Mon AlloCiné
    Lost fête ses 15 ans : ses véritables successeurs ne sont pas forcément ceux que vous croyez !
    Par Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault) — 22 sept. 2019 à 10:03
    facebook Tweet

    Depuis le lancement de "Lost" il y a quinze ans, bon nombre de copies de la série culte ont vu le jour, mais très peu ont réussi leur pari. Aujourd'hui, quels sont ses véritables successeurs ? Pas forcément ceux que vous croyez...

    THE GOOD PLACE

    Synopsis : Après avoir été percutée et tuée par un semi-remorque transportant des produits pour les problèmes d'érection, une jeune femme prénommée Eleanor se réveille dans ce qui semble être la vie après la mort. Lorsque son mentor Michael lui apprend qu'elle est au "bon endroit" compte tenu ses bonnes actions, elle réalise qu'une erreur a été commise et qu'elle a été confondue avec quelqu'un d'autre. Coincée dans un monde où personne ne jure ou ne boit de l'alcool à outrance, Eleanor va devoir travailler sur elle-même afin de devenir une meilleure personne si elle souhaite conserver sa place dans l'au-delà...

    The Good Place, un Lost comique ? Et oui, vous savez, le purgatoire, tout ça... Le producteur de la série, Mike Schur, qui est aussi celui de Parks and recreation et Brooklyn Nine-Nine, reconnaît en tout cas s'être inspiré de la série culte pour structurer sa création, qui fonctionne à coup de cliffhangers, de retournements de situation qui changent tout, de mystères, de questions, de réponses, de flashbacks... Bref, une comédie high-concept comme il en existe finalement peu. Elles partagent aussi certaines thématiques et un goût prononcé pour la philosophie.

    Schur s'est d'ailleurs entretenu avec Damon Lindelof au cours de la préparation de la saison 1 et celui-ci lui a donné des tas de conseils dont celui d'engager l'un de ses collaborateurs fréquents sur Lost, Drew Goddard, pour réaliser le pilote.  "J’avais besoin de quelqu’un qui soit familier avec le langage de la science-fiction. Ce que je ne suis pas." a-t-il ainsi déclaré à l'époque. Il a aussi retenu une leçon primordiale : fixer une date de fin à l'avance et ne pas trop faire traîner en longueur. Ainsi, la saison 4, qui démarrera à la rentrée sur Netflix en US+24, sera aussi la dernière. 

    THIS IS US 

    Synopsis : Selon Wikipédia, en moyenne 18 millions d'êtres humains partagent le même jour d'anniversaire à travers le monde. Mais il existe une famille, dispatchée entre New York et Los Angeles, dont quatre des membres sont nés le même jour ! Voici leur histoire drôle et émouvante...

    La force de Lost ? Ses mystères ? Oui, mais pas sans sa vaste et belle galerie de personnages pour les rendre passionnants et humains. La force de This Is Us ? Assurément ses personnages aussi, cette grande famille qui nous touche, nous émeut aux larmes, et que l'on suit dans le passé, le présent et même le futur. Comme les naufragés de l'île. Et des mystères il y en a aussi dans la série familiale, qui fonctionne par questions qui restent longtemps en suspens, comme celle des circonstances de la mort du père. Et certaines questions en aménent d'autres. Elle se renouvelle ainsi.

    Le créateur Dan Fogelman l'a tout de suite assumé devant la presse : il voit sa série comme "un Lost familial et dramédique". Car si l'on pleure devant This Is Us, on rit aussi beaucoup et plus que dans Lost. Il a déclaré : "C'est vraiment une série très ambitieuse pour une grande chaîne, osée et je l'espère novatrice dans sa manière d'explorer la condition d'une famille." Là aussi, il a annoncé avoir un plan sur 5 à 6 saisons et n'a pas l'intention de faire la saison de trop. La série est diffusée chez nous sur Canal+ Séries.

    THE LEFTOVERS

    Synopsis : Du jour au lendemain, un 14 octobre en apparence ordinaire, 2% de la population disparaît mystérieusement de la surface de la terre. Ces gens, de tout âge, se sont évanouis dans la nature, sans explication, laissant leurs proches dans l'angoisse, voire le désespoir. Trois ans plus tard, la vie a repris son cours dans la bourgarde de Mapleton, une petit ville près de New York, mais rien n'est plus comme avant. Personne n'a oublié ce qui s'est passé, ni ceux qui ont disparu. A l'approche des cérémonies de commémoration, le chef de la police locale, Kevin Garvey, est en état d'alerte maximale : des affrontements dangereux se préparent entre la population et un groupuscule comparable à une secte...

    La première série post-Lost de Damon Lindelof a été The Leftovers pour HBO, adaptée d'un roman de Tom Perrotta qui l'avait marqué. Et ça n'est pas très surprenant. On retrouve, à travers ces personnages, les obsessions du créateur, ses propres peines, et un peu de Jack, de Kate, de Locke, et des autres. Si le point de départ de la série est fantastique, là où celui de Lost était plutôt terre à terre, les deux séries fonctionnent en miroir inverse : Lost est devenue de plus en plus fantastique tandis que The Leftovers a tout de suite choisi de ne pas virer à la science-fiction, à quelques petites touches près.

    Ainsi, The Leftovers est une série qui avance grâce à ses personnages, plus qu'à travers ses intrigues, là où Lost s'écrivait sur un équilibre fragile. Lindelof a retenu sa leçon : il n'a pas promis de réponses aux télespectateurs et a été très clair dès le départ. Il ne pouvait pas les inventer, car elles n'existaient pas. Ce qu'il a offert, c'est un voyage. Comme avec Lost. Mais un autre type de voyage, plus métaphorique et métaphysique. The Leftovers est une série qui se ressent, plus qu'elle ne se comprend. Une véritable expérience, un Lost plus extrême peut-être, moins consensuel et grand public, mais qui s'inscrit dans la même démarche : raconter l'aventure humaine dans toute sa complexité. La série est disponible sur OCS.

    DARK

    Synopsis : Un enfant disparu lance quatre familles dans une quête éperdue pour trouver des réponses. La chasse au coupable fait émerger les péchés et les secrets d'une petite ville...

    L'une des séries les plus proches de Lost n'est pas américaine, elle est allemande ! L'originale Netflix Dark, créée par Bara Bo Odar et Jantje Friese, est clairement sous influence Lostienne, en particulier le Lost des dernières saisons où il y avait voyages dans le temps et boucles spatio-temporelles. Elle se déroule sur plusieurs époques et pousse même d'une certaine manière le concept de Lost encore plus loin, car son récit mêle savamment dans chaque épisode passé et présent, puis futur, voire plusieurs futurs. 

    A notre micro, le co-créateur et réalisateur a confié son amour pour le show : "On a adoré la série, même si elle nous a perdus passé la 3e saison. C'était un show brillant, le marketing autour aussi. Les nombres que l'on pouvait taper sur internet, qui nous envoyaient vers de faux sites... Tout ça était fascinant et avec ma femme on en était fous. On passait nos nuits à lire des théories sur internet. On avait envie de quelque chose de comparable, un mystère, des surprises, des fausses pistes, des révélations...  Certaines réponses ont été décevantes malheureusement. On pouvait voir qu'ils avaient construit tout ça au fur et à mesure. Et je fais partie de ceux qui n'ont pas aimé la fin. Je ne pouvais pas croire que c'était aussi simple." La fin de Dark en tout cas, elle est prévue pour la saison 3, qui bouclera les boucles.

    THE 100

    Synopsis : Après une apocalypse causée par l'Homme lors d'une troisième Guerre Mondiale, les 318 survivants recensés se réfugient dans des stations spatiales et parviennent à y vivre et à se reproduire, atteignant le nombre de 4000. Mais 97 ans plus tard, le vaisseau mère, The Ark, est en piteux état. Une centaine de jeunes délinquants emprisonnés au fil des années pour des crimes ou des trahisons sont choisis comme cobayes par les autorités pour redescendre sur Terre et tester les chances de survie. Dès leur arrivée, ils découvrent un nouveau monde dangereux mais fascinant...

    The 100, dès son lancement, a été comparée à Lost, un Lost pour ados made in The CW.  Et il est vrai que, toutes proportions gardées, la promesse de départ était à peu près la même et les points communs nombreux. On parle ici aussi d'un groupe de survivants, qui se crashent -non pas en avion mais en navette spatiale- au beau milieu d'une Terre sauvage, d'une nature hostile, semblant au premier abord vierge mais qui va se révéler peuplée. Par qui ? Par quoi ? Des "autres"... Et des bêtes, des monstres ? L'atmosphère y est tout aussi étrange, en opposition à la beauté du paysage et son immensité.

    Les personnages eux-mêmes sont les moteurs de l'histoire, comme dans Lost. Ils sont au centre de divers conflits moraux et de questionnements personnels qui ont une dimension universelle. Ils sont le résultat d'une somme d'expériences passées complexes, de troubles identitaires nées de deuils impossibles et de désenracinements profonds. Ils sont perdus, "lost". Comme des mini Jack, des mini Kate, des mini Sawyer ou des mini Locke.The 100 n'a jamais réussi à être à la hauteur de la série culte, et n'en a probablement pas eu la prétention, mais elle a su s'inscrire dans cette lignée tout en s'éloignant suffisamment pour ne pas être dans la redite. Elle a eu parfois des allures de space operas, de série d'aventure et de survival à la Hunger Games. La saison 7, proposée chez nous sur SyFy, sera la dernière. 

    WESTWORLD

    Synopsis : A Westworld, un parc d'attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l'Ouest. Dolores, Teddy et bien d'autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l'illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l'occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu'à la suite d'une mise à jour, quelques robots commencent à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l'équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s'inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

    Avec Westworld, ceux qui avaient aimé théoriser pendant des heures sur les forums de discussions, se plonger dans des cartes fictives ou chercher des "easter eggs" pendant Lost ont pu retrouver un peu de ce plaisir-là. Si la série HBO est plus frontalement tournée vers la science-fiction, elle en partage un producteur : le grand J.J. Abrams, et de nombreuses thématiques communes comme celles de la foi, le libre-arbitre, les dédales du temps, la lumière contre les ténèbres... Elles ont même tous les deux leur Homme en Noir.

    Dans les intrigues-mêmes, on peut trouver quelques similitudes, à commencer par la forte présence d'entreprises mystérieuses, que ce soit la DHARMA Initiative ou la DELOS fondation; un gros incident qui a eu lieu dans le passé de l'île et dans celui du parc et qui a encore des répercussions bien des années après... et bien d'autres éléments. Les deux lieux de l'action ont cela de commun qu'ils sont hors du temps, hors des cartes, isolés du reste du monde. L'expérience Westworld est au final très différente de celle proposée par Lost, et avec un budget d'une toute autre ampleur, mais elles ont de très nombreux fans en commun. 

    Netflix vient par ailleurs de lancer The I Land, qui n'est pas sans rappeler Lost, croisée avec Hunger Games ! Mais le résultat n'est pas du tout à la hauteur...

    The I-Land - saison 1 Bande-annonce (2) VO

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Lccf
      C'est vrai que Westworld désoriente autant que Lost en son temps, voire même plus, et appelle en permanence à la théorie, mais quelle que soit la qualité de la série ( ma préférée encore en activité ), ils n'ont quand même pas tout à fait l'art du cliffhanger mais qu'est-ce qui vient de se passer ? de Lost. ( Particulièrement les cliffhangers de fin de saison ... je ne vois guère que ceux de Fringe qui tiennent la comparaison, au sens où eux aussi rebattent constamment les cartes. )
    • Hunnam29
      On ne refera plus jamais une série LOST. Elle a bousculé tous les codes, et a mis le paquet sur pleins de choses (dont le budget). Ce qui est ultra commun maintenant. Et elle a osé pousser son histoire jusqu'au bout du bout quitte à perdre des gens en route.Ce qui fait la richesse des séries télé actuellement est aussi ce qui fait sa limite : c'est très cinématographique maintenant, ultra propre. A un point que pour vraiment se démarquer, ou amener quelque chose de jamais vu, faut vraiment ramer. LOST est arrivée à la bonne époque faut dire, clairement en avance sur son temps.
    • Hunnam29
      The Good Place, un Lost comique ? Et oui, vous savez, le purgatoire, tout çaAh nan mais ça c'est complètement incompréhensible comme truc. Celui qui a vu tous les épisodes, et qui y a compris quelque chose sait bien qu'il n'est pas du tout question de ça. C'est une espèce de fausse rumeur que les gens ont colporté au fil des saisons, et d'ailleurs pleins de gens continuent de crier ça. Genre pfffff tout ça pour ça, ils étaient morts depuis le début. Mais stop quoi. J'ai toujours eu l'impression que quasi personne n'avait vraiment compris la fin de cette série...
    • Splendiiiiide
      Lost c'est l'état du spectateur devant les dernières saisons de la série ^^
    • andiran23
      The Good Place, un Lost comique ? Et oui, vous savez, le purgatoire, tout çaIl n'a jamais été question de purgatoire dans Lost. Ca, c'est seulement ceux qui n'ont rien compris et qui pensent qu'ils sont morts depuis le début qui le disent. C'était une théorie de fans, et c'est devenu un mème au fil des saisons, mais les évènements de la série montrent que c'est complètement faux.un Lost plus extrême peut-être, moins consensuel et grand publicLost n'a jamais été consensuelle et grand public. C'est accessible, mais si elle a divisé, c'est justement parce qu'elle allait à fond dans ses intrigues, dans sa mythologie unique, dans son symbolisme, etc., et que certains n'accrochaient pas/plus parce que ça n'est jamais revenu à un truc plus terre à terre dans la mise en scène et l'exploitation de la mythologieEt je fais partie de ceux qui n'ont pas aimé la fin. Je ne pouvais pas croire que c'était aussi simpleCa veut dire quoi, ça ? Qu'est-ce qui était aussi simple dans la fin ? Je parie sur un autre gars qui a compris la fin de travers ...Pour moi, il y aurait aussi Fringe et Sense8 (même si la mythologie de Sense8 m'a jamais passionnée, c'est la puissance émotionnelle de la série et le splendide travail sur les personnages et leurs relations qui est très lostien)
    • James Ford
      Y'a trop de chose a dire sur la série lost (j'en ai parler sur la page de la série ^^). Des thématique qu'elle a aborder, au casting exceptionnel et charismatique a souhait.Lost a surtout un coeur énorme (et une BO😍)...Avec des perssonage que l'on suit du début a la fin.Culte !
    • Solid S
      Un peu tiré par les cheveux tout ça
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Nouvelles séries les + attendues
    La Guerre des Mondes (Canal+)
    1
    Avec Gabriel Byrne, Elizabeth McGovern, Léa Drucker
    Drame, Science fiction
    1 ère diffusion
    28 octobre 2019 sur Canal +
    His Dark Materials : À la croisée des mondes
    2
    Avec Dafne Keen, Ruth Wilson, Anne-Marie Duff
    Drame, Fantastique
    1 ère diffusion
    4 novembre 2019 sur BBC
    Toutes les vidéos
    See
    3
    See
    Avec Jason Momoa, Sylvia Hoeks, Alfre Woodard
    Drame, Science fiction
    1 ère diffusion
    1 novembre 2019 sur Apple TV+
    Toutes les vidéos
    La Dernière Vague
    4
    Avec David Kammenos, Marie Dompnier, Lola Dewaere
    Drame, Fantastique
    1 ère diffusion
    21 octobre 2019 sur France 2
    Toutes les vidéos
    Nouvelles séries TV bientôt diffusées
    News séries Tournages
    Dix pour cent saison 4 : Sigourney Weaver et Gérard Depardieu en guests ? [EXCLU]
    NEWS - Tournages
    vendredi 18 octobre 2019
    Dix pour cent saison 4 : Sigourney Weaver et Gérard Depardieu en guests ? [EXCLU]
    Le film Clueless prochainement adapté en série
    NEWS - Tournages
    vendredi 18 octobre 2019
    Le film Clueless prochainement adapté en série
    Arrow : l'adversaire des Superman et Flash dans le crossover se dévoile
    NEWS - Tournages
    jeudi 17 octobre 2019
    Arrow : l'adversaire des Superman et Flash dans le crossover se dévoile
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    NEWS - Vu sur le web
    lundi 9 septembre 2019
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    Sponsorisé
    Dernières news séries Tournages
    Nouveaux épisodes
    Episodes demain à la télé
    Back to Top