Notez des films
Mon AlloCiné
    Harcèlements : Bryan Singer accusé de nouvelles agressions sur mineur
    Par Guillaume Nicolas (@gehenne) — 23 janv. 2019 à 15:32
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le réalisateur de Bohemian Rhapsody est de nouveau l’objet d’accusations d'agression sexuelle sur mineurs. Le site The Atlantic publie une longue enquête sur Bryan Singer, donnant la parole à ses accusateurs.

    Twentieth Century Fox
    12 mois. C’est le temps qu’il a fallu aux auteurs Alex French et Maximillian Porter pour mener leur enquête pour The Atlantic sur Bryan Singer et soulever de nouvelles accusations. Au cours de leurs recherches, ils ont parlé à plus de 50 personnes dont quatre qui s’expriment pour la première fois.

    Sur ces nouveaux témoignages, seul Victor Valdovinos choisira de parler à visage découvert, les autres préférant l’anonymat de peur des représailles et retombées publiques. Le tournage d’un Élève Doué a lieu dans l’école de Victor, la Eliot Middle School à Altadena (au nord-est de Los Angeles). Alors que Valdovinos doit jouer dans la scène de douche (qui a fait polémique à l’époque : «  un jeune figurant de 14 ans engage une action en justice contre Singer en prétendant que celui-ci l'a forcé, ainsi que d'autres figurants, à tourner nu pour cette scène »), Singer l’aurait pris à part et commencé à procéder à des attouchements sexuels.

    Les trois autres témoignages anonymes mentionnent des rapports sexuels à l’âge de 15, 17 et 18 ans, alors que le réalisateur avait plus de trente ans à l'époque. Le portrait de Singer que font les auteurs, montre un homme prédateur, qui n’hésitait pas à utiliser drogue et alcool pour obtenir des rapports sexuels. Mais il est également question d’un entourage favorable, d’amis ou associés, l’aidant à obtenir ce qu’il souhaite. Enfin ils mentionnent également la responsabilité de l’industrie hollywoodienne, capable de donner autant de pouvoir à un seul homme.

    Ces accusations s’ajoutent à celle de Cesar Sanchez-Guzman déposé fin décembre 2017 qui accuse Bryan Singer de l’avoir violé sur un yacht en 2003. Cette annonce a coïncidé avec son éviction du tournage de Bohemian Rhapsody mais plusieurs sources ont prétendu que la décision de la 20th Century Fox n’avait aucun lien. En avril 2014, Michael Egan a lui aussi porté plainte contre le réalisateur, prétendant que Singer l’avait plusieurs fois violé. L’affaire a été annulée pour des incohérences dans le témoignage d’Egan. Celle de Sanchez-Guzman est toujours en cours.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Cévenole30
      Ce n'est pas pour Singer que je m'inquiète particulièrement, c'est pour la justice qui me semble remise en cause par des accusations publiques sans preuve. Une mauvaise réputation ne suffit pas pour faire un coupable.
    • ferial
      non mais c'est connu dans le milieu que singer est un gros pervers, y a tellement de témoignages... vous devriez plus vous inquiéter pour les victimes que pour singer...
    • CritiKator (TT)
      #SupermanReturns.
    • Cévenole30
      Vous n'avez lu aucun commentaire accusant formellement ? Moi j'en ai lus, peut-être pas ici et je ne vais pas me les re-farcir tous. Mais certains donnent l'impression qu'ils ont été témoins, ils sont d'un parti-pris et d'une hostilité incroyables alors qu'ils ne savent absolument rien. ça craint !
    • Cévenole30
      On peut effectivement respecter la présomption d'innocence et les victimes et même punir les coupables. Mais tout doit passer par la case justice et ne pas faire l'objet d'accusations publiques tant qu'il n'y a pas eu de jugement, si possible étayé par des preuves. Sinon cela s'apparente à une calomnie. . Vous connaissez le grand air de la calomnie, dans le Barbier de Séville ? C'est tout à fait cela. .
    • Cévenole30
      Ils ne se contentaient pas de crier sorcière, ils accusaient, n'importe quel témoignage faisant l'affaire, et condamnaient,
    • -Nomade-
      C'est sûr.Mais bon, remettons quand même les choses dans le bon ordre : le tribunal médiatique, ne s'est jamais substitué à la justice légale, dans tout ce mic-mac...Que les gens s'expriment et vocifèrent à propos de tout et de rien sur les réseaux sociaux, c'est pas tout neuf, et c'est pas parti pour s'arranger.Que ça puisse nuire au niveau des réputations, ce qui est un fait, c'est un autre débat, à la limite... Qu'un studio Hollywoodien décide de se séparer d'un acteur parce qu'une rumeur a été lancée (fondée ou non) sur son comportement, tant qu'il n'y a pas eu de jugement en la matière, c'est entre eux que ça se passe, après tout.En ce qui me concerne, je suis de ceux qui pensent que le monde ira beaucoup mieux lorsqu'on arrêtera avec cet accélérateur à particules de c**nerie que sont les réseaux sociaux...
    • Ezhirel
      Perso, je comprends ton opinion, malheureusement, on ne peut pas donner une personne en pâture à la foule. Parce que remettre en question le principe de présomption d'innocence, tout en laissant le tout un chacun être juge de ces affaires, ce n'est pas une solution.L'appareil judiciaire n'est pas exempt de défaut, mais entre un système judiciaire fébrile et un tribunal populaire, qui accuse sans la moindre preuve, la première solution est préférable si l'on veut se prétendre civilisé.Alors oui, certaines victimes sont et resteront, à mon grand désarroi, à jamais ignorées dans leur détresse, et c'est un drame, mais le peuple ne peut décemment pas se prétendre juge, juré et bourreau, car c'est la porte ouverte aux erreurs de jugements et à la condamnation de potentiels innocents par les tribunaux populaires qui ne s'encombrent pas de preuves. Il n'y a qu'à voir sur les réseaux sociaux. Les internautes expriment leur avis sur ces affaires sans rien connaître de l'histoire. Et ça ne vaut pas que pour le harcèlement sexuel ce que je raconte, ça vaut pour tout.
    • cyril b.
      en faite on est de retour au temps de l'inquisition ou on pouvait crier SORCIERE!!!!!!
    • cyril b.
      tu a tout dit.
    • Layne S.
      Réécrit le ! ;)
    • kallysee
      Je plussoie grandement.
    • kallysee
      Je n'ai lu aucun commentaire ici qui accuse formellement. On est en droit de respecter la présomption d'innocence tout en s'accordant le droit de ne pas nier l'existence des victimes .Les enquêtes sont en cours et la vérité ne dépend pas plus de celui qui la connait que de celui qui croit la détenir.Enfin plus on me demande de me taire, plus j'ai des choses à dire....
    • Cévenole30
      Je ne nie pas qu'il y ait des abus sexuels et il faut y mettre fin mais de façon intelligente sans que cela puisse entraîner des conséquences néfastes. L'accusation publique sans preuve ne me paraît pas du tout la bonne solution pour y remédier. Certains s'en servent abusivement à des fins qui n'ont rien à voir avec la justice, des innocents peuvent être accusés injustement, ce qui est tout aussi effrayant qu'un abus sexuel puisque une vie peut être ainsi brisée, une famille détruite sur de fausses accusations..
    • -Nomade-
      Parce qu'elles ne sont pas autant passées sous silence, ni autant érigées en culture...Il ne s'agit pas de se substituer à la justice, mais de la pousser à agir. Les milliers de cas d'abus sexuels dans le monde sont là pour témoigner du peu d'empressement de la justice à faire son boulot.
    • Cévenole30
      Je ne soutiens pas les pédophiles, ni les violeurs, ni les harceleurs, que ce soit bien compris. Mais accuser quelqu'un sans la moindre preuve est la chose la plus facile et la plus destructrice qui soit. Il est donc utile de prendre certaines précautions avant d'accuser quelqu'un en place publique.
    • Cévenole30
      Jamais je ne suivrai la meute de ceux qui trouvent normal d'accuser et de juger publiquement quelqu'un - qui que ce soit - sans preuve. Cela n'a rien à voir avec la justice. C'est une régression vers la sauvagerie la plus primaire, De plus, cet accent mis sur la sexualité me paraît révélateur d'une certaine mentalité quelque peu névrosée. Il y a bien d'autres malfaisances, tout aussi graves et tout aussi nuisibles, n'ayant rien à voir avec le sexe et auxquelles on ne réserve pas un lynchage aussi médiatisé.
    • Cévenole30
      C'est très grave également si c'est faux Les calomniateurs méritent aussi condamnation ! Une fausse accusation est un acte de grande malveillance susceptible de détruire la réputation, voire la vie d'un innocent et que certains utilisent sans scrupule pour obtenir de l'argent ou abattre un rival professionnel, politique ou autre. Ou encore pour se venger.
    • Roman S
      Il commence à y avoir pas mal de témoignages... Les différentes enquêtes vont suivre leur cours mais il faut quand même avouer que certains acteurs ont bénéficié de beaucoup moins de clémence de l'opinion publique ainsi que de l'industrie. Avec d'autres on se torche allègrement le derrière avec la présomption d'innocence.
    • Roman S
      The Usual Suspects.
    Voir les commentaires
    Back to Top