Mon AlloCiné
    Mort de Ringo Lam, réalisateur virtuose vénéré par Tarantino
    Par La Rédaction — 30 déc. 2018 à 01:05
    facebook Tweet

    Cinéaste hong-kongais réputé pour sa maestria et source d'inspiration pour Quentin Tarantino, Ringo Lam est décédé ce samedi 29 décembre 2018. Il avait 63 ans.

    D.R

    Le cinéaste hong-kongais Ringo Lam est décédé le 29 décembre 2018, à l'âge de 63 ans. Son épouse a découvert son corps inanimé dans son lit. Les causes de la mort sont encore indéterminées. Réalisateur réputé pour sa caméra virtuose et son sens de l'action, il est l'une des sources d'inspiration majeurs de Tarantino. Il a également été l'un des cinéastes fétiches de Jean-Claude Van Damme, qui a tenu à lui rendre hommage par un tweet.

    Ringo Lam naît à Hong Kong en 1955. Il débute dans le cinéma à 18 ans, sur la chaîne de télévision TVB des frères Shaw en tant que scénariste et assistant réalisateur. Malgré quelques films en tant qu'acteur à son actif, il a vite conscience de son maigre talent dans ce domaine et ne poursuivera pas dans cette voix. Cette expérience lui permet néanmoins de devenir ami avec Chow Yun-Fat, qu'il dirigera ensuite à plusieurs reprises, et surtout avec les réalisateurs Johnnie To et Tsui Hark.

    En 1974, Ringo Lam entame des études de réalisation à Toronto, qu'il ne finira pas. Il retourne à Hong Kong en 1981 et tente de percer dans la réalisation. Le réalisateur Karl Maka est le premier à croire en lui : il lui confie la fin du tournage d'Esprit d'amour et de Rien ne sert de mourir. Deux comédies déjantées, un style auquel Ringo Lam reviendra souvent par la suite.

    Tarantino très (trop ?) influencé

    Mais c'est en 1986 que Ringo Lam atteint enfin ses objectifs et trouve son style : il tourne tout d'abord Prison on fire, avec Chow Yun-Fat et Tony Leung Chiu Wai. Puis la même années, City on fire toujours avec Chow Yun-Fat, qui lui vaudra le prix de meilleur réalisateur aux Hong Kong Film Award. Un succès qui ne sera jamais démenti par la suite, faisant de Ringo Lam un des rois du nouveau cinéma de Hong Kong. Le style de Ringo Lam est sans concession : spécialiste du polar ultra noir et réaliste, il est également connu pour ne jamais faire de happy end. Son style aura beaucoup d'influence sur le cinéma américain : le Reservoir Dogs de Quentin Tarantino est très (trop ?) inspiré de City on fire.

    A son apogée au milieu des années 90, le cinéma de Hong Kong s'exporte : Ringo Lam tente alors de conquérir les Etats-Unis, mais n'obtient pas le succès escompté. Il réalise plusieurs polars, et collabore à plusieurs reprises avec Jean-Claude Van Damme, notamment sur Risque maximum en 1996. Emballé, ce dernier n'hésite pas à qualifier Ringo Lam de Martin Scorsese ! Ringo Lam n'est pas satisfait de ses films " américains ", souvent remontés contre sa volonté par les studios.

    De retour à Hong Kong

    Retour gagnant à Hong Kong en 1997 avec Full Alert, souvent considéré comme son meilleur film, puis The Victim. Le réalisateur reste un spécialiste dans son genre, et confirme comme une valeur sûre du cinéma de Hong Kong, sans toutefois obtenir la gloire d'un John Woo ou d'un Johnnie To. Il continue néanmoins à tourner assez rapidement, et retrouve même Jean-Claude Van Damme le temps de signer le mythique Replicant. Il ose ensuite une comédie avec le très original Finding Mr. Perfect. En 2008, il participe à un projet vieux de plus de trente ans : Triangle, un polar co-réalisé avec ses amis Johnnie To et Tsui Hark. Cette collaboration restera son dernier film.

    La bande-annonce de "City on Fire", le film culte de Ringo Lam :

    City on fire Bande-annonce VO

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • Nico Delesse
      ringo lam a bien réalisé le début de l’empreinte de la mort mais a cause d’un conflit il a quitté le tournage au bout de quelques jours
    • Bionman
      Tu n’as pas d’humour Philippe et c’est dommage
    • Tony B.
      La vf existe il était distribuée en vidéo club avec un gros le film qui aurait inspiré réservoir dog.Même si les droits sont fini, ils ne devraient pas être difficile de les acquérir pour une seule diffusion tv.
    • killzone72
      Malheureusement City on fire n'est disponible qu'en Bluray Hongkongais avec sous-titre anglais. Tout au plus on aura un Van Damne sur la TNT.
    • killzone72
      Après Samuel Hadida le mois dernier, un autre visage du cinéma asiatique en France disparait. D’après les premiers témoignages, il a été retrouvé inanimé sur son lit alors qu'il se reposait d'un rhume.En 2008, il participe à un projet vieux de plus de trente ans : Triangle, un polar co-réalisé avec ses amis Johnnie To et Tsui Hark. Cette collaboration restera son dernier film.C'est faux. Il a réalisé Wild City en 2015 et Sky on Fire en 2016. Malheureusement les films Hongkongais et Chinois ne sortent quasiment plus en salles. La Corée du sud étant passé par là.
    • Hunnam29
      Nul...
    • Guillaume B.
      Un bon réalisateur qui s'est trop perdu dans des projets de 2nd zone. Dommage.En tout cas, je pense pas qu'on risque de voir un hommage sur nos chaines hertziennes. Beaucoup trop méconnu en France (faut avouer que les films avec JCVD c'était pas l'apogée de sa carrière alors que ça doit être ce qui a été le plus visible niveau distribution sur le territoire).Si Arte pouvait rediffuser son City on fire, ça sera sympa, ça fait un bail que je l'ai vu.
    • Bionman
      Ringo a rendu Lam
    • seiyar
      il devait réaliser L'Empreinte de la mort mais l'autre opportuniste Philippe Martinez l'a poussé gentiment vers la sortie......
    • Longbaugh
      Ouais je vois pas trop en quoi il a signé L'Empreinte de la mort vu qu'il l'a pas réalisé, il a pas participé à l'écriture du scénario, et pas produit non plus.Par contre ils auraient pu parler de FULL CONTACT, un très bon polar qu'il a réalisé, avec en tête d'affiche Chow Yun-fat, Simon Yam, et Anthony Wong.
    • Pouri50
      L'empreinte de la mort a été réalisé par le leader de la CGT, Philippe Martinez... et non par Ringo Lam...Alala, Wébédia est meilleur dans la rédaction des sponsorisations. La référence avec la CGT est une blague hein, on parle pas du même Martinez :p
    • 2J
      Heu..., ce n'est pas L'empreinte de la mort qu'à réalisé Ringo Lam mais In Hell avec JCVD.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Et puis nous danserons Bande-annonce VO
    Abominable Bande-annonce (2) VF
    Sponsorisé
    Vous êtes jeunes, vous êtes beaux Bande-annonce VF
    Au nom de la terre Bande-annonce VF
    Chambre 212 Bande-annonce VF
    Hors Normes Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Brexit : la réponse de Mark "Hulk" Ruffalo à Boris Johnson
    NEWS - Stars
    lundi 16 septembre 2019
    Brexit : la réponse de Mark "Hulk" Ruffalo à Boris Johnson
    Gérald Thomassin : suspecté de meurtre, l'ex acteur césarisé a disparu
    NEWS - Stars
    lundi 16 septembre 2019
    Gérald Thomassin : suspecté de meurtre, l'ex acteur césarisé a disparu
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top