Mon AlloCiné
    Canal+ Séries : que contient la nouvelle offre digitale de la chaîne ?
    Par Julia Fernandez — 12 mars 2019 à 15:05
    facebook Tweet

    Lancée ce mardi 12 mars, la nouvelle offre SVOD de Canal+ propose toutes les Créations Originales de la chaîne et une sélection des meilleures séries internationales récentes pour 6€99 par mois. Saura-t-elle trouver sa cible face à la concurrence ?

    Faire moins, pour faire mieux

    Les séries ont toujours fait partie de l'ADN de Canal+. Depuis la diffusion en prime time de 24 heures chrono en 2002 (une pari osé à l'époque) en passant par le lancement de la Création Originale en 2005, la chaîne a cumulé les prix internationaux et souvent fait coïncider succès critique et public. Désormais, face à la surproduction actuelle des séries dont le volume a triplé en quatre ans, la concurrence des plateformes américaines et la perte d'audience liée au piratage (Franck Cadoret, directeur général adjoint du groupe, estime que ce "fléau" leur a coûté près de 500 000 abonnés) la chaîne tente de s'adapter aux nouveaux usages avec le lancement d'une nouvelle offre SVOD. Objectifs affichés : répondre à l'enjeu Netflix, et conquérir de nouveaux abonnés. Canal + Séries, disponible aujourd'hui, présentera aux utilisateurs une sélection de titres triés sur le volet, en s'associant aux meilleurs diffuseurs US (FX et Showtime) afin de déployer une véritable politique éditoriale. "Canal+ Séries a été imaginé pour donner le goût de canal+ à des audiences plus jeunes à travers l'une de ses thématiques les plus reconnues, à savoir les séries", selon Franck Cadoret. « Faire moins, mais mieux » face à la multiplication des séries. Un investissement colossal, à hauteur de plusieurs centaines de millions d'euros pour le diffuseur.

    Comment ça marche ?

    Canal+ Séries sera accessible via l'interface de la plateforme MyCanal. Les abonnés à Canal+ auront donc automatiquement accès au service, qui sera inclus dans leur abonnement dont le prix, désormais de 19€90 par mois, a été divisé par deux pour tenter de rattraper la perte d'abonnés drastique de ces dernières années. Pour attirer de nouveaux abonnés sur ce service, un prix "volontairement agressif" de 6€99 par mois est proposé, avec la possibilité de partager ses identifiants jusqu'à 4 écrans pour un total de 11€99. Un montant volontairement plus bas que les plateformes concurrentes, pour 150 titres de séries au lancement. Un choix résolument sélectif : "Notre travail se focalise sur la qualité, l’exclusivité et la curation pour nos clients. Il n’y a rien de pire que de passer vingt minutes en moyenne à choisir quelle série on va regarder tous les soirs", affirme le directeur général adjoint de la chaîne.

    Quelles séries pourra-t-on y trouver ?

    A travers le service Canal + Séries (à ne pas confondre avec la chaîne du bouquet Canal du même nom!),  la direction souhaite proposer une offre différente. Pour Franck Cadoret, les séries sont désormais devenues un objet de consommation, "vite bingé et oublié." Canal+ Séries tente au contraire de se démarquer en proposant moins de contenus, mais qui seront soigneusement sélectionnés par les équipes éditoriales, et à 90% exclusifs en France. En effet, la chaîne a négocié les droits des nouveautés Showtime (Billions, SMILF, Escape at Dannemora) et FX (Pose, Better Things, What We Do in the Shadows), mais aussi des exclusivités AMC (Killing Eve, The Little Drummer Girl), Deadly Class (SyFy), ainsi que des intégrales de séries culte : Dexter, X-Files, Buffy, Twin Peaks... et une partie du catalogue FoxPlay (24 Heures chrono).Toutes les dernières saisons des séries "création maison" seront présentes au catalogue (Engrenages, Versailles, HippocratePlatane et prochainement Vernon Subutex) mais également des nouveautés comme Les Ombres Rouges, prochainement sur C8, et des projets en cours dont Validée, série sur le rap français créée par Franck Gastambide. Et bien évidemment les coproductions européennes prestigieuses comme Gomorra, dont la saison 4 démarre le 30 mars sur Canal+. En revanche, certains titres phares manquent à l'appel : Le Bureau des Légendes et Baron Noir en particulier, disponible uniquement via l'abonnement classique ! Difficile à suivre...

    En résumé, une offre économique plutôt intéressante et complémentaire à Netflix, mais qui risque de paraître rapidement trop prescriptrice et restreinte si les titres du catalogue ne sont pas rapidement renouvelés. Face à l'offre pléthorique de contenus Netflix et Amazon (films, documentaires et émissions), seule l'offre Canal+ complète incluant le cinéma et le sport pourrait finalement prétendre rivaliser.

    facebook Tweet
    Commentaires
    • jean_no
      Je l'ai et malgré quelques séries sympa, ce n'est pas avec ça qu'ils vont concurrencer Netflix. Il n'y a même pas les séries diffusées par Cana+.
    • The Last Action Zero
      Bah non. Je t'assure que la digitalisation a toujours été nationale. Et le fait que tu l'ignores, ne justifie en rien d'en déduire que ça n'a jamais été le cas. Et si j'ai bonne mémoire, ça doit être l'action de monsieur Toubon, alors ministre de la culture, qui a engagé la lutte contre le franglais, et qui a, entre autre, remis la France sur le droit chemin orthographique de la numérisation généralisé :D
    • TofVW
      Bah écoute, c'est pourtant la vérité: à l'époque je n'ai jamais entendu ça! Moi non, toi oui, bon on ne va pas insister; si ça se trouve ça dépendait des régions (un peu comme pain au chocolat et… ah non, mauvais exemple, aucun autre mot n'existe pour cette viennoiserie). 😊Bon, au moins on est d'accord que si on veut parler correctement, il faut dire numérique. 😙Cela dit, pas sûr que quelqu'un se fasse remonter les bretelles chez C+: car même au sein d'autres groupes importants (Rire & Chansons ou Disney, par exemple), le terme digital est utilisé à tort et à travers. 😕
    • The Last Action Zero
      Mais... Enfin... Fait preuve un peu d’honnêteté... Jamais, au grand jamais, je n'ai exprimé le fait, que ce soit une erreur inapproprié au sens de la langue française. Bien au contraire, même. Et au service marketing de Canal+, je pense qu'il y en a au moins un, qui va se faire remonter les bretelles par les académiciens :DPar contre, quand tu dit que ce terme n'a jamais existé en france, par ce tu n'en a pas eut connaissance à l'époque, là, c'est toi qui est honteusement pris en faute... Carton rouge intellectuel pour Maitre Capello !... Ce n'est pas joli de manipuler les faits et la syntaxe, ainsi que d'essayer de noyer le poisson en changeant de sujet, pour ne pas paraitre en... Tort :D
    • TofVW
      Je vais quand même rester sur ma position, qu'il s'agit d'une erreur, et que même si elle est à la mode, elle n'en reste pas moins inappropriée.Ce que je déplore surtout, c'est que des journalistes censés être pros, ne devraient pas la faire (un peu comme ces sites de jeux vidéo qui continuent de dire la Game Boy: ok, cette mauvaise habitude est apparue dans les cours de récré, mais en tant que pros, ils sont censés respecter le genre donné officiellement par Nintendo à la sortie de la console).Bref… je trouve que tu n'écris pas si mal (et puis personne n'est à l'abri d'une faute), je voulais juste te mettre face à ton erreur sur tord, qui est une faute récurrente que tout le monde fait, probablement par habitude de le voir écrit comme ça. Ça n'en reste pas moins une erreur, tout comme digital en français pour dire numérique; sinon, bientôt on traduira cry par crier, car par bus ou actually par actuellement (et il y a encore des dizaines d'exemples). Tu vois où je veux en venir?
    • The Last Action Zero
      Mon analyse est foireuse ?... Pourtant, si tu admet que dans un service de traduction Anglais/Français, le terme Digital donne bien Numérique comme réponse. Alors, c'est bien toi le tordu qui refuses d'admettre, que l'anglicisme de Digital a bel bien des raisons d'avoir existé... Non ? :DEt même si ça t'as échappé à l'époque, je t'assure que ça a bel et bien été le cas. ça n'est que dans les années 90, à la fin de l’ère des micro-ordinateurs et consoles 16 bit, que le terme Numériser est devenu logiquement la seule norme française courante. Alors, ce n'est certainement pas, par ce que toi, tu as acheté un PC avec Window 95 et un scanner, que tu peux te permettre de réfuter l'existence historique de la digitalisation, à l'époque des Atari ST, Amiga, Macintosh, et autre Apple II... Le reste de la France existait aussi... Ne l'oublie pas :DEt oui, à titre personnel, l’orthographe et moi, ça fait bien quarante-douze . J'avoue. N'empêche que ce n'est certainement pas un argument valable, pour réfuter le fait que la polysémie anglaise du terme, a bel et bien était répandu chez nous. Attaquer la forme de mon propos, pour en rejeter le fond, je trouve ça plutôt fallacieux. à la limite de la fourberie :DEt si, à toi comme à l'académie française, je vous accorde bien volontiers, que c'est un non-sens absolu sur le plan de la langue française. Qui a par ailleurs bien fait d'être supprimer. Ce n'est certainement pas une raison pour en nier l’existence historique. Comme ça n'a absolument rien d'une grossière erreur, à la manière de traduire Cry par Crier.En anglais, le terme Digital est à double-sens, en dépit du bon sens hexagonal. Puisqu'il peut aussi bien signifier, à la fois numérique, et qui se rapporte aux doigts... Va comprendre, Charles... ça, c'est comme la confusion que le mot Ever peut engendrer. Puisque il peut très bien se traduire en Toujours dans certain cas, comme Jamais dans d'autre... Le mystère de la langue anglaise... Presque aussi insondable que celui de l’hypocrisie française... Pas vrai ? ;DEDITH( Ou Josiane... Désolé si j'ai un doute sur la traduction Harrap's :D ) : Bien sur que j'ai corrigé ma faute. Il est où le problème ?... Faudrait savoir. T'es naturellement à cheval sur l'orthographe française, ou t'es juste un trololo-itou pour le plaisir d'être un brise roupette ?... Toi aussi, je te trouve vachement ambigu XD
    • TofVW
      Eh bien, j'ai connu les années 80, j'ai même eu un scanner dans les '90, et j'ai toujours entendu/lu numériser une image.D'autre part, si tu écris digital sur un service de traduction (on va éviter d'utiliser les services Google, quels qu'ils soient, merci), il se traduit bien par numérique.Et pour finir, vu que tu as écrit tu as tord alors que je soulignais dans mon message précédent que c'était une faute qu'on rencontre trop souvent aujourd'hui, et qui ne doit surtout pas devenir la norme, tu m'excuseras de ne pas faire confiance à ton analyse. 😉EDIT: bien sûr tu t'es corrigé pendant que j'écrivais. 🤔
    • The Last Action Zero
      Non. Tu as absolument tort. Et tu le saurais si, au lieu de t'arrêter aux dictionnaires français, tu avais poussé tes recherches sur les dictionnaires anglais. Je sais bien que Google Traduction n'est pas forcément une référence fiable. Pourtant la réponse à digital est sans ambiguïté. Et si tu avais aussi connu les années 80 de ton vivant, tu saurais aussi que l'emploi du terme dans son sens anglais, était plus que normal et répandu chez nous. C'était carrément une mode. Même un tantinet abusive, de la part les services marketing. En cherchant bien, je serais à peine surpris de découvrir qu'à l'époque, il y avait même le nom d'un yaourt qui comporter le terme Digital :D
    • TofVW
      On m'a déjà renvoyé vers le Larousse pour la même remarque que j'ai faite sur un autre forum. Le truc, c'est que malgré la confiance que l'on peut lui porter, c'est le seul site qui définit digital comme synonyme de numérique; tous les autres (y compris l'académie française, excusez du peu!) disent que c'est un anglicisme inapproprié.Ce n'est pas parce que tout le monde se trompe que l'erreur devient correcte (sinon on est mal barrés, entre les sa va, comme même et autres tu as tord). Donc mon exemple de to cry est parfaitement justifié.
    • The Last Action Zero
      Pas du tout. Dire que Cry signifie Crier est juste une erreur absolue, puisque ça signifie Pleurer. Alors que si tu cherches la définition de Digitaliser, tu verras que c'est bien un terme informatique obsolète, basé sur un authentique anglicisme, et qui signifie bien Numériser. Regarde sur Larousse si tu ne me crois pas... En anglais, faut toujours se méfier des faux amis :D
    • TofVW
      Mais pour l'académie française, digital = ce qui a un rapport avec les doigts.Donc rien à voir avec le numérique. Comme si je disais que to cry se traduit crier...
    • seke
      Pour Franck Cadoret, les séries sont désormais devenues un objet de consommation, vite bingé et oublié.Tellement vrai
    • The Last Action Zero
      On parle de digital pour désigner un contenu numérique. Par exemple, une image passé dans un scanner informatique, on disait qu'elle avait été digitalisé... Alors qu'en fait , on aurait dût dire numérisé... C'est une expression des années 80/90, complétement tombé en désuétude... Enfin, c'est ce que je croyais :D
    • TofVW
      L'offre digitale... heu, c'est-à-dire? Quel est le rapport avec les doigts? 🤨
    • andiran23
      On sait si pour Buffy ce sera la version d'origine ou l'horrible transfert HD avec les filtres nuit virés et les projos et techos dans le champ ?
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Buzzometer Séries
    Les plus importantes variations de la semaine du Top Séries
    Criminal : Royaume-Uni
    +739
    Avec Katherine Kelly, Lee Ingleby, Mark Stanley
    Drame, Policier (2019)
    Olivia
    +638
    Avec Laëtitia Milot, Philippe Duquesne, Cyrielle Debreuil
    Drame, Policier (2019)
    Bull
    +148
    Avec Michael Weatherly, Freddy Rodriguez, Christopher Jackson
    Drame, Judiciaire (2016)
    Bande-annonce
    Séries TV les plus tendances
    News Séries à la TV
    Après Le Temps est assassin, quelles seront les prochaines séries événement de TF1 ?
    NEWS - Séries à la TV
    samedi 21 septembre 2019
    Après Le Temps est assassin, quelles seront les prochaines séries événement de TF1 ?
    GLOW : une 4ème et dernière saison commandée
    NEWS - Séries à la TV
    samedi 21 septembre 2019
    GLOW : une 4ème et dernière saison commandée
    Arrow : Loïs et Clark de Smallville réunis dans le prochain crossover
    NEWS - Séries à la TV
    samedi 21 septembre 2019
    Arrow : Loïs et Clark de Smallville réunis dans le prochain crossover
    Bande-annonce Abominable : après Dragons 3, le nouveau film d’animation Dreamworks
    NEWS - Vu sur le web
    jeudi 23 mai 2019
    Bande-annonce Abominable : après Dragons 3, le nouveau film d’animation Dreamworks
    Sponsorisé
    Dernières Séries à la TV
    Nouvelles séries venant de commencer
    Criminal : France
    De George Kay, Jim Field Smith
    Avec Margot Bancilhon, Laurent Lucas, Stéphane Jobert
    Drame, Policier
    Criminal : Royaume-Uni
    Criminal : Royaume-Uni
    De George Kay, Jim Field Smith
    Avec Katherine Kelly, Lee Ingleby, Mark Stanley
    Drame, Policier
    Criminal : Espagne
    De George Kay, Jim Field Smith
    Avec Emma Suárez, Jorge Bosch, Álvaro Cervantes
    Drame, Policier
    Criminal : Allemagne
    De George Kay, Jim Field Smith
    Avec Eva Meckbach, Sylvester Groth, Florence Kasumba
    Drame, Policier
    Nouvelles séries en ce moment à la TV
    Nouveaux épisodes
    Bob l'éponge
    Saison 12 Episode 17
    samedi 21 septembre 2019 sur Nickelodeon US
    It's About Time
    This Close
    Saison 2 Episode 7
    It's About Time
    samedi 21 septembre 2019 sur Sundance Now
    Nouveaux épisodes à la télé ce soir
    Back to Top