Notez des films
Mon AlloCiné
    Chernobyl : les ravages du tourisme en Ukraine après la série HBO
    Par Julia Fernandez — 20 déc. 2019 à 12:50
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le tourisme de masse dans l'ancienne zone radioactive de Pripyat en Ukraine est en hausse suite à la diffusion de la série sur HBO cette année, et suscite l'indignation des guides locaux face aux dégradations commises par les visiteurs.

    HBO

    Chernobyl a beau avoir été l'une des séries les plus réussies de 2019 à travers sa retranscription glaçante d'un des accidents nucléaires les plus meurtriers du vingtième siècle, son legs à l'Histoire n'aura pas eu que des retombées positives.

    Dans un article détaillé, le Guardian revient sur l'explosion récente du tourisme dans la région de Pirpyat, où a eu lieu la catastrophe nucléaire de 1986, encouragée au cours des dernières années par le développement de la tendance du "dark tourisme" et une baisse de la dangerosité des niveaux de radioactivité. Mais suite à la diffusion de la série HBO, le taux de fréquentation de la ville a atteint des sommets inégalés : alors qu'on dénombrait environ 9000 visiteurs en octobre 2018 dans la zone d'exclusion située autour de la centrale, ils sont désormais plus de 17 000 à s'être rendus sur les lieux un an plus tard.

    Et les conséquences ne se font pas attendre. En plus du merchandising de mauvais goût proposé aux touristes, à base de t-shirts estampillés "DANGER - ZONE RADIOACTIVE" et de canettes vendues 19 dollars contenant... de l'air de Tchernobyl, les guides touristiques locaux constatent de plus en plus de dégradations des lieux, que ce soit des graffitis scabreux ou des cadenas d'amoureux accrochés sur le système radar Duga emblématique de la ville. Un touriste a trouvé la mort en tentant d'escalader la structure.

    La série de HBO n'a provoqué que des désagréments. La situation est terrible” déplore Sergii Invanchuk, le propriétaire de la compagnie de voyages Solo East qui organise des visites de Tchernobyl depuis près de vingt ans. L'homme s'est déclaré "abasourdi" par les projets du nouveau président ukrainien de transformer la zone de contamination en "paradis du voyageur", et déplore l'émergence de la vente de souvenirs touristiques sur les lieux :

    Cela devrait sembler évident qu'un désastre ayant causé la mort de milliers de gens soit traité avec respect. Personne n'oserait envisager de faire des magnets de frigo sur les chambres à gaz et les vendre à l'entrée d'Auschwitz.

    Par ailleurs, de nombreuses tensions émergent entre les compagnies touristiques et les amateurs d'urbex. Surnommés "rôdeurs", ceux-ci ont pour habitude d'explorer la zone désertée tout en respectant son intégrité. Mais le flux de touristes qui se pressent désormais à Tchernobyl pour avoir leur selfie à l'intérieur du Réacteur n°4 - celui où a eu lieu l'explosion et dans lequel certains tour-opérateurs proposent désormais de rejouer la scène dépeinte dans la série du point de vue des techniciens au moment de la catastrophe - entraîne désormais des échauffourées avec ces explorateurs qui considèrent les lieux comme un sanctuaire; un guide en a récemment fait les frais en subissant une agression. 

    Des dérives allant totalement à l'encontre du message de devoir de mémoire véhiculée par la série de Craig Mazin. Sur Twitter, le showrunner avait dénoncé cette tendance au phénomène de foire, incitant le public à se comporter "avec respect vis-à-vis de ceux qui ont souffert et se sont sacrifiés" lors de la catastrophe au vu du comportement des touristes mettant en ligne des photos dégradantes de la zone contaminée sur Instagram.

    Découvrez nos classements des meilleures séries de 2019 dans notre émission spéciale du podcast "Y'a quoi d'bien ?" de la rédaction :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Karl M
      La génération tout écran! Point d'orgue de la déshumanisation du monde quand il n'y a plus d'éducation et de transmission des connaissances.
    • M3TT3WS F4RR4LL
      Ce que je trouve choquant avec l'ukraine c'est la guerre civile dans le donbass et le fait que ce pays est en passe d'etre dépecé. Mais si vous voulez parler de tourisme intrusif, allez y.
    • ServalReturns
      Affligeant... les timbrés qui veulent visiter ce genre de site pour le fun et acheter des goodies ont vraiment trop de temps libre.
    • Ezhirel
      Les gens sont vraiment insupportables, le panurgisme est le fléau de ce monde.
    • Madolic
      Mais il est srx le président Ukrainien ? C'est pas un parc d'attraction ! Rien que pouvoir rejouer la scène dans le réacteur numéro 4 c'est n'importe quoi
    Voir les commentaires
    Back to Top