Notez des films
Mon AlloCiné
    Moulin Rouge, Gatsby, The Get Down... : Baz Luhrmann en 6 bandes originales cultes
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 5 déc. 2019 à 19:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    À l'occasion de la diffusion de la série "The Get Down" sur la chaîne AB1, retour sur les nombreuses chansons qui ont rythmé les œuvres de Baz Luhrmann. Attention la musique !

    Twentieth Century Fox/ Warner Bros Pictures/ Twentieth Century Fox

    Il est de ces réalisateurs dont l'identité visuelle marque instantanément la rétine des spectateurs. Univers coloré, ambiance pop, montage électrique... En cinq films seulement (bientôt six) et une série télé, Baz Luhrmann a su se faire une place de choix dans l'industrie impitoyable du cinéma. Souvent portées par des acteurs de premier rang, de Nicole Kidman à Leonardo DiCaprio, ses œuvres parviennent à toucher le grand public de par leurs histoires intemporelles, mais aussi grâce à leurs bandes-originales, devenues de véritables manifestes de leur époque.

    Confectionnés avec soin, ces albums sont une partie intégrante du travail du cinéaste. Et pour cause, en 1998, peu de temps après le succès de Roméo + Juliette, le réalisateur australien produit et sort Something For Everybody, une compilation des titres qui figuraient dans ses deux premiers films. En 2015, le metteur en scène signe même un accord avec le label de Sony RCA Records pour lancer sa propre maison de disque, House of Iona.

    Du tango à la pop des années 90

    Dès son premier film, en 1992, Baz Lurhmann impose son style. Avec Ballroom Dancing, il nous ouvre les portes de la danse de salon et de ses compétitions redoutables. Adapté d'une pièce de théâtre que le metteur en scène avait monté lorsqu'il était encore étudiant, le film suit Scott Heastings, un jeune danseur prêt à tout pour se rebeller contre les règles strictes d'un concours et sa rencontre avec Fran, une débutante maladroite. L'histoire entre les deux héros évolue au rythme de la musique, comme ce tango sur Perhaps, Perhaps, Perhaps de Doris Day ou encore la reprise de Time After Time, lors d'une dernière séance d'entraînement sur les toits de la ville. Impossible, bien sûr, de ne pas mentionner la séquence finale sur le titre emblématique de l'australien John Paul Young, Love Is In The Air, devenu la chanson phare du film.

    Capture d'écran


    Quatre ans plus tard, le cinéaste revisite William Shakespeare avec une version très personnelle de son classique Roméo et Juliette. Si les textes restent inchangés, l'intrigue, elle, est transposée à notre époque, dans le quartier fictif de Verona Beach, à Los Angeles. À sa sortie, Leonardo DiCaprio incarne le fantasme de millions d'adolescents et la bande-originale devient presque aussi connue que le film. De Radiohead, avec Talk Show Host, au groupe suédois The Cardigans, avec leur hit Lovefool, la musique incarne à elle seule le style des années 90. L'album atteindra la seconde place du Billboard 200, le classement des meilleures ventes américaines. Le succès est tel qu'un second volume sortira en avril 1997, quelques mois après la sortie du long-métrage, avec les compositions créées par Craig Armstrong.

    La fièvre du Moulin Rouge !

    En 2001, Baz Luhrmann réalise la comédie musicale sous acide Moulin Rouge !. Située à Paris, l'intrigue raconte une autre histoire d'amour impossible, celle de Christian (Ewan McGregor), un poète ruiné, et Satine (Nicole Kidman), la plus grande vedette du cabaret parisien. Le long-métrage propose une idée originale et risquée en multipliant (volontairement) les anachronismes dans le choix des musiques. Même si l'histoire se passe à la fin du XIXe siècle, Baz Luhrmann incorpore des classiques de la pop, comme The Show Must Go On de Queen, Roxanne de The Police ou encore Like A Virgin de Madonna.


    Autre morceau incontournable du film : Come What May, écrite par David Baerwald et Kevin Gilbert et interprétée par Nicole Kidman et Ewan McGregor. À l'origine, le titre était destiné à Roméo + Juliette. Disqualifiée pour la course aux Oscars pour cette raison, la chanson a, en revanche, été nommée au Golden Globe de la meilleure chanson originale. Enfin, comment oublier la reprise de Lady Marmelade par le quatuor Christina Aguilera, Lil' Kim, Mýa, et Pink, devenue le titre thème du film. Le morceau sera classé numéro un des ventes de disques en 2001.

    Capture d'écran


    C'est de nouveau avec Nicole Kidman que Baz Luhrman décide, en 2008, de réaliser son nouveau projet : Australia. Située dans les années 30, l'histoire raconte la passion amoureuse entre une aristocrate (Nicole Kidman) et un drover (l'équivalent d'un cow-boy en Australie), joué par Hugh Jackman. Contrairement aux œuvres précédentes, le film ne rencontre pas le succès espéré. Pourtant, côté musique, le cinéaste ne déçoit pas avec le titre The Drover's Ballad, interprétée par l'icône britannique Elton John.

    Jay-Z le Magnifique

    Après Roméo et Juliette, le réalisateur adapte un autre classique de la littérature (américaine cette fois) : Gatsby le Magnifique, de F. Scott Fitzgerald. Dans le rôle-titre, on retrouve Leonardo DiCaprio, entouré de Tobey Maguire et Carey Mulligan. Le film, devenu le plus gros succès de Baz Lurhmann, s'offre une bande-originale prestigieuse, produite par le cinéaste lui-même et par le rappeur américain Jay-Z. Comme dans Moulin Rouge !, le son se veut, une nouvelle fois, anachronique puisque le jazz des années folles rencontre des sonorités hip-hop de notre époque. La chanson thème du film, Young And Beautiful, est quant à elle interprétée par Lana Del Rey. En résulte une balade grandiloquente, injustement boudée par les Oscars. La bande-originale n'en reste pas moins un énorme carton puisqu'elle se classera numéro un des ventes d'albums.

    Warner Bros Pictures


    Grâce à la série The Get Down, Baz Lurhmann continue, en 2016, de s'intéresser au hip-hop en racontant la naissance du genre et sa collision avec le disco dans un New York des années 70. La fiction, composée de 11 épisodes, propose une avalance de classiques comme Hot Stuff de Donna Summer, Daddy Cool de Boney M, mais aussi Disco Inferno des Trammps. Dans la bande-originale, sortie sous le label du réalisateur, de nombreux artistes viennent donner de la voix comme Jaden Smith (qui joue dans la série) et Janelle Monáe avec l'excellent titre Hum Along and Dance, une reprise des Jackson Five.

    Pour son sixième film, le cinéaste continuera sur la voie de la musique avec un biopic consacré à la légende Elvis Presley. C'est l'acteur Austin Butler (Once Upon A Time... In Hollywood) qui aura la lourde tâche d'incarner le King. Face à lui, Tom Hanks interprétera le manager du chanteur, le colonel Tom Parker. Sortie annoncée pour le 6 octobre 2021.

    Pour vous plonger dans l'ambiance, écoutez notre playlist des classiques de l'univers de Baz Luhrmann :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Cuban Network Bande-annonce VO
    Jojo Rabbit Bande-annonce VO
    Histoire d'un regard Bande-annonce VF
    Revenir Bande-annonce VF
    La Bataille géante de boules de neige 2, l'incroyable course de luge Bande-annonce VF
    Les Traducteurs Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus Culture ciné
    Dernières news Culture ciné
    Top films au box office
    Back to Top