Notez des films
Mon AlloCiné
    Cannes 2018 : Vincent Lindon En guerre contre son entreprise dans le nouveau Stéphane Brizé
    Par Vincent Formica — 12 avr. 2018 à 14:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    En guerre, le nouveau long-métrage de Stéphane Brizé, vient d'être sélectionné en compétition au Festival de Cannes 2018. Découvrez la bande-annonce du film qui sortira en mai en salles.

    En Guerre Bande-annonce VF

    Trois ans après La Loi du Marché, qui avait valu un Prix d'Interprétation au charismatique Vincent LindonStéphane Brizé revient à Cannes aux côtés de son acteur fétiche. Fruit de leur quatrième collaboration, En guerre met en scène un leader syndical déterminé à sauver les salariés d'un équipementier automobile, confrontés malgré des années de sacrifice, à la fermeture de leur entreprise, pourtant bénéficiaire à hauteur de 17 millions d'Euros.

    Cannes 2015 : "Je suis triste que mon personnage de La Loi du Marché n'existe pas"

    En guerre est une nouvelle plongée dans le monde cruel de l'entreprise pour le duo Lindon/Brizé. Ces derniers sont passés maîtres dans la mise en scène et l'incarnation de ceux qu'on appelle les vrais héros du quotidien. D'après les premières images, ce film devrait s'avérer plus âpre et anxiogène que La Loi du marché, avec un Vincent Lindon extrêmement énervé. L'affrontement entre les salariés, les patrons et les forces de l'ordre promet d'être violent, sublimé par le réalisme du cinéma de Brizé.

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Cannes 2017 : Vincent Lindon acteur caméléon ? La preuve en 12 rôles
    12 photos

     

    Très ancré dans l'actualité, En guerre risque de faire beaucoup de bruit sur la Croisette où le film est présenté en compétition. Vincent Lindon glanera-t-il son second prix d'interprétation ? Réponse le 19 mai ! Concernant la sortie en salles, rien n'a encore été confirmé pour le moment mais une annonce devrait être faite rapidement à ce sujet.

    Cannes 2018 : Jean-Luc Godard, Spike Lee, Star Wars, un film de 8h15... tout sur la sélection officielle du 71e Festival

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Elisariel
      Et moi, ça me soule quand les opinions politiques des acteurs explosent à la figure des spectateurs : Toutes nos envies, Welcome, La loi du marché, Les chevaliers blancs et maintenant En guerre... De moins en moins nuancé, le Vincent. Et je ne remet nullement en cause son talent, il en a.Certes, il y a de la place pour tout dans le ciné, même pour mon avis, qui est bien combattu et devrait, logiquement, être respecté. Je fini par vomir cette bienpensance qui sent le boboïsme.Il a lancé un jour sur un plateau télé que toutes les familles de France devraient accueillir obligatoirement chez elles une famille de migrants. Pourquoi pas ? Qu'il commence par donner l'exemple.En attendant, il est content de récupérer de magnifiques palmes d'or signées Chaumet dans la ville luxueuse de Cannes.Comme quoi...
    • Drakkhen
      Ah je ne savais pas que suivant son métier on avait pas le droit d'exprimer son opinion...Quand à art du divertissement avant tout, c'est une vision réductrice à laquelle je n'adhère pas du tout. Il y a de la place pour tout dans le cinéma.
    • vincus
      vivement!
    • kingbee49
      Faut voir. Le film à l'air plus fort, plus militant, plus engagé que La loi du marché. Lindon y a l'air plus offensif. En ces temps de contestation sociale, en guerre arrive au bon moment...
    • spielbergismygod
      Le cinéma, art du divertissement avant tout. Je ne te connaissais pas cette vision réductrice du 7ème Art. Il faudrait donc séparer l'art de tout engagement ? Ou juste le cinéma ? Et si oui, pourquoi ? Ou y a t-il un degré d'engagement acceptable et une ligne rouge à ne pas franchir ? Le cinéma est un divertissement dès ses origines, certes. Mais il s'en est passé des choses depuis l'Arroseur arrosé. Presque 130 ans si je ne m'abuse.
    • fyah
      Pourquoi un acteur ne pourrait pas aimer les films engagés et jouer un rôle bon comme mauvais dans un film de lutte des classes, de fait divers, politique ou autre ?Je suis sûr que Lindon prendrait autant de plaisir a jouer le rôle du patron voyou que celui du représentant syndical ....Après faut voir aussi les rôles qu'on lui propose... ne pas oublier aussi qu'il a deja tourné avec Brizé et que forcement il a sûrement été plus sensible a son scenario de nouveau film vu le passé qu'ils ont en commun ...Sous couvert de l'humour Chaplin n'a pas arrêté de dénoncer le monde et l’époque dans laquelle il vivait, Brel Zola, Hugo etaient aussi engagés a leur niveau ... Tout comme Coluche, Renaud, etc ...On aime ou on aime pas .. Au final personne n'oblige a regarder, lire ou ecouter et c'est le temps et l'engouement du spectateur, auditeur, lecteur qui feront la popularité de l'artiste ...
    • Elisariel
      Ah oui... J'avais oublié...Je salue Méliès au passage.
    • Bacta142
      Le cinéma n'est pas que du divertissement, ne t'en déplaise.
    • Elisariel
      Ça, c'est clair, il est droit dans ses bottes, au vu de ses positions politiques qu'il mélange copieusement avec son métier d'acteur. Ce que je lui reproche. M'étonnerai pas qu'il récolte encore un prix. Oui, c'est un bon acteur. Mais selon moi, et ce n'est que mon opinion, il ne semble plus faire le distinguo entre le cinéma, art du divertissement avant tout, et ses revendications.
    • spielbergismygod
      Immense acteur, et à mon avis un type droit dans ses bottes, même si je ne le connais pas plus que mon voisin du troisième. (Et je ne connais pas du tout mon voisin du troisième).Pour les fans du bonhomme, je conseille Mercredi folle journée, superbe comédie solaire de Pascal Thomas. https://www.youtube.com/wat...Et bien sûr, La confiance règne, dans un impérial duo d'arnaqueurs avec Cécile de France. https://www.youtube.com/wat...
    • Elisariel
      Le festival de Cannes, où le porte-voix de Vincent Lindon, en lutte toujours !
    Voir les commentaires
    Back to Top