Notez des films
Mon AlloCiné
    Netflix à Venise : polémique sur la présence des films en sélection
    Par MC — 3 sept. 2019 à 15:00
    facebook Tweet

    À chaque festival, sa polémique contre Netflix. Et la Mostra de Venise ne fait pas exception puisque le géant américain fait une nouvelle fois face à une missive, de la part du président de l'AFCAE cette fois-ci.

    Netflix

    Depuis 2015 avec Beasts of No Nation de Cary Joji Fukunaga, Netflix fait une véritable percée dans le milieu très fermé du cinéma en produisant des films d'auteur plus pointus et en les présentant aux festivals les plus prestigieux. Mais lorsque le Festival de Cannes accueille la plateforme en 2017 avec les films Okja et The Meyerowitz Stories, une incompréhension s'installe parmi la profession. La cause ? Les films Netflix ne bénéficient pas d'une sortie en salles, si ce n'est quelques salles indépendantes aux États-Unis.

    Et depuis, le géant américain est critiqué de toutes parts à chaque fois qu'il présente des films en Festival. Dernière polémique en date : la tribune de François Aymé, président de l'AFCAE (Association Française des Cinémas d'Art et d'Essai), publiée dans Libération. Il considère que le Festival de Venise a fait une "erreur historique" en laissant Netflix présenter trois films : Marriage Story de Noah Baumbach et The Laundromat de Steven Soderbergh en compétition et The King avec Timothée Chalamet hors compétition.

    Pour le président de l'AFCAE, "Netflix, c'est comme une grande chaîne de restaurants qui voudrait décrocher trois étoiles au guide Michelin. Elle en a l'ambition, les moyens financiers, mais ni l'esprit et encore moins la vocation. Soutenir et relayer cette ambition sans négocier, c'est trahir la mission originale d'un grand festival qui doit défendre les œuvres avant tout."

    Netflix

    François Aymé va plus loin en parlant de trahison puisqu'il rappelle que l'industrie voulait atteindre un "tournant" : "La concertation entre les principales manifestations (Cannes, Venise, Berlin), en front commun face à Netflix, pourrait encore contraindre la plateforme à réétudier sa position. Rien n'est irréversible et le casse-tête de la diffusion du prochain film de Martin Scorsese dit bien que rien n'est réglé." Cannes n'accepte plus les films Netflix depuis deux ans alors que Venise accueille la plateforme les bras ouverts cette année.

    Le directeur artistique de la Mostra, Alberto Barbera, avait déjà justifié en amont dans Le Film Français son choix d'accepter les films produits et distribués par Netflix : "Si Netflix propose un film, je ne vois pas quelles pourraient être les raisons de le refuser hormis sa qualité. […] Il est vrai toutefois qu'il y a un problème entre les circuits de salles et les plateformes. Mais on ne peut pas demander à un festival de prendre en charge un problème qui fait partie de l'industrie du cinéma dans sa globalité."

    De son côté, l'UNIC (Union Internationale des Cinémas), présent à Venise, appelle aussi à ce que tous les films projetés dans les festivals aient une sortie complète en salles. Mais il semblerait que les films Netflix soient de plus en plus acceptés et surtout acclamés, en témoignent les premiers retours très positifs de la presse sur Marriage Story et The King. La place de Netflix dans l'industrie cinématographique reste encore à définir.

    La bande-annonce de Marriage Story :

    Marriage Story Teaser VO "Charlie"

     

    facebook Tweet
    Dans cet article
    Marriage Story
    Marriage Story
    Film ( 2019 )
    Voir sur Netflix
    Le Roi
    Le Roi
    Film ( 2019 )
    Voir sur Netflix
    The Laundromat : L'affaire des Panama Papers
    The Laundromat : L'affaire des Panama Papers
    Film ( 2019 )
    Voir sur Netflix
    Sur le même sujet
    • Netflix en route vers un partenariat avec Canal+ ?
    Commentaires
    • Shawbrothersus
      On peut aussi rappeler qu'un film de Netflix qui serait par exemple 10 ou 15mn plus long au cinéma ne serait pas considérer comme la même oeuvre (Visa CNC différent). La plateforme pourrait donc sortir le film en simultané en salle et sur sa plateforme... Après, chacun jugera de la qualité scénaristique des films Netflix. Moi qui suis abonné, je ne les trouve pas terribles.
    • Hunnam29
      Et puis distribuer un film en salle a un certains coût aussi. Si Netflix le balance dans sa bibliothèque, englobé dans l'abonnement donc, il n'y aura que quelques personnes à aller payer pour une entrée en salle sachant qu'il est sur la plateforme. Je ne suis pas sûr que ce serait hyper intéressant pour eux financièrement, d'autant plus s'ils doivent payer les droits de distribution dans chaque pays.Et puis aujourd'hui, à part Roma, Okja et The Irishman, il n'y a pas tellement de films Netflix qui sont très cinématographiques et bons au point d'aller en salle les voir. Enfin The Irishman n'étant pas encore sorti, mais vu le réalisateur et l'ambition de projet, ça donnerait envie d'aller en salle le découvrir. Sinon globalement j'ai été très déçus par pas mal de films sur la plateforme, même de bons réalisateurs : genre JC Chandor avec Triples Frontières, David Michôd avec War Machine... Ce sont de très bons réalisateurs, mais franchement les films ils ne sont vraiment pas à la hauteur de ce qu'ils ont pû livrer avant dans les salles obscures.
    • Lux ferre
      Ce dont tu parles ce sont les visas temporaires qui ont l'avantage de ne pas enclencher la chrono des medias, malheureusement ceux-ci sont fournis au compte goute et à la tête du client (ils sont très rarement accordé à Netflix). Le film irishman n'en profitera pas, malgré les demandes répétées de Netflix.
    • Hunnam29
      Est-ce que la loi s'appliquerait vraiment si c'était leur film ? Genre le film pourrait sortir sur la plateforme, mais il y aurait quelques séances exceptionnelles dans certains cinémas en bonus. Il y a eu d'ailleurs quelques séances pour Okja dont une à Nantes.
    • Hunnam29
      Pour un bon gros pourcentage ouais, après Okja et Roma c'est quand même excellent. 'Fin faut aussi distinguer les films produits par Netflix, et ceux seulement distribués. The Irishman qui arrive pourrait éventuellement frapper un grand coup par contre.
    • Lux ferre
      De toute façons, je préfère visionner sur mon home cinéma, surtout les films d'horreurs. Les jeunes sont de plus en plus insupportables et incivilisés durant les projections, cela vire au calvaire. L'entrée à 4€ pour les ados fait fuir le reste de l'audience.
    • Guillaume T
      Le problème pour netflix c'est surtout qu'avec la chronologie des médias,Si ils sortent leur film en salle en france, ils ne peuvent pas le mettre sur leur site avant 36 mois.
    • Capugino
      Du ski en Polán tu veux dire ? :D
    • Igeuls
      La réponse d'Alberto Barbera me semble la plus intelligente, il sont là pour promouvoir des œuvres le reste c'est annexe, c'est pas leur rôle de s'impliquer là-dedans, ou en tout cas pas de cette manière.Surtout qu'il y a une bonne dose d'hypocrisie dans tout ça. Soyons honnêtes, combien de films passés dans ces festivals bénéficieront d'une vraie distribution en salle ? Pas une sortie dans 15 salles dans toute la France ou toute l'Italie hein, je parle d'une sortie qui permettra à tous les cinéphiles n'habitant pas Paris d'aller les voir sans avoir à faire 150 bornes...Moi aussi ça me gêne de pas pouvoir voir les films Netflix en salle, mais au moins ils sont disponibles facilement, légalement et sans que ça me coûte un bras...
    • MickDenfer
      et puis il y a le problème polanski.
    • Castor P.
      la mission originale d'un grand festival qui doit défendre les œuvres avant toutBah justement, défendre les œuvres avant tout c'est se foutre de savoir qui les produit tant qu'elles sont de qualité en fait.Il se contredit lui même le mec...
    • Capugino
      Un film est un film, peut importe son moyen de diffusion. Si il a le potentiel d'être présenté à un festival alors je dis oui. Nous verrons qu'un jour Disney voudra présenter à un festival un film sorti uniquement sur Disney + et rien ne sera dit. J'ai le sentiment que c'est simplement parce que ces films ne font pas fonctionner l'industrie des salles de cinéma toujours de plus en plus coûteuse.
    • Hunnam29
      Pour le président de l'AFCAE, Netflix, c'est comme une grande chaîne de restaurants qui voudrait décrocher trois étoiles au guide Michelin. Elle en a l'ambition, les moyens financiers, mais ni l'esprit et encore moins la vocation. Soutenir et relayer cette ambition sans négocier, c'est trahir la mission originale d'un grand festival qui doit défendre les œuvres avant tout.Haha cette violence !Perso je suis moins catégorique. J'aime pas trop Netflix mais si (et c'est un gros si), un film Netflix possède de vraies grosses qualités cinématographiques, je ne vois pas de raisons de ne pas l'accepter dans certains festivals. Encore moins quand c'est un grand réalisateur derrière qui a déjà fait ses preuves dans les salles obscures et qui choisit ce moyen-là pour mener à bien son projet, et de la manière dont il le souhaite. Par exemple, à un moment donné si c'est Netflix qui nous sort un Roma qui surpasse le reste à Hollywood, pour moi c'est surtout qu'il y a un gros soucis hollywoodien derrière... Qui semble, plus que jamais, sortir de plus en plus de films formatés. Donc pour moi double problème soulevé autour d'Hollywood : déjà d'une, pourquoi, par exemple, un grand réalisateur comme Scorcese est-il obligé de se tourner vers Netflix pour obtenir les financements qu'il souhaite pour son projet ? N'as-t-il pas déjà assez fait ses preuves et rapporté assez de pognon aux studios ? De deux, et ça pour le moment c'est surtout le cas de Roma : pourquoi ça peut arriver que par moment Hollywood a dû mal à suivre la qualité d'une plateforme ? Pourquoi personne à Hollywood ne voulait distribuer Roma dans les salles obscures ? C'était clairement un film d'une qualité indéniable, bien calibré pour les Oscars, avec l'un des meilleurs réalisateurs hollywoodien de sa génération, qui venait de faire un gros score au Box office avec Gravity.Après fort heureusement, le cinéma ce n'est pas qu'Hollywood :) mais pour moi parfois on a tendance à ne pas se poser les bonnes questions. Rester juste se dire en se penchant sur un long métrage vrai film / faux film ? c'est un truc de puriste relou.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Toute l'actu Netflix
    Marriage Story sur Netflix : coup de foudre du public pour le divorce Johansson/Driver
    NEWS - Films à la TV
    mardi 10 décembre 2019
    Marriage Story sur Netflix : coup de foudre du public pour le divorce Johansson/Driver
    Sponsorisé
    Après V Wars sur Netflix, les meilleures séries de vampires à rattraper
    NEWS - Séries à la TV
    lundi 9 décembre 2019
    Après V Wars sur Netflix, les meilleures séries de vampires à rattraper
    Actus Netflix
    Back to Top