Mon AlloCiné
    Sharon Tate : 50 ans après sa mort, retour sur l'histoire vraie de son assassinat
    Par Léa Bodin — 9 août 2019 à 10:00
    facebook Tweet

    Il y a cinquante ans jour pour jour, l'actrice Sharon Tate, épouse de Roman Polanski et enceinte de huit mois, était assassinée avec une violence rare par quatre membres de la secte de Charles Manson dans leur villa de Los Angeles.

    Swashbuckler Films

    9 août 1969, Los Angeles. Sharon Tate passe la soirée dans la villa qu'elle partage avec son mari Roman Polanski, qui est aussi le père de leur futur enfant. Le cinéaste est à Londres pour préparer un tournage et la comédienne, enceinte de huit mois, est restée à Los Angeles, au 10050 Cielo Drive. Elle est en compagnie de Jay Sebring, coiffeur des stars qui est aussi son ex-petit ami, de Wojciech Frykowski, producteur et de sa fiancée Abigail Folger. 

    Un peu après minuit, Susan Atkins, Tex Watson, Linda Kasabian et Patricia Krenwinkel, des hippies membres de la Famille - la secte de Charles Manson - s'introduisent dans la propriété, sectionnent les câbles de téléphone de la villa et tuent Steve Parent, un ami du gardien qui quitte les lieux au volant de sa voiture. Le gardien, quant à lui, écoute de la musique dans son pavillon, qui est un peu excentré, et n'entendra rien des actes de violence et de barbarie perpétrés par les adeptes de Manson. 

    La rapport du légiste indiquera que l'actrice a reçu seize coups de couteau.

    Après avoir criblé Steve Parent de quatre balles de revolver, ils pénètrent dans la maison de Sharon Tate et Roman Polanski. Ils poignardent et massacrent les quatre amis. Le lendemain, la gouvernante découvre les corps : Wojciech Frykowski et Abigail Folger gisent sur la pelouse ; Sharon Tate et Jay Sebring dans le salon, reliés par une corde nouée autour de leur cou. La rapport du légiste indiquera que l'actrice a reçu seize coups de couteau et que cinq de ses blessures ont été mortelles. Son bébé à naître n'a pas survécu. Sur la porte d'entrée, le mot "PIG" (porc) est écrit en lettres de sang. 

    Roman Polanski, informé des meurtres, rentre à Los Angeles. Désemparé par l'incapacité de la police à lui expliquer ce qui a pu se passer, il accepte de donner une interview au magazine Life et de se faire photographier devant la maison, à côté de la porte d'entrée où on aperçoit encore les traces de sang, dans l'espoir d'obtenir des informations. Sharon Tate est enterrée le 13 août avec son enfant dans les bras, nommé Paul Richard Polanski à titre posthume. 

    Il faudra attendre deux mois pour que la police réussisse à identifier les coupables. Un autre membre de la secte, arrêté pour des faits n'ayant aucun rapport avec l'assassinat du 9 août, dénoncera Susan Atkins qui racontera tout pour éviter une condamnation à mort. C'est à ce moment également que le mobile du meurtre éclate au grand jour : Charles Manson a commandité l'assassinat des occupants du 10050 Cielo Drive pour se venger de son ancien propriétaire, le producteur de musique Terry Melcher, qui avait refusé de signer le gourou sous son label. 

    facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Roubaix, une lumière Bande-annonce VF
    Good Boys Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Mes autres vies de chien Bande-annonce VO
    La Vérité si je mens  ! Les débuts Bande-annonce VF
    Late Night Bande-annonce VO
    Fourmi Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus Culture ciné
    Dernières news Culture ciné
    Top films au box office
    Back to Top