Mon AlloCiné
    Inglourious Basterds a 10 ans : pour Denis Ménochet, passer le casting "c'était déjà Noël"
    Par Léa Bodin et Yoann Sardet — 19 août 2019 à 14:30
    facebook Tweet

    Aujourd'hui, "Inglourious Basterds" fête les dix ans de sa sortie en France. A l'époque, Denis Ménochet, bouleversant dans la scène d'ouverture dans le rôle de Perrier LaPadite, nous racontait le casting et son expérience de tournage avec Tarantino.

    Universal Pictures International France

    AlloCiné : Comment avez-vous obtenu le rôle de Perrier LaPadite ?

    Denis Ménochet : J'ai passé un casting classique. J'avais rencontré le directeur de casting, Olivier Carbone, sur La Môme. Il m'a fait passer une audition, il a montré ma photo… On a lu la scène avec Tarantino, dans une cuisine rue de Rivoli, avec Lawrence Bender le producteur. Je ne pensais vraiment pas être pris, pour moi c'était juste génial de lire avec ce gars-là, qui avait écrit un texte que je trouvais magnifique : la partition, les silences et ce qui est dit, c'est une musique particulière. Pour moi, c'était déjà Noël, je suis sorti ravi et je n'ai pas du tout imaginé la suite.

    Comment vous êtes-vous préparé pour cette audition ?

    Je fais beaucoup de respiration. Pour le casting d'Inglourious Basterds, je crois que j'ai bossé tout seul chez moi au moins onze heures d'affilée. J'ai oublié qui j'étais, j'ai imaginé toute la vie de ce personnage : les mecs en-dessous, les parties de pêche avec les Dreyfus… Le jour J, tu vois un peu tout Paris qui défile, les acteurs qui se connaissent… Moi, je ne connaissais personne. Je me suis assis et j'ai respiré profondément en attendant que ce soit mon tour, pendant une vingtaine de minutes. J'ai respiré. Mais lui [Tarantino], il est super cool. Quand on le voit, c'est impressionnant, mais ça passe tout de suite dans les yeux, il détend très vite.

    Universal Pictures International France

    Et quand on vous a dit que vous étiez choisi, comment ça s'est passé ?

    J'étais en Bretagne, je suis tombé par terre en larmes. Et après, ça a été très rapide. On est partis tourner en Allemagne, dans les studios de Babelsberg et les extérieurs de la ferme étaient tournés près de la frontière Tchèque, toujours en Allemagne. Je suis passé dans les premiers, j'ai fait le premier jour de tournage et là j'ai vraiment eu très peur. J'étais tout seul à taper sur ma bûche et là, il ne faut pas penser au CV de tous les gens de tous les corps de métier du cinéma qui sont autour. Quand on est un geek, c'est complètement dingue !

    Comment s'est passée la collaboration avec Christoph Waltz, l'inénarrable Hans Landa ?

    Avec Christoph, c'est comme tous les grands sportifs qui maîtrisent vraiment leur discipline, comme les tennismen : ça a l'air facile, comme un Nadal ou un Federer. Là, c'est pareil, ça a l'air facile, mais ça part dans tous les sens. On ne peut pas être fan du mec avec qui on joue, donc il faut garder la tête froide, mais il est incroyable, c'est un jazzman. 

    Jouer en anglais, c'était particulier ?

    En anglais, on peut mettre plus d'émotion dans les mots, car en français on a beaucoup plus de mots pour exprimer et décortiquer ce qu'on ressent donc le rythme est forcément différent. Je n'aime pas les traductions de films américains ou anglais, car il y a souvent des "hmm", des petites intonations qu'on perd tout de suite en français car on est très précis. Jouer en anglais, ça nécessite peut-être de surjouer un peu du point de vue des Français, mais eux, ils ne surjouent pas : c'est de l'émotion, ça sort comme ça. 

    La bande-annonce d'Inglourious Basterds, disponible sur Netflix : 

    Inglourious Basterds Bande-annonce VO

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Pierre-Louis P
      Les trois secondes de gros plan où Christoph Waltz passe doucement d'un sourire poli à un regard noir qui indique qu'il n'est plus là pour rigoler resteront à jamais le meilleur moment de jeu d'acteur que j'ai jamais vu dans un film.
    • David D.
      Pour le casting d'Inglourious Basterds, je crois que j'ai bossé tout seul chez moi au moins onze heures d'affilée. J'ai oublié qui j'étais, j'ai imaginé toute la vie de ce personnage : les mecs en-dessous, les parties de pêche avec les Dreyfus…Enfin quelqu'un de normal, un ricain aurait répondu un truc du genre...J'ai passé trois semaines sans boire ni manger allongé sur des cadavres au fond d'un charnier a Auschwitz...c'est super bien joué par les deux acteurs en plus, on sent direct l'ascendant du SS sur le fermier pas rassuré du tout et le serpent qui se glisse entre les lignes du dialogue de Tarantino, énorme scène.
    • Helmut Zemo
      Pouah, dix ans déjà ! Dix ans que Tarantino a réalisé un de ses meilleurs films, et pour ma part, le plus intéressant, le plus travaillé et le plus jouissif. J'adore Inglourious Basterds, c'est un chef-d'oeuvre et c'est un immanquable.
    • MickDenfer
      Dix ans !
    • Hunnam29
      Excellent acteur.
    • Tommy Shelby
      Bravo à lui pour ce rôle, une des meilleures intro que j'ai vu de ma vie. Au ciné, je crois bien que j'étais plus en sueur que lui
    • -Nomade-
      Indéniablement.
    • dtsdolby
      scene culte !!!
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Port Authority Bande-annonce VO
    Abominable Bande-annonce (2) VF
    Sponsorisé
    Ceux qui travaillent Bande-annonce VF
    Au nom de la terre Bande-annonce VF
    À couteaux tirés Bande-annonce VO
    Rambo: Last Blood Teaser VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Interviews
    Woody Allen : pourquoi il a fait tourner Timothée Chalamet
    NEWS - Interviews
    jeudi 19 septembre 2019
    Nous finirons ensemble en DVD : comment Guillaume Canet a tourné la scène en parachute
    NEWS - Interviews
    mercredi 18 septembre 2019
    Nous finirons ensemble en DVD : comment Guillaume Canet a tourné la scène en parachute
    Woody Allen sur Un Jour de pluie à New York : "Je ne suis pas iconique, je fais ce que je peux !"
    NEWS - Interviews
    mercredi 18 septembre 2019
    Woody Allen sur Un Jour de pluie à New York : "Je ne suis pas iconique, je fais ce que je peux !"
    Dernières actus ciné Interviews
    Films de la semaine
    du 18 sept. 2019
    Ad Astra
    Ad Astra
    De James Gray
    Avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones, Ruth Negga
    Bande-annonce
    Un jour de pluie à New York
    Un jour de pluie à New York
    De Woody Allen
    Avec Timothée Chalamet, Elle Fanning, Selena Gomez
    Bande-annonce
    Le Chardonneret
    Le Chardonneret
    De John Crowley
    Avec Ansel Elgort, Oakes Fegley, Nicole Kidman
    Bande-annonce
    Portrait de la jeune fille en feu
    Portrait de la jeune fille en feu
    De Céline Sciamma
    Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luàna Bajrami
    Bande-annonce
    Trois jours et une vie
    Trois jours et une vie
    De Nicolas Boukhrief
    Avec Sandrine Bonnaire, Pablo Pauly, Charles Berling
    Bande-annonce
    Interview avec Dieu
    Interview avec Dieu
    De Perry Lang
    Avec David Strathairn, Brenton Thwaites, Yael Grobglas
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Films Prochainement au Cinéma
    • Au nom de la terre
      Au nom de la terre

      de Edouard Bergeon

      avec Guillaume Canet, Veerle Baetens

      Film - Drame

      Bande-annonce
    • Rambo: Last Blood
    • Abominable
    • Downton Abbey
    • Joker
    • Le Dindon
    • Chambre 212
    • Gemini Man
    • J'irai où tu iras
    • Ceux qui travaillent
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top