Notez des films
Mon AlloCiné
    Climax : danse, fête et sangria dans le teaser du nouveau Gaspar Noé
    Par Brigitte Baronnet (@bbaronnet) — 13 mai 2018 à 18:35
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le nouveau Gaspar Noé se dévoile ! Présenté à la Quinzaine des réalisateurs aujourd'hui à Cannes, le réalisateur signe "Climax", un film de danse et de fête, avec Sofia Boutella. Découvrez les premières images.

    Après Love, place à Climax pour Gaspar Noé. Le cinéaste signe un film dansant, musical, et renversant... Alors que la toute première projection a eu lieu aujourd'hui au Festival de Cannes dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs, un premier teaser a été mis en ligne, sur un air de Supernature de Cerrone.

    Tourné en seulement 15 jours et dans le secret, le film réunit une troupe de danseurs, dont Sofia Boutella, seule actrice professionnelle du casting. Un long métrage entêtant et tripant qui sortira en France le 19 septembre 2018.

    Cannes 2018 - Quinzaine des Réalisateurs : Martin Scorsese, Nicolas Cage, Isabelle Adjani pour le 50e anniversaire

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Cannes 2018 - Quinzaine des Réalisateurs : Martin Scorsese, Nicolas Cage, Isabelle Adjani pour le 50e anniversaire
    7 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Dark Domino
      Love est le pire film porn que j'ai vu ! Dorcel ou Mario Salieri devraient lui apprendre comment tourner des scènes X ce mec fait que de la provoque pour la provoque
    • angel M.
      Dommage pour Sofia Boutella, Gaspar Noé arrete le cinéma
    • Mr. Piggy
      curieux de découvrir ce que Noé nous a concocté ...
    • Naughty Dog
      bien hâte ! les retours de Cannes sont très très bons en tout cas !
    • David D.
      Un film tourné en 15 jours avec une seule actrice pro c'est plutôt innovant non?Je n'ai pas vu love mais je vais me laissé tenté par un gobelet de sangria quand même, par curiosité ;)
    • sparowtony
      Impatient de voir ça.
    • MGM-ranger
      Love était d'une médiocrité ahurissante. Un film outrageusement provoquant, laid, sale, vide. À croire que l'amour passe avant tout par le sport de chambre plutôt que par les sentiments et les passions. Un jour, Gaspard Noé va faire volontairement une daube digne d'être sur un site porno, et il va regarder en rigolant ses fans qui vont penser que c'est rempli de génie. Ça se serait provoc.
    • L'irrationnel
      Gaspar Noé en force
    • L'irrationnel
      C’est énorme
    • Matis H.
      Cet aperçu n'annonce rien de bon. Noé semble de nouveau s'engouffrer dans les problèmes de ses deux premiers métrages, bruyants, lourds, idiots et malhonnêtes dans leur représentation de la violence. J'espérais le voir continuer sur sa lancée expérimentale, extrêmement imparfaite et dont les soucis d'écriture étaient toujours aussi importants, mais dont les innovations et provocations (inhérentes au cinéma de Noé) se développaient dans un échange avec le spectateur. Si Love semblait enfin apaisé, le cinéaste retrouve tous ses travers les plus insupportables. Je souhaite me tromper.
    Voir les commentaires
    Back to Top