, doit vivre avec le poids d'être de la lignée des Skywalker sans réussir à atteindre la puissance qu'il souhaite avoir qu'il juge lui revenir de droit. Si Johnson transmet le message qu'une simple étincelle puisse faire de grandes choses, c'est pas pour rien. C'est au contraire de cette manière que l'Episode VIII va au-delà de ce que Lucas faisait, en s'affranchissant.Bah écoute. Revois la première demi-heure de l'Episode IV où les deux droïdes se retrouvent par un enchaînement d'événements improbables à se retrouver chez Luke et La Menace Fantôme où Qui-Gon et Obi-Wan doivent fuir sur Tatooine parce que c'était la seule planète où ils ne seraient pas recherchés pour aboutir au seul magasin qui contient à la fois les pièces qu'ils recherchent et l'enfant élu de la Force. Tu constateras que le hasard (ou la Force disons-le) a toujours joué comme élément déclencheur pour lancer l'aventure. Le fait qu'un beau jour, un Stormtrooper parmi des millions se retrouve doté d'une conscience et décide de fuir en entraînant avec lui la seule fille capable de maîtriser la Force dans une aventure qui les mène aux idoles d'anciens temps n'est pas inconcevable. D'aucun diront que la destiné à un drôle de sens de l'humour mais dans le fond c'est ça, chaque épopées qui constitue les Trilogies Star Wars commencent par un événement imprévisible. Si tu n'y crois pas, dans ce cas c'est juste que tu es sceptique et que tu refuses d'y croire, le problème dans ce cas ne provient pas du film mais de toi.Kylo Ren une caricature ? Tu n'as vraiment rien compris aux films. Quant à Snoke, c'est justement sa fonction d'être une caricature.Le film a beau faire perdre de la crédibilité aux méchants, à aucun moment la Résistance n'est susceptible de gagner contre eux, c'est pas comme si le film ne cessait de les montrer en situation de détresse où la moindre erreur les pousse de plus en plus vers l'annihilation totale après tout...
    • Jimbo J.
      c'est moi qui dit ça d'habitude. on se connait ?
    • Bacta142
      Ecoute, je vais pas continuer à débattre et répondre indéfiniment à tes propos puisqu'on ne sera jamais d'accord sur ces films. Tu préfères la nouvelle trilogie et moi la prélogie, ça ne changera rien. Je vais quand même te répondre une dernière fois (pas que je veuille avoir le dernier mot mais si je vois qu'on tourne toujours en rond, je n'en prendrai plus la peine).Si, l'univers Star Wars a acquis sa propre identité, celle d'un western de l'espace ayant sa propre mythologie. Ses deux principales références sont donc le western et l'heroic fantasy. L'innovation ne me pose pas de problème tant que cette saga ne tente pas de parodier grossièrement (et non subtilement, comme ça avait été fait auparavant je trouve) un autre univers. Ce qui me gène surtout dans la scène du casino, ce sont les décors et les costumes, que je trouve trop banals, trop terrestres pour un Star Wars, trop James Bond. Mais concernant l'intention, je ne dis pas que c'était forcément une mauvaise idée.Pour ce qui est de Rey: tu critiquais le fait que Lucas ait fait des Skywalker une famille d'élus dans cette saga, via Anakin. Mais quand tu regardes, Rey est aussi une sorte d'élue, qu'on le dise ou pas ou qu'elle soit une Skywalker ou pas. Bref cette nouvelle trilogie n'est pas allée au-delà de cette notion d'élue destinée à sauver la galaxie.Concernant Poe et Leia, c'est ce que certains fans de ce film ont avancé pour justifier la survie de Leia (pour un temps seulement puisqu'elle ne devrait pas revenir dans le IX): permettre à Poe de revenir dans le droit chemin. Je t'avoue que ça me parait pauvre comme justification pour une telle scène.Quant à Finn, ça me paraît un peu juste comme explication: le fait qu'il n'avait rien vu et donc ne savait rien sur le Premier Ordre. Un peu de développement, notamment de son background, aurait vraiment été bien pour ce personnage en terme de crédibilité. Rien qu'au détour d'un dialogue. Certes, il parle vite fait de ses parents auxquels le Premier Ordre l'a arraché, mais franchement, préposé aux ordures pour un stormtrooper?.. Ils n'ont pas de droïdes pour s'occuper des ordures? Il a bien dû être entraîné au combat, on a bien dû lui laver le cerveau à l'Académie, non? Je veux une explication plus convaincante que symbolique pour comprendre pourquoi lui a déserté et pas un autre. Sinon, je continuerai à ne pas croire au personnage.Enfin, le principal problème de cette nouvelle trilogie, ce sont bien les méchants. Tous les dirigeants mis en avant du Premier Ordre semblent juste être de sombres abrutis. À partir de là, le côté léger prenant le dessus (et je vois plus là une façon de faire rire les enfants plutôt que de leur faire peur, ce qui est une caractéristique de plus en plus commune chez les méchants des films pour enfant de nos jours), les enjeux en sont irrémédiablement moins forts, car l'absence de crainte des méchants (même Snoke qui est une caricature de Palpatine et Kylo Ren depuis qu'il a enlevé son masque et qu'il veut s'allier avec Rey) nous conforte dans l'idée que les gentils n'ont rien à craindre d'eux et finiront par gagner tellement ils sont bêtes.
    • Housecoat
      Bien sûr que si qu'on s'attend à ce que Star Wars fasse des références explicites. Obi-Wan et Vador sont des samouraïs, Han Solo est un cow-boy, l'Empereur est un sorcier tout de noir vêtu et Leïa est une princesse en robe (c'est pas comme si leurs accoutrements ne signifiaient rien après tout). Alors oui, Star Wars a toujours été une saga bien plus subtile qu'elle n'y paraît mais elle s'est tout de même permise des mélanges d'esthétiques assez brutaux. Tu fais d'ailleurs bien de mettre en évidence l'époque car justement, l'Episode VIII se sert des hautes-sphères d'aujourd'hui pour dépeindre son époque comme chaque Trilogie est un miroir de son époque. Si Johnson a voulu dépeindre un milieu corrompu qui se fait une fortune sur le malheur des autres, et bien sa référence aux casinos Monégasques est logique; comme Lucas qui faisait référence à la guerre du Vietnam avec...*soupir*...les Ewoks. Il serait peut-être temps de se dire que l'identité de Star Wars ce n'est pas celle qu'on se fait dans sa tête, c'est celle de n'importe quelle reprise qu'un auteur peut y apporter. Après tout, la saga a toujours été un melting-pot de toute les œuvres culturelles existantes (parce que depuis ses débuts, la créativité dans Star Wars...bah au grand jamais ça n'a été autre chose que de la transformation et de la reprise de références qui ne sont jamais sorti de nulle part). Ce que tu appelles de la trahison, c'est juste un rejet naturel de ce qui est nouveau, c'est compréhensible mais il faut surmonter ça au bout d'un moment car sinon, la saga n'avancera plus du tout.Pas tellement en vérité, c'est même quelque chose d'assez logique. Le truc qui fait que l'aspect cyclique de la saga paraît plus que jamais forcé c'est simplement parce qu'on assiste à sa répétition pour la troisième fois consécutive. Mais à quel moment est-ce que les événements miroirs aux précédentes trilogies expriment la même chose ? Mais surtout, en quoi ne pas faire de Rey une Skywalker est une trahison en sachant que cette troisième trilogie se centre à la fois sur elle et sur le dernier Skywalker en vie ?Tu l'a sors d'où Leia pour lier sa sortie dans l'espace au parcours de Poe ? Et c'est très présomptueux de dire ça de l'Episode IX alors qu'il n'est même pas encore tourné.Pour Finn, tu viens juste de répondre à ta propre critique, c'était sa première mission justement. Avant ça c'était un obscur stormtrooper préposé aux ordures qui n'avait très probablement jamais connu un combat. Il a eu un choc, c'est balot pour le Premier Ordre mais c'est arrivé, voilà tout.Pour le Premier Ordre constitué d'empotés. Je vais pas mentir, c'est vrai qu'ils sont manchots niveau stratégie. Mais quand on regarde bien, à aucun moment on ne les a vendu comme des génies militaires, juste une superpuissance qui doit sa suprématie grâce à des super-armes. Hux ne devait sa prestance dans le VII que pour son côté hitlerien mais c'est vraiment dans l'Episode VIII qu'on le voit faire ses preuves militairement et effectivement...il se rapproche plus d'un chef sadique qu'un général organisé (en soi le côté hitlerien est très respecté sur ce point, c'est le genre qui ordonne qu'on continu de pilonner les vaisseaux d'en face même en sachant que ça ne fera aucun dégât juste pour augmenter la pression psychologique sur l'adversaire, et en soi cette technique a parfaitement fonctionné). En fait, Johnson en a même parfaitement conscience, sinon il ne le tournerait pas autant en ridicule, ne l'aurait pas mit à côté d'un capitaine plus expérimenté que lui (le capitaine du cuirassé du prologue, plus âgé et plus malin) et n'aurait pas mit Snoke le traiter de gros nul quand il a le dos tourné. En fait, il est même suggéré le temps d'une phrase que Snoke le garde juste pour garder la mainmise sur son armée, car après tout Hux parle bien des Stormtroopers comme étant les siens dans l'Episode VII. Et même quand Kylo Ren devient le Suprême Leader, ce dernier le garde en vie alors qu'il n'a pas cessé de lui chercher des crosses et qu'il continu même sur Crait à saper son autorité. Je ne serai pas surpris qu'Abrams exploite ce trait de caractère dans l'Episode IX, et honnêtement ça me plairait bien.Mais pour en revenir aux défauts stratégiques du Premier Ordre. Effectivement, Johnson a exploité une autre manière de les dépeindre après la froideur terrifiante dont ils faisaient preuve dans l'Episode VII et ça les décrédibilise. Après ce point ne me dérange pas dans le sens où la Résistance reste en état de détresse extrême face à leur surnombre et que le sort se referme toujours sur eux minute par minute, c'est plus l'humour intrusif dont Hux en est souvent la victime qui me dérangerait plutôt.
    • Bacta142
      D'un autre côté Padmé serait-elle morte si elle avait été fasciste comme Anakin? Sa mort devait forcément découler d'une opposition idéologique ou morale, car, déjà que penser que Dark Vador ait eu une femme pouvait être bizarre dans la trilogie originale. La question est: est-ce que ça pouvait être autrement?
    • Bacta142
      C'est la ressemblance scénaristique de ces nouveaux films que je rejette, pas la conservation de son identité. Quand tu vois des aliens en smocking dans un casino, excuse-moi mais je trouve ça ridicule. Le côté aliens dans un western de l'espace fonctionnait (surtout en 1977 j'ai envie de dire), puisque les deux genres concordent alors que là, je trouve juste que c'est un mélange des genres vraiment bizarre. Et si le but était que cette séquence ressemble vraiment à James Bond, ben c'est réussi mais on attend pas à ce que Star Wars fasse des références aussi explicites à toutes les sagas du cinéma, que cette saga garde sa propre identité. Après ça n'empêche pas de faire du nouveau en terme d'univers et de scénario, mais en étant créatif et non en cherchant à tout prix à faire des références (et c'est loin d'être la seule). Des références, elle en fait déjà à elle-même! Mais là où ça fonctionnait dans la prélogie (parce qu'après tout l'histoire d'Anakin est une sorte de miroir de celle de Luke), ça fait très forcé sur la nouvelle trilogie, surtout si tu décides de ne pas lier l'héroïne aux Skywalker. Le sens se perd alors à mon goût.Pour ce qui est de Poe et Finn, très bien, je n'ai rien à redire, sauf que ces persos, j'ai juste du mal à les suivre. Que Poe reçoive sa leçon d'humilité, que Leia ait besoin de survivre dans l'espace pour la lui donner, mouais.. Pas sûr que sa personnalité change vraiment après ça, on le reverra faire des looping en criant dans son vaisseau et tirant sur tous les ennemis dans le IX (et peut-être détruire une nouvelle base Starkiller, ça c'était pour mon côté mauvaise langue ;). Quant à Finn, toute la charge symbolique du perso me laisse de marbre tant que je ne sais pas pourquoi un stormtrooper normalement endoctriné s'est rendu compte le jour de sa première mission que c'était mal de tuer des gens. Voilà pourquoi depuis le début, je ne crois pas à ce personnage au point d'être indifférent à ses actions et sa quête d'héroïsme.Enfin, la course-poursuite au ralenti, désolé de qualifier les choses telles qu'elles sont. Faudra que je revois le film un de ces quatre mais c'est vraiment l'impression que ça donne, d'autant qu'on se dit que malgré les boucliers du croiseur de la Résistance, les choses auraient pu être réglées plus rapidement si le Premier Ordre n'était pas constitué d'une belle bande d'empotés dont l'Empire aurait honte.
    • Shulk
      Les jedis n'ont jamais voulu la création d'une armée de clones, c'est d'ailleurs pour ca que Sifo Dyas a passer la commande en secret (et non Dooku, il a juste récupérer et financer le projet sur ordre de Sidious). Seulement, maintenant qu'ils connaissent son existence, et vu comment ils sont débordés, ils acceptent de l'utiliser plus par désespoir qu'autre chose.Quant à Padmé c'est elle qui insiste pour qu'Anakin aille sur Geonosis pour sauver Obi wan. Anakin refuse dans un premier temps car il a recu l'ordre justement de veiller sur elle, mais il se laisse convaincre lorsque Padme lui propose d'y aller tous les 2, ainsi il pourra continuer à veiller sur elle. Et comme Anakin est une tete brulée et est bien trop sur de lui, il pense pouvoir la protéger quoiqu'il arrive, c'est pour ca qu'il accepte. Absolument rien d'incohérent la dedans connaissant le caractère d'Anakin et de Padme.Quant au faux raccord dont tu parles, on peut imaginer qu'Obi wan a fait autre chose entre temps, genre discuter avec les kaminoans.Enfin bref, il y a toujours des explications, il n'y a pas de réelles incohérences.
    • Housecoat
      Il faudra quand même que tu remarques que le début de ton commentaire rejette la ressemblance de la nouvelle trilogie avec les autres Star Wars pour ensuite rejeter à la fin les différences nouvelles qu'elle apporte.La Prelogie aussi calquait des éléments sur la Trilogie Originale, et parfois même avec une ressemblance extrême comme le duel Anakin/Dooku qui ressemble au duel final Luke/Vador; le parallèle étant justifié puisqu'il consiste à montrer la direction finale qu'ont pris Anakin et Luke dans un duel supervisé par l'Empereur. Ce que je veux dire avec cet exemple, c'est qu'on peut parfaitement reprendre des éléments mais qu'on peut y donner un tout autre sens. Alors oui on peut reprocher sans problème à la nouvelle Trilogie de reprendre trop de ressemblance avec les autres, il ne le fait jamais pour délivrer le même fond ou pour donner à ses personnages une caractérisation identique aux anciens. Employer des réminiscences fait partie du fonctionnement de la saga.Je précise que ce que je disais sur L'Empire contre-attaque n'avait rien d'un reproche, je mettais seulement en parallèle un technique scénaristique commune, faire parcourir le film via deux intrigues pour faire évoluer des personnages vers deux courants qui se rejoignent à la fin. Ce qui est quand même un type de scénario qui se reproduit sur des milliers de films...tiens comme L'Attaque des Clones aussi. ;)Sauf que le comportement de Poe est justifié. On le voit au début du film que son tempérament tête brûlé entraîne des catastrophes (c'est par sa faute que la Résistance perd ses bombardiers et de précieux pilotes, tout ça juste pour anéantir un seul cuirassé. En prenant le commandement, il ne provoque que plus de discordes), donc si tu ne l'aimes pas, c'est complètement voulu par Johnson. Tout sa dualité avec l'amirale Holdo est basée là-dessus, elle s'évertue à lui dire (et à lui montrer avec son sacrifice finale) qu'être un véritable héros ne signifie pas simplement botter les fesses de l'ennemi mais de rester en vie pour pouvoir permettre à la cause de survivre. C'est un chemin vers l'humilité qu'il apprend, il doit comprendre qu'être un héros badass (en soi, un cliché de héros) n'est pas une façon fiable de combattre car les véritables héros ne sont pas des tueurs mais des sauveurs (c'est genre une règle de vie que Star Wars a toujours défendu, comme Luke qui préfère sauver son père plutôt que de le tuer comme le lui ordonnait Yoda et Obi-Wan qui eux, sont loin d'êtres des héros quand on regarde leur parcours).Finn, lui, apprend qu'il n'y a ni bien ni mal, que le conflit se résume à bien plus qu'un affrontement auquel il suffit de se tenir à l'écart pour être tranquille puisqu'il touche tout les partis, même ceux qui ne sont pas concernés (on voit clairement que le conflit contre le Premier Ordre fait le beurre des moins recommandables et provoque toujours plus de mal). Son aboutissement est d'ailleurs très parlant, lui qui n'était vu que par le prisme de son passé de stormtrooper (même Rose le qualifie, bien qu'avec admiration, de traître), il termine son chemin en combattant le Capitaine Phasma qui est la représentation du stormtrooper parfaitement unidimensionnel qu'il doit affronter pour sortir du moule. En la terrassant, il se libère symboliquement de son statut pour devenir comme il le dit à haute voix un rebelle.Le chemin de Rose, elle, est similaire à celui de Finn, à la différence qu'elle ne se situait ni comme Poe (un héros tête brûlé) ni comme Finn (un traître) mais comme une admiratrice lambda qui doit faire la part des choses pour s'élever dans leur rang et devenir comme eux, une héroïne. C'est simple mais c'est parlant dans une saga qui a toujours employé le cheminement du héros aux mille visages et qui plus est dans un film qui met en lumière plus que jamais la philosophie de la réussite par la volonté des petites gens (chose qui était défendu par Lucas dans l'Episode IV mais qui a finit par se contredire avec la Prelogie qui a fait des Skywalker une famille d'élus aux pouvoirs acquis de naissance).Dans un James Bond exactement. Les casinos c'est genre le premier lieu dans lequel on place l'action d'un James Bond. La mission de Finn et Rose est par définition une mission secrète qui doit aboutir à une infiltration et un hacking, la reprise d'une esthétique de films d'espionnage classieux est donc parfaitement justifié. Tout comme l'Episode IV nous montrait un environnement sans foi ni loi qui empruntait aux westerns. C'est marrant mais je pourrai te parier que si tu avais connus Les Dernier Jedi en premier et que sortait 40 ans plus tard Un Nouvel Espoir, là tu aurais certainement vu le côté western comme ne t'évoquant pas la vision de Star Wars que tu as chouchouté par le passé.Un conseil. Évite d'employer le terme course-poursuite au ralenti, parce que là tu te donnes juste l'image d'un décérébré qui se plaint de pas avoir eu assez d'explosions dans film qui emploi une mécanique scénaristique qui relève tout simplement du suspense passif.
    • Bacta142
      Ce que tu sembles reprocher à L'Empire contre-attaque montre bien que la structure générale des Derniers Jedi est calquée dessus, malgré quelques différences. Le truc, c'est que là où je trouve ça cool dans L'Empire contre-attaque (en plus du fait que ce soit le film original), c'est que les personnages sont quand même vachement mieux, et que malgré la formation semble-t-il express de Luke par Yoda (mais au moins il y en a une comparé au VIII), les éléments de scénario me paraissent justifiés pour faire avancer l'histoire et les personnages. Parce que bon, comme je l'ai dit, que ce soient les caprices de Poe Dameron pendant la course-poursuite au ralenti, et la quête de Finn pour devenir un héros, c'est franchement pas passionnant. Quant à l'exploration de l'univers via Canto Bight, j'avoue que j'ai plus eu l'impression d'arriver dans un James Bond à ce moment-là, tant l'environnement s'éloignait de Star Wars (et même les aliens ne ressemblant pas à ceux des films précédents ne t'évoquent pas vraiment Star Wars je trouve).
    • Lechat T.
      on devrais plus en parler avant mai
    • Housecoat
      Je ne sais pas, je les ai pas vu. J'ai juste entendu de façon récurrente que personne n'osait lui dire quand il avait des mauvaises idées. ^^
    • Housecoat
      Du calme voyons, du calme. On est entre adultes, inutile d'utiliser autant de points d'exclamation. :)Curieux que personne ne fasse le reproche à L'Empire contre-attaque qui employait lui aussi une intrigue parallèle de fuite qui ne servait techniquement que de remplissage en attendant que Luke fasse son entraînement de Jedi sur Dagobah. Si tu me dis ça, moi je te dirai Mais pourquoi on fait autant durer la fuite du Faucon Millénium si ils finiront par se faire capturer par Vador de toutes façons sur Bespin ?, parce que techniquement c'est la même chose. L'élément qui fait que la fuite du Faucon Millénium est cependant utile au récit est parce qu'il se sert de ce passage à vide pour développer l'histoire d'amour entre Han et Leia. Pour en arriver à l'Episode VIII, il faut voir la mission de Finn et Rose sous cet optique, pas comme une mission vouée à s'aboutir mais à un passage à risque qui permet aux personnages de se développer (Poe à apprendre l'humilité, Finn à comprendre la signification de ce qui fait un héros, Rose à se), à transmettre les thématiques de fond du film (encore une fois, le brouillage des et à une exploration de l'Univers sous cette période.Inutile de prendre ça autant à cœur tu sais. Si tu aimes L'Attaque des Clones, ok c'est bon. Moi aussi j'aime cet épisode tu sais, ça ne m'empêche pas de le revoir à chaque marathon et d'accepter ses défauts.
    • Pilusmagnus
      En plus en regardant les making of j'ai jamais l'impression que personne n'ose contredire Lucas parce que c'est le big boss terrible que t'as pas le droit de contredire.Les gens sont juste abasourdis d'admiration et n'osent pas ouvrir la bouche quand le grand génie qui a créé Star Wars fait quelque-chose.
    • Pilusmagnus
      Si ça fonctionne pour toi tant mieux !Mais bon moi je n'arrive pas à gober que Padmé puisse être à la fois la leader de l'opposition pacifiste au Chancelier et séduite par du fascisme.
    • marc18
      Qu'est ce que t'entend par film reussit ? Star Wars 7 et 8 ? Lol
    • Broom Kid
      Ah yeah effectivement, j'avais oublié l'excellent Cocoon par exemple.j'ai revu le making of, Ron parle de son premier film avec un tel budget pour Willow et non pas finalement de son premier film; j'avais mal écouté. :-)
    • Bacta142
      Mais l'Episode VIII que tu admires a tout du Star Wars qui a l'air de faire du remplissage, la différence étant qu'il n'y a pas forcément d'action! Tout l'arc autour de Finn, Poe Dameron & cie est juste là pour meubler pendant que Rey et Luke se découvrent sur la planète de ce dernier! Et je suis désolé, mais il n'y a que ça qui m'a intéressé dans le film, le reste était superflu! Pour tout te dire, je ne crois pas au personnage de Finn depuis le début, voilà pourquoi je n'en ai pas grand chose à foutre de sa mission avec Rose qui n'aboutit en plus en rien si ce n'est à ce que l'une sauve l'autre pour lui déclarer sa flamme, quant à Poe Dameron je le trouve si antipathique et orgueilleux qu'il m'a saoulé quasi-tout le film. À côté l'Episode II est un petit plaisir à revoir pour ma part, que les scènes d'action durent en longueur et soient inutiles ou pas! Ce que j'attends d'un Star Wars, c'est du spectacle, évidemment aussi du contenu, mais pour ce qui soit de l'un ou de l'autre, je trouve que l'Episode II surpasse largement le VIII. Et tu excuseras Lucas d'avoir exploité son univers à fond quitte à en faire perdre de l'intérêt à certains. Qu'il réexploite le Slave-I (je crois me rappeler que le Faucon Millenium a été à nouveau surexploité dernièrement, notamment dans le VII où Rey et Finn font joujou avec sans réelle justification, le vaisseau s'étant trouvé sur Jakku par hasard..), R2D2 et C3PO (j'adore cette séquence et je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas à nouveau être exploités dans un rôle comique comme dans la TO) ou Yoda en le faisant apparaître sous un nouveau jour est tout ce que j'ai aimé dans le film (car oui, Yoda n'est pas encore un fantôme sénile dans la prélogie).
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Braquer Poitiers Bande-annonce VF
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    5 est le numéro parfait Bande-annonce VO
    Sorry We Missed You Bande-annonce VO
    Au bout du monde Bande-annonce VO
    Terminator: Dark Fate Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Tournages
    James Bond : bientôt un spin-off sur Moneypenny ?
    NEWS - Tournages
    lundi 21 octobre 2019
    Venom 2 a trouvé qui jouera Shriek pour affronter Tom Hardy
    NEWS - Tournages
    samedi 19 octobre 2019
    Venom 2 a trouvé qui jouera Shriek pour affronter Tom Hardy
    Star Wars à Disneyland : rencontre avec le créateur du nouveau parc
    NEWS - Tournages
    vendredi 18 octobre 2019
    Star Wars à Disneyland : rencontre avec le créateur du nouveau parc
    Dernières actus ciné Tournages
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top