Notez des films
Mon AlloCiné
    J'accuse : le film de Polanski exclu des European Film Awards ?
    Par Léa Bodin — 3 déc. 2019 à 16:50
    facebook Tweet

    Plusieurs actrices, féministes et professionnels du cinéma ont réclamé le retrait de "J'accuse" de la liste des nommés aux European Film Awards, alors que les prix seront remis ce samedi 7 décembre.

    COADIC GUIREC / BESTIMAGE

    Plusieurs féministes et professionnels de l'industrie du cinéma, parmi lesquels on retrouve notamment Rosanna Arquette, Andréa BescondEric Métayer et Amandine Gay, ont réclamé le retrait de J'accuse des nominations des European Film Awards avant le remise des prix qui aura lieu samedi 7 décembre. 

    On rappelle que les nominations des European Film Awards avaient été annoncées quelques jours à peine après que l'actrice Valentine Monnier a raconté dans Le Parisien avoir été violée par le réalisateur de J'accuse, Roman Polanski, en 1975 - des accusations corroborées par un certain nombre de témoins. 

    L'actrice expliquait alors qu'elle se sentait obligée de prendre la parole après que Polanski, dans le dossier de presse du film, a suggéré qu'il comprenait bien le personnage d'Alfred Dreyfus car il avait également été victime de fausses accusations et se sentait persécuté. Après un Grand Prix au festival de Venise, le film, qui revient sur l'affaire Dreyfus - capitaine juif condamné à tort à la trahison au 19e devenu un véritable symbole de l'antisémitisme d'Etat -, est désormais le grand favori des European Film Awards, avec des nominations dans les catégories meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénariste.

    La demande de retrait a été adressée à la directrice de la European Film Academy, Marion Doring, et aux huit membres du jury. "Soyons clairs. Polanski n'est pas un paria. Il est un délinquant sexuel", écrivent notamment les signataires, citant la condamnation de Polanski pour détournement de mineure aux États-Unis en 1977, ainsi que les nombreuses autres accusations d'agression sexuelle qui le visent. "Les mouvements #MeToo et Time's Up ont renversé le statu quo en matière de violence sexuelle. Il est grand temps que l'Europe cesse d'autoriser les délinquants sexuels tels que Polanski à agir en toute impunité. (...) L'acceptation de Polanski par l'industrie du cinéma doit prendre fin."

    Malgré les appels au boycott, J'accuse a largement dominé le box-office français lors de sa première semaine d'exploitation, avec plus de 500 000 billets vendus.

    Adèle Haenel, Roman Polanski... Assiste-t-on à un #MeToo Acte 2 dans le cinéma français ?

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Luc N.
      c'est... toi, qui fais du faux avec du vrai. Il se peut que des personnes qui n'avaient pas prévu d'aller voir ce film soient allé le voir pour protester contre le boycott, et c'est à leur honneur, mais globalement cette campagne aura coûté plus de spectateurs au film qu'elle ne lui en aura donné.D'autre part le problème n'est pas seulement quantitatif.Polanski cherche comme tout réalisateur à avoir des spectateurs mais il fait un cinéma exigeant, un cinéma de création -il ne cherche pas à faire du chiffre par tous les moyens. Ce qu'il veut, c'est que ses films vivent, à travers la façon dont ils sont reçus. Or si ce beau film a eu du succès, et c'est le principal, force est de constater qu'il a été peu commenté : encore heureux quand le débat sur le film n'a pas été remplacé par un bruit-de-fond, sur le thème, a-t-on le droit, d'aller voir ce film ?Et allez donc...
    • Fenrir .
      Il a été jugé et a purgé sa peine !Une fois qu'une peine a été purgé, c'est terminé. Le juge n'a pas le droit de rejuger la même affaire. Mais aux Etats-Unis, la justice n'existe pas et les juges ne respectent même pas les règles qui s'appliquent a eux.Polanski a eu raison de fuir.Tu souffre d'un cruel manque d'information et d'une vision erronée sur le droit.
    • Fenrir .
      Tu as faux sur toute la ligne.Non seulement le film a eu une pub de dingue gratuitement, mais en plus, beaucoup de personnes sont allées voir le film juste pour protester contre le boycott, alors qu'ils n'avaient pas prévu de le voir au cinéma.
    • Fenrir .
      Il a été jugé et a purgé sa peine. Point.
    • -Nomade-
      Oui, bien sûr... C'est d'ailleurs pour ça qu'il n'a jamais pu remettre les pieds aux USA et qu'un mandat d'arrêt américain est toujours émis à son encontre.Il a fait 42 jours de prison, avant de se carapater vite fait. La belle affaire.
    • Daniel L.
      Polanski a été jugé pour viol aux Etats Unis dans les années 70. Il a reconnu les faits et a purgé une peine de prison.
    • Daniel L.
      Polanski n'a pas fui la justice ! Renseignez-vous !
    • Luc N.
      vous racontez tous deux... n'importe quoi. Le succès était par avance acquis, vu le sujet traité et le talent de Polanski -qui se serait bien passé de la polémique et à qui elle aura sûrement coûté plus de spectateurs qu'elle ne lui en aura donné.La même remarque, soit dit en passant, s'applique à Zola, qui après son exil forcé ne retrouva pas tous ses lecteurs antérieurs
    • -Nomade-
      Ben oui, c'est tout le débat, dans son cas.Perso, que j'aille voir ou pas l’œuvre d'un artiste qui a fait quelque chose que je trouve dégueulasse, c'est un choix purement intime.Par ex. J'adore l’œuvre de B. Cantat avec Noir Désir, mais je pourrais plus aller le voir sur scène, sans me sentir vraiment mal à l'aise. Seulement jamais pour autant je n'aurais l'idée de brûler ses disques, ni même de lui interdire de faire des concerts : il a fait un truc ignoble, il l'a admis, a été condamné et a purgé sa peine. On peut débattre de la sévérité de cette peine, mais c'est un autre débat.Le cas de Polanski m'ennuie bien plus parce que je sais voir en lui le grand réalisateur qu'il est. Seulement lui n'a jamais été jugé, et même il a toujours eu tendance à minimiser son acte et à se poser en victime. Je ne peux pas lui interdire de faire un film : ce serait un acte de censure, au nom d'un dilemme moral qui, pour légitime qu'il soit à mes yeux, n'a rien à voir avec son art.En revanche je comprends tout à fait (et je soutiendrais plutôt, même) des revendications, des manifestations etc. qui auraient lieu dirigées contre lui. C'est à dire contre sa présence, contre une remise de prix, une mise en avant de l'homme etc.Mais vouloir empêcher une séance de cinéma alors qu'il n'est pas là, juste parce que c'est un de ses films, ça me semble malhonnête moralement parlant.Il semble pourtant nécessaire, quelque part, à l'heure où le monde du cinéma dévoile un de ses aspects bien glauque, de chercher à rappeler à tout ce milieu professionnel qu'il ne peut plus se contenter de le glisser sous le tapis en se pinçant le nez : si on dénonce un état de fait, hélas trop commun, on doit aussi agir derrière.A ce titre, je comprends que certain(e)s se sentent révulsés à l'idée que, dans le cas de Polanski, on continue à se dire qu'un simple petit coup sur les doigts ce sera suffisant...
    • andiran23
      Bah, j'ai jamais lu personne d'autre protester pour quoi que ce soit d'autre que ses crimes. Il a fui la justice, il doit être jugé et purger sa peine. D'autant plus que l'histoire d'origine est loin d'être la seule dont il est accusé. Je peux plus voir ses films parce que je pense à quel genre d'homme il est, et franchement, ça me brise un peu le coeur parce que du peu que j'ai vu de sa filmo, ouais, il est très, très doué. Je trouve ça ignoble que des gens puissent continuer à bosser avec lui, et lui permettre de continuer à avoir une belle carrière et à être dans l'espace médiatique l'air de rien, alors qu'on SAIT ce qu'il a fait, et qu'il a été condamné pour ça. A côté de ça, y'a des exemples comme Wynona Rider, qui a une fois fait du vol à l'étalage dans un magasin de luxe, et ça a tué toute sa carrière.
    • Hunnam29
      C'est pas faux ouais.Tu rajoutes à ça un sujet important pour la France (les sorties scolaires ont dû être très très nombreuses), et Dujardin en tête d'affiche et tu as pas mal d'entrées aux compteurs malgré la polémique.
    • MGM-ranger
      Toute cette polémique est une promo et une percée médiatique inespérée : le film a établi le meilleur démarrage de la carrière de Polanski. La mauvaise publicité, ça reste de la publicité, et ça a souvent joué en la faveur de Roman. À la radio matinale, on demande aux ministres, aux journalistes, aux maires, aux acteurs etc... s'ils vont voir J'accuse malgré les polémiques. Quel film peut se targuer d'une telle publicité ?
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Bad Boys For Life Bande-annonce VO
    Le Miracle du Saint Inconnu Bande-annonce VO
    Casanova Bande-annonce VO
    Scandale Bande-annonce VO
    1917 Bande-annonce VO
    Les Filles du Docteur March Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    Prix Louis-Delluc 2019 : Jeanne de Bruno Dumont et Vif-Argent de Stéphane Batut au palmarès
    NEWS - Festivals
    lundi 9 décembre 2019
    Prix Louis-Delluc 2019 : Jeanne de Bruno Dumont et Vif-Argent de Stéphane Batut au palmarès
    César 2020 : J'accuse, La Belle Epoque et Portrait de la jeune fille en feu favoris pour les prix techniques
    NEWS - Festivals
    lundi 9 décembre 2019
    César 2020 : J'accuse, La Belle Epoque et Portrait de la jeune fille en feu favoris pour les prix techniques
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Joker
    Joker
    4,5
    De Todd Phillips
    Avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz
    Bande-annonce
    Hors Normes
    Hors Normes
    4,5
    De Eric Toledano, Olivier Nakache
    Avec Vincent Cassel, Reda Kateb, Hélène Vincent
    Bande-annonce
    Le Mans 66
    Le Mans 66
    4,4
    De James Mangold
    Avec Matt Damon, Christian Bale, Caitriona Balfe
    Bande-annonce
    Donne-moi des ailes
    4,4
    De Nicolas Vanier
    Avec Jean-Paul Rouve, Mélanie Doutey, Louis Vazquez
    Bande-annonce
    Abominable
    4,2
    De Jill Culton, Todd Wilderman
    Bande-annonce
    Le Traître
    4,2
    De Marco Bellocchio
    Avec Pierfrancesco Favino, Maria Fernanda Cândido, Fabrizio Ferracane
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top