Mon AlloCiné
    Solo A Star Wars Story : retour sur une genèse mouvementée
    Par Clément Cuyer — 23 mai 2018 à 05:00
    facebook Tweet

    Annoncé à l'été 2016, le projet d'un spin-off consacré à Han Solo a connu une genèse pour le moins mouvementée. Retour sur trois années pas comme les autres alors que le long métrage se dévoile aujourd'hui en salles.

    2017 Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved. / Jonathan Olley

    Ce mercredi sort en salles le très attendu Solo: A Star Wars Story, second spin-off de la célèbre saga intergalactique après Rogue One. Annoncé à l'été 2016, le projet d'un film dérivé consacré au contrebandier intergalactique popularisé par Harrison Ford a connu une genèse mouvementée, avec des remous pour le moins inédits dans la galaxie Star Wars.

    Juillet 2016. Dans la foulée de l'annonce de Rogue One et plus de cinq mois avant la sortie du Réveil de la Force, Lucasfilm annonce donc la mise en chantier d'un spin-off dédié à l'iconique Han Solo, prévu pour une sortie en salles en mai 2018. Pour mener à bien le projet, la firme fait le pari de la jeunesse avec le duo Phil Lord/Christopher Miller, à qui l'on doit notamment 21 Jump Street et La Grande aventure Lego. Enthousiastes, les deux jeunes Américains évoquent alors "un rêve devenu réalité", promettant de "prendre des risques" et de se montrer comme "des serviteurs fidèles de ces personnages qui comptent beaucoup." La suite douchera leurs belles velléités mais nous n'en sommes pas encore là...

    Solo : A Star Wars Story – un fan remplace Alden Ehrenreich par le jeune Harrison Ford !

    Car en 2015, tout est beau au pays de Solo. Kathleen Kennedy, la big boss de Lucasfilm, se félicite du choix de Lord et Miller, annonçant un film "divertissant et drôle" et révélant que le héros sera un jeune vingtenaire. La rumeur annonce alors Miles Teller, Dave Franco, Scott Eastwood ou encore Taron Egerton dans le rôle du fameux contrebandier. Perdu : c'est finalement un quasi-inconnu du grand public, Alden Ehrenreich, vu chez Coppola (Tetro) et les frères Coen (Avé, César!), qui décroche le jackpot en mai 2016. Dans la foulée, le tournage est annoncé pour janvier 2017. Le spin-off consacré à Solo est définitivement lancé...

    Plus l'échéance du tournage approche, plus le casting prend forme, et il a une certaine allure : aux côtés de Chewbacca, qui sera bien de la partie, on retrouvera Donald Glover dans la peau de Lando Calrissian mais également Emilia Clarke (la Daenerys Targaryen de Game of Thrones) et l'expérimenté Woody Harrelson. Le tournage débute et se déroule sans accroc (Warwick Davis nous accorde même une visite des plateaux), Alden Ehrenreich est aperçu en train de déjeuner avec Harrison Ford, et une première photo est dévoilée en mai 2017 avec les comédiens principaux posant tout sourire aux côtés de Chewie, Phil Lord et Christopher Miller dans le cockpit du cultissime Faucon Millenium (cliché ci-dessous). Bref, tout semble aller dans le meilleur des mondes dans cette galaxie lointaine, très lointaine...

    2017 Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved.

    Quand soudain, patatras... Le 21 juin 2017, Phil Lord et Christopher Miller quittent le projet en plein tournage en raison de divergences créatives. C'est un séisme dans la galaxie huilée de Star Wars, peu habituée aux productions chaotiques. Certains sites spécialisés évoquent très vite des relations franchement conflictuelles entre les réalisateurs et la big boss de Lucasfilm. "Même la façon dont ils pliaient leurs chaussettes ne convenait pas à Kathleen Kennedy. Ils n'avaient pas la marge de manœuvre pour faire ce qu'ils devaient faire", indique ainsi une source. Le scénario de Lord et Miller, notamment la vision du personnage d'Han Solo, ainsi que leur style parfois proche de l'improvisation, auraient notamment été à l'origine du clash.

    C'est donc une situation de crise pour Lucasfilm, qui doit dénicher un remplaçant au plus vite. L'affaire, sans doute anticipée, est bouclée en quelques heures : l'expérimenté Ron Howard (qui avait joué sous la direction de George Lucas dans American Graffiti) reprend les rênes d'un projet qui, forcément, inquiète désormais les fans de la franchise intergalactique. Mais le cinéaste, à qui l'on doit notamment Un homme d'exception, Da Vinci Code ou encore Willow, semble imperméable à toute pression et se lance avec optimisme dans un ardu challenge : boucler le long métrage en temps et en heure pour sa sortie en mai 2018.

    En août 2017, Ron Howard tient à rassurer les fans. "C'est un script fantastique, un casting génial et j'ai une expérience créative fantastique avec ce projet", déclare l'éternel Richie Cunningham de la série Happy Days, devenu au fil des ans un réalisateur hollywoodien de premier rang. Très présent sur les réseaux sociaux, celui-ci ne cesse de partager son enthousiasme, alors que des dégats collatéraux au changement derrière la caméra poussent la production à couper au montage l'acteur Michael K. Williams pour le remplacer par Paul Bettany.

    Finalement, Ron Howard boucle à temps le tournage de ce spin-off pas comme les autres, qui obtient son titre officiel au mois d'octobre : ce sera Solo: A Star Wars Story. Un film dont on apprend, selon certaines sources, qu'il aurait été "presque entièrement retourné" par le cinéaste (au final, il s'agirait d'environ 70%). Dans la foulée, Phil Lord et Christopher Miller reviennent sur une période derrière la caméra qu'on imagine volontiers compliquée en déclarant sans s'apesantir sur la question que "le fossé était trop important" mais que "l'expérience de tournage avait été extraordinaire."

    Cannes 2018 - Star Wars : "J'ai beaucoup pensé à Steve McQueen pour notre Han Solo" confie Ron Howard

    Un film retourné en majeure partie, un "fossé trop important"... Il n'en faut pas plus pour que les rumeurs les plus alarmantes se propagent sur la toile au sujet de cette oeuvre qui flirterait avec le western et le film de gangsters. Selon certains, Disney redouterait un "accident industriel." Pour d'autres, Alden Ehrenreich, peu convaincant, serait accompagné par un coach d'acting. Impossible de confirmer ou d'infirmer ces bruits de couloir. Le 5 février, à seulement deux mois et demi de la sortie en salles, la toute première bande-annonce de Solo: A Star Wars Story débarque aux quatre coins du globe. La promotion est lancée et le long métrage n'appartient désormais déjà plus à ses créateurs...

    Avec une genèse aussi chaotique, quelle saveur aura donc ce Solo: A Star Wars Story passé entre six mains de cinéastes ? Après une présentation cannoise en grandes pompes il y a quelques jours, le blockbuster intergalactique se dévoile aujourd'hui au grand public. Aux spectateurs, désormais, de livrer leur verdict, alors que deux autres films dédiés à ce personnage culte seraient déjà dans les cartons...

    Cannes 2018 : Chewbacca superstar !

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Cannes 2018 : Chewbacca supertar !
    18 photos



    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Oliver Q.
      Parce que leur réflexion est lentement est sûrement en train de muer entre l'initiative d'origine qui était d'avoir d'un côté les spin-offs et de l'autre une saga en trilogie davantage canon, et la réflexion toute récente qui est de multiplier les projets de saga et d'envisager des suites à certains des spin-offs (prévus initialement pour être des one-shot) pour donner de l'ampleur à des projets qui n'en avaient pas spécialement au départ (type Solo qui franchement en termes de marketing_ et je ne préjuge pas du tout de la qualité du film qui est complètement autre chose_ ne semblait pas attirer les foules)
    • Victorien B.
      SOLO est loin d'être la catastrophe prévue, il est divertissant pour ses 2h15, mais il est vite oublié à la fin de la séance. Contrairement à ROGUE ONE qui m'avait enthousiasmé dès la fin du film au point de vouloir le revoir rapidement surtout par sa dernière partie de l'histoire.Mais au moins, je ne suis pas parti de la salle aussi mitigé que lors des VII et VIII.
    • Bacta142
      Ce qui est étonnant c'est de voir que l'annonce de ce projet date de 2015 (comme Rogue One), soit avant la sortie du premier film de l'ère Disney. Et depuis, on nous a bien sûr annoncé de nouvelles trilogies et une série, mais côté spin-offs, plus rien! Comme s'ils se tâtaient chez Lucasfilm depuis que ce projet a un peu foiré, et attendent de voir ce que va donner celui-ci auprès du public pour voir ce qu'ils feront ensuite (en gros s'ils capitalisent en donnant des suites à ce film ou s'ils passent à autre chose).
    • Adrien D.
      pour le respect de star wars je n'irai pas voir ce film kathleen tu n'auras pas mon pognon
    • Thom_Prn
      Une genèse mouvementée pour un résultat tout pété : http://www.lebleudumiroir.f...
    • Flamme-010
      Flop probable, ou du moins largement en dessous des scores de Rogue One. Le premier Star Wars que je n'irais pas voir en salle le jour de sa sortie...
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Le Dindon Bande-annonce VF
    Abominable Bande-annonce (2) VF
    Sponsorisé
    Downton Abbey Bande-annonce VO
    Ne croyez surtout pas que je hurle Bande-annonce VF
    Bacurau Bande-annonce VO
    Au nom de la terre Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Tournages
    QUIZ - Qui se cache derrière ces casques de cinéma ?
    NEWS - Tournages
    samedi 21 septembre 2019
    Ad Astra meilleur film de la semaine selon la presse
    NEWS - Tournages
    samedi 21 septembre 2019
    Star Wars : pour ou contre la prélogie ? [PODCAST]
    NEWS - Tournages
    samedi 21 septembre 2019
    Star Wars : pour ou contre la prélogie ? [PODCAST]
    Batman Dark Knight : 20 détails cachés dans la trilogie
    NEWS - Tournages
    vendredi 20 septembre 2019
    Batman Dark Knight : 20 détails cachés dans la trilogie
    Dernières actus ciné Tournages
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top