Notez des films
Mon AlloCiné
    Sorties cinéma : Dans les bois, La Flor, Népal - A chacun sa voie... Les découvertes de la semaine
    Par Emilie Schneider, Vincent Formica et Laurent Schenck — 6 mars 2019 à 05:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

    Dans les bois de Mindaugas Survila

    Le saviez-vous ? Mindaugas Survila a toujours été très triste et même en colère quand il voyait une forêt détruite. Très jeune, il a voulu alerter les gens sur les problèmes liés à cette destruction. Il a alors commencé à en parler avec ses photographies comme support. Le metteur en scène se rappelle : "Mais très vite, je me suis rendu compte que je pourrais toucher davantage de monde avec un film.Je sais que certaines personnes n’aiment pas les documentaires sur la nature mais j’espère qu’ils aimeront ce film et même qu’ils tomberont littéralement amoureux de ces forêts lituaniennes car on protège toujours ce que l’on aime... Il est prévu que l’argent récolté par la distribution de ce film à travers le monde serve à acheter des forêts et à les sauvegarder."

     

    A Kind of Magic, une année pour grandir de Neasa Ní ChianáinDavid Rane

    Le saviez-vous ? David Rane a produit des films documentaires récompensés lors de plusieurs festivals, dont Fairytale of Kathmandu (2007), The Stranger (2014), School Life (2016), des films d’animation, dont Sir Gawain and the Green Knight (2002), récompensé d’un BAFTA, ainsi que des court-métrages de fiction. Sa société de production Soilsiú Films reçoit régulièrement le financement du programme Europe Créative. Les films qu’elle produit sont diffusés en France, en Allemagne, aux Pays- Bas, en Belgique, en Finlande et aux États-Unis. David est également le fondateur et directeur du Festival International du Film Documentaire de Guth Gafa.

     

    Népal - A chacun sa voie de Andrea LeichtfriedSimon Spädkte

    Ce n'est qu'en 1950, lorsque les frontières du Népal furent ouvertes à l'occident, que les étrangers réalisèrent l'incroyable diversité de ce pays allant des jungles du Sud aux sommets enneigés de l'Himalaya au Nord. On voit souvent le plus haut pays du monde à travers les yeux des alpinistes ou des expéditions qui viennent conquérir les ''8000''. Mais quelle est la vie des Sherpas, des moines bouddhistes, des femmes et des hommes, dans ce pays qui compte huit des dix plus hauts sommets de la planète ? Deux jeunes cinéastes ont plongé dans une réalité où la nature et les dieux gèrent les différents aspects de la vie quotidienne, à la rencontre de personnages forts et attachants pour réaliser ce film intense servi par des images somptueuses.

     

    La Flor de Mariano Llinás

    Avec Elisa CarricajoValeria CorreaPilar Gamboa...

    Le saviez-vous ? La Flor a été présenté dans les festivals suivants :
    -Festival de Locarno - Compétition Internationale 
    -Festival Biarritz Amérique Latine - Prix du Jury 
    -New York Film Festival - Sélection officielle 
    -Buenos Aires Film Festival - Prix du Meilleur film et Prix d'Interprétation Féminine
    -London Film Festival - Sélection officielle 
    -Toronto International Film Festival - Sélection officielle

     

    Maguy Marin : l'urgence d'agir de David Mambouch

    Le saviez-vous ? Maguy Marin, l’Urgence d’Agir est le premier film de cinéma consacré au parcours de l’une des plus grandes chorégraphes de notre temps, Maguy Marin. À travers May B, le spectacle qui révéla la compagnie il y a 37 ans, c’est la question ultime de ce que nous transmettons à nos enfants que pose le film. Transmission d’une pensée, d’une façon de danser, de se mouvoir dans le monde et dans la Cité. Histoire des politiques culturelles, histoire d’un pays, intimité et universalité c’est tout cela Maguy Marin, L’Urgence d’Agirde David Mambouch. Un objet cinématographique mêlant grâce et colère, art et politique, le tout avec comme fil rouge la transmission de la pièce emblématique May B.

     

    A Thousand Girls Like Me de Sahra Mani

    Le saviez-vous ? La réalisatrice a eu connaissance de l'histoire de Khatera lorsque celle-ci a témoigné à la télévision devant des millions de spectateurs. Décidée à l'aider, Sahra Mani est allée à sa rencontre. C'est Kathera qui lui a proposé de faire de son combat un film, bien que la réalisatrice n'était pas convaincue de convenir à ce projet : "Nous sommes devenues très proches au cours de sa lutte, jusqu’à former une vraie équipe. J’ai fini par y prendre part lorsque j’ai découvert combien il était important de faire ce film, pour les 'milliers de femmes' qui connaissent la même situation mais ne peuvent pas prendre la parole"

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top