Notez des films
Mon AlloCiné
    Star Wars - Mandalorian : on a vu le pilote de la série Disney+
    Par Emmanuel Itier — 13 nov. 2019 à 19:00
    facebook Tweet

    Ça y est : la plateforme Disney+ a fait ses débuts aux États-Unis, en même temps que le pilote de "The Mandalorian", la très attendue série "Star Wars" en prises de vues réelles. Mais que vaut ce premier épisode emmené par Pedro Pascal ?

    Disney+
    DE QUOI ÇA PARLE ?

    Après les aventures de Jango et Boba Fett, un nouveau héros émerge dans l'univers Star Wars. L'intrigue, située entre la chute de l'Empire et l'émergence du Premier Ordre, suit les voyages d'un chasseur de primes solitaire dans les contrées les plus éloignées de la Galaxie, loin de l’autorité de la Nouvelle République.

    Disponible sur Disney+ depuis le 12 novembre aux États-Unis et à partir du 31 mars 2020 en France - Épisodes vus : 1 sur 1

    À QUOI ÇA RESSEMBLE ?
    The Mandalorian - saison 1 Bande-annonce (2) VO
    C'EST AVEC QUI ?

    Découvert sous les traits d'Oberyn Martell dans Game of Thrones, avec l'une des morts les plus sales de la série d'HBO à la clé, Pedro Pascal est ici casqué dans le rôle du mystérieux héros. Vu récemment dans Kingsman 2 et Triple Frontière, et en attendant d'affronter Gal Gadot dans Wonder Woman 1984, il fait ici face avec l'ex-star d'arts martiaux mixtes Gina Carano ; au Creed de la saga RockyCarl Weathers ; à l'acteur et metteur en scène Taïka Waititi (Thor : Ragnarok, Jojo Rabbit), qui prête sa voix au droïde IG-11 ; et au réalisateur allemand Werner Herzog, méchant du premier Jack Reacher que l'on n'attendait pas forcément dans la galaxie de Star Wars. Et pour cause : il a récemment avoué n'avoir vu aucun des films.

    ÇA VAUT LE COUP D'OEIL ?

    Il y a bien sûr sa date de lancement, qui coïncide avec celle de son diffuseur, la plateforme de streaming Disney+, aux États-Unis. Mais si The Mandalorian fait figure d'événement, c'est aussi parce qu'il s'agit là de la première série en prises de vues réelles de la saga Star Wars, serpent de mer que les fans n'ont cessé de guetter pendant de nombreuses années, au gré des rumeurs et projets avortés. Cette fois-ci, c'est donc la bonne et, en attendant les shows sur Cassian Andor (alias Diego Luna dans Rogue One) et Obi-Wan Kenobi (dont Ewan McGregor enfilera à nouveau la toge), place au mystérieux chasseur de primes incarné par Pedro Pascal, dans un récit qui se déroule un peu après ceux du Retour du Jedi et, donc, de la chute de l'Empire.

    Les armures de Stormtroopers n'ont pas encore totalement disparu, au même titre que les emblèmes dudit Empire, et la Nouvelle République n'est pas tout à fait en place, donc c'est dans un entre-deux favorable aux mercenaires comme le personnage principal que débute l'histoire, avec une scène que l'on croirait toute droit sortie d'un western : un inconnu, taiseux, entre dans un bar, avec une mission bien précise dont personne ne pourra le détourner, y compris en faisant usage de la force. Une introduction efficace et tendue qui annonce la couleur : The Mandalorian ne parlera, à priori, pas de Jedi, mais des lieux mal famés de la galaxie, avec une volonté affichée de renouer avec l'esprit de la trilogie originale.

    Disney+
    Comment réussir une entrée fracassante, par le Mandalorien

    Ce n'est donc pas un hasard si la première scène rappelle celle de la Cantina de Mos Eisley dans Un nouvel espoir, ou si l'on ressent les influences du western ou du film de samouraï, deux des inspirations majeures de George Lucas lorsqu'il a créé la saga. Et ce retour aux sources se traduit également par les références, un poil trop nombreuses certes, à la première trilogie : un bloc de congélation carbonique par-ci, une créature croisée au palais de Jabba le Hutt par-là, des speeders qui rappellent celui de Luke Skywalker, des droïdes qui paraissent familiers... Sans oublier les transitions (en volet notamment) d'une séquence à l'autre, ou l'armure du personnage principal, qui renvoie à celle de Boba Fett, issu de la même planète. À ceci près qu'il ne s'agit pas du chasseur de primes découvert dans L'Empire contre-attaque et mort dans l'opus suivant.

    Et c'est en ça que The Mandalorian tire, pour l'instant, son épingle du jeu : en refusant, pour le moment, de se raccrocher à des personnages déjà connus du grand public. Cela viendra peut-être plus, mais ce sont pour l'instant de parfaits inconnus qui sont au coeur de l'action, à l'image du Mandalorien du titre qui, tel Clint Eastwood dans la trilogie du Dollar de Sergio Leone, n'a pas de nom. Cela viendra peut-être ensuite, avec la révélation de son visage, comme le laissent entendre des flashbacks sur un traumatisme de son enfance. Mais n'y a-t-il pas un risque que le personnage perde en intérêt en même temps qu'en mystère ? Car l'une des réussites de ce pilote, ce sont justement les questions qu'il soulève.

    Disney+
    Quand Cara Dune (Gina Carano) fera-t-elle son apparition dans la série ?

    Que cherche réellement le mystérieux Client incarné par Werner Herzog ? En a-t-on vraiment fini avec le droïde IG-11 auquel Taïka Waititi prête sa voix et une partie de son accent ? Quand et comment Gina Carano va-t-elle intervenir, elle qui est absente du pilote ? Et, surtout, quelles seront les conséquences de ce twist final inattendu, dont les répercussions pourraient s'étendre aux confis de la galaxie et avoir une incidence sur les événements de l'Episode IX de la saga cinéma, L'Ascension de Skywalker, qui doit boucler le récit initié en 1977. En attendant d'en savoir plus, The Mandalorian parvient à nous intriguer et apporter de la nouveauté au sein d'un univers familier et, sur ce plan, le pari est réussi.

    Tout autant que celui de renouer avec une autre des sources d'inspiration de Star Wars : le serial, feuilleton épisodique qui a connu son heure de gloire au début du XXe siècle grâce notamment à Fantomas et Judex en France ou, aux États-Unis, les Flash Gordon, référence avouée de George Lucas. Un héritage qui se retrouve dans les appellations de chacun des films, désignés comme des épisodes, et, aujourd'hui, l'arrivée de la saga sur petit écran. Et force est de constater que le format télévisuel sied bien à la franchise, qui semble bien partie pour proposer un cliffhanger chaque semaine, pour mieux laisser les téléspectateurs théoriser entre deux doses de The Mandalorian.

    Alors que Star Wars semblait avoir perdu un peu de son côté événementiel avec la multiplication des épisodes et spin-offs, cette série paraît capable de changer la donne, même si l'écart entre les dates d'arrivée de Disney+ aux États-Unis et en France peut créer un décalage. Quoiqu'il en soit, les débuts de The Mandalorian sont prometteurs : malgré une mise en scène inégale et une bande-originale (pourtant signée Ludwig Göransson, oscarisé cette année pour Black Panther) parfois en décalage avec les images, cette entrée en matière est efficace, prenante, intrigante, pas trop longue (moins de 40 minutes à l'heure où les séries tendent à jouer la montre, c'est à souligner) et avec un vrai respect de la trilogie originale que l'on ressent jusque dans l'usage modéré d'effets numériques. Assez pour donner envie de suivre les aventures de Pedro Pascal jusqu'à la fin de la saison, en espérant que la qualité reste au rendez-vous.

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Re4mY2
      pas de JEDI normalement (?)
    • Dwarf warrior
      Le premier épisode était très prometteur !On sent déjà chez le personnage principal de très fortes contradictions qui vont rythmer ses choix dans la trame scénaristique.La fin était assez sympathique :)
    • Cuderoy
      Ah parce que la lumière et le cadre c'était exceptionnel ? Parce que la séquence de dressage et de flash-back, c'était pas purement cliché ? Parce que le montage fabrique pas un rythme où c'est impossible de s'accrocher à quoi que ce soit ? C'est mon avis et je pèse chaque mot, pour la série Star Wars événement qui lance Disney+ ça vaut pas grand chose désolé. Le coté pilot se ressent donc je vais clairement laissé sa chance à l'épisode 02, mais je comprends pas du tout les réactions de gens en extase.
    • Ardath Bey
      Alors ne viens pas lire les articles qui en parlent, faut rester cohérent aussi.
    • Justice Prime
      Regardé je critique tout exprès sans fondement pour faire mon intéressant. Tu peut être crédible ou pas sérieusement ? Attaquer le scénario alors que c'est l'épisode 1 faire des allusions sur les costumes , lumière , etc alors que visiblement tu n'y connais strictement rien, tu te rend bien ridicule devant tout le monde là .
    • Justice Prime
      Nous ? qui ?
    • Abder D.
      Mdrrr j'avais carrément zappé ce détail. Je risque de m'arrêter en cours de saison loll
    • KevVdV
      Stop à quoi ?
    • Plaza13
      je répondais a Nico en fait ;)
    • Raoul
      Attends de voir les sabres laser.
    • Raoul
      De la conjugaison.
    • Plaza13
      c'est de l'humour j'espère ?
    • Plaza13
      Sérieux ?
    • Raoul
      Ouf. Tant que pirater ça passe.
    • Abder D.
      J'ai jamais vue de Star Wars et j'ai trouvé l'épisode pas mal même si les flingues laser ça me sort complètement du truc
    • Pandark
      Pour l'instant, j'aime bien. Dommage que l'auteur de l'article confonde continuité de l'univers et les clins d’œil trop nombreux. Par exemple, L'armure portée par le personnage principale fait penser à Boba Fett, et pour une bonne raison ce sont toutes deux des armures mandaloriennes. Pour les droïdes, évidemment que les droïdes RxDx se ressemblent, ce sont des modèles fabriqués sur une base commune. La congélation dans la carbonite est somme toute un procédé technologiquement simple qui présente de nombreux avantages pour un chasseur de prime. Pas certains que l'auteur soit bien au fait de l'univers SW. J'ai du mal à voir ce que certains trouvent confus dans le scénario qui est pourtant limpide. On sent vraiment l'inspiration Western Sergio Leone. On a plus l'impression d'entrée dans un histoire plus intimiste que le côté sauveur de l'univers qu'on trouve dans les films.
    • BiggerThanLife
      Moi j'adore déjà ! ^^
    • John M
      mais nous on l'a pas vu donc stop...
    • Cuderoy
      C'était cliché, cheap, découpé n'importe comment, y'a rien de remarquable ni dans le cadrage ni dans la musique ni dans la lumière, ça speed tellement que le scénario est confus, le ton est enfantin, les clins d’œil forcé et le héros se déplace comme un cosplayer. Je comprends pas qu'on puisse être plus hype pour ça que pour l'épisode IX, quoi qu'on ait pensé du VII et du VIII. Après je pense que pour les enfants c'est génial, mais si t'as vu 4 trucs dans ta vie, y'a rien à en tirer. Je regarderais l'épisode 2 voir si c'est le syndrome pilot mais si le rythme reste tel quel, je perdrais même pas mon temps devant l'épisode 3.
    • Nico P
      c'est pas bien de piraté...
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Buzzometer Séries
    Les plus importantes variations de la semaine du Top Séries
    Superstore
    +641
    Avec America Ferrera, America Ferrera, Ben Feldman
    Comédie (2015)
    Bande-annonce
    Milat : traque d'un serial killer
    +377
    Avec Richard Cawthorne, Geoff Morrell, Malcolm Kennard
    Policier (2015)
    Mongeville
    +280
    Avec Francis Perrin, Francis Perrin, Pierre Aussedat
    Policier (2013)
    Séries TV les plus tendances
    News Séries à la TV
    Grégory sur Netflix : ces autres affaires françaises à grands rebondissements
    NEWS - Séries à la TV
    dimanche 8 décembre 2019
    Grégory sur Netflix : ces autres affaires françaises à grands rebondissements
    Arrow : tout ce qu'il faut savoir sur le crossover Crisis on Infinite Earths en deux parties
    NEWS - Séries à la TV
    samedi 7 décembre 2019
    Arrow : tout ce qu'il faut savoir sur le crossover Crisis on Infinite Earths en deux parties
    Plus belle la vie : résumé de ce qui vous attend dans l'épisode 3946 du lundi 9 décembre 2019 [SPOILERS]
    NEWS - Séries à la TV
    vendredi 6 décembre 2019
    Plus belle la vie : résumé de ce qui vous attend dans l'épisode 3946 du lundi 9 décembre 2019 [SPOILERS]
    Bande-annonce 1917 : après 007 Spectre, Sam Mendes dévoile son film de guerre
    NEWS - Vu sur le web
    jeudi 1 août 2019
    Bande-annonce 1917 : après 007 Spectre, Sam Mendes dévoile son film de guerre
    Dernières Séries à la TV
    Nouvelles séries venant de commencer
    The L Word: Generation Q
    De Ilene Chaiken, Kathy Greenberg, Michele Abbott
    Avec Jennifer Beals, Katherine Moennig, Leisha Hailey
    Drame
    Work In Progress
    De Abby McEnany, Tim Mason
    Avec Abby McEnany, Theo Germaine, Julia Sweeney
    Comédie
    Virgin River
    De Sue Tenney
    Avec Alexandra Breckenridge, Martin Henderson, Colin Lawrence
    Drame, Romance
    Truth Be Told
    De Nichelle Tramble Spellman
    Avec Octavia Spencer, Aaron Paul, Lizzy Caplan
    Drame, Thriller
    Nouvelles séries en ce moment à la TV
    Nouveaux épisodes
    Rattlestar Ricklactica
    Rick et Morty
    Saison 4 Episode 5
    Rattlestar Ricklactica
    dimanche 8 décembre 2019 sur [adult swim]
    Crisis on Infinite Earth : Hour One
    Supergirl
    Saison 5 Episode 9
    Crisis on Infinite Earth : Hour One
    dimanche 8 décembre 2019 sur CW
    Teaser de l'épisode
    Nouveaux épisodes à la télé ce soir
    Back to Top