Notez des films
Mon AlloCiné
    First Man : Ryan Gosling, astronaute en difficulté dans la bande-annonce du film de Damien Chazelle
    Par Vincent Garnier — 9 juin 2018 à 12:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Dans "First Man", Ryan Gosling incarne Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la Lune, devant la caméra de Damien Chazelle. Découvrez la bande-annonce. Le film sort en salle le 17 octobre 2018.

    Il y a quelques jours seulement, nous découvrions les premières photos de First Man... Et voilà que débarque la bande-annonce du nouveau film de Damien Chazelle (après la triomphal La La Land) porté par Ryan Gosling. La star y incarne Neil Armstrong, astronaute de son état et accessoirement premier homme à avoir marché sur la Lune le 21 juillet 1969.

    De cet exploit qui changea le cours de l'Histoire (cf. "Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'Humanité"), First Man dévoile les difficultés, et souligne l'angoisse terrible qui tenaillaient les membres de la mission Apollo 11 mais aussi les familles de ses pionniers de la conquête de l'espace. Et c'est cette dimension humaine que creuse le réalisateur.

    First Man sort dans nos salles le 17 octobre 2018.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • 8mmetdemi
      Vivement que Gosling s'achète du charisme !
    • Justice Prime
      Quand on vie dans une époque ou des personnes te soutienne encore que la terre est plate.................
    • nico1795
      Je suis étonné que ce ne soit pas Kubrick qui l'ai réalisé , il a de l'expérience dans le domaine ;-)
    • Bruno G
      incroyable le nombre de personne qui evoquent la theorie du complot ... edifiant ...je sens venir les platistes sous peux ...
    • ghyom
      je pourrais te donner un pseudo (et même un nom) mais la délation c'est pas beau ^^
    • nikos182
      il y a encore des gens qui croient vraiment a cette théorie ?
    • Maitre Kurosawa
      On voit venir de très loin le bon petit biopic édifiant et balisé. Non merci !
    • PUNISHER
      Bon film en prévision !
    • Housecoat
      Team L’Étoffe des Héros !!!
    • Richard Fleischer
      La jeep sur la lune avec le type qui fait un gros dérapage , un vrai américain , en 44 , ils faisaient la même chose sur les plage de Normandie , incroyable non !
    • Cobrax
      Hommage à Buzz Aldrin qui va encore être relayé en second plan comme depuis quasiment toujours depuis cette épopée ! :DSinon, bien tenté par ce film, j'ai confiance envers le réal, 2 très bons films à son actif.
    • David D.
      Le real et l'acteur ayant fait leurs preuves, je suis presque sûr que ce sera bien après avoir vu cette bande annonce, donc j'irai le voir.Le kiff ultime serait qu'ils aient remasteriser et coloriser les images d'origine pour en faire de la HD au lieu d'en tourner des nouvelles.
    • abdelhak o.
      est ce que le film relate vraiment la vérité sur le 1 er alunissage entre autres les ovnis et autres vestiges aperçus par l equipage hihihi
    • Cyphre14
      Justement, je me demande si la BA aurait été différente si Ron Howard avait été le réal. Bonne journée à toi aussi.
    • Ardath Bey
      Si c'était Ron Howard aux commandes je pense que l'on pourrait facilement s'angoisser pour ce film. Mais j'ai confiance en Damien Chazelle pour réussir à faire quelque chose de surprenant. Honnêtement je trouve la BA très bonne. Après on ne va pas se lancer dans un débat ensemble non plus hein, allez bonne journée.
    • Cyphre14
      Triste conception du cinéma.
    • Cyphre14
      tu devais bien t'attendre à ce qu'on te réponde : euh oui c'est ce que je viens d'écrire (j'étais sûr que quelqu'un allait la faire). Tu décides d'engager la conversation avec moi et plutôt que de me demander pourquoi je ne vois pas l'intérêt de ce film, tu préfères répondre ces celui ki le dit k'y es. Brillant. Mais puisque tu brûles d'envie de savoir pourquoi ce film ne me dit rien qui vaille, je vais te l'expliquer. Au vu de sa bande-annonce, j'ai l'impression d'avoir affaire à un énième film américain édifiant, où l'on célèbre sans grande retenue l'héroïsme d'une poignée d'individus.
    • Ardath Bey
      Après voir lancé stupidement et sans aucun argument que tu ne voyais pas l'intérêt, tu devais bien t'attendre à ce qu'on te réponde. Et après tu me parles de cour de récré...
    • Oliver Q.
      Un soi-disant pur formaliste défend toujours une vision en creux fût-ce le temps d'un film, après ça se divise simplement entre ceux qui ont une vision plus ou moins consciente d'elle-même qui porte soit sur le cinéma lui-même, soit qui se servent du cinéma pour s'exprimer sur des thématiques universelles ou existentielles, soit les deux, en ce sens, il existe très peu de purs formalistes (même un Tarsem Singh ou un Snyder défendent en creux dans leurs films des idées fortes sur le ciné lui-même); Je suis d'accord avec toi pour dire qu'un type peut se muer en yes man le temps d'un film ou de temps en temps (Gus Van Sant en est un exemple), ça arrive; Je suis d'accord aussi avec la plupart des exemples de ta liste (pas pour The Program ni pour Le Dernier Roi d'Ecosse qui ne sont pas des films d'une inventivité folle à la mise en scène)... J'accole Yes Men et Tâcherons évidemment pas pour les mettre sur un pied d'égalité (on ne saurait comparer Brett Ratner à Ron Howard, évidemment) mais parce qu'en creux, il y a chez les yes men et les tâcherons une absence de vision unifiante de leur filmographie et une absence de projets qu'ils ont initiés, dont ils sont à l'origine (ce n'est pas du tout un jugement de valeur d'ailleurs) et une absence de prise de risque à la mise en scène, qui est plus envisagée par ces gens sous l'angle du craft (du savoir faire) que de l'art. Après, je suis tout à fait d'accord que certains yes men ont des filmographies pas moins honorables que certains réals qui ont eu une vision et des thématiques fortes à une époque et les ont réduit au rang de gimmick ou de stylisme formaliste plus tard dans leur carrière (type Luc Besson par exemple; demain si tu fais un match Besson/Ron Howard, eh ben c'est assurément un match très équilibré voire en faveur du second à mon sens; ou même si tu fais un match entre Tim Burton et Bob Zemeckis par exemple). Enfin, à mon sens, les meilleurs réals, ceux qui ont le plus de personnalité, arrivent imprimer leurs thématiques et leurs obsessions même sur des projets qui ne sont pas les leurs, et sur lesquels on ne leur a absolument pas demandé de révolutionner le cinéma (Scorsese sur Shutter Island, typiquement ou Fincher sur Alien 3).
    • spielbergismygod
      Je suis toujours incroyablement décontenancé quand à cette définition du Yes-Man. D'abord, parce qu'on peut être un auteur sans brasser de grands thèmes existentiels ou intellectuels. Un grand auteur peut être un pur formaliste. Ensuite, parce que je trouve que tu caricatures le biopic en éjectant nombre de films dont tu estimes qu'ils n'entrent pas dans ta définition (assez étroite, si tu veux mon avis) de ce qu'est un biopic. D'autant qu'en plus, en une phrase tu accoles Yes-Men et tâcherons, ce qui est loin d'être la même chose. Un auteur peut d'ailleurs devenir un Yes-Man le temps d'un film, et inversement. M'est d'avis.Quand tu regardes Les heures sombres, Dallas Buyers Club, I'm Not there, Ali, Aviator, Fighter, Le dernier Roi d'écosse, The Lady (non là, je déconne), Jacki (pas vu, mais Pablo Larrain ne m'a pas l'air d'être un Yes Man) , the Program, etc... je crois que pour chaque exemple que tu cites on peut trouver un contre-exemple. Après, je te rejoins sur le manque d'ambition des biopics les plus mis en avant, sur lesquels la prise de risque semble minime. Je me souviens encore avec émotion de la catastrophe Mandela.
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Le Cas Richard Jewell Bande-annonce VO
    L'Appel de la forêt Bande-annonce VF
    Lettre à Franco Bande-annonce VO
    Sortilège (Tlamess) Bande-annonce VO
    Benni Bande-annonce VO
    10 jours sans maman Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Meilleurs films à l'affiche
    1917
    4,4
    De Sam Mendes
    Avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Mark Strong
    Bande-annonce
    La Voie de la justice
    4,4
    De Destin Daniel Cretton
    Avec Michael B. Jordan, Jamie Foxx, Brie Larson
    Bande-annonce
    Les Enfants du temps
    4,3
    De Makoto Shinkai
    Bande-annonce
    Sherlock Junior
    Sherlock Junior
    4,2
    De Buster Keaton
    Avec Buster Keaton, Kathryn McGaire, Joe Keaton
    The Gentlemen
    The Gentlemen
    4,2
    De Guy Ritchie
    Avec Matthew McConaughey, Hugh Grant, Charlie Hunnam
    Bande-annonce
    À couteaux tirés
    À couteaux tirés
    4,2
    De Rian Johnson
    Avec Daniel Craig, Chris Evans, Ana de Armas
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top