Notez des films
Mon AlloCiné
    Kevin Spacey visé par une nouvelle accusation d'agression sexuelle
    Par Clément Cuyer — 23 août 2018 à 15:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    L'acteur américain Kevin Spacey fait l'objet d'une nouvelle accusation d'agression sexuelle, ainsi que l'a indiqué le porte-parole du bureau du procureur de Los Angeles.

    Sony Pictures Television

    Kevin Spacey une nouvelle fois accusé d'agression sexuelle. Selon le porte-parole du bureau du procureur de Los Angeles, une plainte a été déposée ce mardi impliquant l'acteur de 59 ans, plainte qui est "actuellement étudiée." Cette accusation, sur des faits datant d'octobre 2016, intervient alors qu'en avril dernier, un premier dossier avait été déposé à Los Angeles contre l'Américain pour des faits remontant eux à 1992.

    House of Cards : Pour la première fois depuis son renvoi du show, Robin Wright s'exprime sur Kevin Spacey

    Après avoir été accusé d'agression sexuelle en octobre 2017 par le comédien Anthony Rapp, Kevin Spacey a été l'objet de plusieurs autres accusations. Evincé de la série Netflix House of Cards, il a été remplacé au pied levé par Christopher Plummer dans le film Tout l'argent du monde.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • -Nomade-
      Oui, c'est clair que dans son cas, ça a été particulièrement peu (même si lui, là encore, n'y est pour rien), ce qui n'a pas aidé dans le débat le concernant.
    • Cévenole30
      Il y a fort à parier que si on savait TOUT sur tous les membres des équipes de films, acteurs, réals et autres, on ne regarderait plus beaucoup de films. Le mieux c'est de s'en tenir au film lui-même, au talent de ceux qui y ont contribué. J'ai trouvé stupide par exemple qu'on interdise Derrick, une série policière à succès, diffusée sans jamais choquer qui que ce soit pendant des années, une série EN RIEN NAZI, au prétexte que son acteur principal avait fait partie il y a bien longtemps des jeunesses hitlériennes. Pour ma part, je ne boycotte que ceux qui se servent abusivement (en quel honneur ?) de leur statut de célébrité pour faire de la propagande, du militantisme et se permettent juger les uns et les autres, se considérant comme au-dessus d'eux. Les autres ont droit à leur vie privée.
    • Cobrax
      Très bonne question. C'est là tout le problème. Il n'empêche qu'il y est resté combien de temps réellement ,5 ans ? C'est quand même très léger comme peine pour ce genre de crime,je trouve. Certains ont fait bien plus pour moins que ça.
    • -Nomade-
      Mais comme dit plus haut, ça n'a rien à voir avec lui. C'est le système judiciaire.D'autre part, à partir de quelle durée peut-on estimer le coût d'une vie ? 15 ? 25 ? perpète ?
    • Cobrax
      Concernant la dette judiciaire de Cantat, il est resté moins de 10 ans en prison,là aussi j'appelle pas ça payer son dû personnellement...
    • Madolic
      Cantat c'est différent, le travail artistique d'un acteur est de se muer en quelqu'un d'autre, Cantat sur scène est toujours Cantat !Et sur son retour sur scène moi perso je trouve ça aberrant d'aller acclamer un assassin, qu'il veule vivre de sa passion soit ! mais reste à la production et ne viens pas t'exhiber sous les projecteurs ...
    • who do you think you are talki
      hahaha
    • pat T.
      je ne savais pas que cela touchait des mineurs auquel cas si cela était vraie je comprends la production de house of cards ................... mais à ce jour ???
    • FloFlo la gouache
      Il faut lui donner une seconde chance. Qui n'a jamais été tenté par un jeune garçon ?
    • andiran23
      Même avis, globalement ! Concernant Cantat, j'ai lu plusieurs interviews où il faisait le triste, comme quoi ça a été dur pour moi, je suis un homme brisé, etc. Quel culot. Il en faut, quand même, de la détermination pour tuer un humain à mains nues. J'ai pas de réponse à est-ce qu'il devrait se produire en public ?. Vraiment, je sais pas, je pense pas qu'il puisse exister de réponse à une question aussi étrange. Mais la manière dont il s'exprime dans la presse me fait fulminer d'une force assez dingue
    • The Last Action Zero
      Malheureusement...
    • David D.
      Je ne verrais plus jamais american beauty de la même manière
    • chips493
      Ce dilemme est en toi. Tu es le seul à détenir la clé.
    • -Nomade-
      Tout à fait.Après c'est juste une affaire subjective, un ressenti moral personnel devant une situation qui peut créer un malaise plus ou moins présent selon les gens.Pourtant, à mon sens, il n'est pas question de dû : il a payé sa dette judiciaire, mais le meurtre est une dette morale qu'on peut difficilement régler...Comme j'ai dit plus haut, je ne suis pas d'accord sur le principe avec l'idée de lui interdire de se produire sur scène au nom de ce meurtre (qui n'a rien à voir avec la scène). Mais j'ai du mal avec l'idée qu'il puisse considérer que c'est bon, c'est réglé, on oublie.Comment concilier le fait de se produire sur scène sans laisser entendre que tout est oublié ? Je n'en sais rien, je n'ai pas la réponse. C'est son dilemme maintenant.Mais tant que je ne sentirais pas qu'il est parvenu à le résoudre, je ne pourrais pas me résoudre, moi, à aller le voir sur scène, ni à l'applaudir...
    • chips493
      Pour Cantat, tu peux te dire qu'il a payé son dû à la société, aussi dérisoire peut-il paraître, mais c'est le système judiciaire qui fonctionne ainsi.
    • -Nomade-
      Complètement d'accord ! ;)
    • Tommy Shelby
      Le mot est mal choisi mais je veux dire par la que si c’est pour suivre le troupeau au détriment de ton libre arbitre, non merci.Je parle bien sûr du fait d’apprécier l’œuvre du artiste , entendons nous bien , pas de cautionner des actes répréhensibles qu’il aurait pu faire.
    • -Nomade-
      Oui, enfin, on est d'accord, mais le terme de bienpensance me gène, dans ce contexte.C'est quand même assez différent, et puis ce terme est devenu galvaudé par son utilisation à outrance par tous ceux qui en profitent pour justifier un discours réac ou haineux...
    • Tommy Shelby
      C'est vrai que c'est un sujet intéressant.Les acteurs par définition ont cette capacité à disparaître derrière les personnages qu'ils incarnent , et donc la barrière entre ce qu'ils sont et ceux qu'ils jouent est clair et net. Au spectateur de faire la différence.Mais dans le cas d'un chanteur ( Cantat est un très bon exemple ) la frontière est beaucoup plus mince. Pour la plupart ils nous vendent leur CD en nous expliquant que ça leur correspond à 100%. Donc si on part de ce postulat, oui c'est légitime de remettre en question leur travail dans la mesure ou la trahison est beaucoup plus frontale.Pour un humoriste , c'est encore un cas à part. Un Dieudonné joue sur l'ambiguïté de son propos, et dans un même spectacle mélange sketchs et plaidoyer. Quoi prendre, quoi laisser ? Là est la question.Après il faut savoir se faire son propre avis surtout en matière d'art, perso je m'empêcherai jamais d'écouter un Noir Désir ou de regarder un film produit par Weinstein sous prétexte que c'est contraire à la bienpensance. Bien au contraire
    • -Nomade-
      Ben... C'est le débat (très actuel) : faut-il, et peut-on, distinguer l'homme de l'artiste ?Ça me travaille sévère depuis le cas de B. Cantat, qui était un de mes artistes favoris, et dont j'aimais l'engagement. Tout comme j'aimais beaucoup l'actrice N. Trintignant...Je dois admettre que si j'aime toujours l’œuvre de Noir Désir, et s'il m'arrive encore, (rarement, j'avoue), de l'écouter, ça reste en solitaire, et je ressens une gène morale indéfinissable lorsque je l'entends en public. De même, je ne pourrais pas aller à un de ses concerts. Quelque chose en moi n'adhérerait plus.En revanche, je ne suis pas pour son interdiction de se produire en tant qu'artiste. Après tout il ne fait pas l'apologie de la violence sexiste dans ses chansons, et le drame dont il est responsable n'est pas du tout dans la sphère de la création artistique, et n'a rien à voir avec le fait qu'il soit chanteur.Toutefois, les choses auraient été plus défendables (et plus simples), s'il avait été plus... repentant, une fois revenu sur scène. S'il s'était par ex. engagé, par contrition, dans le combat contre les violences sexistes. Or même s'il a purgé sa peine, et s'il ne se vante pas de ce drame (encore heureux !), il agit un peu trop comme si tout cela était derrière lui, ce qui n'est pas aussi simple.Dans le cas de Spacey, j'arrive à le regarder avec moins de difficultés. Une part de moi sait, pendant le film, mais est capable de garder ça à part.Et puis... Franchement, quel dommage pour toi de ne pas avoir vu Usual Suspects ! ^^Le film a un peu vieilli (il était terriblement moderne lors de sa sortie), mais reste un monument de polar et de scénario.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Les Nouvelles Aventures De Rita Et Machin Bande-annonce VF
    Dans un jardin qu'on dirait éternel Bande-annonce VO
    Sous les étoiles de Paris Bande-annonce VF
    Maternal Bande-annonce VO
    After - Chapitre 2 Teaser VO
    Downhill Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Octavia Spencer dans Self Made sur Netflix : ses 5 rôles les plus mémorables
    NEWS - Stars
    vendredi 27 mars 2020
    Octavia Spencer dans Self Made sur Netflix : ses 5 rôles les plus mémorables
    Les Goonies : les images inédites du casting de Sean Astin (Mickey)
    NEWS - Stars
    vendredi 27 mars 2020
    Les Goonies : les images inédites du casting de Sean Astin (Mickey)
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top