Notez des films
Mon AlloCiné
    Bohemian Rhapsody en DVD/Blu-ray : l'impressionnante reconstitution du Live Aid
    Par CL — 19 mars 2019 à 12:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Les DVD et Blu-ray de Bohemian Rhapsody sont désormais disponibles. Les bonus nous plongent dans l'incroyable reproduction du mythique concert du Live Aid en compagnie des comédiens et des techniciens. Un travail titanesque pour un résultat bluffant.

    2017 Twentieth Century Fox

    13 juillet 1985. Londres. Philadelphie.70 artistes. 1,5 milliards de spectateurs dans plus de 100 pays. Le Live Aid est incontestablement le concert le plus mythique de l'Histoire, immortalisé par la performance retentissante de Queen. Scène d'ouverture et point culminant de Bohemian Rhapsody, la reconstitution de cet événement fut assurément le plus gros challenge de l'équipe du film, car très attendue par le public. Les bonus du DVD et Blu-ray, disponibles depuis le 6 mars, proposent de visiter les coulisses du tournage de cette séquence.

    Le décor

    Pour reproduire ce moment, un seul mot d'ordre : l'authenticité. Construite sur un grand terrain d'aviation au large de Londres, la réplique du stade de Wembley a été reproduite au plus proche de l'identique. Les équipes ont fouillé les archives et ont mis la main sur les plans originaux des années 30. Bien qu'elles n'aient pas retrouvé ceux de la version de 1985, elles furent à même d'en saisir les détails sur des photos et vidéos d'époque. Un plateau de 5,5 mètres de hauteur, une plaque tournante sous la batterie, des instruments accordés, des posters en coulisses ou encore de la peinture qui s'écaille... tout a été minutieusement travaillé pour coller un maximum à l'esthétique du Live Aid. L'entreprise de bâtiment qui avait construit la scène à l'époque a même été dépêchée pour superviser cette reconstitution. Et il faut croire que cet acharnement a payé puisque Bob Geldof, producteur de l'événement, Brian May et Roger Taylor, guitariste et batteur de Queen, furent les premiers bluffés par l'exactitude des décors.

    Le public

    En 1985, ce sont près de 100 000 chanceux qui se sont pressés dans le stade de Wembley pour assister au concert du siècle. Bien entendu, la production n'a pas fait appel à autant de figurants : le public fut constitué de 300 personnes relookées façon années 80 avec coupes mulet, moustaches et autres pattes d'eph'. Le reste des spectateurs fut quant à lui reproduit numériquement grâce à la technique du "spriting". Il s'agissait de "filmer des gens en costumes sur fond vert pour composer la foule individuellement" tel que l'explique le superviseur des effets spéciaux. Chacun fut invité à exécuter des mouvements - danser, taper dans les mains et même interagir avec un voisin invisible - puis ce fut au tour de l'équipe technique d'extraire tous ces spectateurs pour les disséminer dans l'espace du stade et former une foule vraisemblable. Pour pousser le détail au maximum, ce sont même les gestes du public du Live Aid qui furent reproduits. Grâce au travail rigoureux de l'équipe des effets spéciaux, le rendu est épatant, la foule est homogène et remarquablement réaliste.

    Les comédiens

    Le Live Aid fut l'une des premières séquences tournées, pour des raisons de planning et surtout à cause du climat anglais. Un défi de taille pour Rami Malek, Gwilym LeeBen Hardy et Joseph Mazzello qui se connaissaient depuis seulement deux semaines. Car en plus de devoir apprendre les morceaux et la gestuelle de leurs personnages, ils durent façonner la relation qui était la leur à ce stade de leur carrière, après avoir été au sommet et s'être confrontés à de nombreuses anicroches. Ils ont donc mis à profit le temps des répétitions pour créer cette connexion, épaulés par Brian May et Roger Taylor. Afin de mieux s'imprégner de l'atmosphère de l'époque, les quatre comédiens ont pu compter sur une équipe d'accessoiristes exigeante. Ainsi par exemple, la véritable Fender de Brian May fut utilisée par Gwilym Lee. Côté costumes, le modèle de jean de Freddie Mercury a été rapatrié des Etats-Unis, les chemises et baskets ont été recréées par les marques. Une mise en conditions galvanisante qui a facilité l'interprétation du quatuor, lequel s'est notamment lancé dans l'exécution de l'intégralité du set en une prise 20 minutes, sans interruption, de façon a conserver une énergie intacte.

    Bohemian Rhapsody BONUS VO "Devenir Freddie Mercury"

    Outre les coulisses du Live Aid, les bonus du DVD et Blu-ray comprennent également le concert complet, dont deux titres absents du montage cinéma (We Will Rock You et Crazy Little Thing Called Love), la transformation de Rami Malek et une plongée dans le look et le son de Queen.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Dam B
      Erwanlb3, est ce que quelqu’un du staff du film est de ta famille ? Parce que j’ai l’impression que tu vas le défendre corps et âme et qu’aucune critique n’est envisageable ... Faut savoir parfois lâcher prise hein. Le film a des failles évidentes et ne pas les citer est d’une hypocrisie totale.
    • Might Guy
      J'aime autant leur version de radio ga-ga en parfaite synchro avec le public que Hammer to fall qu'ils terminent à la ramasse mais plus directe.A vrai dire, quand on écoute leurs live de 86 et les précédents, on sent Mercury plus à la peine et le groupe se reposer sur des claviers vachement disgracieux quand même (spike edney me sort par les yeux).
    • andiran23
      C'est le cas. Ils font plein de plans sur le public et le stade dans le film, et c'est immonde. La lumière est un peu bizarre, mais surtout, les effets spéciaux sont atroces !
    • chips493
      En tant que spectateur, ai-je le droit d'être critique?
    • Johnson J.
      Qu'il en soit ainsi! Us tu iras voir cette semaine
    • Johnson J.
      Tout à fait d'accord après l'avoir vu en salle j'étais très mitigé, y avait des moments que j'avais beaucoup aimé d'autres que j'avais détesté...les moments que j'ai aimé sont quasi seulement ceux qui touchent aux chansons mêmes de Queen et il faut reconnaître l'énergie que met Rami Malek surtout sur scène la gestuelle est excellente
    • ghyom
      Ah bah ça reste du pur Refn (personnellement j'aime tout ce que j'ai vu de Refn). Donc une chance sur deux. ^^ Dans tous les cas, comme je te dis ça reste une proposition assez radicale.byNWR je crois que c'est lancé depuis quelques jours. J'ai pas encore été voir.
    • Blasi B
      ah oui neon demon vaut le coup? j'ai pas encore vue... refn avec moi c'est un coup sur deux, adoré sa trilogie pusher, détester Walhalla rising, adoré drive, détester only god forgive... du coup je me l'était pas lancer :)presque rien a voir, tu sais ou en est sa plate forme de film gratuite?
    • FlecheDeFer ..
      Quand Mercury était toujours en vie (et qu'il n'avait donc pas encore le label artiste de génie mort trop vite devenu le best ever et intouchable) il était souvent critiqué pour trop en faire sur scène au détriment de la justesse du chant, et malgré le mythe il faut avouer que ce Live l'illustre assez bien. Cela dit, je préfère 1'000 fois ce genre de concert, faillible parfois, mais humain, que les concerts modernes de mecs comme Ed Sheeran qui sont toujours parfaits puisqu'ils ne chantent jamais une note sans autotune, et qui en deviennent froids et impersonnels...
    • ghyom
      Et oui... on devient blasé, Blasi. ^^ En fait, plus on regarde de film, plus on apprend à en voir les ficelles. Alors quand les coutures sont fines ça passe mais sinon c'est tout de suite forcément grossier, prévisible, inintéressant. C'est pourquoi j'ai de plus en plus de mal avec les blockbusters. C'est aussi pour ça que je m'accroche de plus en plus à la qualité technique ou à l'ambiance (quand il y en a une) d'un film qu'à son scénario. Heureusement qu'on a encore des artistes qui ont une vision personnelle et un savoir faire et même si certaines propositions ne me touchent pas toujours qu'est-ce que c'est rafraîchissant de tomber sur un ovni comme Under the silver lake, Les Garçons sauvages, The Neon Demon, A Ghost story ou même sur des films aux propositions moins extrêmes mais qui ont une vraie personnalité.
    • ghyom
      Personnellement je n'aime pas ce film mais c'est pas parce qu'il est vrai ou pas c'est juste que j'ai du mal avec la vision du monde selon Mel Gibson et notamment sa vision de l'héroïsme et du patriotisme qui est un peu le cœur de tous ses films ou presque. ^^
    • ghyom
      Ce n'est même pas le fait qu'il l'a aimé qui soit dérangeant c'est qu'il n'a aucun arguments pour le défendre et se contente de dire qu'on a pas le droit d'en dire du mal parce qu'on est pas des pros (ou argument équivalent). Mais lui ça ne le dérange pas de dire du bien alors qu'il n'est pas un pro non plus. Va comprendre. ^^
    • Blasi B
      pour le coup moi je dois t'avouer que dernièrement, j'ai beaucoup réfléchis au fait que j'avais de plus en plus de mal à vraiment accroché à un film, ou a le terminer en ayant le cerveau retourné... je me contente d'un ouai sympa et non plus d'un c'était génial j'ai hâte de le revoir, et je me suis rendue compte que ce qui compte pour moi dans les films maintenant, c'est d'être surpris... je n'arrive plus a apprécier des films dont j'arrive a anticiper la fin des les dix premières minutes, ou qui ont un scénario déjà vue 100 fois, la majorité des blockbusters sont appréciables, mais me laisse... froid. Ou en tout cas vide d'émotion, le fameux ouai c'était sympa.les seul film m'ayant marqué que j'ai vue dernièrement sont Under the silver lake et the house that jack build... pourquoi? parce qu'ils ont réussis à me surprendre et à me lancer dans une histoire dont je n'ai pas réussis a anticiper la fin.en fait plus je vieillis plus le déjà vue dans les films m'ennuie... du coup je me contente de très peu :) une comédie est réussis si j'ai eu au moins un fou rire (du coup j'ai apprécié holmes et Watson avec ferrel et reilly) un film d'horreur si il a réussis au moins une fois a me mettre la pression, un film d'action si y'a au moins une baston qui sort du lot (seule raison pour laquelle j'apprécie civil war est la scène de l'aéroport) et biopic/histoire vrai si il m'a appris des choses sur une personnalité ou un fait divers.la sf.... c'est un genre trop vaste pour dire ce que j'aime et recherche dans chaque sous genre de la sf :) mais la chose principal qui me fait l'apprécier est de me montrer un univers complet et cohérent, bourré de petit détail.ah et le dessin animé Spiderman into the spiderverse était énorme par contre! j'ai adoré! malgré sa fin prévisible, plein de truc dans le film m'ont pris de court :)
    • Blasi B
      j'ai un beug avec le site je réessayerais plus tards...pour tu ne tueras point... il y a quand même les scènes dont nous parle les vétéran a la fin du film qui sont dans le film, donc au moins ces passages sont vrai... pour le reste, sa relation avec son père ou sa fiancé... oui je me doute bien que c'est romancé.mais rien que pour la reproduction des anecdotes des vétérans, pour moi ça valais le coup :)pour les biopics de stars, ce n'est pas que ce sont de bons ou de mauvais film, juste que je trouve ça extrêmement frustrant de ne pas avoir la vrai vie véritable (dans le cas de queen surtout), vrai vie véritables dont j'adorerais voir en images les anecdotes... tu me dira regarde un documentaire si tu veux la vrai vie véritable, mais c'est pas pareil qu'un film :s
    • Hunnam29
      Oui il y a un effet un peu comme celui que tu décris. Mais faut avouer que ça reste plutôt bien fait techniquement la reconstitution, l'incrustation avec le public et tout. C'est vraiment pas le pire du film. Mais oui, il y a un petit quelque chose sur le rendu qui fait qu'on sent le fond vert par moment.
    • Hunnam29
      Ouais c'est juste qu'ils le font pas en entier, ils se permettent en plus de couper les chansons un peu moins connues et appréciées.
    • Blasi B
      ahah, tu l'a aimé toi ce film dis donc, on a pas le droit d'en dire du mal :)
    • ghyom
      P.S. Bon le %age de véracité affiché par Bohemian Rhapsody est sans doute à relativiser aussi avec le fait que la moitié du film consiste en musiques. ^^
    • Blasi B
      oui enfin bon, y'a quand même beaucoup de fait avéré, et le groupe étant culte il a connue beaucoup de témoignage, biographie, interview etc... donc bon, pour le coup y'a plein de truc vrai et avéré qu'on aurait pu mettre dans le film ;)tape sur Google chose qu'on ne sait pas sur queen ou juste anecdote queen , et tu l'a ton film d'1h30, 2h.
    • ghyom
      Histoire vraie oui mais en quelle proportion ? Tu le sais ? Quel détail est vrai lequel ne l'est pas ? OK Desmond Ross a existé, son combat est d'une certaine noblesse mais qu'y a-t-il de vrai ? Parce que désolé de ruiner peut être ce film pour toi mais selon le site ci-dessous Tu ne tueras point est moins proche de la réalité que Bohemian Rhapsody.supprime les espaces. ;-)http s://informationisbeautiful.n et/visualizations/based-on-a-true-true-story/Donc qu'est-ce qui fait la qualité d'un biopic ? Bah pour moi la même chose que n'importe quel film. Ce qui m'intéresse n'est pas la véracité, tout au plus c'est la vraisemblance. C'est à dire qu'on peut me faire croire à n'importe quoi même aux super-pouvoirs, aux extraterrestres ou aux animaux fabuleux ou ce que tu veux mais il faut que le film reste cohérent avec son univers tout du long pour que je continue de croire ce qu'on me raconte. Et pour le reste ce sont les qualités du film (scénario, personnages, réalisation, etc.) qui vont faire que je vais m'intéresser à ce qu'on me raconte.
    Voir les commentaires
    Back to Top