Mon AlloCiné
Bird Box : l’incroyable préparation de Sandra Bullock pour ce film post-apocalyptique [INTERVIEW]
Par Mégane Choquet - Propos recueillis à Berlin le 28 novembre 2018 — 21 déc. 2018 à 05:30
facebook Tweet

Héroïne de Bird Box, nouveau film post-apocalyptique produit par Netflix et réalisé par la cinéaste danoise Susanne Bier, Sandra Bullock est revenu pour AlloCiné sur le tournage de ce film d’un genre nouveau pour l’actrice oscarisée.

AlloCiné : Qu’est-ce qui vous a plu dans Bird Box et votre personnage Malorie ?

Sandra Bullock : Ce que j’aime dans ce film, d’un genre cinématographique que je n’avais encore jamais exploré, c’est cette profonde histoire familiale. Et plus encore la notion de communauté avec des personnes qui s’entraident.

Comment vous êtes-vous préparée pour ce rôle ?

J’ai eu un incroyable tuteur malvoyant, habitué à travailler sur des films, qui m’a montré comment écouter mon corps pour que je puisse ressentir les choses sans avoir besoin de les voir, comme un sonar. Il est allé chez moi et il m’a dit naturellement : « le mur est à un mètre et là-bas vous avez une barrière.. et c’est un jouet par terre, non ? ». Ce sont des choses que vous pouvez entendre et nous, en tant que voyants, ne sommes pas assez à l’écoute. J’ai eu la chance de travailler avec lui pour pouvoir jouer avec les yeux bandés la moitié du film. J’ai du apprendre à bouger avec notre steadicamer qui était constamment à côté de moi et donc à ne pas toucher la caméra. C’était une préparation intéressante, ce ne sont pas des choses qu’on apprend à faire normalement quand on est actrice parce qu’on utilise ses yeux et là, j’ai utilisé des parties de mon corps que je n’utilise pas d’habitude.

En tant que productrice exécutive, quel a été votre regard sur le film ?

Quand on est actrice, on n’est pas très écoutée et j’aime avoir mon mot à dire. Mais je ne voulais pas être totalement à la tête de la production pour être plus souvent auprès de mes enfants. J’ai produit de nombreux films avant d’avoir des enfants et c’est un travail qui vous occupe 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. En tant que productrice exécutive, j’ai senti que je pouvais être une épaule pour Susanne quand elle en avait besoin, aider la production parce que c’est un monde que je comprends très bien et je voulais avoir le pouvoir de me battre pour des choses importantes. Pour quelque raison, quand vous obtenez un tel titre, vous pensez que les gens vous écoutent, ils ne l’ont peut-être pas fait mais je l’ai ressenti comme ça (rires).

Quelle est votre interprétation de Bird Box ?

J’ai l’impression que les gens sont de plus en plus isolés et se sentent emprisonnés dans la peur. C’est quand nous nous rassemblons, que nous échangeons avec nos cultures, nos sociétés que le monde fonctionne mieux. C’est pour moi, ce que représente la métaphore de la cage et des oiseaux. La population isolée chez eux à cause de la peur et leur habitat représente la cage.

Et des créatures invisibles ? Est-ce que c’est plus effrayant que les monstres classiques ?

Rien ne me fait vraiment peur dans ce que je peux voir. C’est ce que j’ai aimé dans Bird Box, le plus terrorisant c’est ce qui se passe dans votre propre tête. Une fois que vous voyez ce qui vous effraie, vous le rationalisez, vous essayez de comprendre. C’est l’inconnu qui m’effraie le plus et honnêtement, être une mère me terrifie, ce qui me rapproche de Malorie.

Comment s’est passé justement le tournage avec les enfants ?

Les enfants étaient extraordinaires parce qu’il faut rappeler qu’ils n’ont que 5 ans. Leurs parents m’ont fait confiance alors qu’on allait tourner des scènes sur un bateau les yeux bandés mais il savaient qu’on allait leur rendre sains et saufs. J’ai été émerveillée par ces deux enfants très jeunes et pourtant déjà convaincus de ce qu’ils voulaient faire dans la vie alors que j’ai du mal à faire ramasser des chaussettes à mes enfants (rires). La façon dont ces enfants retenaient leurs textes et les interprétaient, ils ont été extraordinaires.

Et avec le reste du casting ?

Les autres acteurs étaient adorables. Quand Susanne nous a choisi, elle nous a rassemblé dans une pièce et personne ne s’était rencontré avant. Mais nous nous sommes tous très bien entendus et Susanne a dû nous séparer parce qu’on devenait tous trop proches !

La bande-annonce de Bird Box : 

 

facebook Tweet
Dans cet article
Bird Box
Bird Box
Film ( 2018 )
Voir sur Netflix
Sur le même sujet
  • Susanne Bier : « Je voulais vraiment deux heures de suspense et d’inquiétude dans Bird Box » [INTERVIEW]
  • Bird Box : que cache le titre ? [SPOILERS]
  • Cascades, scènes effrayantes... Mais comment ces enfants ont-ils fait ?
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Toute l'actu Netflix
Marvel's The Punisher : le créateur de la série révèle le lien avec le MCU
NEWS - Séries à la TV
mardi 22 janvier 2019
Marvel's The Punisher : le créateur de la série révèle le lien avec le MCU
You : Shay Mitchell (Peach) de retour en saison 2 ? [SPOILERS]
NEWS - Séries à la TV
lundi 21 janvier 2019
You : Shay Mitchell (Peach) de retour en saison 2 ? [SPOILERS]
Actus Netflix
Back to Top