Mon AlloCiné
L'Homme fidèle - Louis Garrel : "On voulait que le film soit joueur, étrange, surprenant tout le temps..."
Par Brigitte Baronnet (@bbaronnet) — 25 déc. 2018 à 22:00
facebook Tweet

Entre deux tournages pour Greta Gerwig ("Les Quatre filles du Docteur March") et Roman Polanski ("J'accuse"), Louis Garrel nous a accordé un entretien sur son nouveau long métrage en tant que réalisateur, scénariste et acteur, "L'homme fidèle".

AlloCiné : L'homme fidèle est un film assez surprenant car il ne va jamais là où on l'attend...

Louis Garrel, acteur et réalisateur : Oui, le film est étrange car il commence comme un film français, c'est à dire qu'on s'attend à un programme et en fait, assez rapidement, le film change de programme. C'est un truc que le film ne va pas cesser de faire : changer de programme tout le temps. Il va alterner entre une comédie dramatique, puis film comique, puis film policier… Il est comme ça : inconstant !

C'était le désir qu'on avait avec Jean-Claude [Carrière, co-scénariste du film], d'essayer de prendre tout le temps à contre-pied les attentes du spectateur. Comme spectateur, on est très rapide. Quand un film commence, on se dit : voilà, il va se passer ça… On voulait que le film soit joueur et essayer d'être surprenant tout le temps. Comme dans une partie d'échecs, essayer de deviner ce que les spectateurs attendaient pour essayer de leur donner autre chose pour maintenir ce qu'on appelle l'intérêt dramatique. 

Shanna Besson

Aviez-vous en tête, dès le départ, tous ces rebondissements, ou vous avez joué en écrivant ? 

On a joué dans l'écriture. La première scène, dont les gens me disent qu'elle est assez surprenante, on l'a d'abord écrite, et ça a défini des caractères. Plutôt de se dire qu'on va prendre des personnages qui obéiraient à cette loi dramaturgique, on les a plutôt lancé dans une situation, et ça les a défini. Ensuite, on a improvisé avec Jean-Claude [Carrière]. Car ce qui est rigolo, c'est que lui et moi, on n'aime pas forcément les mêmes films. Je suis peut être plus sentimental que lui. Lui est plus sec. Par exemple, il déteste les explications psychologiques. De temps en temps, j'ai besoin que ça soit plus expliqué. C'était une espèce de conflit entre lui et moi, même en tant que spectateurs de cinéma. Ce qui a donné ce scénario qui nous appartient à tous les deux. On a essayé d'être le plus surprenant possible.

Je ne pense pas que le film soit un triangle amoureux. Il y a un texte sur le film que j'ai lu qui m'a bien plu qui s'appelle Rectangle amoureux et j'aimais bien ça, car c'est plutôt quand même à quatre. Il y a deux femmes, un garçon et un petit garçon qui a 10 ans. Ce dernier essaye de manipuler les adultes comme un enfant, mais qui n'est pas du tout conventionnel. C'est un petit garçon qui voit des meurtres partout. Il est comme un détective. 

Oui, c'est la vraie surprise du film, d'autant qu'on ne le voit pas sur l'affiche.

Oui, il a des coups à jouer dans le film.

Et c'est lui qui amène le film un peu vers un autre genre…

Oui, quand il fait irruption dans le film, tout d'un coup, il fait changer le film de régime. On oublie tout ce qui vient de se passer et on se dit que le film change de registre, pour au final rechanger de registre. C'est l'élément perturbateur par excellence. Il vient perturber la quiétude du personnage qui essaye de reconquérir une femme qui l'a quitté 10 ans auparavant. Sauf qu'entre temps il y a un enfant qui a grandi et qui ne veut pas que les choses se passent de manière top calme pour plein de raisons. 

Shanna Besson

L'homme fidèle est un film cinéphile, nourri de films, de références, comme Rohmer ou Téchiné, comme si le film était dans une continuité, un prolongement de ces auteurs...

Parfois, ce n'est pas tout à fait conscient. On fait avec ce qu'on est. Quand les gens me parlent de François Truffaut, je ne pense pas du tout faire un film à la François Truffaut. Mais il se trouve que quand j'avais 14 ans, c'est un des cinéastes qui m'a le plus plu, le plus touché. Je parle la langue du cinéma que j'ai aimé.

Après, il y a des choses plus conscientes. Par exemple le fait de travailler avec Philippe Sarde qui a beaucoup fait la musique de Claude Sautet, qui sont aussi des films qui m'ont beaucoup plu quand j'étais adolescent. C'est aussi une manière de les citer ou faire intervenir des souvenirs cinéphiles.
On a projeté le film à l'étranger et les gens nous disent : c'est très Nouvelle vague. Mais je ne pense pas du tout. C'est très différent. (...) La Nouvelle Vague, c'est plein d'idées différentes de cinéma. (...) Ou peut être que c'est cette espèce de douceur, un peu comme dans la série des Doisnel, qu'on retrouve dans le film. Ca n'empêche pas la cruauté dans le film, mais c'est peut être ça qu'il y a de commun avec Antoine Doisnel.

Mais la vérité, c'est que de temps en temps, même en interview, je fais semblant de pouvoir faire de grandes théories sur le film, mais je ne sais pas très bien, car quand on fait un film, c'est plus pulsionnel que réfléchi. On réfléchit, mais c'est plutôt des désirs : j'avais envie de filmer Laetitia Casta, j'avais envie de filmer Lily Rose Depp, j'avais envie de travailler avec Jean-Claude Carrière. Puis ensuite, il y a eu les désirs de Jean-Claude, Laetitia… Tout se met en place et il se trouve qu'il y a un film. Peut être plus tard, je pourrai le regarder avec de la distance. 

La bande-annonce de L'Homme Fidèle, à l'affiche le mercredi 26 décembre : 

 

facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Us Bande-annonce VO
Sponsorisé
La Lutte des classes Bande-annonce VF
Rocketman Teaser VO
Tito et les Oiseaux Bande-annonce VF
On ment toujours à ceux qu'on aime Bande-annonce VF
Jusqu'ici tout va bien Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Interviews
Le Chant du loup - Antonin Baudry : "Je voulais que le son soit le personnage principal du film"
NEWS - Interviews
mercredi 20 février 2019
Le Chant du loup - Antonin Baudry : "Je voulais que le son soit le personnage principal du film"
Rita et Machin : "Enchanter des situations simples de la vie quotidienne"
NEWS - Interviews
mardi 19 février 2019
Rita et Machin : "Enchanter des situations simples de la vie quotidienne"
Dernières actus ciné Interviews
Films de la semaine
du 20 févr. 2019
La Grande Aventure Lego 2
La Grande Aventure Lego 2
De Mike Mitchell (V)
Avec Maya Rudolph, Will Ferrell, Jadon Sand
Bande-annonce
Le Chant du loup
Le Chant du loup
De Antonin Baudry
Avec François Civil, Omar Sy, Reda Kateb
Bande-annonce
Grâce à Dieu
Grâce à Dieu
De François Ozon
Avec Melvil Poupaud, Denis Ménochet, Swann Arlaud
Bande-annonce
Black Snake, la légende du serpent noir
Black Snake, la légende du serpent noir
De Thomas Ngijol, Karole Rocher
Avec Thomas Ngijol, Karole Rocher, Michel Gohou
Bande-annonce
La Chute de l’Empire américain
La Chute de l’Empire américain
De Denys Arcand
Avec Alexandre Landry, Maripier Morin, Rémy Girard
Bande-annonce
Le Lac des cygnes (Opéra de Paris-FRA Cinéma)
Le Lac des cygnes (Opéra de Paris-FRA Cinéma)
Bande-annonce
Sorties cinéma de la semaine
Back to Top