Mon AlloCiné
House of Cards tire sa révérence avec une Claire Underwood puissante et déterminée
Par Netflix x Allociné — 6 nov. 2018 à 10:00
facebook Tweet

Après la mort de Frank, Claire Underwood profite du champ libre pour exercer son pouvoir à la Maison-Blanche. Entourée d’ennemis, la présidente abat toutes ses cartes dans la saison finale d’House of Cards pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Devenue présidente à la fin de la saison 5, Claire Underwood (Robin Wright) commence son règne de dirigeante des États-Unis dans les épisodes finaux de la série House of Cards. Libre depuis la mort de son mari Frank (Kevin Spacey), la politicienne compte bien faire rentrer son mandat dans l’Histoire en se faisant l’étendard d’un empowerment féminin assumé.

Malheureusement pour elle, les démons de Francis la hantent et avec eux de nombreux dossiers qui refont surface. Entre casseroles, complots et meurtres, Claire devra ou pas répondre de ses actes. Ses ennemis ne lui laissent aucun répit et veulent la destituer purement et simplement. Mais la première présidente des États-Unis n’entend pas se laisser faire et utilise les armes des hommes pour combattre les hommes et conserver sa place à la Maison Blanche.

Seule contre tous, Claire qui a repris son nom de jeune fille Hale pour se démarquer de Francis, devra même faire face à des ennemis de l’intérieur comme Doug Stamper, l’ancien fidèle de Frank. Sortant de l’ombre de son mari, la présidente des États-Unis fait le ménage au gouvernement sous couvert de protection de la démocratie en utilisant pourtant des méthodes destructrices. Claire réussit donc à faire oublier Frank Underwood.

Très attendue par les fans de la série, la dernière saison d’House of Cards n’a laissé aucun spectateur indifférent depuis sa mise en ligne sur Netflix le 2 novembre.

Malgré les réticences des fans de la première heure de découvrir cette saison sans Frank Underwood, ils se lancent dans le visionnage avec plaisir pour retrouver Claire, son alter ego féminin.

Finalement, une partie des internautes reconnaît que son absence n’enlève rien à la qualité de la série.

Indéniablement, Robin Wright brille dans cette saison pour les spectateurs.

En leader incontesté, Claire Underwood nous sert de bonnes punchlines que les spectateurs n’ont pas manqué de noter.

Doug Stamper reste le meilleur ennemi de Claire dans cette dernière saison. Personnage brillant, il a été plébiscité par les internautes, bluffés par l’interprétation de son acteur Michael Kelly, surtout lorsqu’il brise le quatrième mur.

Pourtant présent dans les saisons 3 et 4, le retour du président russe Petrov a été apprécié des spectateurs. Certains ont d’ailleurs découvert que l’acteur Lars Mikkelsen était le frère de Mads.

Pour certains, cette saison 6 permet à House of Cards de tirer sa révérence avec brio.

Cette ultime saison n’étant composée que de huit épisodes, les fans sont malheureusement restés sur leur faim et doivent dire adieu à la première série originale Netflix.

La saison 6 d’House of Cards est disponible sur Netflix. Suivez toute l’actualité de Netflix.

facebook Tweet
Dans cet article
House of Cards
House of Cards
Série ( 2013 )
Voir sur Netflix
Sur le même sujet
  • House of Cards : 10 punchlines signées Claire Underwood
  • House of Cards saison 6 : ce qu'on attend de l'accession au pouvoir de Claire Underwood
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Toute l'actu Netflix
Bodyguard : David Budd (Richard Madden) a failli mourir à la fin de la saison 1 !
NEWS - Séries à la TV
mercredi 14 novembre 2018
Bodyguard : David Budd (Richard Madden) a failli mourir à la fin de la saison 1 !
9 choses à savoir sur les frères Coen
NEWS - Films à la TV
mercredi 14 novembre 2018
9 choses à savoir sur les frères Coen
Actus Netflix
Back to Top