Notez des films
Mon AlloCiné
    Michelle Williams, Patricia Arquette, Kate McKinnon... : les discours forts des Golden Globes 2020
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 6 janv. 2020 à 08:35
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Comme chaque année, la cérémonie des Golden Globes a été l'occasion pour certaines personnalités de faire passer un message fort. Retour sur les discours les plus marquants de la soirée.

    Paul Drinkwater / NBC

    Ce qui différencie le plus la cérémonie des Golden Globes de celle des Oscars est certainement son protocole plus souple, comme en témoigne, par exemple, l'ouverture irréverencieuse et très libre de Ricky Gervais. C'est donc l'occasion idéale pour les acteurs et actrices présents sur scène de se laisser aller à des discours engagés mais toujours restreints par le temps. De nouveaux moments forts sont donc venus ponctuer cette 77e cérémonie des Golden Globes. Retour sur les prises de paroles qui ont particulièrement marqué la soirée :

    Michelle Williams

    Alors qu'elle recevait le prix de la meilleure actrice pour la série Fosse/Verdon, l'actrice Michelle Williams a profité de la lumière pour parler d'un sujet sensible, celui de l'avortement et du choix des femmes. À noter que la star sera prochainement à l'affiche du film This Is Jane, réalisé par Kimberly Peirce (Boys Don't Cry), qui portera sur la question de l'avortement dans les années soixante.

    "Lorsque l'on nous met un Golden Globe entre les mains, vous reconnaissez les choix que nous avons fait en tant qu'acteur mais également les choix en tant que personne. Je suis ravie de cette reconnaissance des choix qui ont été les miens et je suis ravie de vivre à une époque où le choix existe, où il est possible. En tant que femme, en tant que fille, il peut arriver des choses à notre corps qui ne relèvent pas de notre choix. J'ai toujours essayé de ne pas subir des évènements qui m'arrivent et je reconnais que j'ai pu diriger ma propre carrière mais je n'aurais pas été en mesure de le faire sans exercer ce droit des femmes à choisir. Choisir à quel moment j'aurai avec mes enfants et avec qui. (...) Mes choix ne sont pas forcément vos choix, mais quelque soit votre Dieu, nous avons la chance de vivre dans un pays fondé sur le principe que en tant que femme, j'ai le droit de vivre selon ma confession et vous pouvez vivre selon votre confession. Mesdames, lorsque nous allons devoir voter en 2020, il faut le faire selon nos intérêts parce que les hommes, ils ont voté selon leurs intérêts pendant des années. C'est à nous d'en faire autant. C'est pour ça que le monde leur remplace mais n'oublions pas que nous sommes le groupe d'électrices le plus important de ce monde."

    Patricia Arquette

    Elle était terrifiante en mère indigne dans la mini-série The Act aux côtés de Joey King. Une performance honorée durant la cérémonie par le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle. Après avoir remercié les autres nommés, sa famille et son équipe, Patricia Arquette a livré un message politique, à quelques mois de la prochaine élection présidentielle américaine.

    "Je suis reconnaissante d'être ici pour célébrer ce travail mais vous savez, ce n'est pas un soir que les étudiants se rappelleront dans les manuels d'Histoire. Nous penserons plutôt à un pays, les États-Unis d'Amérique, presque en guerre, à un président qui menace de bombarder 52 sites iraniens, y compris des sites culturels, des jeunes qui risquent leurs vies en voyageant dans le monde, des gens qui ne savent pas si des bombes vont tomber sur la tête de leurs enfants. Et l'Australie qui est en feu. J'aime mes enfantsd e tout mon être, et je vous implore d'offrir un monde meilleur à nos enfants et à leurs enfants. Nous devons aller voter en 2020 et nous devons vraiment prier tous ceux que nous connaissons d'aller voter à leur tour en 2020. Merci."

    Kate McKinnon

    Pour présenter le prix Carol Burnett, qui a été décerné à la présentatrice et humoriste Ellen DeGeneres, l'actrice Kate McKinnon a rendu hommage à celle qui, des années plus tôt, a ouvert la voie aux personnes homosexuelles dans le paysage audiovisuel américain. 

    "En 1997, lorsque la sitecom d'Ellen frôlait tous les sommets, moi j'étais en train de soulever de la fonte devant le miroir en me demandant si j'étais gay. Je l'étais. Je le suis toujours. Mais à l'époque, c'était une question qui faisait peur. C'était comme faire un test génétique et découvrir que l'on était un extra-terrestre. La seule chose qui m'a fait du bien, c'était de voir Ellen à la télévision. Elle risquait toute sa vie et sa carrière pour dire la vérité. Bien entendu, les attitudes ont évolué mais c'est grâce à des gens comme elle. Si je ne l'avais pas vue à la télévision, je n'aurais jamais pensé que je pouvais faire de la télévision. J'aurais continué à penser que j'étais un extra-terrestre et que je n'avais pas le choix d'être ici. Donc merci Ellen de m'avoir donné une chance, de m'avoir offert une belle vie."

    Cate Blanchett et Russell Crowe

    Suite aux nombreux incendies qui ont ravagé l'Australie, de nombreux acteurs et actrices ont partagé un message de soutien, à commencer par Cate Blanchett ou Russell Crowe, tous les deux Australiens. L'actrice oscarisée, présente sur scène pour remettre un prix, a rendu hommage "aux pompiers et aux bénévoles qui sont au coeur de la lutte contre cette catastrophe naturelle". Russell Crowe, absent lors de la cérémonie puisqu'il était sur les lieux, dans son pays natal, a profité de son prix pour The Loudest Voice pour faire passer un message transmis par Jennifer Aniston : "Ne vous trompez pas. La tragédie qui sévit en Australie est bel et bien liée au réchauffement climatique."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Robert-Einstein
      L'Australie forme l'essentiel de l'Océanie accompagnée d'une constellation d'états insulaires satellites donc c'est quasiment le continent...
    • Alfred N.
      Par idéologie, les verts australiens refusent de faire ce que faisaient les aborigènes avant l'arrivée des anglais : brûler les eucalyptus pour empécher les feux de forêt.Et la police a arrêté plus de 180 incendiaires dans les régions les plus touchées, mais c'est le changement climatique ;)
    • ScaarAlexanderTrox
      Mouais. Encore une fois, je peux te retourner le compliment, si tu y tiens : ta détestation des réacs ne me parait rien avoir à envier à ma détestation du progressisme. Ta quête du terme approprié est sans intérêt.Son opinion sera généralement conformiste puisque l'immense majorité du milieu va dans un seul sens sur le plan idéologique (le tien), et que tenir un propos inverse revient à un suicide professionnel - à moins bien sûr d'avoir quatre-vingts balais et de ne plus en avoir rien à cirer.Pour finir, je n'ai jamais dit que ce qu'a fait Gervais était un moment historique de terrorisme anar. Le milieu l'a effectivement laissé faire, dans une certaine mesure. Mais ça ne veut certainement pas dire que son propos vaut ceux des actrices en matière de conformisme. D'où ma critique de ton tout se vaut.Sur ce...
    • Barbo69
      Imagine juste si c'est un homme qui tient ce genre de discours....
    • -Nomade-
      C'est mal interprété... D'abord l'article en question s’intéresse surtout aux avis divergents en Australie sur la façon de faire des brûlis, ce qui participe effectivement à l'indispensable entretien d'une forêt, et spécialement en matière de lutte préventive contre les incendies.Mais il n'est pas question de rejeter la responsabilité des incendies cataclysmiques actuels sur cette seule problématique. Accuser les écolos d'être responsables de la situation est aussi réducteur que partisan.Dans le même journal, un article d'aujourd'hui pointe la dramatique et impressionnante montée des températures en Australie depuis un siècle, combinée à d'exceptionnelles sécheresses, et des vents puissants.
    • Alfred N.
      Jennifer Aniston s'y connait visiblement plus en feux de forêt que les pompiers.Le bush n'est plus entretenu au nom de la biodiversité, entrainant des incendies catastrophiques. L'article du Daily Telegraph a le mérite de remettre les pendules à l'heure : une forêt, ça s'entretient.
    • -Nomade-
      Ah, en effet, je me suis trompé : à ce stade, c'est plus de la rancune, mais de l'aigreur...Sinon je me demande bien pourquoi un acteur ne pourrait pas avoir d'opinion politique, tiens. Ni pourquoi, dans ce cas, elle serait forcément conformiste. Et enfin la domination de la morale progressiste, ça sent bon la rancune (encore ?!) un peu réactionnaire, non ?Et pour finir, oui consensus : tout le monde, aujourd'hui, s'attend à ce petit speech au vitriol en ouverture. Ça ne fait de mal à personne, et ça fait frissonner entre deux petit-fours à l'entracte...
    • ScaarAlexanderTrox
      Pas mal, comme procès d'intention. Il ne me semble pas avoir écrit quoi que ce soit sur l'avis des inconnus. Ni que l'on se connaisse.
    • Morcar
      C'est dingue comme sur certains sujets, selon certaines personnes quiconque dit quelque chose, on lui fera un reproche. Une madame tout le monde parle de l'avortement, et on dira C'est qui cette inconnue qui cherche son quart d'heure de gloire en parlant de ça. Et si c'est une célébrité qui en parle, elle aura le droit à Facile de tenir ce discours quand on est une petite bourgeoise cosmopolite.Cherchez l'erreur...
    • Hareng rouge
      put1 qu'ils sont malaisants ces ricains .. faut le voir pour le croire
    • -Nomade-
      Diable, quelle rancune !Que tu trouves leur discours bon teint ne veut pas dire qu'elles ont tord, hein...Et pour ta gouverne, le speech d'ouverture irrévérencieux fait aussi largement partie du consensus, dans une cérémonie de ce genre, maintenant...
    • ScaarAlexanderTrox
      Les petites bourgeoises cosmopolites bon teint de service chouinant leurs leçons de morale cinq minutes après que Ricky Gervais ait vitrifié leur espèce dans son speech d'ouverture. Ça a dû en froisser quelques unes, quand même. TOUTES n'ont pas pu ne pas comprendre l'ironie.
    • alshamanaac
      Ca faisait longtemps que j'avais pas vu Patricia Arquette... elle est resté très naturelle :))
    • Ha'Otep
      Le discours de Michelle Williams partait bien et puis elle a franchi la limite.+ L'australie n'est pas un continent...
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Le Photographe Bande-annonce VO
    Adoration Bande-annonce VF
    Pygmalionnes Bande-annonce VF
    Un divan à Tunis Bande-annonce VF
    Lettre à Franco Bande-annonce VO
    Papi-Sitter Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    James Bond : après Daniel Craig, qui sera le nouveau 007 selon les bookmakers ?
    NEWS - Stars
    mardi 14 janvier 2020
    James Bond : après Daniel Craig, qui sera le nouveau 007 selon les bookmakers ?
    Affaire Adèle Haenel : le réalisateur Christophe Ruggia placé en garde à vue
    NEWS - Stars
    mardi 14 janvier 2020
    Affaire Adèle Haenel : le réalisateur Christophe Ruggia placé en garde à vue
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top