Mon AlloCiné
    100% impro : 20 scènes cultes du cinéma pour la journée de l'impro !
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 2 mars 2019 à 05:00
    facebook Tweet

    Parfois, il suffit d'un imprévu indépendant d'un tournage, d'un bon mot ou de la capacité d'improvisation d'un acteur pour transformer certaines scènes en instant mémorable. Voici quelques unes de ces séquences mémorables... Et non prévues !

    Warner Bros.
    Au Sommaire
    • Blade Runner
    • Full Metal Jacket
    • Taxi Driver
    • Les Aventuriers de l'Arche perdue
    • The Dark Knight
    • The Usual Suspects
    • Dumb & Dumber
    • Le Silence des agneaux
    • Reservoir Dogs
    • Docteur Folamour
    • Les Affranchis
    • Les Dents de la mer
    • Le Troisième homme
    • Shining
    • Macadam Cowboy
    • Le Fugitif
    • Orange mécanique
    • Le Parrain
    • Apocalypse Now
    facebook Tweet
    Commentaires
    • Dae-Soo H.
      Pour Macadam Cowboy il me semble que la production n'avait pas l'autorisation de filmer en pleine rue. Ils ont tourné cette scène en catimini (ils ont eu des soucis pour ça), ce n'est pas du tout le taxi qui n'a pas vu un soi-disant panneau... Tous les figurants n'en sont donc pas, ce sont de véritables personnes déambulant dans la rue... Ou alors citez-moi les sources de ce que vous avancez, on m'a peut-être induit en erreur, mais je l'ai lu à plusieurs reprises, dont un article chez vous j'en suis quasiment certain!
    • Might Guy
      J'apprends des choses, merci.Indy flinguant un égyptien, ça ne passerait plus du tout si c'était fait aujourd'hui.
    • Blasi B
      j'ajouterais un détail à l'anecdote du you talkin to me de deniro... il c'est directement inspiré de bruce Springsteen qu'il avait vue en concert quelque jours avant. Avant de rentrer sur scène , le public scandais le nom de chanteur, qui est alors arrivé sur scène et leur a dis you talkin to me? , ce qui a apparemment beaucoup plus à deniro :)
    • Hareng rouge
      la vérité est un peu entre les deux souvent le real a un script très ecrit qui change en cours de tournafe car quand tu travailles tout seul dans ton coin c'est pas pareil que ensuite entouré d'une team ou ya une emulsion qui peut se créer avec parfois des améliorations voire des changementsApres ca depend SURTOUT de la facon de travailler du real, de si c'est un film indé ou une grosse production et je suis daccord sur les rumeurs mythes etc
    • TheTHX
      cest malin il faut que je me refasse les affranchis du coup
    • chips493
      Ça me rappelle deux films qui ont tous les deux un très rare regard réalisateur, à savoir un des acteurs qui regarde le réalisateur pour savoir si la prise continue.Il faut sauver le soldat Ryan, à la fin Matt Damon a un monologue improvisé qui étonne Tom Hanks, lequel regarde en direction de Spielberg pour savoir si ça continue de tourner. Dans le même registre, Le loup de Wall street, McConaughey improvise au resto avec ses coups sur la poitrine, et Léo regarde discrètement Scorsese, l'air de dire On la garde ?.
    • chips493
      Pour ton blasphème.
    • Shaigan
      Non, le cinéma, c'est autant les films d'auteur que les films de divertissement. Il ne faut jamais oublié qu'au départ, le cinéma était une attraction de foire. Que des auteurs se soit servi de cette attraction de foire pour faire des oeuvres plus élaborées n'y change rien.Et aussi, ce n'est pas parce qu'un film est une énorme machine commerciale qu'il n'y a jamais d'improvisation dans ce film. Le meilleur exemple restant Iron-Man où Robert Downey Jr. fait énormément d'impro, ainsi que dans tous les Marvels où il continue à jouer son rôle de Tony Stark.
    • Anne-Sophie P
      Godard avait tout compris. On aime ses films, ou non, mais il avait tout compris. Tout compris sur le cinéma, tout compris sur la television, tout compris sur la vie.
    • seke
      Autant je suis d'accord avec toi avec les anecdotes de tournage qui sont souvent enjolivées.Autant faut arrêter avec ce fantasme j'ai absolument tout dans ma tête. D'ailleurs Godart je crois disait le scénario n'est qu'un bout de papier que tu présentes aux Producteurs.Faut savoir aussi que ce qu'on a en tête n'a rien à voir avec ce que tu tournes, puis au montage ça ne te plait pas. Et enfin le public peut réagir différament.Sans oublier que bon nombres d'acteurs trouvent que les scénaristes bossent mal (eux bossant plus comme si ils écrivaient un libre) et doivent donc y mettre du sien.Et rares sont les réalisateurs à bosser ce qui ont écrit (de tête seuls Francis Weber et Woody Allen).
    • seke
      Gros +1.Le Cinéma français (et d'autres pays) est toujours oublié :'(
    • Anne-Sophie P
      Tu aurais pu choisir Rubber, tourné entierement avec un Canon, avec un budget ridicule et sorti au cinéma, plutot que d'un film Netflix.
    • CONANLEBARBARE
      Si en France, les jeunes prenait une camera et filmait des choses, notre cinema aurait un autre visage. envoy ! http://www.allocine.fr/arti...
    • Anne-Sophie P
      Il y a le cinéma d'auteur comme on l'appelle en France et le cinema avec des budgets importants. Mon point de vue etait a la base que tout le monde peut etre un realisateur, un auteur, un cineaste mais les gens ne semblent que vouloir faire que des films a pognon, gagner de l'argent, etc... c'est pas ca le cinema. Si au lieu de critiquer l'etat de notre cinéma, en France, les jeunes prenait une camera et filmait des choses, notre cinema aurait un autre visage. Au lieu de se payer une ecole, hors de prix, qui sert à rien. Mais non, en France, la plupart des jeunes aiment et veulent faire de la tele realite et regarder des blockbusteurs. Triste constat.
    • CONANLEBARBARE
      eh bien si tu as des sources (autre que tes dires) que Léone commençait ses tournages sans scénario je veux bien les voir :-)Beaucoup de films n'ont aucun scénario avant ou pendant le tournage. c'est le cas pour une minorité de films, certains peuvent être réussis et d'autre sans intérêt.Mais déclarer que ça c'est le vrai cinéma : c'est extrêmement subjectif Hithcock preparait énormément ses films, Cassavetes lui laissait ses acteurs plus libres il n'y a pas de vrai cinéma et de faux cinemajuste de bons films et des mauvais films, quelque soit leur méthode de fabrication
    • Anne-Sophie P
      Exact ! Sans Nicholson, Shining serait completement different, le travail du realisateur est d'avoir surtout d'excellents comediens. Ce sont les acteurs qui font TOUT le travail sur un film.
    • Anne-Sophie P
      Ah oui, Wikipedia quelle source comparé a la réalité ! Non, le travail de scenariste est d'apporter de la matiere a filmer, c'est tout. Ce n'est en aucun cas, quelque chose que le realisateur ou les acteurs vont suivre. Beaucoup de films sont réecrits chaque jour, meme un heure avant. Beaucoup de films n'ont aucun scenario avant ou pendant le tournage.
    • Leonzat
      Exactement rien que pour le tournage de Shining, Kubrick à pratiquement laissé carte blanche à Jack Nicholson.De toute façon, les cinéastes ne peuvent pratiquement jamais faire le film qu'ils ont préparés pendant des années, car une fois que le tournage commence il y a plein de petites choses qui empêchent de faire exactement comme ils l'avaient imaginés (et ton exemple de Terry Gilliam est parfait). Je rajoute Mike Leigh qui est connu pour partir de rien pour faire ses films, il répète, improvise pendant des mois avec des acteurs, ce qui lui permet de faire un scénario.
    • CONANLEBARBARE
      Il a fait la trilogie du dollar sans scenario, Faux (suffit d'aller voir Wiki)meme pas sous son vrai nom, sous un pseudo de Bob Robertson. Le pseudo de bob rafelson pour une poignée de dollars (les 2 autres films ont bien été signé par Sergio Leone) était une idée des producteurs (et de Sergio) pour pour que les gens pensent que c'était un film américain et non italien,ça n'a rien à voir avec le scénario Quand à Il était une fois en amérique l'écriture du scénario, le travail de recherche et la pré-production a duré 12 ansTu confonds le fait d'écrire un scénar et de préparer un film tout en se laissant la possibilité d'improviser sur le tournage avec le fait de ne rien préparer du tout et de commencer le tournage sans scénario...
    • Anne-Sophie P
      Ce que tu dit n'a aucun sens. Tu peux preparer un film pendant des années, ca ne veut pas dire que tu auras le meme resultat au final. La preuve avec Terry Gilliam et son Don Quichotte. Kubrick improvisé enormement. Leone aussi. Il a fait la trilogie du dollar sans scenario, meme pas sous son vrai nom, sous un pseudo de Bob Robertson. Tu peux avoir une simple idée et qu'elle pousse pendant des années. Dans ce cas la, on peut dire que Terrence Malick a prepare La Ligne Rouge pendant 20 ans, mais au final,ce n'est pas preparé, le film est devenu ce qu'il a tourné.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Dossiers recommandés
    10 films culte de l'âge d'or du X américain
    NEWS - Culture ciné
    dimanche 25 août 2019
    10 films culte de l'âge d'or du X américain
    10 théories de fans qui vous feront voir autrement les dessins animés de votre enfance
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 23 août 2019
    10 théories de fans qui vous feront voir autrement les dessins animés de votre enfance
    Backdraft, 2001: l'Odyssée de l'espace... : ces films cultes ont eu une suite et vous l'ignoriez peut-être !
    NEWS - Culture ciné
    mercredi 24 juillet 2019
    Backdraft, 2001: l'Odyssée de l'espace... : ces films cultes ont eu une suite et vous l'ignoriez peut-être !
    Anna, Mathilda, Leeloo, Nikita.... : les héroïnes de Luc Besson
    NEWS - Stars
    vendredi 12 juillet 2019
    Anna, Mathilda, Leeloo, Nikita.... : les héroïnes de Luc Besson
    Tous les dossiers cinéma
    Top Bandes-annonces
    Downton Abbey Bande-annonce VO
    Abominable Bande-annonce (2) VF
    Sponsorisé
    Le Dindon Bande-annonce VF
    Ne croyez surtout pas que je hurle Bande-annonce VF
    Rambo: Last Blood Teaser VF
    Chambre 212 Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top