Mon AlloCiné
    EuropaCorp racheté par Netflix ?
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 4 avr. 2018 à 11:00
    facebook Tweet

    Selon les informations révélées par les Echos, les négociations pour la reprise de la société EuropaCorp fondée par Luc Besson par le géant Netflix seraient sur le point d'aboutir.

    Ce n'est pas vraiment un scoop : la société EuropaCorp est en difficulté financière, suite notamment aux très décevants résultats financiers de Valérian ainsi que plusieurs échecs du groupe en France. Fin 2017, la société fondée par Luc Besson annoncait la cession de ses activités télé en France et en Europe à Thomas Anargyros, PDG d'EuropaCorp Television, qui s'était porté acquéreur de ce fonds de commerce pour une enveloppe de 11 millions d'euros. Le groupe avait aussi annoncé la mise en place d'un plan de sauvegarde de l'emploi, avec la suppression de 22 postes. Autant dire qu'EuropaCorp n'est pas au mieux de sa forme.

    En parallèle, le groupe est en discussion depuis plusieurs semaines pour trouver un éventuel repreneur, et selon Les Echos, c'est Netflix qui tiendrait le mieux la corde pour mettre la main sur EuropaCorp et son catalogue, estimé à 150 millions €. Interrogé par Les Echos à ce sujet, EuropaCorp a répondu : "Comme annoncé officiellement par communiqués les 23 janvier et 2 février, EuropaCorp discute en effet avec plusieurs partenaires potentiels financiers et/ou industriels. Ces discussions se passent dans la sérénité et dans la confiance. Néanmoins, EuropaCorp n’est à ce jour entré en exclusivité avec aucun des partenaires potentiels en question. EuropaCorp communiquera le jour où il y aura une information certaine et pas seulement des spéculations non fondées sur des faits."

    "Netflix n'est pas le seul acheteur possible" commente une source proche du dossier, citée par Les Echos. "D'autres acteurs regardent le dossier, dont des studios américains comme Warner et Sony ou Fundamental, son actionnaire chinois" Des groupes français comme TF1 et Vivendi suivraient aussi de près ce qui se trame chez le producteur de Valérian. "Toute la difficulté de cette opération est de continuer à intéresser Luc Besson et à lui laisser son talent et sa liberté artistiques, tout en se substituant à lui pour la gestion de l'entreprise, actuellement grevée par des coûts de fonctionnement très élevés" lâche cette même source au journal.

    Pour l'heure, la prudence reste de mise : si les négociations pour la reprise d'EuropaCorp par Netflix seraient sur le point d'aboutir, plusieurs options sont envisagées : le rachat de dette, un apport de capitaux frais, ou encore une vente totale. Il n'est pas déraisonnable de penser qu'un éventuel accord définitif soit annoncé très prochainement, en marge du Festival de Cannes.

    facebook Tweet
    Commentaires
    • Stan w.
      C'est haurrissant @Elisariel comment tu supposes à la place des autres. J'ai lu tes commentaires et réponses en rapport à d'autres sur ce fil d'actu, et tu prends des exemples complètement extrapolé des réponses qui te sont due mais complètement hors sujet. A priori tu as du mal à répondre avec des arguments, tu préfères faire des procès d'intentions à outrance sur ce qui n'a jamais été dit.@Housecoat n'a jamais fait d'allusion ou quoi que ce soit d'autres à ce que le cinéma soit le miroir de la société et j'en passe. Ca c'est toi qui le prétend @Elisariel.D'un autre côté, le fait que tu sois hors sujet et que tu extrapoles à outrance les réponses des autres, pourrait être la réponse à ton admiration pour les films de Besson.Tu dois regarder un film sans vraiment comprendre ce que tu regardes. Un parfait sujet il faudrait croire.
    • Stan w.
      Comme quoi c'est bien ce que je disais, vous avez du mal à comprendre les textes. Mais malheureusement pour vous je sais développer. moi je sais tout, non c'est juste un question de réflexion et de logique, mais à priori vous semblez être à côté du sujet et faire dire ce qui n'a pas été dit.Excusez du peu si votre égo vous empêche de faire preuve de réflexion. Je peux admirer quelqu'un cela n'empêche en aucun cas qu'elle soit immunisé contre la critique.Désolé d'avoir froissé votre idolâtrie, mais lorsoque vous retirerez vos oeillères vous comprendrez ce que objectivité signifie sans doute.
    • Elisariel
      Ouh la la ! Toute cette diatribe aurait pu être évitée en écrivant simplement : Je déteste Besson, moi je sais tout, et vous racontez n'importe quoi !Contrairement à vous, je respecte votre avis. Avec une déférence maline, quand même...
    • Stan w.
      Complètement. La majorité des films de besson ne sont pas de l'inspiration mais bien du plagia pour beaucopu de scène. Cela remet en question les quelques réussites de film de besson qui ont marché. Après un film peut être une daube mais faire du chiffre, et pour eux c'est tout ce qui compte au final, mais cela ne tient pas sur la durée et on arrive à la fin de Besson.Mais Besson a un bon réseau et d'amis dans le milieu du cinéma, il continuera à produire ses bouzes c'est ça qui me fait le plus mal.
    • Stan w.
      Le gros problème de Besson et que la majorité des spectateurs ont pu voir, c'est que dans la très grande majorité, ses films sont bourrés de clichés tant au niveau societale que cinématographique. Il n'a rien innové en réalité, il n'a fait que faire de la copie. Valerian est une bouze sans nom (je l'ai vue il n'y a pas longtemps historie de me dire: bon on va encore essayer une énième fois du luc besson) stéréotypé.Quand j'ai pu lire certain commentaire pro besson (les pauvres ils portent encore des oeillères) et oser dire que les médias ont massacré besson, c'est vraiment que l'on ne vit pas dans le même monde. Si massacréer besson c'est faire bouffer le téléspectateur de la promotion de valerian à toutes les sauces, on n'a pas la même définition d'une labidation médiatique.Et pour preuve la promotion faite pour la suite de Taxi (oui je sais ça fait peur et ça fera un bide annoncé).
    • Stan w.
      Vous avez très bien résumé. Mais il semble que @Elisariel ne s'arrête qu'à la surface des choses.
    • Stan w.
      Vous dites n'importe quoi. Je tiens à vous rappeler au contraire que dès que Luc Besson allait sortir un film c'est à coup de matraquage promotionnel et médiatique favorable que les média faisaient la promotion de daube que luc Besson allait sortir (voir le prochain Taxi comme énième exemple). Donc vous m'excuserez mais lorsque les média font la promotion à grande pompe pour vanter les mérites de bouzes qui vont sortir alors que les avis des telespectateurs vont complètement à l'inverse de ce que les médias dominant disent.... Vous avez bien une vision biaisé du talent de votre cher Luc Besson ainsi que les médias au combien partisan pro besson.Très peu de films de Besson sont de bonnes factures (le baiser mortel du dragon, léon, taken, le grand bleu bien que trop surestimé).Un grand réalisateur qui aurait pu apporté beaucoup et même plus que Luc besson c'est Christophe Gans, mais hélas, il ne bénéficie pas du même réseau que Besson. Et vue les histoires de plagia qui colle aux fesses de Besson mais ont été enterré (qui n'ont pas été vraiment médiatisé je vous signale au passage), il y a de quoi remettre en question le soit disant talent de luc besson.Qu'a t-il apporté au cinéma français ? Si c'est pour faire de la production us grande distribe en france ce n'est que de l'importation ni plus ni moins.Si en france le milieu du cinéma n'était pas détenue par une petite élite bourgeoise qui cooptent les amis de la famille, on verrait de réel talent émerger et non des pistonnés que l'on veut faire passer pour des prodiges.C'est un peu comme le Vincent Elbaze qui arrive à tourner à tire larigot alors que c'est un très mauvais acteur.Vous n'avez pas encore compris comment ça fonctionnait je pense.
    • Mr. Piggy
      dommage mais c est peut-être mieux ainsi ...
    • Monsieur-B
      Si tu ne l'as pas encore vu, fonce !https://www.youtube.com/wat...C'est l'un de ses meilleurs détournements, à la fois drôle et juste.
    • Cyril H.
      C'est bizarre, parce que en 2015, sur RTL (Luc Besson : L'invité de Marc Olivier Fogiel), il avait dit qu'il était à la moitié du scénario. Il a dû le finir, depuis. Après, comme tu dis, ce n'est peut-être pas la bonne idée.
    • jhudson
      Lucy s'inspirait de scénes de films existants, il reste pas mal de films pour un Lucy 2.Il a carrément repris une scéne de Samsara (2011)Et comme preuve cette vidéohttps://www.youtube.com/wat...
    • jhudson
      Une sociéte française qui produisait principalement des films en langue anglaise...Pour le Public US ses films ne sont pas considérés comme Français, sinon ils n'iraient pas les voir!Un monstre a Paris a une VO anglaise, Éric Bergeron a été obligé sinon pas de financement, on le sentait amer sur le sujet...
    • andiran23
      Il s'est pas (encore) lancé dans Lucy 2 parce que pour le moment il n'a pas trouvé d'idées assez intéressantes. Autant ne pas faire de suite si on n'est pas inspiré, je trouve. Le premier film se suffit à lui-même, je trouve. Même si oui, ça serait un pari réussi d'avance de faire une suite
    • Housecoat
      Trois Enterrements: Film Américain anglophone. A ranger dans le même panier que The Homesman dont Tommy Lee Jones n'a pu avoir le financement qu'en contrepartie d'une participation dans la bouse Malavita de monsieur Besson.Les Filles du Botanistes: Film tourné au Vietnam en langue locale.Dikkenek: Film Belge tourné en Belgique.Pour un film qui enrichit vraiment le cinéma Français comme Ne le dis à personne ou Jack et la Mécanique du Cœur qui ont droit à une promotion misérable, on a dix Transporteur qui tirent le patrimoine vers le bas.Bonne soirée !
    • Elisariel
      Je terminerai avec ces quelques films qui ont dû t'échapper (pour info, je ne te visais pas, je donne mon avis, je ne l'impose pas, nuance) et qui sont, c'est connu, des navets : Trois enterrements, La boite noire, Les filles du botaniste, Dikkenek, Ne le dis à personne, Villa Amalia, Le concert, A l'aveugle ou encore Jack et la mécanique du coeur.Des films à jeter. Donc.Bonne soirée !
    • Housecoat
      C'est bon, tu as arrêté de travestir l'avis des autres ? De les faire passer pour des bobos ? Parce que c'est ce que tu fais et c'est ce que je ne suis pas. La mauvaise foi doit être l'apanage de tous ceux qui aiment les cheeseburgers prémâchés qui sont largement majoritaires quant à l'attention qu'Europacorp leur porte.Je l'ai dit qu'on peut faire du bon cinéma commercial (évidemment, car sinon aucun blockbuster serait bon). C'est tout ce que les films d'Europacorp ne sont pas, alors qu'ils ont les moyens de bien faire. Les Taxi, les Transporteur, les Taken, que des bouses. Tu vas dire qu'on doit se faire souffrance si ça permet de donner autre chose que des drames comme La Loi du Marché ou Fatima (qui sont des exemples que je ne choisis pas au hasard car ils sont très bons pour ce qu'ils sont) ?Ah mais non c'est vrai, c'est pas populaire, c'est pas distrayant, c'est trop mou et il y a pas d'action, donc contentons-nous des bouses. Qu'est-ce qu'on s'en fiche qu'ils nous arnaquent du moment qu'ils nous donnent des explosions dans Paris ?Tu vois ça ? C'est toi. Parce que moi aussi je peux parler à la place des autres.
    • Housecoat
      Il aurait mieux valu faire une transition en douceur vers des budgets de plus en plus gros pour préparer le public. Car tout jouer sur seulement deux tableaux pendant des années sans rien changer (des films d'exploitations pas chers rapidement rentables d'un côté et des petits films d'auteurs, pour la forme, de l'autre) c'est un système qui finit par s'épuiser comme il a épuisé son public...et faire de bons films aussi, ça aurait été pas mal.
    • The Prestige
      C'est triste quand même pour Luc Besson. Valérian lui tenait tellement à coeur et il l'a réalisé. Malheureusement pour lui et son entreprise c'est un échec. Je l'ai déjà écrit mais il devrait faire des films beaucoup moins chers parce que 225 millions de dollars de budget pour un pari français c'est énorme.
    • jonas c.
      Je déclare les hostilités lancer dans les commentaires 😂😂😂
    • Elisariel
      Ah oui, j'oubliais le leitmotiv-qui-tue-de-la-mort : Le cinéma doit avant tout être un miroir de notre société. Il doit être didactique, philosophique, cérébral, pontifiant, esthétiquement contemplatif et/ou amener à un regard acéré, réaliste et volontairement déprimant de ce début de 21ème siècle...Pourquoi pas ?Mais surtout (j'oubliais) il ne doit surtout pas rapporter cet horrrrrrrible machin qu'on appelle l'argent !As-tu lu la longue liste des films produits par EuropaCorp ? Je ne pense pas, car ton message serait... Comment dire... Plus nuancé.Mais bon... SUBJECTIVITÉ avant tout.Demain je vais voir un autre horrible bidule : Ready player one : Pouah ! Ça vaut pas Les petits mouchoirs (tiens donc, il serait dans une certaine liste, lui aussi...)
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Toute l'actu Netflix
    Bande-annonce V Wars, la première série de vampires signée Netflix
    NEWS - Séries à la TV
    mercredi 20 novembre 2019
    The Irishman : une bande-annonce finale qui nous promet un grand Scorsese
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 19 novembre 2019
    The Irishman : une bande-annonce finale qui nous promet un grand Scorsese
    Photos Sex Education saison 2 : un Français parmi les nouveaux élèves
    NEWS - Séries à la TV
    mardi 19 novembre 2019
    Photos Sex Education saison 2 : un Français parmi les nouveaux élèves
    Actus Netflix
    Back to Top