Notez des films
Mon AlloCiné
    Mort de Michel Piccoli, muse de Buñuel et de Claude Sautet
    Par La rédaction — 18 mai 2020 à 13:18
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Michel Piccoli est décédé le 12 mai à l'âge de 94 ans. Comédien à la filmographie riche de plus de 200 films, il était célèbre pour avoir tourné avec Hitchcock, Godard, Buñuel, Costa-Gavras, Ferreri, Sautet, Demy ou Varda.

    JACOVIDES-BORDE-MOREAU / BESTIMAGE

    L'acteur et réalisateur français Michel Piccoli est décédé le 12 mai à l'âge de 94 ans des suites d’un accident cérébral, a annoncé ce lundi sa famille à l'AFP. Il était connu pour ses participations à de grands classiques du cinéma que sont Le Mépris, La Grande bouffe ou Belle de Jour.

    Fils d'un violoniste et d'une pianiste, Michel Piccoli est envoyé en pension dès l'enfance. A l'occasion d'un spectacle de fin d'année, un déclic se produit chez cet adolescent introverti qui s'épanouit sur les planches. Décidant de devenir acteur à 18 ans, il prend des cours de théâtre chez Andrée Bauer-Thérond, puis René Simon. S'il apparaît à l'écran dès 1945 dans Sortilèges de Christian-Jaque et trouve un premier vrai rôle (celui d'un mineur) dans Le Point du jour en 1948, il se consacre surtout à la scène, au sein des compagnies Renaud-Barrault et Grenier-Hussenot ou encore du très novateur Théâtre de Babylone.

    Godard, Buñuel et les autres

    Remarqué dans Le Doulos et les films de Pierre Chenal, Michel Piccoli accède à la célébrité grâce au Mépris de Godard (1963), dans lequel il forme avec B. B. un couple de légende. La popularité du comédien fait un bond après son interprétation de Dom Juan dans une adaptation télévisuelle par Marcel Bluwal en 1965. Avec ses tempes grisonnantes et sa tranquille assurance, le quadragénaire enchaîne les rôles de séducteurs, donnant à plusieurs reprises la réplique à Catherine Deneuve dans La Chamade, Benjamin ou les mémoires d'un puceau (gros succès public en 1967) ou encore Belle de jour de Luis Buñuel. Avec ce dernier, il entretiendra une longue collaboration cinématographique commencée dès 1956 avec La Mort en ce jardin, suivi notamment des films Le Journal d'une femme de chambre (1964), Le Charme discret de la bourgeoisie (1972) ou Le Fantôme de la liberté (1974).

    Rencontre avec Claude Sautet et scandale venu d'Italie

    Alter ego de Claude Sautet dans Les Choses de la vie (1970) ou Vincent, François, Paul et les autres, subtiles chroniques qui lui assurent les faveurs du public, Piccoli met à mal son statut de vedette en incarnant un homosexuel dans La Grande Bouffe (1973), le film à scandale signé par un autre de ses cinéastes-fétiches, Marco Ferreri, puis un homme amoureux d'une poupée gonflable dans Grandeur nature. Prenant grand plaisir à jouer les escrocs (Sept morts sur ordonnance, Le Trio infernal), l'acteur excelle dans l’ambiguïté, comme en témoignent ses prestations dans Le Saut dans le vide et Une étrange affaire - deux rôles qui lui valent un prix d'interprétation, le premier à Cannes en 1980, le second à Berlin en 1982.

    Au service du cinéma d'auteurs

    Citoyen engagé, producteur courageux (Le Général de l'armée morte), le comédien met sa notoriété au service de jeunes auteurs tels que Jacques Doillon (La Fille prodigue) et Leos Carax (Mauvais sang, 1986). "Il faut toujours apprendre son métier, on ne sait jamais quand on tombe sur une constellation juste, alors il faut voyager", déclare en 1986 aux Cahiers du cinéma celui qui bourlingua en compagnie de RenoirResnaisChabrol, Demy, Varda, Lelouch et Tavernier. A plus de 60 ans, il trouve encore des rôles marquants : le malicieux Milou (en mai), le peintre intransigeant de La Belle Noiseuse (1991), l'étrange psy de Généalogies d'un crime ou encore l'acteur en crise de Je rentre à la maison (2001).

    Habemus Piccoli

    Mais Piccoli l'aventurier tient à se lancer un nouveau défi : après avoir tourné avec les plus grands, d'Hitchcock à Luis Buñuel en passant par Manoel de Oliveira, Piccoli veut s'essayer à la réalisation. Après deux courts métrages, il signe en 1997 le loufoque Alors voila, suivi de La Plage noire, une réflexion sur l'exil et la liberté. La singularité du metteur en scène se confirme avec C'est pas tout à fait la vie dont j'avais rêvé, présenté en Sélection officielle à Cannes en 2005.

    Six ans plus tard, Michel Piccoli foule de nouveau les marches rouges de la Croisette pour défendre Habemus Papam de Nanni Moretti. Si le jury se prononce finalement en faveur de son compatriote Jean Dujardin, son interprétation d'un pape dépressif et en proie au doute lui vaut les éloges des critiques du monde entier. Habitué depuis ses débuts à faire la navette entre la France et l'Italie pour sa carrière, travaillant aussi bien avec René Clément et Jacques Demy d'un côté et Marco Ferreri ou Vittorio De Sica de l'autre, il quitte ensuite le Vatican pour tourner avec Alain Resnais, autre grande figure du septième art avec qui il a déjà collaboré (La Guerre est finie, 1965), pour Vous n'avez encore rien vu.

    Piccoli fait une dernière incursion chez Leos Carax en 2012 dans Holy Motors, avant de tourner pour le drame belge Le Goût des myrtilles, qui sera son dernier film.

    Michel Piccoli dans "Le Mépris" :

    Le Mépris Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • ouadou
      quel est le rapport avec les intermittents ?!!C'est eux qui ont choisi de programmer le film à 23h ?
    • Rastan
      Elise Lucet en prime time,c'est beaucoup plus intéressant.....Les chaines télé...Pareille a elles mêmes.Programmation médiocre pour un service publique médiocre.Mais heureusement,les intermittents seront quand même payés.
    • Benoit Cailly
      Rip à cet immense acteur. Il savait conjuguer à son métier le talent de comédien, la générosité, la sincérité, l'amour des planches et de la pellicule, le partage. Il a tourné avec de très grands réalisateurs par delà le monde. Au revoir Mr piccoli et vous resterez immortel grâce au cinéma.
    • DOM38IDA2
      Michel Piccoli va nous manquer. Il laisse derrière lui une importante filmographie. Pour moi ceux tourner avec Claude Sautet sont pour moi les préférés. Les choses de la vie mais aussi Max et les ferrailleurs sont les meilleurs. Son amie et partenaire Romy Schneider y est évidemment pour quelque chose. Mes pensées vont vers ses proches.
    • David M
      Un très très grand acteur vient de nous quitter. :-(R.I.P. et condoléances à ses proches. :-(
    • ouadou
      pour lui rendre hommage France 2 diffuse VINCENT, FRANÇOIS... À 23h15 ?!! pourquoi pas 2h du mat aussi ? quelle honte ... service public aux abonnés absent c'est lamentable
    • ManoCornuta
      A tous les films cités dans cet article, on pourrait encore ajouter Max et les ferrailleurs, ou bien le Prix du Danger et sa composition d'animateur télé complètement fou, et combien d'autres... Indéniablement un très grand comédien avec une palette presque infinie. Au revoir, Mr Piccoli...
    • demencia
      Il ne va bientôt plus rester grand monde de nos si grands comédiens ! Peu aujourd'hui s'enorgueilliront de pareille carrière .
    • cinono1
      Son jeu était à la fois dense et léger. Un monument du cinéma Francais.
    • kevsly
      Je pensais justement à lui ces temps-ci, en me demandant s'il atteindrait un centenaire... Mes hommages à ce titan du cinéma français à la filmographie impressionnante, qui a tourné pour les plus grands. Blasé, ça fait drôle. Qu'il repose en paix, ce géant du cinéma d'auteur.
    • ouadou
      Géant
    • JB88889
      Je me rappelle encore de la grande scène du roti dans Vincent, Francois, Paul et les autres. Un charisme timide allié à une justesse et un talent fou.
    • AquaDog
      Larousse, Muse, nom féminin:Chacune des neuf déesses grecques qui présidaient aux arts libéraux.C'était donc une déesse... elle cachait bien son jeu.
    • kingbee49
      Tristesse. Michel Piccoli était un immense acteur qui a traversé plus de 60 ans de cinéma français... Une filmographie impressionnante avec beaucoup de rencontres, de grands réalisateurs et cette envie qu'il avait d'aller dans plein d'univers différent... Je retiens ces films avec Sautet, Ferreri, Bunuel, Godard, Carax et plein d'autres...Un de ces derniers films en date, Habemus Papam de Nanni Moretti est passé sur Arte y a pas longtemps, il y était excellent...
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Beloved Bande-annonce VO
    Gogo Bande-annonce VO
    La Forêt de mon père Bande-annonce VF
    The Great Green Wall Bande-annonce VO
    L'Infirmière Bande-annonce VO
    Tenet Bande-annonce (2) VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    The Wrong Missy (Netflix) : qui est la déjantée Lauren Lapkus, vue dans Orange Is the New Black et Jurassic World ?
    NEWS - Stars
    mardi 19 mai 2020
    The Wrong Missy (Netflix) : qui est la déjantée Lauren Lapkus, vue dans Orange Is the New Black et Jurassic World ?
    Twilight : mort du comédien Gregory Tyree Boyce à l'âge de 30 ans
    NEWS - Stars
    mardi 19 mai 2020
    Twilight : mort du comédien Gregory Tyree Boyce à l'âge de 30 ans
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top