Notez des films
Mon AlloCiné
    Kill Bill volume 2 : ces 10 films qui ont inspiré Tarantino pour le second volet de son diptyque
    Par Clément Cusseau (@ClayMancuso) — 17 mai 2019 à 08:00
    facebook Tweet

    De classiques du cinéma à d'authentiques séries B - voire Z - quels films ont espéré Quentin Tarantino pour la réalisation de Kill Bill volume 2, qui fête aujourd'hui son quinzième anniversaire ?

    Miramax Films
    Queen Christina (1933)
    D.R.

    Au cours du générique de fin de Kill Bill volume 2Quentin Tarantino rend hommage à l'ultime scène de La Reine Christine, le célèbre film de Greta Garbo, puisque ce second volet s'achève également par un plan serré en noir et blanc sur le visage de l'héroïne incarnée par Uma Thurman.

    La Prisonnière du désert (1956)
    D.R.

    Grand admirateur de westerns, et en toute logique donc du cinéma de John Ford, Quentin Tarantino revisite avec Kill Bill volume 2 un célèbre plan de La Prisonnière du désert qui voyait John Wayne apparaître à travers l'embrasure d'une porte. Il ne s'agira pas de l'unique hommage rendu à cette scène par le cinéaste,  qui s'en est également inspiré pour la séquence d'ouverture d'Inglourious Basterds !

    Les Exécuteurs de Shaolin (1977)
    D.R.

    Pour la scène flashback de l'entrainement suivi par la Mariée pour parfaire sa connaissance des arts martiaux, Tarantino s'est inspiré du classique Les Exécuteurs de Shaolin, connu pour son méchant Pai Mei. Devenu ici un tyrannique maitre de kung-fu, ce dernier est ironiquement interprété par Gordon Liu, l'un des héros du film d'origine.

    Il était une fois dans l'ouest (1968)
    D.R.

    Le plan mirage de la Mariée dans le désert, suite à son "enterrement texan", est une référence directe à une image similaire d'Il était une fois dans l'ouest, quand Frank (Henry Fonda) apparaissait par ce biais dans les souvenirs de l'Homme sans nom (Charles Bronson). D'autres hommmages au cinéma de Sergio Leone se trouvent dans Kill Bill volume 2, et notamment musicaux puisque la bande-originale emprunte des morceaux au Bon, la Brute et le Truand et à Pour une poignée de dollars.

    Le Cercle de fer (1978)
    D.R.

    Au moment où nous découvrons son visage par la première fois, Bill est aperçu en train de jouer de la flûte aux abords d'une église. Cette scène fait référence à un autre film de David Carradine : Le Cercle de fer, réalisé en 1978 par Richard Moore d'après une idée de Bruce Lee (mort cinq ans plus tôt).

    Frayeurs (1980)
    D.R.

    'L'enterrement texan" de la Mariée renvoit directement à une scène similaire du Frayeurs de Lucio Fulci, au cours de laquelle une jeune femme était également enterrée vivante.

    Tire encore si tu peux (1967)
    D.R.

    Le plan sur la main de la Mariée qui jaillit de sa tombe fraîchement creusée renvoie à une scène similaire dans le western spaghetti Tire encore si tu peux, un épisode de la saga consacré au pistolero Django que Tarantino a ensuite revisté avec son film Django Unchained. Autre détail amusant : la tombe de la Mariée est au nom de Paula Schultz, une descendante du Dr. Shultz incarné par Christoph Waltz dans son western.

    facebook Tweet
    Commentaires
    • seke
      @Allociné pourquoi vous n'avez pas fait un article sur les films sortis en mai 2009???
    • Might Guy
      Aah, Frayeurs de Lucio Fulci. Gore et flippant à souhait quand je l'ai vu.
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Le Miracle du Saint Inconnu Bande-annonce VO
    Bad Boys For Life Bande-annonce VO
    Les Filles du Docteur March EXTRAIT VO "Elles ont un cerveau et une âme"
    Les Enfants du temps Bande-annonce VO
    Millennium Actress Bande-annonce VO
    L'Adieu (The Farewell) Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus Culture ciné
    Dernières news Culture ciné
    Top films au box office
    Back to Top