Notez des films
Mon AlloCiné
    César 2020 : la parité c'est pour bientôt !
    Par Brigitte Baronnet (@bbaronnet) — 10 févr. 2020 à 17:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alain Terzian, Président des César, annonce la parité avant la fin de l'année : "Nous allons opérer une révolution culturelle pour atteindre la parité", a-t-il déclaré dans les colonnes du Journal du Dimanche.

    Bestimage

    Déjà évoqué lors de la conférence de presse d'annonce des nominations aux César, le 29 janvier dernier, Alain Terzian a précisé son projet de rendre l'Académie des César paritaire dans les colonnes du Journal du dimanche, daté du 9 février. "Nous allons opérer une révolution culturelle pour atteindre la parité, un vrai 50/50", a-t-il lancé, répondant ainsi à certaines critiques, notamment sur la représentation et la diversité.

    "Aujourd'hui, sur les 4 680 membres de l'Académie, dont 4 313 à jour de leur cotisation, on a 65% d'hommes et 35% de femmes, détaille-t-il dans le JDD. C'est anachronique par rapport à notre société. On n'est pas les seuls dans ce cas, mais ce n'est pas une excuse. Nous allons donc opérer une révolution culturelle pour atteindre la parité, un vrai 50/50. Nous allons ouvrir massivement à 700 ou 800 femmes supplémentaires le collège des votants."

    Et d'ajouter : "Le 50/50 sera mis en application à tous les niveaux. Il est vital d'arriver à la parité. Fin 2020, on constatera qu'elle est respectée au conseil d'administration. Pour l'atteindre sans exclure quiconque, on fera entrer 10 à 12 femmes en tant que nouvelles personnalités qualifiées. (...) J'espère qu'on portera à notre crédit de montrer l'exemple et qu'il y aura des répercussions dans tout le cinéma français. (...) En ouvrant à la partié, on va renouer le fil des générations."

    Outre la question de la parité, le journal est également revenu sur le sujet très commenté du moment pour la cérémonie à venir des César, en l'occurrence les 12 nominations du film de Roman PolanskiJ'accuse qui part en tête de la compétition à égalité avec Les Misérables de Ladj Ly. A nouveau, comme lors de la conférence de presse du 29 janvier, Alain Terzian n'a pas souhaité prendre position : "Je n'ai pas à avoir d'avis sur les nominations. (...) Mais a cependant ajouté : "S'il y a autant de femmes que d'hommes qui votent, ça changera peut-être les nominations et les palmarès", confirmant ensuite que le climat est "compliqué".

    Ambiance particulière au Déjeuner des nommés des César

    Au Déjeuner des nommés au César, auquel AlloCiné était présent, qui s'est tenu hier midi, l'ambiance était en effet particulière, comme nous l'a indiqué Doria Tillier à notre micro, nous révélant sans détour que consigne avait été donnée de ne pas répondre sur le sujet très commenté du moment. 

    Ecoutez sa réponse, suivi de celle du réalisateur Arnaud Desplechin, nommé pour Roubaix Une Lumière, qui commente notamment la présence de #Jaccuse de Roman Polanski

    Beaucoup de nommés étaient absents de ce déjeuner. Il ne faut cependant pas y voir un boycott, beaucoup de nommés ayant des engagements par ailleurs (Oscars, Independent Spirit Awards, tournage d'OSS 117 3 en Afrique...)

    Luana Bajrami représentait l'équipe de Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma. Elle a également accepté de commenter à notre micro l'ambiance particulière de ces César à venir. Quant à Anaïs Demoustier, unique nommé pour le film Alice et le maire de Nicolas Pariser, a pointé quelques uns des grands oubliés des nominations aux César 2020 :

    Instant complice entre Lyna Khoudri et Benjamin Lesieur, partenaires dans Hors Normes d'Eric Toledano et Olivier Nakache. Benjamin Lesieur est nommé pour le César du meilleur espoir masculin. 

    Loin du registre de la comédie, Josiane Balasko est nommée aux César 2020 pour Grâce à Dieu de François Ozon, film qu’il a été particulièrement difficile à produire comme elle l’indique au micro d’AlloCiné

    Doria Tillier est également revenue à notre micro sur les nombreuses nominations pour La Belle Epoque de Nicolas Bedos. Antonin Baudry, réalisateur du Chant du loup, nommé dans la catégorie premier film, nous a également accordé quelques mots :

    La 45e cérémonie des César se tiendra le 28 février 2020, Salle Pleyel à Paris, présentée par Florence Foresti, et présidée par Sandrine Kiberlain. Le nom du César d'honneur n'a pas encore été annoncé.

    La cérémonie sera diffusée à partir de 21h en direct et en clair sur Canal+.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • ZZelig
      Trop contradictoire. On récompense les meilleurs films ou vus comme tels et non le fait que tel ou telle est du sexe féminin ou masculin. Et sur ce sujet, comme par hasard les lobbys féministes réclament toujours les places gratifiantes et non les métiers durs et physiques (la plomberie) car là on ne peut pas jouer de son image. La parité est une débilité en soi et un concept bourgeois. Jusqu'à maintenant et même libérées, aucune n'a égalé Kubrick, Fellini ou Polanski. Donc, il y a une idéologie sous-jacente outre qu'une femme dirigeante dans d'autres domaines ne fera pas mieux qu'un homme en matière économique mais fera mieux accepter par son crédit les pires lois.
    • seke
      À quand le 50/50 chez les éboueurs ou dans les chantiers???
    • BiggerThanLife
      Et les quotas de classes sociales ? Et les quotas parisiens/provinciaux ? Et les quotas talentueux/complètementnuls ? Et les quotas.....
    • singeou7
      Oui enfin parler tu parlais d'appartenance à des mondes différents... Si tu ne voulais pas dire que Polanski ne sera plus un homme libre ou que les personnes ayant fait de la prison seront discriminés à ces cérémonies, tu voulais dire quoi ?Un criminel qui purge sa peine, c'est fréquent et il n'est pas question de mondes évoluant...
    • Xeno 17
      Pour pas dire jamais.
    • Hareng rouge
      et les quotas ethniques?
    • fedor85
      bientôt la parité, mais pour le talent, la prise de risque ou la rentabilitée on verra plus tard
    • Cuderoy
      J'ai jamais dit le contraire pour dans 40 ans non plus.
    • Splendiiiiide
      Stupide voir idiot. Mais on en parlé à plusieurs occasions.
    • singeou7
      Non non. Si il veut acheter son pain, il peut descendre sa rue jusqu'à une boulangerie. S'il le souhaite, il peut faire une petite virée en voiture en Bourgogne pendant un week-end et ne pas avoir à prévenir qu'il rentrera tard le dimanche... Il est libre.
    • Cuderoy
      Bah je sais pas si t'as vu mais lui est libre depuis plus de 40 ans, et pourtant c'est chaud pour lui.
    • singeou7
      Pourquoi ? La possibilité pour un criminel de redevenir un homme libre ou la notion de peine sera retirée de la loi dans un demi-siècle ?
    • singeou7
      Si ça peut créer des opportunités pour des projets de qualité, pourquoi pas. Si c'est pour pouvoir récompenser n'importe qui par soucis de solidarité ou de représentativité, ce n'est pas la peine...
    • Cuderoy
      Le 50/50, voilà la seule raison, un malheureux chiffre symbolique qui ne veut tout et rien dire. N'aurait-il pas mieux fallu une réévaluation du paysage cinématographique français pour intégrer les femmes que l'académie a trop longtemps laissé sur le coté sans se soucier d'un quelconque objectif fixé à l'avance et donc forcément biaisé ?Concernant la question Polanski qui représente finalement 80% de l'article (vous pouviez pas vous empêcher hein), il y a bien un constat à tirer : la présence de J'accuse et du Portrait de la jeune fille en feu à la même cérémonie traduit d'une évolution déjà en cours. Il est impossible d'imaginer le film de Céline Sciamma avec une telle visibilité il y a 43 ans comme il est impossible d'imaginer qu'un réalisateur qui se ferait condamner pour rapport sexuel avec une mineure aujourd'hui puisse être en compétion dans 43 ans. Les deux films n'appartiennent pas au même monde.
    • Barbo69
      Pour l'atteindre sans exclure quiconque ça veut dire tout et son contraire non ?
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Lara Jenkins Bande-annonce VO
    Les Trolls 2 Bande-annonce VF
    Yiddish Bande-annonce VO
    After - Chapitre 2 Teaser VO
    Mes jours de gloire Bande-annonce VF
    Mine de rien Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    César : la direction de l'Académie annonce sa démission
    NEWS - Festivals
    vendredi 14 février 2020
    César : la direction de l'Académie annonce sa démission
    Bande-annonce Les Trolls 2 : une tournée décoiffante pour Branche, Poppy et leurs copains fluos
    NEWS - Vu sur le web
    vendredi 22 novembre 2019
    Bande-annonce Les Trolls 2 : une tournée décoiffante pour Branche, Poppy et leurs copains fluos
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    1917
    1917
    4,4
    De Sam Mendes
    Avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Mark Strong
    Bande-annonce
    La Voie de la justice
    La Voie de la justice
    4,4
    De Destin Daniel Cretton
    Avec Michael B. Jordan, Jamie Foxx, Brie Larson
    Bande-annonce
    Les Enfants du temps
    Les Enfants du temps
    4,3
    De Makoto Shinkai
    Bande-annonce
    Sherlock Junior
    4,2
    De Buster Keaton
    Avec Buster Keaton, Kathryn McGaire, Joe Keaton
    The Gentlemen
    4,2
    De Guy Ritchie
    Avec Matthew McConaughey, Hugh Grant, Charlie Hunnam
    Bande-annonce
    Le Cas Richard Jewell
    4,2
    De Clint Eastwood
    Avec Paul Walter Hauser, Sam Rockwell, Kathy Bates
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top