Mon AlloCiné
    Joker : quel film des années 20 a inspiré le personnage ?
    Par Vincent Formica — 13 oct. 2019 à 11:00
    facebook Tweet

    Le 9 octobre, Joker est sorti au cinéma... mais L'Homme qui rit est aussi ressorti en version restaurée le même jour ! Focus sur ce grand classique à l'origine de la création du clown prince du crime.

    Nous sommes au début des années 20. Le studio Universal cartonne avec deux grosses productions, Notre-Dame de Paris, réalisé par Wallace Worsley et Le Fantôme de l'Opéra, mis en scène par Rupert Julian. 

    La particularité de ces deux succès ? Ils sont adaptés d'oeuvres littéraires écrites par des français, Victor Hugo et Gaston Leroux. De plus, Lon Chaney est la star des deux longs-métrages. Universal lance donc dans la foulée la production de L'Homme qui rit, nouvelle adaptation d'un roman de Victor Hugo.

    D.R.
    Conrad Veidt est Gwynplaine dans L'Homme qui rit

    Le fondateur du studio, Carl Laemmle, engage alors le cinéaste Paul Leni, figure importante de l'expressionnisme allemand. Mais un coup dur vient ternir la mise en chantier du projet. La star Lon Chaney quitte le navire Universal pour un gros contrat avec la MGM.

    Le studio jette alors son dévolu sur l'allemand Conrad Veidt, séduit par sa manière extrêmement expressive de jouer ainsi que son regard perçant. Universal pensait d'ailleurs à lui pour se glisser dans la cape du Comte Dracula avant que le rôle ne soit finalement donné à Bela Lugosi.

    L'Homme qui rit, sorti en 1929, marque son époque, notamment grâce à la performance de Conrad Veidt, glaçant et touchant à la fois dans le rôle de Gwynplaine. Son sourire caractéristique a été créé par Jack Pierce, expert du maquillage qui officiera plus tard sur Dracula, FrankensteinL'Homme invisible ou La Momie. Avec L'Homme qui rit, Pierce participe à créer un des premiers Monster Movie made in Universal.

    DC Comics
    Conrad Veidt VS Joker

    Malheureusement, suite à la déferlante Le Chanteur de Jazz en octobre 1927, le public commence à bouder en masse le cinéma muet pour se tourner vers le parlant. L'Homme qui rit a donc été un échec commercial. Le film a longtemps été relégué aux oubliettes de l'histoire avant d'être réhabilité des années plus tard.

    Ce que le grand public sait moins, c'est la parenté évidente entre Gwynplaine (Conrad Veidt) et le personnage du Joker, créé en 1940 par Jerry Robinson, Bill Finger et Bob Kane. Les auteurs du comics ont puisé leur inspiration chez cet étrange individu, comédien défiguré dans L'Homme qui rit, arborant un sourire figé inquiétant sur le visage.

    Warner Bros. France
    Quand Joker rend hommage à L'Homme qui rit

    En 2005, Les auteurs Doug Mahnke et Ed Brubaker consacreront un comics au personnage du Joker. Il est sous-titré "L'Homme qui rit", en hommage appuyé à son illustre ancêtre, Gwynplaine alias Conrad Veidt. Ce personnage au sourire indélébile continue de fasciner les spectateurs depuis presque 100 ans à travers la figure du Joker. Le film bénéficie d'une ressortie en version restaurée depuis le 9 octobre, si vous souhaitez prolonger l'expérience de l'oeuvre avec Joaquin Phoenix.

    NOTRE EMISSION SPOTLIGHT AUTOUR DE JOKER

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Joyeuse retraite ! Bande-annonce VF
    La Famille Addams Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Scandale Bande-annonce VO
    Pirouette et le sapin de Noël Bande-annonce VF
    Anthropocène – L’Epoque Humaine Bande-annonce VO
    Le Lac aux oies sauvages Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus Culture ciné
    Dernières news Culture ciné
    Top films au box office
    Back to Top