Mon AlloCiné
    Adèle Haenel : le Ministre de la Culture salue "le courage" de la comédienne
    Par Brigitte Baronnet — 8 nov. 2019 à 01:45
    facebook Tweet

    A l'occasion des Rencontres de l'ARP qui se tiennent en ce moment à Dijon, le Ministre de la Culture Franck Riester s'est exprimé sur l'affaire opposant Adèle Haenel au réalisateur Christophe Ruggia. Le Ministre a salué "le courage" de la comédienne.

    Bestimage

    4 jours après la révélation de la vaste enquête de Mediapart relayant les accusations de "harcèlement sexuel" et d'"attouchements" de la comédienne Adèle Haenel envers Christophe Ruggia (réalisateur notamment de Les Diables), le Ministre de la Culture Franck Riester s'est exprimé sur cette affaire à l'occasion des Rencontres de l'ARP qui se tiennent actuellement à Dijon. 

    Si l'objet principal de ce rendez-vous réunissant de nombreux professionnels du cinéma et de l'audiovisuel est de débattre de la réforme à venir de la loi audiovisuelle, le Ministre a tenu, ce soir, en préambule de son discours, évoquer "le courage" d'Adèle Haenel, "et de toutes celles et ceux qui osent briser le silence". 

    "Si vous le permettez, j’aimerais d’abord avoir un petit mot, parce que nous sommes ici aujourd’hui pour parler de cinéma, de cinéma français, mais nous sommes aussi ici pour parler de choses à changer. (…) Je veux saluer ce soir le courage d’Adèle Haenel et de toutes celles et ceux qui osent briser le silence, leur dire que la parole est nécessaire, et qu’elle ne sera pas vaine. C’est notre responsabilité, notre responsabilité collective.

    La première chose que nous devons changer, c’est le silence qui est parfois assourdissant face aux violences. Notre responsabilité collective donc, c’est d’être intraitable. Cette responsabilité d’abord, c’est celle de l’Etat, parce que dans les propos d’Adèle Haenel transparaissent un manque de confiance dans la capacité des pouvoirs publics. J’entends parfaitement ceux qui disent que ces plaintes aboutissent peu ou trop peu. Nous devons mettre fin au sentiment d’impunité.

    Nous devons mettre fin au sentiment d’impunité

    Ce sentiment qui fait dire à certaines victimes que de toute manière ça ne sert à rien de s’exprimer, de dire, de porter plainte. Ou que les coupables ne seront jamais inquiétés. Certes, 73% des plaintes pour violences sexuelles sont classées sans suite. Mais 100% des plaintes non déposées n’auront pas de suite. Le Président de la République, le premier ministre et l’ensemble du gouvernement sont très mobilisés sur le sujet. (…) Pour faciliter le dépôt de plainte, nous avons lancé en début d’année une plateforme de signalement en ligne des violences sexuelles.

    De nouvelles annonces seront faites le 25 novembre dans le cadre du Grenelle contre les violences conjugales. Cette responsabilité, c’est aussi celle de ceux qui savent et qui se taisent. Ceux qui voient, qui entendent, mais qui ne parlent pas, qui acceptent l’inacceptable, et qui se faisant contribuent à le rendre banal. Chacun de nous doit prendre sa part de responsabilité. Une responsabilité, et j’aurai dû commencer par là qui est aussi celle du monde du cinéma. C’est la responsabilité du monde du cinéma. (…) C’est votre responsabilité car le cinéma véhicule des images qui résonnent avec la société. Des images qui ont un impact pour nous tous."

    Le Ministre de la Culture se rendra également le 14 novembre à la seconde édition des Assises pour la parité l'égalité et la diversité dans le cinéma. De nouveaux engagements devraient y être annoncés.

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • S DC
      En effet, lorsqu'il s'agit d'une affaire judiciaire en cours d'instruction, il me semble qu'un ministre a un devoir de réserve et qu'il devrait se garder de tout propos donnant le sentiment qu'il prend position.De fait, dire que cette jeune femme fait preuve de courage signifie qu'il la croit et par extension, qu'il considère le cinéaste accusé, d'ores et déjà coupable.Ce ministre a le droit d'avoir des convictions intimes mais il devrait avant tout attendre que la justice ait effectué son travail avant de s'exprimer sur l'affaire.
    • TakkoNyudo
      Non, ça veut juste dire que le réalisateur dont on parle n'est pas Polanski.
    • cyril b.
      c'est pourtant ça la loi ^^ accuser une personne sans amener la procédure devant la justice on appelle ça de la diffamation . Après si tu vit dans une bulle nous on y peux rien^^
    • Pazuzu666
      Quand on salue le courage c'est que l'on a des preuves irréfutables que l'accusé est coupable. Ou sont elles ?
    • chips493
      La Justice n'existe pas? Tu pourrais argumenter un minimum?
    • chips493
      Se prononcer avant que tout cela ne soit éventuellement porté devant un tribunal autre que celui d'internet, c'est bien précipité.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    La Famille Addams Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part Bande-annonce VF
    Milos Forman 4 œuvres de jeunesse Bande-annonce VO
    Rendez-vous Chez Les Malawas Bande-annonce VF
    It Must Be Heaven Bande-annonce VO
    Seules Les Bêtes Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Roman Polanski pourrait être suspendu de l'ARP
    NEWS - Stars
    mardi 19 novembre 2019
    De Once upon a time à You et Countdown : qui est Elizabeth Lail ?
    NEWS - Stars
    samedi 16 novembre 2019
    De Once upon a time à You et Countdown : qui est Elizabeth Lail ?
    Timothée Chalamet : après Le Roi, où le reverra-t-on prochainement ?
    NEWS - Stars
    jeudi 14 novembre 2019
    Timothée Chalamet : après Le Roi, où le reverra-t-on prochainement ?
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top