Notez des films
Mon AlloCiné
    Hollywood : un algorithme aidera un grand studio à produire ses films
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 10 janv. 2020 à 11:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Warner a signé un partenariat avec une société pour exploiter une plateforme censée lui fournir une aide à la décision pour évaluer le potentiel des projets d'après le scénario, la distribution, la valeur des comédiens...

    Un pas de plus vers l'industrialisation des films... Selon le Hollywood Reporter, la major Warner vient de signer un partenariat avec une société du nom de Cinelytic. Le but ? Fournir à Warner une aide à la décision apportée par un algorithme au cours du processus de production des films.

    Cette plateforme fait ainsi de l'analyse prédictive : elle peut tout aussi bien évaluer la valeur d'un acteur / actrice en fonction des pays, jusqu'au potentiel chiffre d'affaire que l'oeuvre sera susceptible de générer. Créée il y a quatre ans par un homme du nom de Tobias Queisser, la société Cinelytic a lancé une version bêta de cette plateforme il y a trois ans.

    L’idée est notamment de réduire le temps que les cadres passent sur des tâches répétitives et de fournir des paramètres (supposés...) fiables pesant sur les décisions commerciales, comme la date de sortie d’un film. Cette plateforme serait aussi très utile, souligne le Hollywood Reporter, dans le cas des enchères pour acheter les droits de distribution d'une oeuvre projetée dans le cadre d'un festival, où les majors sont obligées de jouer rapidement des coudes à coups de millions de dollars pour faire l'acquisition de l'oeuvre en question.

    Evidemment, cette plateforme ne sera pas capable de trouver LA martingale infaillible pour la Major pour que chaque film devienne milliardaire au Box Office, il ne faut quand même pas rêver. Pour l'heure, seules les activités internationales de Warner sont concernées; le groupe précisant qu’il s’en servira essentiellement pour la distribution. Quant au créateur de cette invention, Tobias Queisser, il s'empresse déjà d'éteindre les éventuelles inquiétudes : "l'intelligence artificielle peut sembler effrayante. Mais, en l'état, une intelligence artificielle n'est pas capable de prendre une quelconque décision en matière de création. [...] Pour des décisions qui relèvent de l'aspect créatif, l'expérience et les tripes sont toujours nécessaires". On est quand même moyennement rassuré, car un tel procédé devrait conduire la (en attendant les...) major à prendre encore moins de risques dans les années à venir.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Lego : pas assez rentable, la franchise cinéma abandonnée par Warner
    Commentaires
    • tueurnain
      Rien ni personne n'aurait pu prévoir que ce petit film de SF allait tout casser et changer la face du cinéma..
    • Cuderoy
      Peut-être que l'algo aurait compris seul le potentiel de marchandasing de Star Wars et aurait trouvé du génie dans le scénario de Cameron. Si on est sérieux, l'idée d'un algorithme qui aurait produit Star Wars est plus flippante que celle d'un algorithme qui ne l'aurait pas produit.
    • Cuderoy
      Un algorithme trouvera, classera et traitera les statistiques plus rapidement que les humains. Cette efficacité ne fera pas de mal aux films en soit, il pourrait peut-être même réduire la frilosité de certains producteurs. Si l'algo dit que cette date de sortie est parfaite pour un film, il sera peut-être plus rassuré quant à le produire. Évidemment, ça marche dans les deux sens, le tout est de savoir si les producteurs jouent aujourd'hui plutôt le risque ou la sûreté. Perso, j'ai la sensation qu'ils sont si frileux que l'algo ne pourra aller que dans le bon sens. Naïveté sans doute... En revanche, les bonhommes qui jusqu'à présent géraient des macro excel toute la journée à scruter les réactions sur les réseaux sociaux ont eux de quoi s'inquiéter.
    • tueurnain
      Si on avait eu ce genre de truc il y a quelques décennies ça aurait pu donner ça:_Eh M. Lucas, votre film là sur la bataille de l'espace, ce genre de film n'intéresse personne, les FX sont pas au points, notre algorithme dit que ça marchera jamais, donc on ne finance pas ce genre de projet..._Eh M. Cameron, votre film là sur le Titanic, on connait déjà la fin, ça dure 3h15, ça se finit mal, notre algorithme dit que ça marchera jamais, donc on ne finance pas ce genre de projet..._Même chose sur des centaines voir des milliers de films...
    • cedlaballll
      La société Cinelyc est peut-être même à lui 😅
    • cedlaballll
      Il va falloir s'habituer à manger de la soupe industrielle sans saveur, sans sel et peut-être même sans légumes alors 🤮
    • chips493
      Mais quelle bande d'incompétents! Incapables de comprendre que tout part d'un bon scénario.
    • David D.
      Hahaha bien vu et merci pour le fou rire
    • hocinebouharoun
      J’espère que ce dispositif ne dissuadera pas la Warner de soutenir les prochains projets de Clint Eastwood, dont le dernier film, Le Cas de Richard Jewell, a connu un démarrage décevant aux USA le mois dernier. Avec un budget de 45 millions de dollars, ce film a à ce jour à peine rapporté la moitié. Il sort en France le 19 février.
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Si ça concerne que les films à gros budget, ça changera pas grand chose vu la qualité toute relative des films de ce genre qu'on nous sert depuis longtemps.Par contre si ça commence à empiéter et mettre des bâtons dans les roues au cinéma indépendant et créatif, là ça va pas du tout...
    • Bacta142.
      On pourrait qualifier ça d'eugénisme du cinéma..
    • cedlaballll
      La diversité à du soucis à se faire ...
    • Naughty Dog
      c'est pour les films de Luc Besson,ça fait 20ans que ça existe ça^^
    • Bacta142.
      Pas sûr que le cinéma en sorte gagnant..
    • Chuck Carrey
      Oui mais lorsque c'est un humain qui applique les recette de production actuelles, il y a tout de même une petite part de créativité qui existe. Les producteurs appliquent certes les règles qui fonctionnent actuellement, mais ils peuvent également y ajouter leur petite touche de sel et leur flair. Et ils peuvent y ajouter de nouvelles idées tout en appliquant ces règles. Ça correspond à l'exemple de Batman v Superman que tu as cité précédemment. Sur le papier, ça reprend les codes de super-héros, mais ça tente quelque chose nouveau quand même. Sauf qu'un algorithme est incapable de faire ça.
    • groslala1
      Prochaine étape, faire carrément écrire les scénarios, voire réaliser les films directement par l'IA, en s'inspirant de ce qu'ont préféré les spectateurs? Vive la créativité... Après , je ne suis même pas sûr que ça nous changerait beaucoup de la plupart des blockbusters qu'on nous inflige depuis quelques années en fait.
    • GTB
      L'algo ne fera que plus efficacement/rapidement ce que les studios font déjà. Ça n'est que perfectionnement de méthodes déjà appliquées. Ça n'est en rien un tournant dans la façon de produire certains films. Les algo, les statistiques, les études, les projections test+ modifications, les listing d'acteurs avec coéfficient, les cahiers des charges, les méthodes marketing etc...tout cela fait déjà pleinement partie du Cinéma et s'est largement industrialisé, automatisé depuis un bon moment......et il suffit de jeter un oeil sur les box-offices de chaque année depuis 10 ans pour constater que c'est une méthode qui paie, et qui paie bien! (Disney, 6 films milliardaires en 2019 par exemple). L'utilisation et le perfectionnement d'outils basés sur les algos, le data analytics, le machine learning puis le deep learning n'est que la suite logique et rationnelle de cette évolution, dans l'optique de maximiser les chances de profits colossaux.Voilà, artistiquement ça fout les boules.Certes. Mais ça fait longtemps que certains studios ne sont plus là pour créer mais pour générer un max de blé. Et pour dire le fond de ma pensée, le public est en partie responsable: on a le cinéma qu'on mérite.
    • Justice Prime
      Ouarf ! Alors là , l'avenir s'annonce radieux chez eux ...... - -'
    • Hunnam29
      Ouais après ces algorithmes là, on veut nous les vendre comme le mal absolu mais ils ne vont faire qu'automatiser ce qui existait déjà en pseudo-manuel via d'autres outils. Les studios faisaient déjà des études de risques et de réussites en fonction de critères comme les acteurs, l'histoire, la durée, la date de sortie... 7ème Art et gros studio, ça n'a jamais fait qu'un.
    • Chuck Carrey
      Oui, nous ne sommes clairement pas dans une période très créative actuellement à Hollywood. Et c'est vrai que les grosses productions qui tentent de sortir du moule se font rare. Mais je garde espoir. Alors certes, avec l'arrivée de ce genre d'algorithme, ça ne sent pas très bon. Mais le cinéma est cyclique donc ce qui plaît depuis une quinzaine d'années ne plaira pas forcément dans 10 ans. Et alors on aura peut-être le retour de productions plus créatives et audacieuses.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Cuban Network Bande-annonce VO
    Jojo Rabbit Bande-annonce VO
    Histoire d'un regard Bande-annonce VF
    Revenir Bande-annonce VF
    La Bataille géante de boules de neige 2, l'incroyable course de luge Bande-annonce VF
    Le Lion Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Box Office
    Blade Runner : Denis Villeneuve rêve d'un nouveau film
    NEWS - Box Office
    vendredi 24 janvier 2020
    Box-office France : 1917 détrône Star Wars, Jumanji passe les 3 millions !
    NEWS - Box Office
    mercredi 22 janvier 2020
    Box-office France : 1917 détrône Star Wars, Jumanji passe les 3 millions !
    Bande-annonce Jojo Rabbit, le film aux 6 nominations aux Oscars
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 3 septembre 2019
    Bande-annonce Jojo Rabbit, le film aux 6 nominations aux Oscars
    Sorties cinéma : Scandale en tête des premières séances
    NEWS - Box Office
    mercredi 22 janvier 2020
    Sorties cinéma : Scandale en tête des premières séances
    Avengers : pourquoi Hugo Weaving ne joue pas Crâne Rouge dans Endgame
    NEWS - Box Office
    mercredi 22 janvier 2020
    Avengers : pourquoi Hugo Weaving ne joue pas Crâne Rouge dans Endgame
    Dernières actus ciné Box Office
    Films de la semaine
    du 22 janv. 2020
    Bad Boys For Life
    Bad Boys For Life
    De Adil El Arbi, Bilall Fallah
    Avec Will Smith, Martin Lawrence, Vanessa Hudgens
    Bande-annonce
    Scandale
    Scandale
    De Jay Roach
    Avec Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie
    Bande-annonce
    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
    De Arnaud Viard
    Avec Jean-Paul Rouve, Alice Taglioni, Benjamin Lavernhe
    Bande-annonce
    Le Photographe
    Le Photographe
    De Ritesh Batra
    Avec Nawazuddin Siddiqui, Sanya Malhotra, Farrukh Jaffar
    Bande-annonce
    Se nourrir - Conférence France Inter
    Se nourrir - Conférence France Inter
    Giselle (Bolchoï)
    Giselle (Bolchoï)
    De Alexeï Ratmansky
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top