Mon AlloCiné
    God of War, fabuleuse odyssée de Santa Monica Studio
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 29 avr. 2018 à 19:00
    facebook Tweet

    Entre franche rupture et continuité avec son passé, brutal et épique, développé durant cinq longues années par Santa Monica Studio, "God of War" est l'épisode de la maturité d'une licence qui tutoie les sommets.

    Santa Monica Studio

    Le 19 avril dernier, veille de la sortie mondiale de God of War, le Game director du jeu, Cory Barlog, postait sur Youtube une vidéo. Nerveux, celui-ci expliquait qu'il s'apprêtait à découvrir (en direct donc) les notes du jeu sur le site Metacritic. En découvrant celles-ci, dithyrambiques, avec une moyenne de 94/100, l'émotion le submerge au point qu'il fond en larmes; la tension et l'énorme pression retombant. La vidéo a depuis été vue plus de 1,2 millions de fois, et récolté plus de 11000 commentaires. "Ca fait cinq ans, cinq longues années que nous avons passé à faire ce jeu. Ca été tellement dur !" lâche-t-il. Si cette démarche de se filmer ainsi peut sans doute faire un peu tiquer, on peut tout à fait faire preuve d'empathie concernant l'intéressé.

    "La création d'un nouveau God of War est similaire à l'ascension impossible d'une gigantesque montagne, parsemée d'innombrables échecs cuisants mais aussi de victoires exaltantes" dira plus tard Barlog. C'est peu dire que Santa Monica Studio avait une énorme pression sur les épaules. Comment rester fidèle à une licence qui a toujours été considérée à juste titre comme une vitrine technologique de la console de Sony ? Abstraction faite de God of War  : Ascension qui était un Prequel, comment passer après un déjà extraordinaire God of War III sorti en 2010, dans lequel Kratos réglait une fois pour toute leurs comptes aux dieux de l'Olympe dans un bain de sang ? Comment se réinventer sans couper tous liens avec les racines de la licence ? La réponse, cinglante, a la vigueur d'un uppercut, avec un titre qui a choisi de faire en partie table rase du passé. Démolir pour mieux reconstruire, quitte à ne pas faire l'unanimité dans ses partis pris. Qu'à cela ne tienne, God of War tiendra tout à la fois du Reboot et du Sequel.

    Un voyage homérique en terres nordiques

    Le marbre et les colonnades de l'Olympe font désormais place aux forêts, montagnes et cavernes obscures de la mythologie nordique. Vengé des dieux de l'Olympe - mais à quel prix ?-, Kratos, le demi-dieu immortel, vit désormais comme un homme au royaume des monstres et des dieux nordiques. Sur ces terres sauvages et hostiles, à la blancheur souvent immaculée, fuyant un passé qui le hante et n'a, au fond de lui, jamais cessé de le consummer, il incarne le mentor et père de substitution d'Atreus, un fils en quête de reconnaissance et d'un amour paternel qui ne vient jamais. Ou si peu. Handicapé émotionnel, d'une dureté souvent terrible envers lui, la rage en permanence contenue, le monstre et parricide Kratos doit réapprivoiser des sentiments qui l'ont quitté depuis bien longtemps. Avec au fond de lui cette peur qui le taraude : que son fils marche dans ses pas et devienne comme lui, incontrôlable, insensible à la souffrance. "Tu n'es pas encore prêt !" ne cesse-t-il de lui répéter dans le premier tiers du jeu, tentant de canaliser l'impulsivité inhérente à la jeunesse de son fils.

    Tout comme le fit The Last of Us, dont le Game Director ne cache d'ailleurs pas l'influence dans la narration de son God of War, Kratos et son fils tissent au gré de l'aventure des liens de plus en plus étroits, faits à coups de non-dits, parfois subtils et délicats, au détour d'une discussion ou des gestes d'un Kratos hésitant à manifester son affection en plaçant sa main sur l'épaule d'un fils toujours désireux de bien faire. Vouloir rendre plus humain un demi dieu qui n'a, dans le passé, jamais brillé par sa subtilité, quitte même à verser dans la caricature : c'est déjà un bel exploit.

    Sous les auspices d'une direction artistique sidérante de beauté et de cohérence, le titre se pare aussi d'un incroyable et formidable tour de force technique, servant à la fois la narration et le gameplay. Tout le jeu a en effet été pensé comme un unique plan-séquence. Loin d'être un gimmick ou un caprice de son Game Director, ce choix renforce au contraire la proximité du joueur avec son personnage en resserrant nettement le champ de vision, avec une caméra placée par-dessus l'épaule de Kratos.

    Santa Monica Studio

    Si dans le passé l'une des marques de fabrique de la licence était justement ces incroyables jeux d'échelles et de contrastes entre Kratos et le gigantisme des environnements qu'il traversait, ce resserrement du champ de vision de la caméra -qui sait quand même régulièrement aérer l'espace- renforce considérablement l'impact de la violence écrasante et la brutalité des combats, avec une hache magique que Kratos est capable de lancer comme un tomahawk pour vener se loger dans le crâne de ses adversaires, avant qu'elle ne reviennent entre ses mains. Dans God of War, le danger vient de partout, autour d'un personnage au champ de vision parfois restreint.. Sans la possibilité d'avoir une vue d'ensemble des ennemis, Kratos compte sur son fils qui l'averti régulièrement de la provenance du danger, ce qui créé une vraie tension lors des combats dont certains se révèlent difficiles, et dont la violence a cependant le mérite de ne jamais verser dans la surenchère gratuite.

    Particulièrement généreux sur sa durée de vie -au bas mot une trentaine d'heures-, God of War s'est aussi nourri d'influences plus ou moins évidentes dans son développement : les productions du brillant studio Naughty Dog, des combats lorgnant parfois vers l'exigence des productions du studio From Software, à qui l'on doit la série des jeux Dark Souls et Bloodborne, ou encore des environnements et des mécaniques de gameplay qui ne sont pas sans rappeler ceux d'un autre formidable jeu, Horizon Zero Dawn. Reprendre des recettes et des idées déjà éprouvées, certes, mais en veillant à les sublimer. C'est ce que fait, et brillamment, ce God of War, dont on aimerait que l'aventure et l'immersion soient sans fin.

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • Post-ado
      Ok.
    • fiduce
      Je viens de visionner le film du jeu complet sur youtube (4h). J'ai trouvé l'univers confus et déprimant. Du coup, j'ai regardé le film du 3 aussi ... encore pire. J'ai ma dose pour un bout de temps.
    • N_et
      C'est un hobby comme un autre et un bon moyen de se déconnecter de la réalité , qui peut prendre pas mal de temps si on ne se limite pas . Si tu choisis de franchir le cap en partant du principe que tu vas perdre ton temps pour rien , c'est sûr que l'expérience ne pourra être que décevante .
    • Post-ado
      Je n'ai pas de console. Je n'en ai jamais eu.Ça ne veut pas dire que je n'ai jamais joué à rien, au contraire, j'ai déjà pu constater à quel point ça pouvait me changer (sur un simple jeu de box ADSL).J'ai peur de passer trop de temps à ça, avec un résultat nul à la fin (pas de revenus, pas d'avancée sur les autres trucs que je dois faire, pas franchement un gain de sérénité, et des préoccupations sans rapport avec ma vie réelle, pas de délimitation temporelle comme les autres divertissements).Ce battage médiatique est vraiment très fort, et j'imagine ce qu'un joueur peut ressentir.Assez souvent en ce moment, je me surprends à décider mentalement de m'acheter ce qu'il faut pour ce jeu.Pour l'instant, ça se limite à l'idée de choisir mon prochain téléviseur en tenant compte d'une hypothétique console (lag, fréquence) ... et je crois que je me contenterai au final de regarder quelques vidéos montrant d'autres en train de jouer.
    • sunveritas Y.
      et de tout ceux qui ont réellement joué je connais personne pour le moment qui a cet avis. tout le monde est bouleversé par ce jeu. je parle de collègue de boulot amis et les vendeurs de micromanias... achètes une ps4 joue et reviens on en discutera. il y a très peu de jeu de ce niveau quand on en a un il faut l''encourager pour envoyer le bon message à l'industrie. surtout avec l'ordre de joueur sur les battles royales voici call of, red dead redemption 2, et tout le monde qui sy met. il est important de montrer aux éditeurs que nous voulons plus de jeux de cette qualité même si tu n'as pas de ps4 les jeux solos narratives de qualité concerne toutes les machines.
    • sunveritas Y.
      tu as regardé des streams de quelque passages et moi j'y ai joué qui est le plus crédible ?
    • N_et
      J'ai regardé assez de streams et d'heures de jeu dessus pour me faire à cette idée . Et quand les joueurs en reparle le lendemain c'est genre : mouais bon... c'est pas malça veut tout dire .
    • sunveritas Y.
      je sais de quoi je parle car j'ai fini le jeu j'ai entendu ma ps4 agoniser tellement elle donnait tous ses trips. faire plus elle disjoncte. et uncharted 4 sortie il ya quelques années est plus beau que la majorité des jeux qui sortent maintenant. et god of war est loin devant très loin devant. et toi sais tu de quoi tu parles ? as tu joué au jeu ? je peux déjà répondre que non vu que tu décris le jeu comme un jeu ou il faut juste spammer la touche taper pendant 20h.
    • Docteur_Kino
      Je suis resté à Mario ... 😀
    • N_et
      Heuu.. faut pas oublier que des jeux comme TLOU2 et Metro exodus ne vont pas tarder à sortir . Prétendre qu'il n'y aura pas mieux que God of War ... lol !C'est le genre de jeu ou tu spam la touche taper pendant 20 heures , et qui sombre dans l'oubli 1 mois plus tard .
    • Dean.
      Oui, le premier était une révolution sur ps2.
    • Docteur_Kino
      ça à l'air beau ... je n'ai jamais joué à ce jeu ... d'ailleurs le dernier c'etait call of duty avec mon neveu ... mais c'est beau
    • Blazphem
      Une ENORME claque dans la gueule ce jeu. J'ai finis tous les God of War et je l'affirme celui ci n'a plus rien a voir avec les autres. Ils ont montés le niveau de plusieurs étage laissant loin derrière les autres, tout genre confondu évidemment c'est simple c'est du jamais vu. Le premier gros combat du jeu vous montre directement dans quoi vous venez de mettre les pieds ! ^^ C'est juste énorme et jouissif a souhait ! Graphiquement : jamais vu plus beau, et je pèse mes mots il est juste somptueux, magnifique, me suis vu m'arrêter plusieurs fois de nombreuses minutes pour bien regarder les décors et détails époustouflants du jeu... Je compte même plus les sreen que j'ai fait pour mes fonds d'écran... ^^ Quant au gameplay ça ce joue tout seul on se laisse entraîner et on prend son pied a exécuter les très nombreuses et variantes combinaisons que possède Kratos pour ridiculiser le Bestiaire du jeu, quoi que parfois j'ai pris des one shot ahurissants mais bon... Bref amateur de scènes épiques et de graphiques a couper le souffle je vous le conseil fortement. Très sûrement le jeu de l'année seul The Last of Us 2 pourrait le détrôner en attendant de voir ce qu'il donnera a sa sortie.
    • KRMA V.
      une très grosse claque
    • Karim A.
      Tout le monde sait que les joueurs XBOX ont un QI de 2. Et comme ils n'ont aucun jeu,ils viennent rager.
    • sunveritas Y.
      ce jeu est une merveille pour ma part, il est important de le faire remarquer. j'y ai joué sur tv 4k hdr ps4 pro. je doute qu'on puisse égaler ce jeu sur cette génération niveau visuel. l'histoire est plus profonde personnage attachant, le gameplay est divin surtout quand on fouille le monde et débloque tous les coups. les ennemies sont variés elfs mort humain monstre créature géant petit... l'éffort des dev se voient sur chaque aspect du jeu. je doute qu'eux même puisse se surpasser pour la suite.
    • sunveritas Y.
      comme sur tous les sites de note dark domino doit faire partir des personnes qui n'ont même pas de ps4. j'ai vu la note de 0/20 d'un ami qui n'a qu'une xbox sur jeuxvideo.com il donnait même des détails sur le jeu certainement récolté sur les sites de test.
    • Dark Domino
      Une déception pour moi étant fan de god of war 2 sur PS2, le gameplay est chiant un système de combat à la dark souls mais mal fait, plus le garçon qui n'arrête pas de crier comme un débile il est vraiment énervant ! Techniquement c'est un très beau jeu qui utilise très bien la puissance de la PS4, mais malheureusement il fait partie de ces jeux que tu joue seulement une fois ou deux après tu l'oubli pour toujours.
    • N_et
      Est-ce qu'il y aura un crossover avec les Avengers ? ...mdr
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Angry Birds : Copains comme cochons Bande-annonce VF
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Little Monsters Bande-annonce (2) VO
    Queens Bande-annonce VO
    Vitis Prohibita Bande-annonce VF
    J'accuse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    News jeux vidéo
    Ni no Kuni : entre dessin animé et jeu vidéo
    NEWS - News Jeux Video
    lundi 14 octobre 2019
    Borderlands 3 : plus loin, plus fort, plus gros, mais sans risque
    NEWS - News Jeux Video
    mercredi 2 octobre 2019
    Dernières news jeux vidéo
    Films Prochainement au Cinéma
    • Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque
      Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque

      de Will Becher, Richard Phelan

      Film - Animation

      Bande-annonce
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal
    • J'accuse
    • La Vérité si je mens ! Les débuts
    • Queens
    • Matthias & Maxime
    • Hors Normes
    • Angry Birds : Copains comme cochons
    • Fahim
    • Terminator: Dark Fate
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top