Notez des films
Mon AlloCiné
    James Bond 25 : Danny Boyle abandonne la réalisation du film !
    Par Clément Cuyer — 22 août 2018 à 08:40
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le Britannique Danny Boyle, qui devait réaliser le prochain volet de la saga James Bond, s'est retiré du projet en raison de "différends créatifs".

    PacificPressAgency / Bestimage

    A la surprise générale, le Britannique Danny Boyle, qui devait réaliser le prochain volet de la saga James Bond, s'est retiré du projet ce mardi. Un sobre message a été publié sur le compte Twitter officiel de la franchise : "Michael G. WilsonBarbara Broccoli et Daniel Craig ont annoncé aujourd'hui qu'en raison de différends créatifs, Danny Boyle a décidé de ne plus réaliser James Bond 25."

    Danny Boyle devait débuter le tournage de ce 25e opus au mois de décembre prochain. Selon le site Variety, le cinéaste, à qui l'on doit notamment TrainspottingSlumdog Millionaire et la récente série Trust, avait débuté les recherches concernant la nouvelle James Bond Girl et le nouveau méchant du film. Le scénario de ces nouvelles aventures, signé par son fidèle acolyte John Hodge, sera-t-il conservé ?

    La production du long métrage va désormais devoir trouver un remplaçant au plus vite. James Bond 25 devait sortir en salles aux Etats-Unis au mois de novembre 2019, avec le retour de Daniel Craig dans le costume de l'agent 007.

    Aviez-vous remarqué les petits détails cachés de "Spectre", le dernier volet de la saga 007 ?

    Aviez-vous remarqué ? Spectre

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Wingnut7
      Le réalisme change avec les époques aussi. C'était réaliste à l'époque, ça n'empêche pas à Bourne de l'être car c'est différent.La carte de Bourne, c'est quand même celle du réalisme, même si évidemment c'est aussi un film de ciné, donc il y a de la dramaturgie ajoutée ou des effets plus fort car c'est un blockbusters.Bref, quand tu disais c'est pas le sujet. Et je remets pas en cause les films cités, surtout de Friendkin. C'est un style largement appréciable mais quand cela à un sens. Les films de Greengrass que je connais, ont cette esthétique car cela sert aussi son récit. Le meilleur exemple que j'ai est Capitaine Philips.Mais cela m'empêche pas de ne pas aimer des films avec le même style mais pas avec le même talent. C'est un style difficile, et je préfère une réalisation simple avec une choré effiace, comme les films de J. Chan chinois, que le sur découpage où tu vois rien. Mais, pour moi, c'est pas le cas dans un Bourne de Greengrass.
    • cyril b.
      non je trouve au contraire qu'il a une bonne gueule pour ce rôle
    • Drakkhen
      Parler de réalisme en parlant de Bourne, ça me fait tiquer un peu. Mais le sujet n'est pas là, d'autant que ce n'est pas forcément ce que je peux attendre d'un film.Mais dans le style réaliste regarde la poursuite de bagnole de French Connection ou celle de Police Federale Los Angeles (To Live And Die in LA en VO) : là c'est autre chose. Friendkin est un des pionniers du ciné raliste dans les années 70, venant lui même du documentaire.Bon après, si le style Bourne a autant été copié, en mal principalement, c'est bien ce que de nombreuses personnes doivent apprécier... Dommage pour moi :D
    • Mr. Piggy
      je ne le sentais pas Boyle pour un JB de toute façon donc pas grave pour moi mais vite-vite car pendant ce temps Craig ne rajeunit pas non-plus .
    • Rastan
      Heureusement que de temps a autres,un Ready Player One ravive la petite lueur de l'espoir.Mais pour combien de temps encore ?
    • Rastan
      Je n'ai justement pas cité ni T.Turner qui propose une belle performance classique.Ni Madonna et Mirwais qui sont ,certes,sortis des sentiers battus.Mais ont composés un morceau original pour un Bond,a l'instar de Mc Cartney a son époque.
    • Madolic
      Je te rejoins sur Affleck ! mais bon c'est pas parce que untel fait pire que ça justifie le truc et Cotillard c'est un joli gâchis !et je pense que l'on s'est mal compris j'entends par action des scènes de combats ou course poursuite (chose totalement chiant chez Nolan) mais la scène du stade, oui elle était génial je te l'accorde totalement
    • Cuderoy
      C'est pour cela que je déteste cette idée du genre super-héroïque. Bien que les super-héros soient très représentés, on est face à quelque chose de bien plus large, une sorte d'âge crépusculaire du film d'action et du héros à l'intérieur. Plus de magie mais une confrontation du mythe face au réel. Bond, Rey, Superman, Captain America ou Godzilla : même combat.
    • HAL9000 -.
      Et Goldeneye alors (pour la BO) ?
    • MadRom
      Il y en a plein dans le cinéma de Nolan, ou l'action est clairement au service de la narration, met en scène des allégories. Batman qui fonce sur le Joker dans Dark Knight à la fin de la course poursuite, c'est une scène d'action et elle catalyse tous les enjeux moraux du récit, Bane qui fait sauter un terrain de foot pour laisser entrevoir des sous terrains, c'est une allégorie de ce qui est en train de se passer dans le film : l'écroulement d'une ville pour mettre en lumière ce qu'elle a caché sous elle durant des années...Batman qui se tient face à Bane dans la lumière du jour lors le deuxième combat alors qu'il sort uniquement la nuit montre son ascension justement, il passe des ténèbres (chevalier noir) et la lumière du jour (chevalier blanc)...Et des exemples il y en a aussi dans Inception, Interstellar, Dunkirk...Tous ces exemples sont bien des scènes d'action et leur intérêt est bien visuel, parce qu'elles représentent des allégories, des métaphores. Ce n'est pas la sophistication de la mise en scène qui les rendent intéressantes, je n'ai jamais vu un plan séquence chez Nolan par exemple.Et effectivement, la botte de Catwoman qui passe à 50 cm de la tête d'un mec ou un cascadeur qui anticipe clairement un coup donné par Batman, ça se voit et c'est indirectement dû à la mise en scène de Nolan. Ce genre de choses se verrait beaucoup moins s'il utilisait un montage plus dynamique et des plans plus resserrés, parce qu'on aurait tout simplement pas le temps de le remarquer. M'enfin c'est quand même du détail.Ouais enfin Bale fait la gueule, comme Keaton chez Burton quoi...Mais il s'en sort bien mieux qu'un Ben Affleck qui est juste inexpressif et qui donc doit surjouer un Batman névrosé...Cotillard ouais, elle n'est pas convaincante dans le film.
    • david m.
      Le film va avoir du retard c'est obligé , je pense qu'il sortira fin 2020 . À ce rythme Mission Impossible 7 sortira avant ...
    • david m.
      Ethan Hunt a tuer james bond .
    • Madolic
      Bah écoute je ne partage pas ton point de vue, pour moi ses scènes d'action n'ont rien de visuel ... où est le visuel quand ils se battent dans les égouts ? ou quand on voit très bien que la botte de Catwoman est à 50cm de la tête du mec qu'elle assomme ?C'est juste brouillon ^^Bah déjà Cotilllard qui est une très bonne actrice quand elle est bien dirigée et là elle est fade, Bale qui se contente de faire la gueule tout du long des trois films, Hattaway qui joue la femme fatale en mode moue aguicheuse et j'en passe ... et je parle même pas d'Inception ...Seul les acteurs qui savent improviser s'en sorte !
    • MadRom
      Bah tu blâmes un choix de mise en scène et non pas sa qualité, c'est un peu ça le problème.L'action fait partie intégrante du processus de narration chez Nolan, elle sert à mettre en scène les enjeux du récit, ses thèmes ou sa dimension (épique, dramatique etc...) ou ses idées visuelles. Alors que dans tous les blockbusters en général, l'action est uniquement là pour assurer le spectacle.Nan mais encore une fois, connaissant la volonté de réalisme de Nolan, fallait pas s'attendre à des chorégraphies façon films d'art martiaux. Un vrai combat, c'est brouillon, c'est pas une danse, ce n'est pas chorégraphié justement, surtout quand tu te bats sur des marches avec des centaines de mecs autour de toi comme dans le deuxième combat. Et pour le premier combat, Batman ne s'est pas battu pendant 8 ans, il est clairement à la ramasse par rapport à Bane, donc ...En quoi ses acteurs sont en roue libre franchement ? C'est pas parce que Cotillard foire sa mort que ça rend tous ses acteurs en roue libre.Bah je n'ai pas parlé d'ultradécoupage, juste que si tu veux un combat dynamique, tu vas être obligé d'avoir des plans resserrés pour donner cette impression, sans que ça soit forcément épileptique. Les scènes d'action du dernier Mission Impossible sont un peu un modèle du genre.
    • Madolic
      Mais arrête je blâme pas les plans mais même le combat en lui même était moche, aucune chorégraphie, on aurait filmé deux ivrognes qui se tapent dessus c'était la même ! Et la direction artistique c'est le job du réal aussi, c'est pas se contenter de tenir une caméra mais ça Nolan l'a pas vraiment cerné vu que ses acteurs sont souvent mal dirigés et en roue libre.Mais ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit, l'ultradécoupage j'ai horreur de ça
    • Noob Saibot
      Parfait, il va pouvoir se focaliser exclusivement sur 28 mois plus tard ! ;o)
    • Rastan
      Moi ,ce qui me gène d'avantage ,c'est cette destructuration du mythe.Un exercice de style ,certes louable.Mais inutile a mes yeux ,puisque finalement ,on reviendra tôt ou tard a un Bond plus classique.Ce coté terre a terre se mari mal ,selon moi, a des personnages qui justement devraient s'en éloigner.Le même travail que Nolan sur son Batman.Batman n'est plus un Super héros ,mais un Héros.Bond n'est plus un Super Agent ,c'est juste un agent parmi tant d'autres.Il perd ses lettres de noblesses en se faisant amocher.Et Star Wars entre dans la mouvance.Plus besoin de Jédi ,la volonté suffit a être.Un effet de mode qui selon moi passera.Ou sinon,beaucoup de spectateur en demande finirons par changer de média pour satisfaire leur envie de magie et merveilles.
    • Rastan
      -La chanson de Skyfall une cata ? Ok, ton choix. Pas celui de de millions de gens à priori.Et oui ,les MTV ,NRJ et autres Awards du même calibre ont encore ,hélas pour la musique,de beaux jours devant eux....
    • MadRom
      Parce que le but du combat n'était pas d'être dynamique ou viscéral. Le premier combat par exemple joue clairement sur la lenteur du combat justement pour rendre l'atmosphère pesante, et l’absence de musique contribue aussi à ça, ça donne encore plus d'intensité dramatique à la défaite de Batman.Le deuxième combat pareil, la mise en scène se fait en plan large pour mettre en valeur la scène. La neige qui tournoie au soleil, les colonnes grecques, les centaines de personnes qui se battent autour de Batman et Bane, tout cela n'aurait pas bien été mis en valeur si on avait eu un combat dynamique, parce que ça implique d'avoir un montage plus découpé et des plans plus resserrés autour de Batman et Bane. Si Nolan a été le premier à utiliser les caméra Imax, c'est bien parce que sa mise en scène se marie bien avec ce type de caméra qui donne de l'ampleur au plan large, panorama etc...Après c'est sûr si tu veux de l'action frénétique et ultra dynamique , c'est pas Nolan qui faut regarder.
    • SirGodfrey
      Bravo à Danny Boyle qui a préféré quitter le projet la tête haute plutôt que de faire la courbette devant la production comme l'avait fait Mendes pour SPECTRE ou comme bien d'autres réalisateurs avec Marvel, Disney et Cnie...
    Voir les commentaires
    Back to Top