Mon AlloCiné
    Jacques Audiard : son coup de gueule contre l’inégalité homme-femme dans les festivals et leurs sélections
    Par Brigitte Baronnet (@bbaronnet) — 3 sept. 2018 à 16:15
    facebook Tweet

    Alors que son nouveau film Les Frères Sisters était présenté à la Mostra de Venise ce week-end, Jacques Audiard a poussé un coup de gueule sur la forte inégalité homme-femme dans la compétition du festival et plus largement sur le mode de sélection.

    Bestimage

    20 hommes et une femme. En compétition cette année à la Mostra de Venise, c'est peu dire qu'on est loin de la parité homme-femme dans les films sélectionnés : mis à part la réalisatrice australienne Jennifer Kent (présente avec The Nightingale, réalisatrice par le passé du remarqué Mister Babadook), aucune autre réalisatrice n'a été retenue pour concourir en compétition au prestigieux festival vénitien qui se tient en ce moment même. Jacques Audiard, avec son nouveau film Les Frères Sisters, compte parmi les 21 cinéastes à avoir été choisi. A l'occasion de la rituelle conférence de presse suivant la projection du film, le réalisateur a saisi l'occasion pour pousser un coup de gueule, soulignant la sous-représentation des femmes dans la sélection et parmi les sélectionneurs de tous les festivals :

    "Quand j'ai vu le line up, vingt contre une, j'ai été surpris, a-t-il lancé à la presse hier à Venise. J’ai adressé des courriers à mes confrères de la sélection et j’ai senti qu’il n’y avait pas un écho formidable. Surtout, après, j'ai vu les commentaires de la présidence du Festival - loin de moi l'idée d'un procès ad hominem, je ne critique pas l'intégrité de la présidence-. Mais il y a des arguments qu'on entend, qui reviennent depuis quelques années, une espèce de contrition, qui s'articule comme ça : "Oui, on a fait honnêtement au travail, on a vu tous les films, et face à un film, on ne se pose pas la question du sexe. Un bon film est un bon film, etc." Cool !

    Ne nous posons pas la question du sexe des films qui est de la métaphysique, posons-nous la question de savoir si les festivals ont un sexe, est-ce que les personnels dirigeants des festivals ont un sexe. Ça, c’est une question simple et la réponse est oui. Cela fait à peu près 25 ans que mes films sont dans les festivals, je n'ai pas vu de femmes à la tête des festivals. On cite toujours Telluride, elle va finir par nous faire un procès !

    Je pense qu’il y a un problème là et un autre problème c’est qu'en plus de 25 ans j’ai souvent vu les mêmes têtes, les mêmes visages, les mêmes hommes à des postes différents, évoluant, mais étant toujours là... Vous commencez à comprendre le système.

    On peut parler aussi de ce qui se passe dessous, les comités de sélection, les sélectionneurs, là c’est l’opacité en genre et en nombre, on ne sait pas. C’est ça qu’il faut changer. Arrêtons de réfléchir à des choses comme le sexe des films, ça n'a pas de sens. Interrogeons-nous sur des choses simples, des choses qu'on peut compter. J'en fais juste une affaire d'égalité et de justice. L’égalité, ça se compte, la justice ça s’applique, c’est très simple. Après on commencera à être un peu sérieux et on évitera ces aberrations comme ce vingt contre un

    Non, on n’applaudit pas : on agit !"

    Cannes 2018 : le festival s'engage pour la parité et la diversité femmes - hommes

    Rappelons que plusieurs festivals, à commencer par le Festival de Cannes se sont justement engagés à agir en faveur de la parité et la diversité. La signature de la charte #5050x2020 pour la Parité et la Diversité dans les festivals avait été l'un des événements de l'édition de mai dernier, précédé de la grande montée des marches 100% féminine. En savoir plus...

    Charte #5050x2020 pour la Parité et la Diversité dans les festivals Programming Pledge for Parity and Inclusion in cinema festivals LINK IN BIO SIGNED ON MAY 14th BY : Thierry Frémaux - General Delegate of Festival de Cannes Paolo Moretti - Artistic Director of Director’s Fortnight Charles Tesson - Artistic Director of Critics’ Week 2/3 "To make visible the list of the members of selection committees and programmers: the aim is to put aside any suspicion of a lack of inclusion and parity while allowing the festivals to fully pursue their editorial and strategic choices." #TimesUp #Cannes2018

    Une publication partagée par 5050x2020 (@5050x2020) le

    Les Frères Sisters de Jacques Audiard, également présenté au Festival de Deauville, sortira sur les écrans le 19 septembre prochain.

    Lady Gaga, Ryan Gosling, Emma Stone... Défilé de stars à la Mostra de Venise

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Lady Gaga, Ryan Gosling, Emma Stone... Défilé de stars à la Mostra de Venise [MIS A JOUR]
    26 photos
    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Yubaz
      Toujours pas de réponse ? Difficile de maintenir une position incohérente.
    • Xerkhal
      Mais vas-y continue dans le pathétique t'es mignon...
    • BestPseudoEver
      Laisses les adultes discuter entre eux et retournes commenter les série pour mômes telles que Supernatural, c'est de ton niveau.
    • Yubaz
      Eh bien alors, on ne répond pas? Il ne faut pas étaler de connerie si on n'est pas prêt à les assumer.J'attends tes propositions pour faire un monde juste et équitable. À part nous transformer en robots ou tuer tout le monde, je ne vois pas.
    • Xerkhal
      J'ai lu tes autres interventions du coup et à part balancer des platitudes sans la moindre justification, y'a pas grand chose, c'est bien ce qui me semblait. Monsieur ou Madame je suis fatigué d'argumenter, tu me fais bien rire. Allé adios.
    • Cévenole30
      C'est vraiment nase, son raisonnement ... Quand une oeuvre est belle, réussie, qu'il s'agisse d'un film, d'une pièce, d'un roman, d'un bijou que sais-je, c'est la qualité, la beauté de cette oeuvre qui doivent être prises en considération, pas le sexe de la personne qui l'a réalisée ...
    • BestPseudoEver
      Bah ouais...
    • Xerkhal
      Ouais ouais...
    • Yubaz
      ça c'est de l'argument de compétition...
    • Yubaz
      Comment voudrais-tu que le monde fonctionne ? Évidemment que quand on connaît du monde, on a plus de pouvoir, on peut demander de l'aide, etc. Si tu connais un garagiste, il va pouvoir te trouver des pièces de voiture et te les changer à prix d'ami. Si tu as de bonnes relations avec ton voisin, vous pouvez vous dépanner, échanger des infos utiles, etc. Et si t'as une sale tronche et toujours de mauvaise humeur, tu vas avoir plus de mal. Sur quelle planète vis-tu pour ne pas comprendre que c'est très utile d'avoir un bon relationnel, des contacts ??? Tout fonctionne comme ça. Évidemment c'est dégueulasse, mais je ne vois pas comment ça pourrait être autrement.
    • Cévenole30
      Non, je ne fais pas spécialement attention au sexe du réalisateur. Par contre, j'ai tendance à choisir les films de celles et ceux qui ont déjà fait leurs preuves, quel que soit leur sexe ! Pour un premier film, je me fie au pitch, à l'opinion de quelques critiques, professionnels ou non professionnels, ceux avec lesquels je me trouve le plus souvent d'accord. Et aussi, les acteurs : certains ont la réputation de ne jamais jouer dans des navets. Leur présence dans un film est un indice favorable.
    • BestPseudoEver
      C'est parce-que tu es arrivé après la bataille et que maintenant ça me saoul de parler de ce sujet...
    • Xerkhal
      Non mais ça au moins c'est de l'argument, j'adore...
    • BestPseudoEver
      Si seulement tu avais raison mais malheureusement ce n'est pas le cas.
    • kingbee49
      Donc, en gros le problème, c'est que l'écrasante majorité des sélectionneurs sont des hommes, c'est ça ? Evidemment, il y a matière à débat et, sans doute, il y aussi du lobbying dans le cinoche, à tous les niveaux...subventionneurs, producteurs, distributeurs, sans compter l'état lui même, via le ministère de la culture... Donc un corporatisme et un système d'attribution un peu trop masculin... ? Peut-être. Après, concernant les critères de choix qui élise un film et en élimine d'autre, c'est un autre débat je pense.Et je dis ça avec la plus grande objectivité mais si un jury de sélectionneurs (quelque soit le nombre d'hommes et de femmes dans ce jury) décident qu'un film est mauvais, c'est avant tout pour ses choix artistiques, techniques... On ne peut pas sélectionner obligatoirement un film parce qu'il est rouge ou bleu, ce serait un peu trop facile et tout le monde criait au scandale. Ou alors, le système est orienté d'un côté plus que de l'autre mais quoi qu'il en soit, la question est plus complexe que ça et ce n'est pas nous autre, au pays du public, qui allons le résoudre. Quoique que c'est nous qui faisons le succès d'un film, hein ? Quelque soit son sexe...Je rebondis sur la question du corporatisme. Par exemple, le système de l'avance sur recette, c'est en gros donner de l'argent à un film avec une grille de lecture préalable genre : est-ce que ce film a été tourné en Province ? est-ce que ce film représente bien le patrimoine historique ?, est ce que ce film aborde des sujets sociaux ?, etc... Si deux films sont en compétition pour ça, avec exactement le même genre de critères remplis, sur quoi ça va se décider ?N'est -ce pas ce genre de protocole dans le système qu'il faudrait modifier ou améliorer par exemple ? C'est pourquoi on ne peut pas grossièrement tout ramener à des questions de genre, ce n'est pas possible...
    • Xerkhal
      Que je sache dans ce pays tout le monde à son libre arbitre, donc... Faut arrêter de propager le mythe du vilain patron maccho qui paye moins les femmes, dans les faits ça n'a juste rien à voir.
    • BestPseudoEver
      Les raisons de l'écart sont nombreux et certaines raisons démontrent clairement que les femmes sont plus encouragées à rester à la maison que les hommes.
    • tueurnain
      Bien dit...
    • Xerkhal
      Ouais enfin si on prend en compte les congés maternités déjà, forcément c'est plus exactement la même limonade. J'avais lu un papier disant qu'en réalité l'écart injustifié par des contraintes extérieurs du genre était plus proche des 2/3%. Après je suis pas un spécialiste en statistique, mais évidement tu vas pas te chopper une augmentation en congé c'est logique. Je me rappelle plus les autres raisons justifiantes mais sur le moment ça m'avait paru logique et c'est le genre de détails qui sont totalement inconnus aux bataillons des féministes bizarrement. La page wiki à l'air de bien résumer le débat: https://fr.wikipedia.org/wi...
    • Xerkhal
      Oui bon je vais faire mon chieur, mais la proportion de base chez les réals elle est comment? Je veux dire ça m'étonnerait qu'il y ait déjà au départ autant de réalisatrices que de réalisateurs, donc forcément tant que cet état de fait ce maintiendra y'a peu de chance qu'on arrive à du 50/50 dans les festivals.Et puis c'est les films qui sont jugés, on va quand même pas instaurer un quota et faire entrer des daubes juste parce qu'elles sont réalisés par des femmes non plus.Au passage il y avait quoi de potentiellement digne d'un prix avec une réalisatrice, la liste doit pas être longue....Et enfin relativisons un peu, hormis les quelques grands passionnés et le milieu du cinéma français qui adore l’auto congratulations à un point qui donne la nausée, ils intéressent qui les festivals de ce genre franchement, même moi qui suis ici souvent et qui m'intéressent au ciné et aimerai bien voir les productions françaises sortir un peu de leurs sempiternels sentiers battus je m'en fous profondément.... Au final le publique jugera sur un seul critère, le film est bon ou non (bon ou drôle ou spectaculaire, ça marche aussi pas mal en ce moment...), et personne ne regarde le sexe du réal avant d'aller en salle, enfin j'espère... En tous cas le problème c'est que de base les réalisatrices c'est très rare et je pense que la proportion dans les écoles est loin du 50/50 à la base également, je suis pas sûr que le sexisme joue tellement surtout quand on voit le niveau de copinage qu'atteint le ciné français, franchement il vaut sûrement mieux être une fille de qu'un fils (ou fille d'ailleurs) d'inconnus si on veut ça chance et ça pour moi c'est de loin un plus gros problème.
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Braquer Poitiers Bande-annonce VF
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    5 est le numéro parfait Bande-annonce VO
    Sorry We Missed You Bande-annonce VO
    Au bout du monde Bande-annonce VO
    Terminator: Dark Fate Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    Lumière 2019 : "Le succès de Parasite m’échappe" reconnaît Bong Joon-ho
    NEWS - Festivals
    jeudi 17 octobre 2019
    Lumière 2019 : "Le succès de Parasite m’échappe" reconnaît Bong Joon-ho
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    NEWS - Vu sur le web
    lundi 9 septembre 2019
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    Sponsorisé
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Joker
    Joker
    4,6
    De Todd Phillips
    Avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz
    Bande-annonce
    Toy Story 4
    Toy Story 4
    4,3
    De Josh Cooley
    Bande-annonce
    Camille
    Camille
    4,3
    De Boris Lojkine
    Avec Nina Meurisse, Fiacre Bindala, Bruno Todeschini
    Bande-annonce
    Donne-moi des ailes
    4,3
    De Nicolas Vanier
    Avec Jean-Paul Rouve, Mélanie Doutey, Louis Vazquez
    Bande-annonce
    Fahim
    4,3
    De Pierre-François Martin-Laval
    Avec Assad Ahmed, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty
    Bande-annonce
    Pour Sama
    4,2
    De Waad al-Kateab, Edward Watts
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top