Notez des films
Mon AlloCiné
    Harley Quinn : rencontre avec la réalisatrice de Birds of Prey
    Par Léa Bodin — 21 janv. 2020 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    En mars dernier, AlloCiné s'est rendu sur le tournage de "Birds of Prey" et a notamment pu s'entretenir avec la réalisatrice Cathy Yan, dont c'était la première grosse production après un premier long métrage très bien accueilli à Sundance.

    Warner Bros.

    Vous êtes passée, sans transition, d'un premier film indépendant à un très gros film de studio...

    Cathy Yan : Ca a été très vite. J'ai fait mon premier long métrage, Dead Pigs, avec lequel je suis allé à Sundance, l'an dernier, et trois mois après j'ai obtenu ce job. Bien sûr, le fait que ce soit un film d'action, et l'ampleur du projet font que c'est très différent et même si beaucoup plus de gens travaillent sur ce film, on a toujours à peu près les mêmes repères, donc j'ai pu utiliser mon expérience sur un film indépendant et la transposer facilement, et je crois que j'ai vraiment eu le feu vert de la part de DC pour faire absolument ce que je voulais.

    Qu'est-ce qui vous a excité dans le projet ? L'opportunité de travailler sur des personnages DC ? Sur ces personnages en particulier ? Sur cette histoire ?

    D'abord, c'était un super scénario et un super concept. J'adore le ton du film, à la fois très drôle et très dark. J'ai grandi en regardant des films de Batman, j'adore l'univers de Gotham et c'était une merveilleuse occasion de créer un nouveau Gotham, un Gotham pour les femmes. Et puis, le personnage d'Harley est incroyable. Margot a fait un travail génial en l'introduisant dans Suicide Squad, et c'était évident qu'il y avait encore beaucoup à explorer avec elle. C'est vraiment un film choral, chaque personnage a son background et son arc narratif et c'était très important que chaque comédienne soit capable de donner de la profondeur à son personnage, de le penser en trois dimensions. Il y a eu trois à quatre mois d'entraînement pour chacune et elles font presque toutes leurs cascades elles-mêmes, y compris Margot.

    Comment décririez-vous Margot Robbie actrice et Margot Robbie productrice ?

    Elles sont toutes les deux super ! (Rires) Elle porte les deux casquettes à merveille. Elle est une actrice très investie, toujours prête à prendre des risques, elle fait énormément de recherches et ne rechigne jamais à travailler dur. Comme productrice, elle est très présente, c'est un projet auquel elle tient vraiment, qu'elle a pitché il y a trois ans et auquel elle reste très attachée. C'est son bébé.

    C'était une merveilleuse occasion de créer un nouveau Gotham, pour les femmes.

    D'où vient le sous-titre du film, Birds of Prey et « la fantabuleuse histoire de Harley Quinn » ?

    Je crois que c'est Christina Hodson, qui l'avait choisi comme titre temporaire dans le scénario original et finalement, on s'est dit : Pourquoi ne pas le garder ? Comme pour Birdman [ou la Surprenante Vertu de l'ignorance] ou Docteur Folamour [ou : comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe], ça colle parfaitement avec le ton du film ! 

    Visuellement, quelles étaient vos références ?

    Stanley Kubrick, en particulier Orange mécanique ; Taxi Driver… Esthétiquement, il y a un côté vintage, mais en même temps, c'est très moderne, on s'est donc volontairement inspirés de film très différents, réalisés à plusieurs décennies d'écart. L'idée, c'était que l'on se sente dans un environnement familier, mais aussi complètement plongés dans un univers parallèle. Avec le chef décorateur, K. K. Barrett, qui est un véritable génie, on a beaucoup parlé de cet aspect et de quelles technologies on voulait dans le film. Par exemple, les voitures sont essentiellement des voitures des années 1990, les téléphones portables ne sont pas trop récents... On voulait des choses familières, mais pas trop non plus. Les vêtements sont d'inspiration seventies, mais avec une vibe très contemporaine. On voulait vraiment qu'une forme d'étrangeté règne sur l'atmosphère du film. 

    Esthétiquement, il y a un côté vintage, mais en même temps, c'est très moderne.

    Envisagez-vous ce film comme faisant partie d'une franchise ?

    Non, pas du tout. Je le vois juste comme un film, au même titre qu'un film indépendant. Je ne pense pas à une franchise, ou à une suite. D'ailleurs, ce n'est pas une suite de Suicide Squad et c'est un film qui fonctionne très bien tout seul.

    Quels écueils des films de super-héros avez-vous voulu éviter ?

    Tous, pour être honnête. Le scénario, déjà, était unique. J'espère que ça se verra dans le produit fini, mais on a vraiment essayé de faire quelque chose de très différent de tout ce que l'on a pu voir jusqu'à présent.

    Diriez-vous qu'il s'agit d'un film féministe et pensez-vous qu'il ouvre la voie à d'autres réalisatrices ?

    Plutôt deux fois qu'une ! C'est totalement un film féministe ! Bien sûr, j'espère que je ne serai pas la dernière à avoir l'opportunité de réaliser un tel film. Il n'y a aucune raison que les femmes n'en soient pas capables et il n'y a pas non plus de raison qu'elles soient reléguées simplement aux films féministes, d'ailleurs ! J'adorerais qu'une femme réalise Batman ou James Bond. Tout le monde indépendamment de son sexe devrait pouvoir se mettre autour de la table et participer à n'importe quel film.

    Propos recueillis à Los Angeles le 21 mars 2019. 

    La bande-annonce de Birds of Prey, en salle le 5 février :

    Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Nower
      Au moins d'accord avec sa dernière affirmation; une femme ne devrait pas être cantonée à réaliser un film centré sur un personnage féminin
    • Wasapat
      et bah maintenant ils ont inventé les pendant ça tourne rond Hollywood bon en même temps ce n' est pas un scoop
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Le Cas Richard Jewell Bande-annonce VO
    L'Appel de la forêt Bande-annonce VF
    Lettre à Franco Bande-annonce VO
    Sortilège (Tlamess) Bande-annonce VO
    Benni Bande-annonce VO
    10 jours sans maman Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Interviews
    Queen & Slim : "Un film sur ce que ça signifie d'être Noir"
    NEWS - Interviews
    mercredi 12 février 2020
    Queen & Slim : "Un film sur ce que ça signifie d'être Noir"
    Le Prince Oublié : "Pour faire rire un enfant, il faut se mettre à sa hauteur"
    NEWS - Interviews
    mardi 11 février 2020
    Le Prince Oublié : "Pour faire rire un enfant, il faut se mettre à sa hauteur"
    Dernières actus ciné Interviews
    Films de la semaine
    du 12 févr. 2020
    Le Prince Oublié
    Le Prince Oublié
    De Michel Hazanavicius
    Avec Omar Sy, Bérénice Bejo, François Damiens
    Bande-annonce
    Sonic le film
    Sonic le film
    De Jeff Fowler
    Avec Jim Carrey, James Marsden, Tika Sumpter
    Bande-annonce
    Nightmare Island
    Nightmare Island
    De Jeff Wadlow
    Avec Michael Peña, Maggie Q, Lucy Hale
    Bande-annonce
    La Fille au bracelet
    La Fille au bracelet
    De Stéphane Demoustier
    Avec Melissa Guers, Roschdy Zem, Chiara Mastroianni
    Bande-annonce
    Queen & Slim
    Queen & Slim
    De Melina Matsoukas
    Avec Daniel Kaluuya, Jodie Turner-Smith, Bokeem Woodbine
    Bande-annonce
    Un divan à Tunis
    Un divan à Tunis
    De Manele Labidi
    Avec Golshifteh Farahani, Majd Mastoura, Aïcha Ben Miled
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Films Prochainement au Cinéma
    • L'Appel de la forêt
      L'Appel de la forêt

      de Chris Sanders

      avec Harrison Ford, Omar Sy

      Film - Aventure

      Bande-annonce
    • 10 jours sans maman
    • Le Cas Richard Jewell
    • Lettre à Franco
    • Mes jours de gloire
    • The Boy : la malédiction de Brahms
    • Mourir peut attendre
    • Pinocchio
    • Mine de rien
    • De Gaulle
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top