Notez des films
Mon AlloCiné
    Harcèlement : Asia Argento aurait acheté le silence d'un homme qui l'accuse d'agression sexuelle
    Par La Rédaction — 20 août 2018 à 11:20
    FBwhatsapp facebook Tweet

    L'actrice et réalisatrice Asia Argento, figure du mouvement #MeToo visant à dénoncer le harcèlement sexuel, a été elle-même accusée d'agression sexuelle et aurait tenté d'acheter le silence de la victime.

    BORDE-MOREAU / BESTIMAGE

    Selon le New York Times, la réalisatrice et actrice Asia Argento, figure du mouvement #MeToo, est désormais soupçonnée d'avoir acheté le silence d'un homme qu'elle aurait agressé, l'acteur Jimmy Bennett.

    Ce dernier avait tourné en 2004 avec Asia Argento dans Le Livre de Jérémie, il avait alors huit ans et jouait son fils. La rencontre problématique serait intervenue en 2013, alors que Bennett avait 17 ans* et qu'Asia Argento comptait l'engager pour son prochain film. La rencontre se passe dans un hôtel. Les documents envoyés par une source anonyme mais authentifiés relatent les faits, résumés ainsi par le New York Times :

    Madame Argento a demandé aux membres de la famille de partir afin d'être seule avec l'acteur. Elle lui a fait boire de l'alcool et lui a montré une série de notes écrites sur le papier à en-tête de l'hôtel. Elle l'a ensuite embrassé, fait allonger sur le lit, lui a enlevé son pantalon et lui a pratiqué une fellation. Elle lui a ensuite grimpé dessus et il y a eu rapports sexuels, d'après le document. Elle lui a ensuite demandé de prendre des photos.

    D'après la lettre adressée par son avocat en novembre à l'avocat d'Argento, pour Jimmy Bennett, cette "agression sexuelle" fut si traumatisante qu'elle impacta son travail et ses revenus, et menaça sa santé mentale. Ses revenus annuels étaient de 540 000 dollars en moyenne, mais sont passés à 60 000 dollars les années postérieures à cette agression présumée. Toujours selon les documents du NYT, voir Argento se clamer victime d'Harvey Weinstein fut la goutte d'eau pour Bennett. En réparation, l'acteur demande à la réalisatrice 3,5 millions de dollars de dommages-intérêts.

    Un accord a été passé entre le comédien et la réalisatrice. Cette dernière doit donc lui verser 380 000 dollars sur un an et demi, avec un paiement initial de 200 000 dollars qui lui ont été versés en avril. L'accord passé ne contient pas de clauses de non-divulgation donc Bennett peut parler publiquement de cette affaire, mais il ne peut désormais plus porter plainte sur le sujet.

    Asia Argento avait figuré parmi les premières actrices à porter des accusations de viol envers le producteur Harvey Weistein et avait pris la parole en mai dernier au Festival de Cannes pour dénoncer les agresseurs sexuels du monde entier.

    * Le consentement sexuel en Californie est fixé à 18 ans.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Cévenole30
      Sur le point 7, il faudrait peut-être revoir la définition du viol. A priori, c'est quand il n'y a pas consentement d'un côté. Donc quand il y a eu consentement, et que la victime a même joué un rôle actif de son plein gré, il n'y a aucune raison, c'est même malhonnête, de parler ensuite de viol. Il est vrai que je n'ai pas la moindre sympathie pour cette personne, qui m'apparaît très antipathique, malfaisante et très négative, à travers son rôle dans Me too et dans son discours incroyablement agressif et déplacé, au festival de Cannes.
    • Ashen One (The AO)
      On appelle ça l'effet de halo, c'est un biais cognitif, qui va jouer sur notre perception des gens ou des marques. On associe sélectivement ce que l'on veut voir chez une personne en fonction de sa première impression.Exemple : Quand Trump donne du mérite à Jong-Un parce qu'il a hérité d'une dictature et que c'est rare !Mais il y a aussi des tendances culturelles.Exemple : les chauves ont souvent une meilleur position professionnelle car considérer comme sérieux et travailleurs, ou les beaux qu'on engage prioritairement dans la vente et la com, parce que leur physique y serait un atout.
    • ghyom
      1-Je parle de l'existence du viol masculin et du fait que certains nient que ça puisse exister (on est déjà très loin de la défense d'Asia Argento que vous semblez vouloir me prêter, ça serait même plutôt un argument contre)2-vous me répondez qu'elle a aussi fait ça (je ne sais pas ce que c'est que ce ça mais passons) avec Weinstein et qu'il ne lui a pas mis un revolver sur la tempe. Première réponse donc complètement à côté de la plaque.3-Je montre mon incompréhension par rapport à la 1ère partie de votre post et vous réponds sur la contrainte qui n'a pas besoin d'être physique.4-vous me répondez que l'ascendant psychologique c'est n'imp5-je vous demande de vous renseigner (admettons, je veux bien, que ce post-ci n'ait pas été assez spécifique)6-je précise donc que je vous demandais de vous renseigner sur le fait qu'il n'y a pas nécessairement usage de la force pour qu'il y ait viol7-vous me répondez sur le fait que certains ont des relations sexuelles consenties puis accuseraient de viol. Ce qui n'a donc strictement rien à voir avec la potentielle absence de violence physique dans un viol.Excusez-moi de penser que vous ne lisez pas ce que j'écris et que vous déblatérez simplement votre haine d'Asia Argento pour le plaisir de vous entendre parler.
    • Cévenole30
      Non, vous n'êtes pas clair. Désolée mais, par exemple, vous m'avez écrit de me renseigner sans plus de précisions. C'est ce que je fais et après vous dites, je ne t'ai pas demandé de te renseigner sur les déclarations d'Asia Argento. Elles sont pourtant au cœur du débat. Mais je crois que vous voulez à tout prix prendre sa défense en lui trouvant toutes sortes d'excuses qui très visiblement ne s'appliquent pas à son cas ni à sa personnalité . Bonne route à vous.
    • ghyom
      Écoute, tu es bien gentille, mais depuis ta première intervention, tout ce que tu dis n'a aucun rapport avec mes posts. Tu tapes systématiquement à côté. Au début je pensais que c'était juste un problème de compréhension. Peut être m'étais-je mal exprimé, peut-être n'étais-je pas clair ? Mais maintenant je commence fortement à suspecter qu'en fait tu n'as rien à faire de ce que je dis et que tu n'es là que pour déblatérer toute seule. Ca ne m'intéresse pas. Ce n'est pas ça une discussion. Bonne route à toi.
    • Cévenole30
      Ce n'est pas moi qui en arrive là, c'est ceux qui traitent en violeurs ceux qui ne se sont pas conduits en violeurs.
    • ghyom
      Je ne dis JAMAIS mais alors JAMAIS ça ! Je ne sais même pas comment vous en arrivez là !
    • Cévenole30
      Si je vous suis bien, et dans l'hypothèse où vous êtes un homme, vous trouveriez normal qu'une femme à laquelle vous avez fait une proposition, qu'elle a acceptée, sans la moindre menace de votre part, vous accuse de viol par la suite ? On va vers quel genre de justice, là ? Quant à coucher pour l'argent, c'est de la prostitution, c'est un marché où les deux parties sont consentantes. On ne peut pas parler de viol non plus.
    • Cévenole30
      Il a suivi l'exemple d'Asia, tout simplement.
    • Cévenole30
      Ma réponse était claire et explicite. Si je la réitère, on va me la re-sucrer. Bref, c'est trop facile de dire après coup que c'est un viol, quand on a été consentant. Pour le plaisir de salir quelqu'un !
    • ghyom
      Je ne te demande pas de te renseigner sur les déclaration d'Asia Argento mais sur le fait de violer quelqu'un sans faire usage de la force. Parce que non toutes les femmes (et les hommes) qui se sont fait violer n'ont pas été menacés d'une arme ou autre et non celles (ou ceux) qui disent le contraire ne souhaitaient pas en fait avoir des relations sexuelles mais cherchent à faire du fric.
    • Cévenole30
      Ce que je trouve en priorité inacceptable dans ce mouvement, c'est qu'il utilise la délation, la criminalisation publique sans la moindre preuve, sur simple accusation. C'est un déni de justice. C'est une horrible malveillance qui peut détruire des vies. Ensuite c'est leur parti-pris hostile envers les hommes dont tous les actes à connotation même vaguement sexuelle se transforment aux yeux de ces dames en agression, un regard, une parole,même un acte a priori consenti par les deux parties devient - après coup - un viol et pour cela tous les prétextes les plus bidons sont valables ... Emprise psychologique ou n'importe quelle imbécillité du même genre. On voit bien que les accusatrices n'ont rien de fragile, qu'elles sont tout à fait capables de se défendre, qu'elles sont souvent elles-mêmes des prédatrices. Je ne vois aucun féminisme dans cette affaire, je ne vois rien de beau ni de bon pour les hommes comme pour les femmes.
    • Cévenole30
      Hé bien je me suis renseignée. Je vous ai répondu mais mon post a été supprimé aussi sec J'ai cité les faits tels que rapportés par l'intéressée elle-même, la conclusion s'impose, sa plainte n'a absolument rien de légitime. C'est du grand n'importe quoi, cela ne ressemble à rien, tout comme son discours à Cannes.
    • Cévenole30
      Vous ne savez pas comment une femme peut violer un homme sans son consentement, quelle belle innocence ! Bien sûr qu'une femme expérimentée qui n'a pas froid aux yeux, une pro, quoi, peut faire faire à un homme un acte qu'il ne souhaitait pas au départ et qui le dégoûte après (quoi de plus facile avec un garçon de 17 ans). Quand il s'agit d'un ado, qu'elle a connu enfant, c'est pas joli-joli de la part de la dame. C'est malsain, limite incestueux. Mais je suppose que mon post va être supprimé, comme l'autre, toute vérité n'étant pas bonne à dire ici. Enfin, du moins dans un sens.
    • David D.
      lol, et en plus elle a payer...j sais pas pour vous messieurs mais à 17 ans moi ça ne m aurait pas du tout gêner de picoler et m'envoyer en l'air avec une bourgeoise célèbre.
    • Casimir27
      Je pense surtout que tout le monde sait exactement à quoi s'attendre dans pareille situation... ;)
    • Twiss-ty
      L’arroseur arrosé.
    • ghyom
      bah écoute si tu ne me crois pas moi, renseigne toi.
    • Cévenole30
      Il me semble que lorsqu'on n'est pas menacée, il n'y a aucun raison d'obéir et de faire des choses qui vous déplaisent. Et ensuite de porter plainte ! Cette histoire d'ascendant psychologique ne tient pas debout. De plus, cette Asia avec le discours aussi virulent que déplacé qu'elle a tenu à Cannes ne fait vraiment pas l'effet d'une pauvre petite chose incapable de dire non à un type qui lui demande une fellation bien poliment .
    • Cévenole30
      Je ne parlais pas pour vous, bien que votre proposition soit assez ... bizarre mais je la prends bien sûr pour une plaisanterie, mais pour toutes ces actrices qui suivent sans problème un homme à la réputation douteuse = disons de dragueur, jusque dans sa chambre d'hôtel pour discuter soi-disant de contrat. Il y a de quoi se poser des questions sur leur intelligence ou sur leurs réelles motivations.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Dark Waters Bande-annonce VO
    Les Trolls 2 Bande-annonce VF
    Dans un jardin qu'on dirait éternel Bande-annonce VO
    Mes jours de gloire Bande-annonce VF
    Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes Bande-annonce VF
    L'Etat Sauvage Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Clint Eastwood : qui est Paul Walter Hauser, la révélation du Cas Richard Jewell ?
    NEWS - Stars
    samedi 22 février 2020
    Clint Eastwood : qui est Paul Walter Hauser, la révélation du Cas Richard Jewell ?
    Hollywood : qui sont les 5 femmes les plus puissantes de l'industrie cinéma-séries ?
    NEWS - Stars
    vendredi 21 février 2020
    Hollywood : qui sont les 5 femmes les plus puissantes de l'industrie cinéma-séries ?
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top