Mon AlloCiné
    Roman Polanski : sa victime le félicite pour son prix à Venise et s'en prend à ses détracteurs
    Par Clément Cusseau — 9 sept. 2019 à 15:30
    facebook Tweet

    Samantha Jane Geimer, la victime de Roman Polanski, a félicité le cinéaste pour son Lion d’argent obtenu ce week-end à la Mostra de Venise et taclé ses détracteurs, à qui elle demande d’arrêter de parler en son nom.

    D.R.

    Ce week-end, le jury du Festival de Venise remettrait son Grand Prix au film J’accuse, récit de l’affaire Dreyfus par le cinéaste franco-polonais Roman Polanski. Ce dernier n’était toutefois pas présent à la Mostra pour recevoir son trophée, puisque toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis il y a plus de quarante ans après que le réalisateur ait été accusé de viol par Samantha Jane Geimer, âgée de 13 ans au moment des faits.

    Depuis, l’affaire n’a cessé de connaître des rebondissements. En 1993, la jeune femme attaque en justice le cinéaste ; Polanski est alors condamné à dédommager la jeune femme de 500 000 dollars et de se soumettre à une clause de confidentialité. Vingt-six ans plus tard en 2009, le réalisateur était assigné à résidence à Gstaad pendant plusieurs mois avant que la justice suisse ne décide finalement de ne pas l’extrader vers l’Amérique. A sa libération, Polanski et Samatha Geimer ont alors entamé une correspondance après que le cinéaste a adressé à sa victime une lettre d’excuses.

    Dans les heures qui ont suivi le triomphe de Polanski à la Mostra de Venise, Samantha Jane Geimer a donc publié un message demandant aux détracteurs du cinéaste d’arrêter de parler en son nom, "s’excusant" même auprès de ce dernier que "la corruption qui règne au sein de la cour de justice de Los Angeles" soit toujours d’actualité.

    Rappelons qu'en marge du mouvement Me Tooplusieurs autres femmes ont également accusé Roman Polanski d'agression sexuelle.

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • S DC
      Par harcèlement, vous entendez le fait d'estimer légitime qu'il soit traduit en justice pour répondre des faits qui lui sont reprochés?Ensuite, considérez-vous qu'à partir du moment où on a eu le malheur de perdre des êtres chers, on peut se permettre de droguer et violer une jeune fille sans craindre d'être inquiété?Le fait d'avoir perdu des êtres chers a donc valeur de paiement par anticipation?Voilà un concept intéressant mais, je respecte votre point de vue.
    • S DC
      En fait, je pense que vous vous méprenez sur la personne qui profère des accusations à l'égard de Woody Allen. Il s'agit de Dylan Farrow qui est sa propre fille adoptive, laquelle prétend avoir été sexuellement agressée par Woody Allen alors qu'elle avait 7 ans, donc mineure. Woody Allen réfute ces accusations et prétend que sa fille est manipulée par sa mère Mia Farrow.Peut-être confondez-vous avec Soon-Yi Previn, laquelle n'est pas la fille adoptive de Woody Allen mais celle de Mia Farrow et André Previn, un célèbre chef d'orchestre. Woody Allen a épousé Soon-Yi Previn.Je semble peut-être bien connaître cette histoire. En fait ce n'est pas le cas, je viens juste de lire quelques infos sur le net. J'espère qu'elles sont correctes.Ce qui est sûr, c'est qu'en effet, Woody Allen est présumé innocent et qu'il ne fuit pas la justice de son pays.
    • rosebud3
      Qu'on arrête d'harceler cet homme !!! Il a perdu 2 êtres chers !!! Il a payé sa dette au propre comme au figuré ...
    • Kinopoivre
      Balkany était-il dangereux ?
    • Kinopoivre
      La fille que Woody aurait détournée du droit chemin n'était PAS mineure. Outre cela, c'était la fille ADOPTIVE de sa femme Mia Farrow. Pas la moindre race de viol ou de pédophilie dans tout ça.
    • Cévenole30
      Et surtout, quelle frustration pour la meute prête à déchiqueter que ce pardon accordé par la victime !
    • Cévenole30
      Non, une femme intelligente, lucide (à propos des dessous de l'affaire et de la corruption) et capable d'accorder son pardon à celui qui l'a mérité. Tout ce que ne sont pas, ne font pas, les détracteurs acharnés de Polanski, animés d'une haine aussi incroyable que douteuse sur ses motivations.
    • S DC
      Je ne suis pas un fan de Woody Allen, loin de là, mais jusqu'à preuve du contraire, il est présumé innocent.Je ne dis pas qu'il est innocent, je n'en sais rien. Je dis que je ne vois aucun élément qui permette d'affirmer de manière irréfutable qu'il est coupable.En ce qui concerne R. Polanski, c'est différent, il a lui-même reconnu qu'il était coupable.Par ce présent commentaire, on peut dire que je prends la défense de Woody Allen face à ceux qui le condamnent sans élément de preuve. En fait je prends surtout la défense de l'idée que je me fais de la justice.Du coup, laissons la justice faire son travail et tant pis si un coupable reste en liberté, c'est quand même mieux que d'avoir un innocent en prison, enfin, de mon point de vue...
    • S DC
      Candide et innocent sont des termes qui ont pour synonymes, naïf, crédule, inexpérimenté.Ne peut-on pas considérer qu'un jeune de 13/14 ans est encore, en dépit de ce qu'il peut penser, naïf, crédule et inexpérimenté.Souvent les ados pensent le contraire et croient qu'ils ont déjà tout compris. Est-ce vrai pour autant?Ont-ils réellement déjà tout compris à la nature humaine?En fait, même s'ils en savent déjà beaucoup sur comment on fait des bébés, ça ne fait pas d'eux des adultes avertis.
    • S DC
      Définition de pardonner:- Tenir (une offense, une faute) pour nulle, renoncer à punir, à se venger.- Juger avec indulgence, en minimisant la faute.En se qui concerne S. Geimer, cela signifie qu'elle renonce à chercher la punition ou la vengeance. En aucun cas elle ne minimise la faute.Peut-être tient-elle désormais la faute pour nulle compte tenu qu'elle a perçu de l'argent. Du coup, on peut se demander si elle aurait accordé son pardon s'il n'y avait pas eu de transaction financière. Vous évoquez la sincérité de S Geimer. J'évoquerais plutôt son pragmatisme. Voilà une affaire qui la tourmente depuis des années. Elle s'est peut-être rendu à l'évidence qu'elle ne parviendra jamais à s'en libérer. Alors, pourquoi ne pas en tirer profit? Elle l'a déclaré elle-même: Et oui, avec trois enfants à charge, j'avais besoin de cet argent.En 1993, elle obtient 500.000 dollars de dommages et intérêts suite à la publication de l'autobiographie de R. Polanski. Celui-ci s'est également engagé à ne plus évoquer les événements de 1977. De son côté S. Geimer s'est engagée à l'aider dans la mesure du possible à résoudre ses problèmes légaux avec les Etats-Unis, à ne pas exploiter commercialement cette histoire.Il semblerait qu'elle remplisse sa part de contrat en prenant position en faveur de R. Polanski dans les médias.Pardon sincère, je ne sais pas. Pardon contractuel, ça y ressemble.De tout évidendence, R. Polanski ne s'est pas offert que de bons avocats, il s'est aussi acheté le pardon de sa victime à laquelle je ne jette absolument pas la pierre. Elle a tiré profit de cette situation dans l'intérêt de sa famille, de ses enfants. Elle a bien raison car, ni vous, ni moi et encore moins les tabloïds, ne nous soucions réellement de ce qu'elle a vécu.Dans mes propos je n'évoque pas l'idée que certains peuvent s'offrir d'excellents avocats et d'autres pas. J'évoque que R. Polanski a fuit son procès et que le fait qu'il ait des moyens financiers lui permettant de dédommager sa victime ne représente pas à mes yeux une justification pour ne pas répondre de ses actes devant la justice.
    • Frantz Ibrahim Omar F
      Exactement ce que je me disais.
    • Sonny_Crockett
      Lol à 13/14 ans maintenant la plupart des jeunes ne sont plus candides et innoncents
    • Ezhirel
      Oulah, c'est TRÈS TRÈS MAL me connaître. J'abhorre par-dessus tout le culte de la personnalité, c'est un truc qui me terrifie et je ne sais que trop bien à quel point les gens peuvent être influençables quand ça concerne des personnalités publiques. Là, le cas est différent, la victime elle-même demande à ce que l'on arrête de parler de cette affaire et qu'on laisse Polanski tranquille. Et malgré son souhait, même là, j'ai du mal à accorder totalement mon respect à ce cinéaste, alors que je le considère comme un génie en tant qu'artiste.C'est pourtant énoncé de manière claire : mais difficile de faire l'impasse sur son histoire, mais bon, j'imagine que comme votre voisin du-dessus, vous ne voyez que ce qui vous arrange… C'est tellement plus confortable de lire en diagonale et de s'empresser de donner son petit avis arrogant basé sur une lecture lacunaire.
    • Ezhirel
      Je fais cette dissociation uniquement parce que la victime demande à ce que l'on arrête de parler de cette histoire. Je respecte son choix. Et malgré son souhait, même là, j'ai du mal à accorder totalement mon respect à ce cinéaste, alors que je le considère comme un génie en tant qu'artiste. C'est ce que j'explique dans mon post précédent, au cas où ce n'était pas clair.C'est pourtant énoncé de manière claire : mais difficile de faire l'impasse sur son histoire, mais bon, j'imagine que comme votre voisin du-dessous, vous ne voyez que ce qui vous arrange… C'est tellement plus confortable de lire en diagonale et de s'empresser de donner son petit avis arrogant basé sur une lecture lacunaire.
    • MoiMoiOuMoi
      Syndrome de Stockholm ?
    • Fonda28
      Oui l'a dédommagé suite à la plainte de 1993 mais je doute qu'il y avait dans l'accord l'obligation pour elle de le soutenir lorsqu'il se fait attaquer par la presse et de le féliciter lorsqu'il reçoit une récompense.Je la croit donc sincère dans son pardon.Je ne cautionne rien, la réalité est seulement que l'argent permet de se payer ce qu'il y a de mieux dont une meilleure défense.Rien ne pourra jamais changer cela, il y aura toujours des avocats meilleurs que d'autres et ces derniers coûteront, en général, toujours plus cher.Que le problème soit pénal ou civil (sur un litige immobilier par exemple, une expertise coûte une fortune).Le vrai problème selon mois c'est lorsque les puissants font jouer de leur relation/argent pour bloquer, accélérer ou s'informer sur un dossier.
    • Fonda28
      Evidemment que c'est t'un acte punitif. Mais je maintiens que sa fonction première est d'éloigner de la société les individus qui ne sont pas apte à y vivre en harmonie.Et nul part je ne prétends donner une définition légale de l'emprisonnement.
    • Kushim
      Merci beaucoup pour ces compliments, c'est pour moi la moindre des choses de reconnaître mes torts. Quand ça repose sur du factuel il y a pas à tergiverser, les idées c'est pas pareil ;)
    • Veganforanimalrights
      Les foules se prosternent aux pieds des stars, aveuglées comme des croyants devant des dieux de pacotille. Elles iraient jusqu'à sacrifier père et mère pour obtenir leur amour, alors leur accorder l'impunité et même les glorifier pour les crimes qu'elles commettent est logique... Mais si c'est leur voisin qui se révèle pédophile, gare: on les verra réduire le coupable en pièces. Deux poids, deux mesures.
    • Veganforanimalrights
      Oui. Syndrome de Stockholm, masochisme, adoration inconsciente du mâle violent, etc. Voici un passionnant sujet de psychologie.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Et puis nous danserons Bande-annonce VO
    Abominable Bande-annonce (2) VF
    Sponsorisé
    Vous êtes jeunes, vous êtes beaux Bande-annonce VF
    Au nom de la terre Bande-annonce VF
    Chambre 212 Bande-annonce VF
    Hors Normes Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Brexit : la réponse de Mark "Hulk" Ruffalo à Boris Johnson
    NEWS - Stars
    lundi 16 septembre 2019
    Brexit : la réponse de Mark "Hulk" Ruffalo à Boris Johnson
    Gérald Thomassin : suspecté de meurtre, l'ex acteur césarisé a disparu
    NEWS - Stars
    lundi 16 septembre 2019
    Gérald Thomassin : suspecté de meurtre, l'ex acteur césarisé a disparu
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top