Mon AlloCiné
    Cannes 2018 : le discours engagé de Cate Blanchett sur les marches du palais
    Par MD — 13 mai 2018 à 11:03
    facebook Tweet

    Alors que 82 actrices et réalisatrices montaient les marches du Palais, samedi 12 mai, la Présidente du Jury Cate Blanchett a marqué un arrêt à mi-parcours afin de prononcer un discours engagé et historique. Morceaux choisis.

    JACOVIDES-BORDE-MOREAU / BESTIMAGE

    C'est une première sur le tapis rouge cannois : 82 actrices et réalisatrices ont monté ensemble les marches du palais samedi 12 mai, juste avant la projection officielle du film d'Eva Husson, Les Filles du Soleil. La Présidente du Jury Cate Blanchett et la réalisatrice Agnès Varda ont profité de ce moment sous les feux des projecteurs pour délivrer un discours engagé devant les caméras du monde entier.

    "82. C'est le nombre de films réalisés par des femmes, invitées à concourir en Compétition officielle depuis la première édition du Festival de Cannes, en 1946. Dans le même temps, 1688 hommes ont pu monter ces mêmes marches. En 71 années de ce Festival renommé, le jury a été présidé par deux femmes seulement. La prestigieuse Palme d'Or a été décernée à 71 réalisateurs, trop nombreux pour être cités ici un par un, mais seulement deux réalisatrices : Jane Campion, qui est avec nous en pensée, et moi Agnès Varda. Une remarque chère Kate, la Palme de Jane était ex-aequo et la mienne était honoraire. Ces chiffres sont éloquents, irréfutables."

    Les femmes ne sont pas une minorité dans le monde et pourtant, notre industrie dit le contraire

    "Les femmes ne sont pas une minorité dans le monde et pourtant, notre industrie dit le contraire (...) Nous mettons au défi nos institutions pour organiser activement la parité et la transparence dans les instances de décision et partout où les sélections se font. Nous mettons au défi nos gouvernements et nos pouvoirs publics pour appliquer les lois sur l'égalité salariale. Nous demandons l'équité et la réelle diversité dans nos environnements professionnels."

    Il est temps que toutes les marches de notre industrie nous soient accessibles

    "Nous désirons travailler main dans la main avec nos collègues hommes pour prendre nos responsabilités et créer derrière et devant la caméra des images dont nous croyons fermement qu'elles permettent des prises de conscience. Que les hommes et les femmes soient d'accord pour changer. Il est temps que toutes les marches de notre industrie nous soient accessibles. Allons-y, on monte."

    Une prise de parole historique qui fera sans nul doute partie des temps forts de ce 71e Festival de Cannes, le premier depuis le séisme Weinstein.  

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Cannes 2018 : 82 femmes... et Vincent Cassel montent les marches
    22 photos
    facebook Tweet
    Commentaires
    • Nico
      Une remarque chère Kate, vous auriez pu écrire correctement son prénom
    • Barbo69
      Et pour en revenir aux salaires, quand tu signé un contrat c'est que les 2 parties sont d'accord non ? Personne n'oblige à signer un contrat avec un salaire que l'on juge dérisoire ! Et si on est vraiment indispensable ou alors que l'on possède un grande notoriété ou de grande competances, les studio reviendront vers nous avec un salaire plus adéquat
    • Barbo69
      Peut être que tout simplement il y a un gouffre entre le niveau des meilleurs réalisateurs masculins et féminins non ?
    • Daniel L.
      La sélection des films à Cannes ne se fait pas en fonction du sexe !! Tous les réalisateurs hommes et femmes peuvent concourir. Après ? Tout dépend des films !! La parité n'est pas obligatoirement un gage de qualité ! Les réalisatrices veulent leur part de gloire ? Alors qu'elles essayent de réaliser des films qui marquent !
    • Cuderoy
      Le problème premier, c'est de restreindre la diversité à un sexe, une sexualité ou une couleur de peau. L'humain est bien plus complexe que ça. Si l'objectif, c'est de rechercher une unicité chez un artiste qui aura le potentiel d'offrir quelque chose de nouveau, il va falloir voir beaucoup plus loin que c'est une femme donc elle a un regard différent. Tous les hommes comme toutes les femmes ont un regard différent qui a été été forgé par leur parcours de vie respectif et qui ne peut pas être résumé à leur carte d'identité. En cela, le cinéma de certaines femmes se rapprochent bien plus du cinéma de certains hommes que du cinéma du reste des femmes. Typiquement, le cinéma pourrait bien être réserver exclusivement aux hommes blanc cisgenre qu'on ne serait pas forcément en manque de diversité. Si l'industrie du cinéma était produit par un seul individu à sa tête (homme comme femme d'ailleurs), là en revanche il y aurait un danger.Il n'y a donc pas un manque de diversité mais de représentation, ce qui n'est pas la même chose. Quand les féministes lâcheront cette affaire absurde de parité pour se consacrer sur l'essentiel, l'égalité, et qu'elles arrêteront de se cacher derrière la diversité qu'elles bafouent, on aura fait un grand pas en avant. Rien que l'expression réelle diversité démontre d'un orgueil qui fait tâche venant de l'élite du cinéma mondial.
    • lub373
      Propagande mondialiste, toujours chercher à diviser les hommes et les femmes.La femme n'est pas égale à l'homme et l'homme n'est pas égal à la femme, ils sont complémentaire!
    • Madolic
      Bah le cinéma l'a toujours été donc c'est logique
    • Madolic
      Que l'on soit pour ou contre l'étalage du féminisme en ce moment, les chiffres sont toujours à chaque fois hyper choquant tout de même...
    • L'irrationnel
      C’est de plus en plus politique Cannes mdr
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Terminator: Dark Fate Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Terminator: Dark Fate Bande-annonce VO
    Les Vétos Bande-annonce VF
    Un été à Changsha Bande-annonce VO
    Cartouche Bande-annonce VF
    Stephen King's Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    Festival de Bordeaux (FIFIB) : Terminal Sud avec Ramzy Bedia au palmarès
    NEWS - Festivals
    mardi 22 octobre 2019
    Festival de Bordeaux (FIFIB) : Terminal Sud avec Ramzy Bedia au palmarès
    Coppola : il descend les films Marvel et répond à "l’étudiant" Alain Chabat au Festival Lumière
    NEWS - Festivals
    lundi 21 octobre 2019
    Coppola : il descend les films Marvel et répond à "l’étudiant" Alain Chabat au Festival Lumière
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Joker
    Joker
    4,5
    De Todd Phillips
    Avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz
    Bande-annonce
    Hors Normes
    Hors Normes
    4,4
    De Eric Toledano, Olivier Nakache
    Avec Vincent Cassel, Reda Kateb, Hélène Vincent
    Bande-annonce
    Camille
    Camille
    4,4
    De Boris Lojkine
    Avec Nina Meurisse, Fiacre Bindala, Bruno Todeschini
    Bande-annonce
    Fahim
    4,4
    De Pierre-François Martin-Laval
    Avec Assad Ahmed, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty
    Bande-annonce
    Donne-moi des ailes
    4,3
    De Nicolas Vanier
    Avec Jean-Paul Rouve, Mélanie Doutey, Louis Vazquez
    Bande-annonce
    Les Hirondelles de Kaboul
    4,1
    De Zabou Breitman, Eléa Gobbé-Mévellec
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top