Notez des films
Mon AlloCiné
    Omar Sy sera Arsène Lupin dans une série Netflix
    Par CT — 19 juil. 2018 à 10:43
    FBwhatsapp facebook Tweet

    C’est sur Twitter que Netflix et Omar Sy ont officialisé l’information : l’acteur français campera le gentleman cambrioleur Arsène Lupin dans une série télévisée…

    Christine Tamalet

    [MAJ] Il s'agira donc d'une adaptation contemporaine du célèbre gentleman cambrioleur. La série, une production Gaumont Télévision pour Netflix, sera disponible en 2020.

    Grosse annonce aujourd’hui de la part de Netflix : le géant américain prépare une nouvelle série française… avec Omar Sy ! L’acteur incarnera en effet Arsène Lupin, le héros de papier créé par Maurice Leblanc en 1905. L’information a été révélée sur Twitter, dans un échange plutôt amusant entre le comédien et la plateforme de streaming :

    Les aventures du gentleman cambrioleur ont déjà été adaptées de nombreuses fois au cinéma - le dernier film en date (2004) voyait Romain Duris tenir le rôle principal. La dernière série narrant les escroqueries d’Arsène Lupin date quant à elle de 1990 avec François Dunoyer. Reste désormais à savoir s’il s’agira ici d’une adaptation moderne …

    Avec cette nouvelle série, Netflix continue d’investir dans le marché français. Le spécialiste de la SVOD travaille actuellement sur deux autres productions : une ambitieuse série SF intitulée Osmosis et une comédie romantique grinçante par la réalisatrice de Connasse, Génération Q.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • dieu t
      la bien-pensance cette chose qui est entrain de pourrir l'occident
    • Pierre C.
      Il est vrai qu'à première vue, une telle idée peut surprendre. Pourtant ce serait crédible si le personnage d'Omar Sy était présenté comme un descendant de l'original. Après tout, le mangaka Kazuhiko Katō y est bien parvenu dans son Lupin III.
    • Champi34
      Au bout d'un moment, c'est pas est ce qu'on peu ou non adapter Arsène Lupin en version contemporaine. Bien sur que l'on peu, comme cela a été fait avec James Bond et Sherlock Holmes. Est ce qu'un acteur peu être noir dans une version contemporaine ? bien sur. La question c'est est ce qu'on a vraiment envie de voir Arsène Lupin en version contemporaine ? Après James bond , l'espion au multiple gadget et Sherlock Holmes le génie détective avec un léger syndrome d'asperger et cocaïnomane sont de bon candidat pour une version moderne (bien que selon moi pour Sherlock Holmes sa lui fait perdre de sa saveur). Mais Arsène Lupin en version moderne, quel ennuie, du déjà vu (tout les films de voleur et de casse). A trop vouloir moderniser une fiction d'époque, on lui fait perdre de son empreinte et de son authenticité. Ce qui faisait l'originalité d'Arsène Lupin tenait beaucoup au contexte historique dans lequel il a été écrit. Cela vaut également pour les adaptation série de Mcgyver et L'arme Fatale qui si elle était génial dans leurs version original tenant du fait qu'elle était totalement année 80 avec la légèreté et le style de cette époque, ont était complètement dénaturé en ayant était adapté version 2018 avec cette surenchère à gerber de technologie. Et concernant Omar Sy, si l'on oubli la couleur de sa peau qui dans un version d'époque serait impossible, mais envisageable dans un version moderne, je suis désolé il est pas du tout le personnage. Et je trouve gonflant que la France se lance dans le même concept américain foireux de toujours prendre les mêmes acteurs sous prétexte qu'ils sont banquables, aux détriments des personnages. On voit toujours les mêmes têtes dans les films. Et Omar Sy malgré son talent ferait un Arsène Lupin atroce !!!!!
    • Cévenole30
      Le film était peut-être médiocre mais prendre un acteur qui ne correspond pas au rôle n'arrange rien.
    • Stringer B
      Et il était bon dans Knock et a eu le mérite de proposer quelque chose de différent de Jouvet parce qu'il n'aurait jamais pu réussir la même performance, mais Knock était extrêmement médiocre... Est-ce qu'on doit déclarer que tous les acteurs qui étaient dans des films nuls étaient forcément parce qu'ils n'avaient rien à jouer dés le départ dans le script ? Chez Jeunet, chez Gondry, dans certains contre-emplois plus confidentiels et dans le peu de films étrangers dans lesquels il a eu des rôles signifiants, il a été bon... Si c'est correctement scénarisé, un acteur même passable arrivera à faire des choses intéressantes (parce que je ne trouve tout de même pas que ce soit un grand acteur)... Là, ce serait une série produite par une compagnie ambitieuse et je pense, pas confiée à des incapables (ils auront retenu les leçons de Marseille, j'ose espérer)
    • The Last Action Zero
      Mon esprit critique, je le garde pour des produits finis que j'ai réellement consommé. Et donc, que je suis vraiment à même de discuter... Pas pour des fantasmes personnels et pseudo-politico-identitaires, Madame( Le courageux ?... :D ) l'hypocrite... D'ailleurs, ce nom d'oiseau ?... Tu va avoir enfin le courage de le balancer ?... Ou dans le prochain com' tu passes aux charades et aux rébus ? :D
    • Cévenole30
      Mon pseudo est Cévenole : avec un peu de perspicacité, vous auriez pu en conclure que je n'étais pas un monsieur le courageux ... mais madame. Cévenole avec un E, c'est le féminin de Cévenol ! Dans certains cas, ce que vous qualifiez d'ouverture d'esprit révèle un manque de discernement et caractérise ceux qui acceptent n'importe quoi sans se poser la moindre question, sans le moindre esprit critique.
    • The Last Action Zero
      Et, ça serait quoi cet autre nom moins flatteur , monsieur le-courageux-qui-ne-fait-pas-dans-l'attaque-personnelle ? :D
    • The Last Action Zero
      Ouai... Ouai... Mais bien sur( Sarcasme + 100 )...
    • Cévenole30
      Déjà je ne vous ai pas attaqué en disant que vous connaissez tout, c'est bien ce que vous semblez vouloir faire comprendre et ensuite, ce que vous appelez ouverture d'esprit porte un autre nom moins flatteur ...
    • Cévenole30
      On peut être pour la justice sociale et raison garder comme disait qui vous savez ... Là, ce n'est plus le cas ! Des castings aussi improbables ne constituent en rien une bonne manière d'exercer la justice sociale !
    • Cévenole30
      Si ce n'est pas politique, c'est quoi ? Parce que vraiment c'est un choix à côté de la plaque ! Désolée mais quand on cherche un acteur susceptible de jouer un héros aussi célèbre, avec une personnalité aussi affirmée que celle d'Arsène Lupin, on ne pense pas a priori à engager un noir mais plutôt quelqu'un qui se rapproche le plus possible physiquement du personnage donc : un blanc (mais pas seulement, même ce critère n'est pas suffisant).
    • Cévenole30
      Dans tous les films que j'ai vus d'Omar Sy, (et que j'ai bien aimés par ailleurs à l'époque ) il n'était pas si éloigné de ce qu'il est - ou paraît être - dans la vie. Rigolard, oui ! Ce sont ces films-là qui ont rencontré le succès. Il a bien essayé de disparaître derrière un personnage comme vous dites dans un autre film , un classique du cinéma français qui fut autrefois incarné par Louis Jouvet, et ce fut un échec retentissant. Il y a là de quoi tirer une leçon.
    • Stringer B
      Et on a vu ce que ça a donné avec Romain Duris dans une adaptation relativement fidèle (bien que condensatrice) au cadre et à l'époque des romans de Leblanc... Je t'invite à regarder ce film d'une médiocrité crasse... Ensuite, je suis désolé mais 'rigolard'... Sérieusement ? Je ne suis même pas fan d'Omar Sy, mais on dirait que tu as déjà l'impression qu'il va nous jouer le SAV des émissions et Intouchables... Tu lui as parlé ? Tu as eu des infos sur ses partis pris de jeu ? On peut aussi avoir confiance dans la capacité d'un acteur à disparaître derrière un personnage, d'autant qu'il a déjà joué d'autres types de personnages... Après bon, si tu penses vraiment que c'est impossible, on verra à la sortie de cette série si le prémice était une telle violation...
    • Dwarf warrior
      Non, ce n'est pas une vision restreinte, mais une lecture qui permet de voir les choses différemment de la simple adaptation. Qu'est-ce qui empêche concrètement de garder tous les éléments (structure de l'agence, idée générale autour de Bond) tout en créant de nouveaux éléments avec de nouveaux agents, et un Bond qui serait cité comme une légende, un modèle ?Pour Lupin, je pense que c'est son éloignement dans le temps, comme Holmes, qui fait qu'ils doivent rester dans leur cadre historique. C'est comme si on mettait d'autres personnages d'histoire fictifs/semi fictifs comme Achille au Moyen Age, le roi Arthur à la Renaissance.... Ca n'aurait strictement aucun sens.
    • Cévenole30
      Un Lupin noir et rigolard de 1,90 m , ce n'est plus Lupin tout simplement. Il y a erreur de casting et ce n'est pas du racisme de le dire. Si on veut réaliser une adaptation crédible, respectant un minimum l'histoire et le héros, Omar Sy n'est pas jouable. Pas plus que ne le seraient dans le même rôle Gérard Depardieu, Clint Eastwood ou De Niro par exemple (même plus jeunes) parce qu'ils n'ont pas le profil du tout. J'imagine bien un Romain Duris dans ce rôle par contre. Avec Sy, cela pourra être l'histoire d'un cambrioleur mais ce ne sera plus Arsène Lupin.
    • Stringer B
      Ben, je suis désolé, mais je trouve que c'est une vision qui est extrêmement restreinte de Bond, qui le condamne à être uniquement un sujet historique alors que c'est aussi un personnage de roman avec une caractérisation psychologique très forte, des sentiments, des émotions des obsessions... Le geste idéal consiste à cerner l'articulation qu'opère l'auteur d'origine entre ces obsessions et un contexte historique... Ce qui est intéressant, ce n'est pas que Bond soit simplement un espion de la guerre Froide, ou qu'il soit simplement un homme à femmes, ce qui est intéressant c'est qu'il utilise son métier pour donner à une vie qu'il a volontairement privé de tout horizon sentimental signifiant, qu'il ne soit pas un patriote pour un sou mais un cynique qui admet que le métier de tueur est ce qu'il a trouvé de mieux pour explorer son monde intérieur... Ce n'est pas pour rien que le Casino Royale qui met en scène Daniel Craig (dont le roman d'origine se passe durant la Guerre Froide) est un des films de la saga qui est le plus proche de l'esprit des romans de Fleming... parce qu'il a identifié cette articulation, et qu'il n'a pas bêtement restreint Bond à cette période ou pensé qu'on pouvait artificiellement séparer banalement son côté homme à femmes et son allégeance à son service et à son pays. L'articulation elle-même a une consistance particulière, et elle n'est pas dépendante d'un contexte sociohistorique précis ou d'un élément de caractérisation physique ou biographique précis du personnage... Ou du moins, on ne peut pas la réduire à cela... Après, si tu me dis que Bond ne sera plus pertinent dans 100-200 ans, ben écoute si tu veux... M'enfin là il n'a même pas encore soixante-dix ans, donc bon, on va attendre et observer aussi, ça peut être intéressant...
    • Stringer B
      Mais en fait en quoi l'histoire d'un Lupin du XIXème-XXème qui vient de la province et qui est d'une noblesse désargentée et déchue et qui infiltre les cercles sociaux de la bourgeoisie des grandes villes est si différente d'un Lupin noir qui tente d'infiltrer les mêmes cercles à notre époque ? Ce que je veux dire par là, c'est que si on s'ouvre un peu et qu'on accepte le principe de réinvention d'un cadre narratif (et je ne parle pas du tout de personnage) et qu'on opère ce déplacement de deux siècles, n'est-il pas plus vraisemblable de voir un Lupin issu des minorités ? Après le débat, c'est : quel intérêt de l'appeler Arsène Lupin ? Parce qu'effectivement, c'est un argument tout à fait valide que dire que créer de toutes pièces un héros issu des minorités est plus pertinent que d'utiliser le nom d'un héros différent et sa popularité, ce qui est en toute honnêteté le cas_ parce que je ne cherche pas à faire de Netflix des bienfaiteurs de l'humanité_ en ce qui concerne Netflix et le fait de prendre un acteur à la fois en vogue et qui est issu des minorités traditionnelles. C'est un argument qui est fort, qui est évidemment à charge contre l'entreprise de Netflix et qui est immédiatement valide. Et c'est vrai qu'on ne peut lui opposer qu'un argument qui est fondamentalement aussi un espoir : à savoir que l'idée de faire d'un Lupin un héros contemporain n'est pas juste de l'exploitation mercantile d'une période d'ouverture culturelle (du politiquement correct comme tu le dis), mais que c'est en fait le reflet d'une vraie ambition de partir d'éléments définitivement lupinesques (sa passion pour les femmes, son désir d'humilier la police, son mépris des banques enfin bref la liste est longue, son intérêt pour les lieux de province où circule beaucoup d'argent) pour faire émerger d'un contexte socio-historique nouveau un héros qui soit non pas différent, mais au contraire presque plus lupinesque que Lupin lui-même, dont les différences culturelles soient utilisées pour paradoxalement souligner quelque chose qui est essentiellement le personnage de Leblanc. Le récit qui en émergerait, l'oeuvre, serait évidemment différente... Mais le personnage qui en sortirait serait en fin de compte d'une grande fidélité à la vision de Leblanc. Comme l'est par exemple le Sherlock incarné par Benedict Cumberbatch et écrit par Steven Moffatt au XXIème siècle.
    • Dwarf warrior
      Bruno ? ^^
    • Dwarf warrior
      Ben Kingsley est un acteur particulier qui arrive à incarner parfaitement personnages non-européens au Moyen-Orient et aux environs (par exemple dans Prince of Persia ou Tût). D'autres comme Antonio Banderas passait très bien pour jouer Ahmed dans le 13e guerrier, du fait de son teint méditerranéen. En revanche, vous comprendrez que mettre Jacky Chan pour jouer un guerrier malien, ou Eva Mendès pour jouer une princesse chinoise, ça serait absurde, que l'histoire soit fictive ou inspirée de faits réels.
    Voir les commentaires
    Back to Top