Notez des films
Mon AlloCiné
    Michael B. Jordan veut l'Inclusion Rider pour tous les films qu'il produira
    Par OP — 8 mars 2018 à 10:27
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Michael B. Jordan, actuellement à l'affiche de "Black Panther", souhaite désormais inclure la clause "Inclusion Rider", dont parlait Frances McDormand le soir des Oscars, sur tous les films qu'il produira via sa société de production.

    Michael B. Jordan, actuellement à l'affiche de Black Panther, a visiblement été sensible au discours de Frances McDormand, le soir de la cérémonie des Oscars. Dans son vibrant discours de remerciements aux Oscars, l'actrice a terminé son intervention en évoquant une "Inclusion Rider" sans que personne ne sache vraiment de quoi il s'agissait.

    Créée par une femme du nom de Stacy Smith, professeure à l’Université de Californie du Sud spécialisée dans l’étude de genre au cinéma et à la télévision, l'Inclusion Rider est une clause contractuelle qui permet aux acteurs / actrices d'avoir un pouvoir sur la représentation des minorités dans le film pour lequel ils sont engagés. Par exemple, cette clause peut permettre de composer l'équipe d'un film (casting + production), en demandant une équipe composée pour moitié de femmes, d'un pourcentage de minorités ethniques, d'un autre de personnes handicapés ou même de personnes L.G.B.T. L'idée étant de permettre une vraie représentativité de la société dans laquelle on vit.

    Le comédien souhaite désormais inclure cette clause dans tous les contrats de films qui seront produits par sa société, Outlier Society Productions, qu'il a fondé en 2016, et qui sera notamment derrière la production de Creed 2.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Sicyons
      Pour l'équipe technique et artistique en coulisses, imposer des proportions ou des quotas, non ! Assurer l'absence de discrimination, oui ! Ça n'a rien à voir mais la première méthode est tellement plus facile, et visible. Et surtout elle ignore les notions de compétences et d'adéquation aux postes.Quant aux acteurs et réalisateurs, bah si c'est pour forcer des catégories au détriment des choix artistiques et de la cohérence des personnages, vous connaissez déjà ma réponse...Bref, ça part bien...
    • Naughty Dog
      c'est actuellement un des acteurs les plus demandés et talentueux de sa génération hein x)mais merci madame Irma
    • Le_Mec_a_Poil
      C'est moche comme clause. Si je veux faire un film, je voudrais employer qui je veux et non m'imposer qui que ce soit pour représenter la société.
    • rharoi
      C’est marrant, parce que c’est justement la seule profession pour laquelle on tolère une discrimination à l’embauche.En effet, si je dois faire un biopic sur charlemagne, on peut comprendre que je prenne un homme de type caucasien. Si on commence à choisir des acteurs en fonction de leur représentativité avant de se soucier de leur rôle, c’est qu’on à perdu tout intérêt pour le cinéma.
    • Guillaume B.
      D'après ce que j'ai lu sur le sujet, cette mesure vise à donner aux stars le pouvoir d'exiger une représentation réaliste des femmes et des minorités afin d'offrir une représentation correcte du monde.Et je ne peux m'empêcher de rire et m'interroger sur l'affaire.Rire déjà parce les américains soucieux de représenter correctement le monde, surtout dans du blockbuster, j'avoue que j'avais pas remarqué. On a le droit en tant que français d'interdire qu'ils filment Paris avec des gens portant des bérets, roulant en renault des années 90 et se promenant avec leur baguette sous le bras? Juste pour dire que du cliché peu représentatif, les films américains à gros budget n'ont pas besoin d'une question de couleur de peau ou origine éthnique pour rater le coche... Et je doute qu'un Aladdin avec une majorité de représentant éthniquement correcte soit forcément une représentation correcte de l'arabie pour autant...Ensuite, cela signifie que les seuls qui vont avoir un pouvoir décisionnel clé sont les acteurs stars (majoritairement des hommes blancs donc, est-ce ironique?) ? Et pourquoi des acteurs? Sont-ce les seuls à mériter cet honneur ou mission?Plus sérieusement, la question des quotas est toujours épineuse. Si poser un minimum de règles pour empêcher (disons limiter pour être plus réaliste) le délit de faciès est une bonne chose et peut-être une nécessité si on veut voir des résultats rapides (là encore, syndrome de notre société d'ultra consommation qui ne supporte pas que tout changement demande du temps, et encore plus au niveau social malheureusement), il pose aussi un double souci;- pour les conditions de travail, cela risque d'accroître les tensions sur les choix de cast face et hors caméra sur certains projets. Le caractère au combien procédurier de tout un pan de la société US se chargera de rendre parfois toxique cette épée de Damoclès dans certaines équipes. Quid des mesures pour éviter les dérives?- pour la fabrication du projet; le scénariste verra-t-il son histoire réarrangée parce qu'il n'a pas d'homosuels, de latinos, de lesbiennes (...) ? Est-ce la porte ouverte à des films qui, à l'instar du prochain Robin des bois, va nous proposer du brigand médieval anglais noir? Elle est où du coup la cohérence sur la représentation du monde? Et comment cela va-t-il déteindre sur le procédé d'écriture? Je pense que ça peut empirer le syndrome du cahier des charges, dont on voit au travers de multiples blockbusters combien cela n'est pas pour le mieux sur le plan artistique.Enfin, a quoi doit aspirer un film? Représenter de façon fidèle la diversité éthnique, sexuelle et religieuse de la société qui l'a tourné? Pourquoi?Plutôt que d'y réfléchir avec du cinéma de blancs, prenons le problème à l'envers; Black panther contient quasi que des acteurs noirs et c'est une bonne chose. Get out est un film avec beaucoup de noirs impliqués. Pas besoin de se poser la question de savoir s'il aurait pas fallu du coup rajouter des latinos, un peu plus de blancs... Ca ne servirait pas l'histoire, qui n'a pas à être un miroir moral de la société.Et quid des obèses alors? Parce que c'est loin d'être une minorité dans la société US et pourtant, on n'en voit pas beaucoup à l'écran. Et, tiens, personne ne parle d'eux. Pourtant, être gros est encore un très gros handicap pour réussir dans le métier d'acteur à hollywood, non?Tout ça pour dire, à partir du moment où on veut absolument représenter la diversité de la société avec des quotas se pose aussi un problème; quelles sont les diversités à choisir pour les quotas? Faut-il des transexuels, des lesbiennes, des bi, des juifs, des athées, des laids, des beaux, des grands, des petits, des blonds, des bruns, des roux...? Comment s'assurer d'avoir assez de chacun ? Qui seront les prochains oubliés qui se trouveront sous représentés? Attention à l'escalade et l'obsession raciste ou stigmatisante qui cherche derrière chaque décision une cause morale inacceptable sans envisager quoique ce soit d'autre. Il existe du sexisme, du racisme et autres refus de mixité, inconscient ou non mais tout refus de telle ou telle minorité dans un poste n'est pas forcément dû à ce genre de dérive.Je crois qu'un peu plus de réflexion doit être menée avant de crier victoire avec un tel mécanisme.
    • Denis.
      Winona Rider ? Dans toutes ses productions ?Tomb Rider ?Suis perdu là .
    • Lechat T.
      trop tard
    • Chocasse
      Discrimination positive ...
    • tueurnain
      Euhhh... c'est déjà pas las le cas???Non, parce que quand je regarde les blockbusters hollywwodiens, il y a toujours un représentant de chaque minorités (il suffit de voir des films comme star wars ou fast and furious....)
    • Donatien92600
      T'as tout dit comme d'hab
    • Madolic
      Bah c'est exactement ce que je dis ^^D'où voir des blancs dans black panther ça aurait été con !
    • Rize Kamishiro
      Le politiquement correct et les bien pansant vont détruire ce monde :).
    • Rastan
      Crédible comme un Dieu nordique Noir ?Ou comme un Pharaon Blanc ?
    • Madolic
      l'inclusion riders ne parle pas forcément casting mais de l'ensemble du staff du film. Rien ne dit que la majorité des équipes sur black Panthers n'étaient pas des hommes blancs. un casting il faut qu'il soit crédible tt de même^^
    • LunchBoxx
      Bonne initiative. Il était temps. J'espère que d'autres suivront, ce qui ne saurait tarder de toute façon. En plus Frances McDormand a eu la bonne idée de balancer ce truc qques jours avant la journée pour le droit des femmes, ce qui met encore l'accent dessus.
    • Tommy Shelby
      A force de se prendre pour des super héros de la surenchère à Los Angeles, ils sont tous devenues cinglés.
    • Morcar
      Rien à ajouter, tu as parfaitement résumé ce que ce type d'info me fait ressentir.Triste monde dans lequel on vit.
    • Morcar
      L'idéal serait que tous les gens qui trouvent ceci complètement ridicule et même nauséabond, boycottent tout film qui suit cette clause, histoire de leur montrer leur mécontentement, et pour montrer qu'on ne peut pas faire n'importe quoi non plus.Mais si quelqu'un affirmait le faire, il serait immédiatement taxé de racisme...
    • Cedric Harmegnies
      ridicule
    • empeureur18
      ils peuvent mettre toutes les minorités du monde si le film est une bouse ,il resteras une bouse malgré l'inclusion machin
    Voir les commentaires
    Back to Top