Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Soprano : Michael Imperioli, l'inoubliable Christopher Moltisanti, publie son premier roman
    Par Propos recueillis par Léa Bodin et Clément Cusseau à Paris le 12 septembre 2018 — 15 sept. 2018 à 09:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Connu pour son rôle de Christopher Moltisanti dans la série culte "Les Soprano", Michael Imperioli publie Wild Side, son premier roman. L'occasion pour nous de retracer sa carrière et de son lien indéfectible avec la ville de New York !

    HBO

    AlloCiné : Quel a été le point de départ de cette histoire ?
    Michael Imperioli : Tout est parti du personnage de Matthew. Quand j'ai commencé l'écriture de ce livre en 2013, mon fils avait 16 ans et il était en pleine crise d'adolescence. J'ai essayé de me mettre dans sa peau, et c'est ainsi que j'ai imaginé ce personnage, mais trois mois après avoir commencé l'écriture du livre, Lou Reed est mort. Son décès m'a affecté bien plus que je ne l'aurais cru, d'une part parce que je le connaissais personnellement, mais aussi parce qu'il a beaucoup compté pour moi en tant qu'artiste. J'ai donc décidé de réunir ces deux personnages dans une seule et même histoire.

    Pourtant, Wild Side n'est pas un livre sur Lou Reed, puisqu'il n'occupe qu'une place secondaire dans l'histoire.
    Je n'avais pas envie d'écrire une histoire biographique sur lui, car cela a déjà été fait, mais j'ai eu l'idée de faire de lui une sorte de figure paternelle, car le héros perd son père et son grand-père dès les premières pages du livre.

    Le roman s'ouvre avec une citation de Marguerite Duras. Pourquoi avoir choisi cet auteur ?
    Après avoir terminé le manuscrit du livre, j'ai lu L'Amant de Marguerite Duras. Je suis tombé sur ce passage alors que je ne savais pas quelle citation mettre, et à l'époque j'hésitais à choisir des paroles de Lou Reed, par exemple extraits de sa chanson Romeo Had Juliette qui a inspiré le titre original du livre (The Perfume Burned his Eyes, ndlr). Quand je l'ai lu, ce passage m'a profondément marqué car il résumait parfaitement les thèmes du livre. Je précise d'ailleurs qu'elle est également présente dans la version originale, pas seulement dans la traduction. Je ne l'ai pas mise juste pour faire plaisir aux lecteurs français ! (rires)



    L'histoire se déroule dans le New York des années 1970, une période troublée dont l'une des plus éminentes figures est désormais président des États-Unis. Qu'est-ce que cela a changé pour vous ?
    Le livre a été écrit avant l'élection de Trump et il aurait certainement été différent si je l'avais rédigé après. D'un point de vue politique, nous vivons dans une époque très étrange, je n'aurais jamais imaginé que nous en arriverions à un tel résultat. 

    L'intrigue de Wild Side se déroule au même endroit et à la même époque que le film Summer of Sam dont vous avez coécrit le scénario ou que Les Affranchis, un de vos tout premiers films. Que vous inspire le New York de cette période ? De la nostalgie ? 
    Il existe chez n'importe quel artiste des connexions entre ses œuvres. On tire de l’expérience de tout ce que l'on fait, et j'ai vécu la majeure partie de ma vie d'adulte à New York, il était donc naturel pour moi de situer l'action du livre dans cette ville. En tant qu'acteur originaire de New York, on a tendance à me proposer des rôles de new-yorkais ce qui explique pourquoi la plupart de mes films s'y déroulent. Il faut savoir que New York est très différente du reste des Etats-Unis, c'est une ville cosmopolite, avec des habitants originaires des quatre coins du monde, et très tolérante à l'égard des religions, des préférences sexuelles etc... Une ouverture d'esprit que l'on ne retrouve pas dans la majorité du pays, bien au contraire ! Bizarrement, je dirais que je me sens davantage new-yorkais qu'américain.

    Je me suis senti attiré par cette période, même si 1976 je n'avais que dix ans. Un nombre incalculable de chansons et de films de cette époque ont été importants pour moi. Je n'ai commencé à arpenter les rues de Manhattan qu'à partir de 1983, mais New York n'a véritablement changé qu'à partir des années 1990, donc le New York de 1983 était très similaire à celui de 1976. Oui, je suis très nostalgique de cette ère. Je pense que la ville n'est plus aussi intéressante qu'auparavant, car le coût des loyers a explosé, et beaucoup d'artistes ne peuvent plus se permettre financièrement d'y vivre. A mes yeux, la ville n'a plus rien à voir avec ce qu'elle était auparavant.

    Aimeriez-vous transposer Wild Side en film ? Qui verriez-vous incarner Lou Reed ?
    Je commence à éprouver l'envie d'en écrire et d'en réaliser l'adaptation, oui. Pour jouer Lou Reed, pourquoi pas moi... Je ne suis pas sûr de le faire, je suis plus âgé qu'il ne l'était en 1976, mais cela ne me dérange pas, car il n'est pas question de coller à la vérité historique, mais de respecter le point de vue du héros. Je ne suis pas certain de jouer dedans, mais en tout cas j'ai très envie de l'adapter au cinéma.

    D.R.
    Michael Imperioli (à gauche) dans Summer of Sam de Spike Lee

    Vous avez travaillé avec des artistes au style visuel très prononcé : Martin Scorsese, Spike Lee, David Chase… Qu'avez-vous appris à leurs côtés ?
    Ce que j'ai particulièrement appris à leurs côtés est l'attention à apporter aux détails. Prenez le cas de David Chase, qui écrit pour la télévision : dans une scène donnée, un personnage qui n'apparaîtra pas dans le reste de la série livre une pizza aux personnages. Dans le script, on le décrit comme un homme habillé d'un maillot des New York Yankees, avec une casquette de l'équipe de foot du Brésil sur la tête. Le jour du tournage, il y a intérêt à ce que ces vêtements précis soient présents sur le plateau. Tout ce qui est dans le scénario se doit d'être fidèlement transposé à l'écran, car ce sont ces éléments qui, mis bout-à-bout, forment l'oeuvre dans son ensemble.

    Les métiers d'acteur, de scénariste et de romancier ont en commun de se plonger dans des personnages. Comment compareriez-vous ces différentes fonctions ?
    Ces trois métiers ont en commun le pouvoir de l'imagination et c'est particulièrement le cas pour l'écriture, car on invente quelque chose à partir de rien. Quand on est acteur, il y a toujours un script sur lequel se reposer, mais l'imagination permet ensuite de se projeter dans le personnage. Cela me rappelle quelque chose que David Chase m'avait dit un jour. Nous étions tous les deux interviewés, et le journaliste lui avait demandé d'où il puisait son inspiration. Pour David, il y a évidemment l'importance de maîtriser son sujet, si sa série traite de la mafia alors il faut faire des recherches, mais au final c'est l'imagination qui permet de donner naissance à une histoire, rien d'autre.

    Quelle a été votre réaction quand vous avez découvert la scène de la mort de Christopher dans l'ultime saison des Soprano ?
    J'ai appris que mon personnage allait mourir environ un an avant le tournage de l'épisode, car j'étais également scénariste sur la série donc j'avais accès à certaines informations confidentielles. J'ai trouvé que la scène était vraiment bonne, car elle en disait beaucoup sur le personnage de Tony. Je pense qu'on peut facilement s'attacher à lui, et même l'apprécier, pour son côté macho et l'amour qu'il porte à sa famille, mais c'est également un assassin, et il était très intéressant de le voir tuer l'un de ses proches. On réalise alors qu'il n'agit que par instinct de survie.

    HBO
    Avec James Gandolfini dans la série Les Soprano (HBO)

    Comment interprétez-vous la fin de la série ? Pensez-vous que Tony meure ?
    A titre personnel, oui je le crois. Cela a toujours été mon interprétation, mais je n'en suis pas certain à 100 %, car c'est justement le but de cette scène. En tant que scénariste, David Chase n'est pas quelqu'un qui aime clore ses histoires. Habituellement, à la fin d'une série, l'intrigue est bouclée et tous les arcs narratifs sont résolus. Mais selon David, ce n'est pas quelque chose de réaliste.

    Personne ne savait comment la série allait se finir, donc quand l'épisode final a été diffusé à la télévision, nous nous sommes tous réunis à Miami pour le regarder ensemble. C'était un moment très émouvant, car cet épisode ne marquait pas simplement la fin de la série, mais aussi la fin notre collaboration. Tout le monde a été stupéfié par cette fin inattendue. Je me rappelle notamment que Tony Sirico qui incarnait Paulie était complètement perdu et ne savait pas quoi en penser. Aucune fin n'aurait pu plaire à tout le monde, c'était impossible. Mais je pense que c'était une bonne décision, et qu'en tout cas c'était un choix très audacieux que cette fin ouverte.

    Que pouvez-vous nous dire sur The Many Saints of Newark, le film prequel des Soprano, dont le tournage est imminent ?
    Je ne suis pas du tout impliqué dans ce projet. David Chase a écrit le film, Alan Taylor va le réaliser. Ce que je sais, c'est que l'action se déroule dans le New Jersey des années 1960, sur fond de tension entre les communautés italo et afro-américaines. Connaissant David, je ne pense pas qu'il s'agira d'un nouvel épisode des Soprano, mais que cela sera tout à fait autre chose, avec peut-être quelques connexions entre la série et le film. Mon personnage n'était pas né à cette époque, et Tony Soprano avait probablement une dizaine d'années, je pense donc que cela sera une histoire indépendante de la série, mais je n'en sais pas davantage. La première fois que j'ai entendu le titre du film The Many Saints of Newark, je n'ai pas immédiatement fait le rapprochement avec Christopher, mais on m'a ensuite fait remarquer que Many Saints se traduit en italien par Moltisanti (le nom de famille de son personnage, ndlr). Est-ce que le film s'intéresse à la famille Moltisanti ? Honnêtement, je n'en sais rien !

    Wild Side de Michael Imperioli (Editions Autrement) est disponible en librairie depuis le 29 août dernier.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • ghyom
      tout le monde sauf toi apparemment ^^
    • Alfred N.
      Effectivement, qui s'en souvient ?
    • Chili PALMER
      Et Spider dans les Affranchis non ?
    • ghyom
      La question n'est pas de savoir si c'est un bon ou un mauvais acteur mais si on se rappelle de sa gueule et du personnage de Christopher Moltisanti. Bref...
    • Alfred N.
      Je ne pense pas que ce soit un mauvais acteur mais il est juste transparent à l'écran. Suffit de voir les autres rôles qu'il a eu.
    • ghyom
      Bah p'tain t'as une mémoire de mairde. Ca doit être le 2è personnage en temps de présence à l'écran !
    • The Last Action Zero
      Heu... D'accord :D
    • The Last Action Zero
      Pfff ! ... Môsieur,Je vous le dit sans ambages : Le gant est jeté !Rendez-vous demain à l'aube. Sur la colline du chemin des roseaux, derrière la chapelle St Alphonse, prés du pommier du père François, et fouette cocher ! :DJe vous laisse le choix des armes. Mais sachez qu'au pistolet comme au fleuret, je suis un fin pratiquant expérimenté... Bon... à la hache de lancé, à la masse d'arme, et au yoyo, c'est pas encore ça... Mais je me débrouille ! :DMonsieur, l'affront que j'ai subi est impaaaardonnable ! Et vous m'en reeeendrez raison !... Hum ... Héhé... Naaan ! J'd*c*nn* bien sur :DT'inquiètes pas comme ça. On est en désaccord. On discute. Pas de soucie. Et à aucun moment je ne me suis senti agressé ou méprisé par tes propos. Et j'espère bien que pour toi, il en est de même avec les miens. On n'est pas d'accord, voila tout. Et c'est toujours dans ce genre de cas, que les débats sont le plus intéressant... Même si dans ce cas précis, faut admettre que ça n'est effectivement pas un sujet de désaccord bien grave. J'avoue :DEt alors le Pfff, ne t'es bien sur pas adressé. Il est plutôt réservé à ce funeste destin, que j'ai imaginé pour les rubriques d'Allociné :D
    • Olivback
      Et t'as modifié ton com', du coup ma réponse au dessus...
    • Olivback
      Je sais pas si le pfff m'est adressé. J'espère pas.La communication par écrit avec des inconnus comporte ses limites de sens...Peut être que l'on ne se comprend pas bien ce soir, mais pour t'avoir croisé dernièrement sur l'article du prochain Tarantino, et avoir lu plusieurs de tes com's, j'apprécie ton avis et il me semble que l'on a en général des avis relativement proches. Donc, j'espère que tu ne vois pas d'attaque personnelle à ton encontre dans mes propos.Ce que je voulais dire à propos de ne pas y passer la nuit pour le terme hors-sujet, c'est qu'une interview d'un acteur-auteur-scénariste à propos de son prochain livre ne me choque pas ici, notamment quand cette interview aborde l'actu ciné (perso, je ne savais pas pour le prochain film de Chase).Et que si on est pas d'accord, ça ne me semble pas très grave...
    • The Last Action Zero
      ça pourrait bien venir si on n'y fait pas gaffe...Par exemple, remplace juste le rouleau par la dernière télécommande universelle de domotique... Après tout, si ça peut changer de chaine, lancer une VOD, ou piloter un replay à distance, ça a bien un rapport avec le monde des séries et du cinéma... Pas vrai ?... Pfff...
    • Olivback
      Ben, heu, ça se discute, sans y passer la nuit non plus... Moi ça ne me choque pas, c'est pas comme si ils avaient fait une pub pour un rouleau de papier toilette, bien emballé dans un joli papier cadeaux coloré avec un gros nœud en tissu...:D
    • The Last Action Zero
      Certes, le titre ne ment pas. Mais justement alors. Ce genre d'article n'a donc pas grand chose à avoir avec une rubrique Allociné. Donc, c'est bien globalement un hors-sujet...Car cet article ne tourne pas autour des sopranos. C'est plutôt un article sur un roman, qui profite du lien de l'écrivain avec la série, pour faire semblant de tourner autour des sopranos. Histoire de mieux vendre un livre sans rapport avec les Sopranos, en profitant du récent effet d'annonce, de la mise en chantier de ce fameux téléfilm préquel.Car oui, personnellement, j'étais déjà au courant de l’existence de ce projet, annoncé dans la presse il y a quelques semaines. Je n'ai donc rien appris ici à ce propos :D
    • Olivback
      Rigolo, on retourne sur l'article en même temps... Je commente pas souvent, mais je te croise à chaque fois. ;) Pour la question du papier toilette, ok, mdr, mais en même temps le titre de l'article ne ment pas, et perso, tout ce qui tourne autour des Soprano m'intéresse...
    • The Last Action Zero
      C'est pas faux... Mais c'est pas une raison :D
    • The Last Action Zero
      Ouai... Enfin... C'est surtout un article qui parle de la sortie d'un bouquin, écrit par un acteur d'une série culte, maintenant terminé depuis plus de 10 ans... Série, ou tout autres œuvres cinématographiques, qui n'ont aucun rapport direct avec ce livre. Sinon certes, il y a effectivement une ou deux vrais petites questions sur la série et le cinéma, O.K.... Mais pour moi, c'est juste un alibi grossier...Quant à la question sur le téléfilm préquel à la série The Sopranos, laisse moi rire... La première phrase de sa réponse est Je ne suis pas du tout impliqué dans ce projet . En gros, il n'en sait probablement pas plus que toi et moi. Et vu ce qu'il raconte, tout ce qu'il en sait, il l'a lu dans la presse comme tout le monde... Quel scoop :DAlors, c'est peut-être pas un hors-sujet complet. Mais tout de même, t'avoueras que c'est quand même un peu malhonnête comme article. Si on t'offre un rouleau de papier toilette dans une belle boite, emballé dans un joli papier cadeaux coloré, et avec un gros nœud en tissu, est-ce que ça en fait vraiment un cadeau d'anniversaire pour toi ? :DPar contre, là où je suis entièrement d'accord avec toi, c'est sur le fait que, quiconque à vraiment apprécié The Sopranos, ne peux décemment pas oublier le visage de cet acteur... Faut pas pousser :D
    • Alfred N.
      Gandolfini, ok, mais lui, il ne m'a laissé aucun souvenir.
    • ghyom
      n'importe qui a vu Les Soprano se souvient de lui.
    • ghyom
      Moins hors sujet que les 10 articles par mois sur des jeux vidéos, non ?
    • Olivback
      Pas d'accord, ni pour le hors sujet, ni pour personne ne se souvent de lui... Pour ceux qui ont vu Les Soprano, le personnage de Christopher est effectivement inoubliable, comme la série elle-même, qui reste pour moi la meilleure jamais réalisée, à l'image d'un film de Scorcese qui durerait 70 heures. Le pied!Et pour le hors sujet, la fin de l'interview nous ramène à l'oeuvre de David Chase, télévisuelle ou cinématographique, avec l'annonce de l'écriture d'un nouveau film, que j'attends perso avec impatience...
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Séries TV les + populaires
    Snowpiercer
    1
    De Josh Friedman
    Avec Jennifer Connelly, Daveed Diggs, Mickey Sumner
    Drame, Science fiction
    The Resident
    2
    De Amy Holden Jones, Hayley Schore, Roshan Sethi
    Avec Matt Czuchry, Emily VanCamp, Bruce Greenwood
    Drame, Médical
    Dérapages
    3
    Avec Eric Cantona, Suzanne Clément, Alex Lutz
    Drame
    Sex Education
    4
    De Laurie Nunn
    Avec Asa Butterfield, Emma Mackey, Gillian Anderson
    Comédie, Drame
    Séries les plus populaires
    News séries Interviews
    Little Fires Everywhere (Amazon) : "Cette série traite de la lutte des classes"
    NEWS - Interviews
    vendredi 22 mai 2020
    Little Fires Everywhere (Amazon) : "Cette série traite de la lutte des classes"
    Demain nous appartient : quel avenir pour Sandrine ? Juliette Tresanini dévoile ses envies pour son personnage
    NEWS - Interviews
    jeudi 21 mai 2020
    Demain nous appartient : quel avenir pour Sandrine ? Juliette Tresanini dévoile ses envies pour son personnage
    Zoey et son incroyable playlist sur Warner TV : "Entendre en chansons ce qu'il se passe dans la tête des gens"
    NEWS - Interviews
    mardi 19 mai 2020
    Zoey et son incroyable playlist sur Warner TV : "Entendre en chansons ce qu'il se passe dans la tête des gens"
    What We Do In The Shadows saison 2 (Canal+) : "C'était incroyable d'avoir Mark Hamill en plateau" selon Harvey Guillen
    NEWS - Interviews
    jeudi 14 mai 2020
    What We Do In The Shadows saison 2 (Canal+) : "C'était incroyable d'avoir Mark Hamill en plateau" selon Harvey Guillen
    Dernières news séries Interviews
    Séries les + attendues
    Space Force
    1
    Avec Steve Carell, John Malkovich, Ben Schwartz
    Comédie, Science fiction
    1 ère diffusion
    29 mai 2020 sur Netflix
    Toutes les vidéos
    The Head
    2
    Avec Tomohisa Yamashita, John Lynch, Katherine O’Donnelly
    Thriller
    1 ère diffusion
    12 juin 2020 sur HBO Asia
    Romance
    3
    Avec Pierre Deladonchamps, Olga Kurylenko, Pierre Perrier
    Drame, Thriller
    1 ère diffusion
    10 juin 2020 sur France 2
    Toutes les vidéos
    Perry Mason (2020)
    4
    Avec Matthew Rhys, John Lithgow, Juliet Rylance
    Drame, Judiciaire
    1 ère diffusion
    21 juin 2020 sur HBO
    Nouvelles séries TV bientôt diffusées
    Nouveaux épisodes
    Harley Quinn
    Saison 2 Episode 9
    vendredi 29 mai 2020 sur DC Universe
    Pilot
    Nouvelle série
    Space Force
    Saison 1 Episode 1
    Pilot
    vendredi 29 mai 2020 sur Netflix
    Nouveaux épisodes à la télé ce soir
    Back to Top