Notez des films
Mon AlloCiné
    10 films interdits aux moins de 16 ans AVEC avertissement
    Par La Rédaction d'AlloCiné — 31 déc. 2019 à 23:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Pour alerter sur l'extrême violence de certains films, la commission de classification des films décide parfois d'ajouter un avertissement à une interdiction aux moins de 16 ans. Comme "The Raid 2", 38 films ont déjà fait l'objet de cette mesure.

    The Raid 2

    AVERTISSEMENT : Certaines scènes de ce film sont de nature à heurter un jeune public.

    Manifestement, The Raid 2 est bien plus qu'un simple film de baston. D'une durée de 2h30, cette suite ultraviolente d'un premier opus déjà bien chargé est au croisement entre le film de mafia et le simple "actioner" assorti d'arts martiaux. La bande-annonce promettait déjà beaucoup de sensations fortes. Le film semble tenir ses promesses, et bien plus encore…

    The Raid 2 Bande-annonce VO

     

    Funny Games

    AVERTISSEMENT : Ce film peut placer les spectateurs dans une position insoutenable face à la description sans complaisance de l'angoisse et de la souffrance.

    Les festivaliers de Cannes 1997 se souviennent encore de ce film choc signé Michael Haneke.  L’histoire de cette famille séquestrée par deux jeunes sadiques a laissé une trace indélébile dans la mémoire des cinéphiles. Funny Games a donc fait l’objet d’une mesure d’interdiction aux moins de 16 ans, assortie d’un avertissement, malgré la relative pudeur de sa mise en scène. En 2007, le film a été remaké aux Etats-Unis plan par plan par Haneke lui-même. Pourtant, Funny Games US a simplement été interdit aux moins de 16 ans. Etonnant, non ?

     

    Hostel

    AVERTISSEMENT : De nombreuses images, d'une grande violence, peuvent impressionner les spectateurs.

    On pouvait s’attendre à ce que ce film signé Eli Roth fasse l’objet d’une classification particulière. L’affiche, la bande-annonce, le bouche-à-oreille… tout nous promettait un festival de violence et de gore ! Le résultat n’a déçu personne. Hostel est instantanément devenu une figure de proue du genre « Torture Porn », qui fait la joie des cinéphages en quête de sensations fortes. Au programme : séquestration, sadisme, torture, horreur… La totale.

     

    Irréversible

    AVERTISSEMENT : Deux scènes très dures peuvent heurter la sensibilité de certains spectateurs.

    Le film le plus sulfureux du festival de Cannes 2002 n’a pas échappé à l’œil vigilant des membres de la commission de classification. Pour sa longue scène de viol particulièrement éprouvante et le carnage dans une boite de nuit homosexuelle, Irréversible écope d’une interdiction logique aux moins de 16 ans, avec un avertissement supplémentaire pour prévenir tout spectateur de la dureté du film.

     

    J'ai rencontré le Diable

    AVERTISSEMENT : Ce film comporte des scènes très violentes et sanglantes qui sont susceptibles de heurter la sensibilité de certains spectateurs.

    La traque implacable d’un sérial killer de Séoul par un agent des services secrets s’avère beaucoup plus sanglante que prévue. En quête de vengeance, le héros dont la femme a été victime du tueur va aussi devenir monstrueux. Les sévices détaillés qu’il inflige au bourreau, devenu victime, propulsent le film dans les hautes sphères de l’ultraviolence. En découle cette classification si rarement attribuée.

     

    Martyrs

    AVERTISSEMENT : Ce film inflige des images extrêmement éprouvantes exposant le supplice d’une jeune femme. Sa vision comme son interprétation requièrent des spectateurs préparés et distanciés.

    Interdit aux moins de dix-huit ans en première instance, Martyrs a dû repousser sa sortie en salle de plusieurs mois pour s’offrir la chance d’un recours auprès de la ministre de la culture (Christine Albanel, alors). Après un second visionnage en séance plénière, la Commission de Classification a finalement décidé de revoir son avis à la baisse, à la grande satisfaction des producteurs et du distributeur du film.

     

    Saw 4

    AVERTISSEMENT : Ce film comporte des scènes de très grande violence particulièrement éprouvantes.

    A l’exception de Saw 3 - seul film interdit en France aux moins de 18 ans pour sa violence – les épisodes de la saga « Saw » sont interdits aux moins de 16 ans. Seuls deux d’entre eux sont assortis d’un avertissement : Saw 4 et Saw, chapitre final (le septième de la série). Avec Hostel 1 & 2, les différents épisodes de Saw ont installé les codes du genre « Torture Porn », une sous-catégorie très radicale du film d’horreur centrée sur le calvaire enduré par les personnages principaux.

     

    Schizophrenia

    AVERTISSEMENT : Certaines scènes de ce film peuvent heurter gravement la sensibilité des spectateurs même adultes.

    Difficile de rester de marbre devant la violence de cet OVNI du cinéma. A peine sorti de prison, un tueur sadique n’a qu’une idée : récidiver. Il pénètre donc dans la première maison qu’il voit et zigouille cruellement toute la famille qui y vit. Pour couronner la réputation du film, Gaspard Noé (le réalisateur du controversé Irréversible) a souvent déclaré que Schizophrenia était son film favori. Une information qui fait office d’avertissement en soi.

     

    Frontière(s)

    AVERTISSEMENT : Ce film accumule des scènes de boucherie particulièrement réalistes et éprouvantes.

    L’équipe d’Europacorp qui distribuait le film ne s’attendait sans doute pas à une classification aussi restrictive pour Frontière(s). Elle a donc tourné l’avertissement qui accompagnait l’interdiction aux moins de 16 ans en sa faveur. Sur les affiches du film, on pouvait lire, inscrit en immenses caractères : « CE FILM ACCUMULE DES SCENES DE BOUCHERIE PARTICULIEREMENT REALISTES ET EPROUVANTES ». Une mesure restrictive est donc devenue un argument de promotion pour ce film très gore. Malin.

     

    Wolf Creek

    AVERTISSEMENT : Cette classification est justifiée par le climat continu d'angoisse et de sadisme du film et des scènes de torture difficilement soutenables.

    De tous les films précédemment cités, Wolf Creek est peut-être le moins impressionnant dans ce qu’il propose au spectateur. Mais sa qualité de « film inspiré d’une histoire vraie » porte le propos plus loin dans le sordide. La mésaventure de ces trois touristes perdus en Australie et capturés par un routier est d’une barbarie saisissante. Difficile de ne pas penser que, parfois, la réalité dépasse la fiction.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Hugo Fedeli
      Funny Games il est tellement long et ennuyeux ce film...
    • Madolic
      Bon timing en effet ^^
    • chips493
      On se demande ce qu'il leur ait passé par la tête.
    • Last Action Zero
      Sacré bon programme, pour commencer l'année, dans la joie et la bonne humeur ^^
    Voir les commentaires
    Back to Top