Mon AlloCiné
    Black Panther : savez-vous que Wesley Snipes aurait pu jouer le héros dans les années 90 ?
    Par Maximilien Pierrette (@maxp26) — 17 févr. 2018 à 12:30
    facebook Tweet

    Si Chadwick Boseman est aujourd'hui le premier acteur à incarner Black Panther sur grand écran, le super-héros Marvel aurait pu faire ses débuts au cinéma dans les années 90, si le projet de Wesley Snipes n'avait pas rencontré autant d'obstacles.

    Metropolitan FilmExport

    Porté par des bonnes critiques, des bandes-annonces efficaces et une forte mobilisation de la communauté afro-américaine, Black Panther débarque sur grand écran avec une hype indéniable, qui pourrait lui permettre de signer le plus gros démarrage pour une première aventure solo d'un héros du Marvel Cinematic Universe. Deux ans après des débuts remarqués dans Captain America : Civil War, Chadwick Boseman s'apprête à marquer 2018 de son empreinte, devant la caméra de Ryan Coogler. Un privilège qui aurait cependant pu revenir à Wesley Snipes au coeur des années 90.

    L'acteur s'est en effet confié dans les colonnes du Hollywood Reporter à propos de ce projet qui n'a jamais vu le jour, et sur lequel bon nombre de rumeurs ont circulé au fil des ans. Alors au sommet, grâce aux succès de Demolition Man, Passager 57 ou Les Blancs ne savent pas sauter, le comédien et son manager sont approchés par Marvel, qui n'est pas encore le rouleau compresseur que l'on connaît depuis 2008, et cumule les échecs, entre Howard le canard et le Punisher avec Dolph Lundgren. Sans oublier cette version des Quatre Fantastiques qui ne sortira jamais en salles, mais fait depuis le bonheur des amateurs de nanars.

    Marvel
    Black Panther version comic books, avec une cape et des griffes en or

    Pour la Maison des Idées, qui sera déclarée en faillite en 1996, la solution passe notamment par l'héritier du Wakanda, créé en 1966 par Stan Lee et Jack Kirby : "Je pense que Black Panther me parlait car il était noble, et l'antithèse des stéréotypes sur les Africains, l'Histoire africaine et les royaumes d'Afrique", explique Wesley Snipes. "Il avait une importance culturelle et sociale. C'est quelque chose que les communautés noire et blanche n'avaient jamais vu auparavant (...) Ça m'a toujours beaucoup, beaucoup attiré. Et j'aimais cette idée de technologie avancée. C'était une pensée très avant-gardiste."

    Avec la bénédiction de Stan Lee, qui "supportait le projet Black Panther à l'époque", l'acteur est prêt à se glisser dans la peau de T'Challa, pour aider Marvel à s'opposer aux Batman et autres Superman, qui faisaient le bonheur de la Warner sur grand écran. Mais les choses ne mettent pas mis longtemps à se compliquer. Lorsqu'il lui faut, pour commencer, préciser que le long métrage serait centré sur le super-héros homonyme, et non le mouvement révolutionnaire de libération afro-américaine né en octobre 1966 et dont le nom pourrait avoir été inspiré de celui du personnage (même si ça n'a jamais été confirmé) : "[Les producteurs] pensent que tu veux porter un béret et des habits noirs, et que ça fera un film."

    QUAND LA POLITIQUE S’EN MÊLE

    Un obstacle qui finit par être franchi quand le studio Columbia décide de prendre le projet sous son aile, et lance les recherches pour trouver un scénariste et un réalisateur. Ce qui se révèle presque plus compliqué que l'étape précédente : "Nous avons étudié trois versions du scénario et quelques options de réalisateurs - des options très intéressantes à l'époque", explique Wesley Snipes alors que The Hollywood Reporter mentionne les noms de Mario Van Peebles et John Singleton, tout juste auréolé du succès de Boyz'n the Hood, parmi les cinéastes sur la shortlist.

    S'il ne rencontrera jamais le premier, sa discussion avec le second tourne court pour cause de divergence de point de vue. "Je lui ai exposé ma vision, qui est proche de ce que vous voyez maintenant : ce monde d'Afrique qui est une société cachée et technologiquement avancée, protégée par un champ de vision, avec du Vibranium... Et John me dit 'Oh non ! Il possède l'esprit de la Panthère Noire, mais il essaye de pousser son fils à rejoindre l'organisation [de lutte pour les droits civiques]. Et son fils et lui ont un problème, ils se disputent car il veut être politiquement correct là où son fils joue les crétins.'"

    L’approche du personnage, de l'action, des enjeux et de tout le reste était formidable

    Retour à la case départ pour un Wesley Snipes désireux de montrer "l'Afrique glorieuse et belle. Le joyau Afrique", et dont la vision finit par effrayer Singleton. Au grand soulagement de l'acteur : "J'adore John, mais je suis très heureux que nous ne nous soyons pas aventurés dans cette voie, car ça aurait été la mauvaise chose à faire avec un projet aussi riche." Lequel nous trouvera pas de repreneur, malgré "le pitch incroyable" signé Terry Hayes (scénariste de Mad Max 2 et auteur du roman "Je suis Pilgrim") et dont Tom DeFalco, rédacteur en chef de Marvel entre 1987 et 1994, vantait les mérites.

    Il y était question d'une bataille au Wakanda en guise de scène d'ouverture, avec un T'Challa bébé placé dans un panier qui dérive sur une rivière jusqu'à ce que l'enfant soit secouru. Des années plus tard, alors qu'il vit ailleurs, il est attaqué dans un ascenseur et c'est à partir de cette séquence à la chorégraphie élaborée, que l'histoire se lançait. "Je pouvais voir [la scène] dans mon esprit", raconte DeFalco. "[J'ai pensé] 'Si ça doit être notre film Black Panther, je signe tout de suite !' Son approche du personnage, de l'action, des enjeux et de tout le reste était formidable." De quoi, enfin, lancer le projet ? Hélas non.

    Bien au contraire même. "Nous n'avons pas réussi à trouver la bonne combinaison de scénario et de réalisateur et, à l'époque aussi, le mode de pensée n'était pas aussi avancé et la technologie n'était pas disponible pour permettre de recréer ce qui existait déjà dans les comic books." Clap de fin, donc, pour un long métrage dans lequel le costume de Black Panther aurait été "un justaucorps avec des petites oreilles de chat dessus (...) Je n'avais jamais imaginé autre chose qu'un justaucorps à l'époque, ce qui ne me posait pas de problème car j'avais débuté comme danseur."

    Metropolitan FilmExport
    A défaut des griffes de Black Panther, Wesley Snipes s'est offert les crocs de Blade en 1998

    Plus de deux décennies plus tard, Black Panther débarque enfin sur grand écran, soutenu "à 1000%" par Wesley Snipes, qui y voit "un catalyseur de changement [capable] d'ouvrir d'autres portes et [offrir] d'autres possibilités." "Nous avons besoin de ce type diversité et d'une saveur différente", poursuit celui qui a eu une seconde chance super-héroïque quelques années après son échec avec T'Challa : "Je me suis dit, allez, si je ne peux pas faire le roi du Wakanda, du Vibranium et du royaume caché d'Afrique, je n'ai qu'à faire un vampire noir."

    Soit Blade, chasseur de vampires aux dents pointues créé en 1973 et qu'il incarne à trois reprises sur grand écran, et notamment sous la direction de Guillermo del Toro, qui signe le deuxième (et meilleur) opus de la trilogie en 2002. Faute de débarquer sur grand écran pendant les années 90, T'Challa a quant à lui connu une seconde vie sur papier grâce aux comic books de Christopher Priest et Mark Teixera, sortis en 1998. La même année que le film Blade, qui a rapporté 173 millions de dollars dans le monde, et dont le succès a clairement pavé la voie à Spider-Man et aux X-Men, qui ont lancé la vague des super-héros au cinéma, dont Black Panther est aujourd'hui le dernier né.

    Alors que Wesley Snipes ne ferme pas la porte à un retour sous les traits de Blade, peut-on l'imaginer aux côtés des Avengers ? Donc dans le camp de Black Panther ? Seul l'avenir nous le dira, mais le symbole serait beau.

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • TofVW
      Ton post a été supprimé pendant que je répondais, je mets quand même ma réponse histoire de continuer, quitte à lancer un débat injustifié...Tu ne te souviens peut-être pas de toute ce dont on a parlé, mais j'ai dit à un moment que ma remarque sur l'acteur de Black Panther était volontairement absurde. C'était fait exprès, tu peux appeler ça de la provocation, mais c'était juste pour mettre en balance les différents points de vue.Aujourd'hui on a Hermione Noire, April O'Neill Noire, la Torche Humaine Noire (et je ne vais pas revenir sur La Belle et la Bête)... désolé, mais pour moi le fait de remplacer tous ces personnages qui étaient Blancs à l'origine produit l'effet inverse de celui escompté: j'ai vraiment l'impression d'assister à un remplissage de quotas, j'ai l'impression que les studios subissent des pressions, genre il faut mettre des Blacks partout, comme ça ils se sentiront moins rejetés; d'ailleurs c'est pareil avec les gays. La seule série où un couple gay n'arrive pas comme un cheveu dans la soupe, c'était dans Buffy, et ça remonte. Maintenant, chaque série à son couple gay, comme ça tout le monde est content. L'homosexualité est normale, mais mettre trop de couples homosexuels à l'écran la fait paraître anormale; en tout cas c'est l'impression que ça me donne.A mon sens, ça ne sert pas leur cause (si tant est qu'il y ait une cause à défendre), bien au contraire car on sent que c'est forcé. Le pire, c'est qu'à force de remplacer tous les personnages historiquement Blancs par des Noirs, on risque de voir le racisme anti-Noirs revenir en force. Et personne ne veut ça (enfin, personne d'intelligent ^^ ).Alors même si le phénomène est relativement récent, je n'ai absolument pas l'impression d'une discrimination des Noirs au cinéma. Rien ne justifie ce Blackwashing.Pour finir sur ce post qui, j'en suis sûr, sera peut-être mal interprété (il faut dire que de nos jours, difficile de s'exprimer sur le sujet sans que certains mal-intentionnés nous traitent de nazi homophobe tueur de bébés chats), je parlais de John Boyega pour trouver un exemple parfait de racisme non puni: imagine un instant un acteur Blanc qui dit de nos jours: Je ne vais pas au cinéma pour voir des Noirs partout. Il se ferait laminer, sa carrière serait foutue, et il ferait peut-être même de la prison. Mais là non, rien... pourquoi???
    • TofVW
      Oui mais je ne crois pas que les servantes étaient autorisées à danser. ^^ Bref, visiblement tu ne me crois pas, alors au bout d'un moment si tu doutes, regarde le film parce que là ça devient agaçant. :(Sinon oui, ceux qui râlent lorsqu'il y a trop de Blancs dans un film, c'est malvenu et déplacé. Nous sommes ENFIN arrivés à une époque où les Noirs, les Asiatiques, les Blancs, etc. sont tous sur un pied d'égalité, et donc il ne faudrait rien dire quand des propos discriminatoires envers les Blancs sont proférés? Le racisme est-il donc à sens unique? Je ne sais pas si tu te rends compte que les propos racistes, de nos jours, ne sont plus dirigés contre les Noirs; mais pour ça, les associations anti-racisme se gardent bien de réagir.Alors sauf si tu estimes que les Blancs doivent payer pour les c*****ies de leurs ancêtres (et dans ce cas, mieux vaut arrêter le débat), je persiste à dire que John Boyega aurait dû être condamné pour les propos qu'il a tenu récemment (ce n'est qu'un exemple pour illustrer ce que je pense).
    • max270893
      Non je te promets, ce ne sont clairement pas des servantes (les robes, les bijoux, les coiffures... aucun doute possible). Bah normalement ce sont des servants, même si dans le film c'est peut-être mal expliqué.. Les servants ne sont pas forcément mal habillés... Prend d'autres films se déroulant à peu près à la même époque et tu remarqueras que les servants qui sont au plus proche du noble sont bien habillés (les bijoux sont surement de trop, mais les robes du coup ça peut avoir une certaine logique. il n'en est pas moins ridicule, malvenu et déplacé. C'est ridicule de demander un minimum de respect ?? Non parce que j'entend beaucoup de monde râler contre Black Panther parce qu'il y a beaucoup de noirs dedans, mais à l'époque lorsque les seuls films/séries où les noirs avaient le premier rôle c'était presque seulement des films humoristiques où les noirs passaient pour des guignols... Bizarrement, à cette époque ça râlait moins... Comme si ça choquait moins de voir les noirs dans des rôles ridicules...Exodus, pas vu. Bah jette juste un coup d'oeil au casting... Il n'y a que des blanc (au moins dans les rôles principaux) alors que le film se passe en égypte... Certains acteurs ont eu la peau brunit pendant le tournage, ce qui est encore plus malhonnête...
    • bouffon dor?!
      Blade est quand même plus Badass aussi bien celui de la BD que celui de la version cinéma!
    • kycy
      Alors je trouve les 3 films réussis et oui et j’aime Blade Trinity pour son humour et le côté décalé. Je recommande de toute façon les 3
    • TofVW
      Non je te promets, ce ne sont clairement pas des servantes (les robes, les bijoux, les coiffures... aucun doute possible).Oui le phénomène est récent, il n'en est pas moins ridicule, malvenu et déplacé.Exodus, pas vu.
    • max270893
      Des actrices ou des acteurs ? Parce encore une fois, en faisant ma recherche sur la belle et la bête, les actrices noires que j'ai vu bien habillées sur les photos du film interprètent en réalité des servantes... Leurs habits peuvent être surprenant, mais le rôle pas tant que ça au final.Donc à partir du moment où Disney crache sur une certaine réalité historique sous couvert de diversité, pourquoi personne ne s'insurge que Black Panther est Noir? Le racisme ne marcherait-il que dans un seul sens? Parce que le film est de Marvel et pas Disney par exemple ??? Je sais que Marvel appartient à Disney, mais c'est juste une question financière ça... En réalité, tant que Marvel continue à rapporter de l'argent, Disney n'intervient pas dans le processus créatif...Donc même si on considère le casting de la Belle et la Bête comme une erreur, je ne vois pas pourquoi d'autres personnes devraient faire la même...Dès qu'un casting est trop blanc, les autres couleurs montent au créneau, et ça devient pathétique. Et pourtant, à de nombreuses reprises des films ont eu des casting totalement illogiques sans que personne ne disent rien ou ne fassent rien... Le fait que les autres couleurs demandent un peu plus d'égalité, s'est finalement très récent... Personne n'a rien fait contre le casting d'Exodus et pourtant les choix de se casting sont honteux, malgré le talent des acteurs....
    • TofVW
      J'avoue que te conseiller de regarder cette purge, ce n'est pas très sympa, tu perdrais 2 heures de ta vie. ^^En gros, si tu as regardé le casting, tu as dû voir des rôles importants, mais là il s'agissait de figurants. Donc à la fin du film, il y a une grande fête, et on voit des Blacks avec de belles robes ou de beaux costumes, qui font (et faisaient avant les évènements du film) clairement partie de la haute société, et qui n'ont rien à faire ici si on se veut un minimum crédible historiquement. Bref, on voit à 300 km qu'ils ont été placés là pour répondre à des quotas; j'y suis allé avec un couple d'amis Blacks, et même eux étaient choqués, je n'invente rien.Donc à partir du moment où Disney crache sur une certaine réalité historique sous couvert de diversité, pourquoi personne ne s'insurge que Black Panther est Noir? Le racisme ne marcherait-il que dans un seul sens?PS: je suis parfaitement conscient de l'absurdité de ma remarque. Mais entre La Belle et la Bête, les propos récents de John Boyega, les accusations contre les cascadeurs qui se sont fait foncer la peau sur le tournage d'Aladdin, et d'autres faits que j'oublie, je pense que ça commence à bien faire... Dès qu'un casting est trop blanc, les autres couleurs montent au créneau, et ça devient pathétique.
    • max270893
      Non mais même sans voir le film, quand je regarde le casting et les rôles attribué aux acteurs, il n'y a rien qui choque... Puisque de ce que je vois sur la fiche casting, les acteurs et actrices noir(e)s jouent des rôles de servant(e)s, à l'époque colonial, ce n'est pas particulièrement choquant... Après, si je n'ai pas remarqué d'autres acteurs noirs que cela sur la fiche, je t'en prie, si tu as vue le film justement, tu peux me le signaler... ça me fera gagner du temps (parce que regarder un film juste pour le plaisir de voir à quoi servent les acteurs noirs dedans, ce n'est pas trop mon délire ^^)...Et pour en revenir au sujet principal, ça ne change rien au cas de Black Panther
    • Nicolas R.
      Mais les choses ne mettent pas mis longtemps à se compliquer euh ça veut dire quoi cette phrase ?
    • seke
      Sympa d'apprendre des anecdotes de ce genre.
    • TofVW
      Pour les gays à l'époque, comme je ne suis pas sûr, je veux bien te croire (avec un léger doute quand même, si j'ai le temps je me renseignerai, mais ça m'est un peu égal).Pour le reste: encore une fois, regarde le film (on parle bien du live que tu n'as pas vu, pas du dessin animé qui est excellent en tous points).
    • max270893
      Visiblement, tu n'as pas vu La Belle et la Bête Comme je l'ai dit plusieurs fois, je n'ai vu que la version animée, je ne suis pas à jour sur les derniers Disney...ça ne change pas grand chose pour l'histoire des couples gays, et si je me rappelle bien du dessin animé, les personnages joués par de noirs sont bien des serviteurs (ce n'est pas pour rien qu'il y en a une qui se transforme en garde-robe, une en une sorte de plumeau... J'ai été jeté un coup d'oeil sur wikipedia pour voir les acteurs et actrices noir(e)s du film (j'ai peut-être zappé quelques villageois, mais c'est pas les personnages les plus importants du film en principe).Je réponds juste sur le couple gay: bien sûr que ça existait déjà à l'époque, par contre pas sûr qu'ils s'affichaient au grand jour... Bah c'est même pas une question de s'affichait, à l'époque tout le monde s'en fichait totalement... ça ne faisait pas autant de bruit qu'aujourd'hui, donc personne n'avait à s'en cacher...A croire qu'à l'époque, ils étaient plus ouverts d'esprit que nous ^^
    • TofVW
      Visiblement, tu n'as pas vu La Belle et la Bête, car tu es à côté de la plaque sur tout ce que tu dis (je ne le dis pas de façon péjorative, si tu n'as pas vu le film ce n'est pas ta faute).Je te conseille de le regarder, après on en reparle. ;)Je réponds juste sur le couple gay: bien sûr que ça existait déjà à l'époque, par contre pas sûr qu'ils s'affichaient au grand jour...
    • max270893
      Alors le couple gay qui ne se cache pas, je ne vois pas où est le problème (d'ailleurs, je ne suis pas à jour dans leurs derniers films, c'est dans lequel ?), à l'époque de l'antiquité il y avait déjà des couples gays... ça ne posait de problème à personne...Pour les noirs dans La belle et la bête, ils prêtent surtout leurs voix pendant une bonne partie du film... Encore, une fois je ne l'ai pas vu dans je ne sais pas si on les voit à la fin ou non (dans le dessin animé on voyait certains personnages reprendre leur forme humaine à la fin il me semble)... Après quand tu parles de haute société, tu te trompes... Ce sont des serviteurs d'un noble, ou d'un seigneur je ne sais plus... Dans une époque coloniale, voir des serviteurs noirs, ce n'est pas si étrange que ça finalement...Du coup pourquoi ne pas avoir casté d'acteurs Blancs pour Black Panther? C'est de la discrimination raciale. Pour le film ou pour le perso ? Pour le perso, j'ai déjà expliqué pourquoi c'est logique... Pour le film, il y a des blancs dedans, donc aucun soucis...Si tu veux un exemple de casting illogique, on peut prendre celui d'Exodus : Gods and Kings
    • The Last Action Zero
      Perso', le deux, à part les effets spéciaux, et en particulier les vampires 2.0, il n'y a pas grand chose de mieux que dans le trois... Enfin, c'est juste mon avis... Mais le premier, j'adore l'histoire. Je trouve la mise en scène géniale, et les personnages super charismatique... Même les tous petits rôles de vampires sont badass :D
    • MickDenfer
      pourra-t-il revenir dans un grand rôle ?
    • Alfred N.
      Lancelot du Lac joué par Sinqua Walls, c'est formidable.Roland Deschain joué par Idris Elba, c'est formidable.Heimdall joué aussi par Idris Elba, c'est formidable.Johnny Storm joué par Michael B. Jordan, c'est formidable.Blade joué par Schwarzy ? Surtout pas ?
    • TofVW
      Comme je le supposais, mon commentaire a été supprimé. Donc je recommence.Je disais @max270893 : et alors? Disney nous a collé des Blacks partout dans la haute société du XVIIIè siècle (ainsi qu'un couple gay qui ne se cache même pas) dans La Belle et la Bête; historiquement, c'est impossible.Du coup pourquoi ne pas avoir casté d'acteurs Blancs pour Black Panther? C'est de la discrimination raciale.
    • Max Rockatansky79
      Blade dans l’univers Marvel/Disney?
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    La Vérité si je mens  ! Les débuts Bande-annonce VF
    L'Audition Bande-annonce VF
    Le Traître Bande-annonce VO
    Pavarotti Bande-annonce VO
    J'accuse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus Culture ciné
    Dernières news Culture ciné
    Top films au box office
    Back to Top