Notez des films
Mon AlloCiné
    Birds of Prey par sa réalisatrice : "Les femmes veulent diriger des films d'action et en sont capables"
    Par Maximilien Pierrette (@maxp26) — 5 févr. 2020 à 09:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Pour son deuxième long métrage, après l'indépendant "Dead Pigs", Cathy Yan plonge dans le grand bain de DC Comics aux côtés de Margot Robbie, alias Harley Quinn, star d'un "Birds of Prey" coloré et féministe, comme l'explique sa réalisatrice.

    Moins de quatre ans après ses débuts dans Suicide SquadMargot Robbie est de retour sous les traits d'Harley Quinn et en solo. Ou presque. Si le Joker n'est plus dans les parages, elle fait ici équipe avec les Birds of Prey Huntress (Mary Elizabeth Winstead), Black Canary (Jurnee Smollett-Bell) et Renee Montoya (Rosie Perez), auxquelles il convient d'ajouter la jeune Cassandra Cain (Ella Jay Basco). Le tout devant la caméra d'une femme, Cathy Yan, qui s'est appropriée la mythologie du personnage, soutenue par sa star.

    AlloCiné : Dans le sous-titre original de "Birds of Prey", il y a le mot "Émancipation" qui est très important car il va au-delà de l'histoire d'Harley Quinn. Votre long métrage semble vouloir montrer que, oui, les femmes savent faire des adaptations de comic books, les mettre en scène comme en être les stars.
    Cathy Yan : Merci ! C'est vraiment l'espoir que j'ai, que l'on puisse prouver que les femmes veulent diriger des films d'action et que nous en sommes capables. J'avais donc à coeur de faire le meilleur film possible.

    Aux États-Unis, "Birds of Prey" est classé R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés) : était-ce prévu dès le début ? Si oui, cela vous a-t-il donné une plus grande liberté dans le ton ?
    Oui. Pour les deux questions. Margot l'a pitché comme un film classé R donc, à ma connaissance, le projet a toujours été ainsi. Et j'ai aimé la liberté que cela nous a autorisé : une fois que nous avons atteint un certain âge, c'est notre vie entière qui est classée R. Donc pourquoi ne pas le retranscrire à l'écran ? (rires)

    À quel point le fait d'avoir une star aussi puissante que Margot Robbie comme productrice vous a-t-il aidé ?
    Elle savait tout. Elle savait très bien ce qu'elle faisait sur ce projet : quand elle incarnait Harley, c'était une actrice totalement investie. Et hors-caméra, elle l'était tout autant comme productrice.

    Une fois que nous avons atteint un certain âge, c'est notre vie entière qui est classée R. Donc pourquoi ne pas le retranscrire à l'écran ?

    Beaucoup des blockbusters de cette année sont réalisés par des femmes, à commencer par votre film et le prochain "Wonder Woman 1984". Pensez-vous que nous sommes à un tournant au sein de l'industrie hollywoodienne dans ce secteur ?
    Je l'espère assurément ! J'espère que les choses vont changer et que ce ne sera pas juste un épiphénomène (rires)

    Avez-vous lu des comic books précis pour déterminer l'aspect visuel de votre film ?
    Oui, nous avons pioché dans différentes souces d'inspiration pour mélanger les esthétiques. Dans le cas de Black Canary, par exemple, je me suis penchée sur les versions d'Annie Wu dans lesquelles elle est une rock star, tout en y ajoutant les couleurs bleue et jaune de versions antérieures. Nous avions à notre disposition la très riche Histoire des comic books dans laquelle piocher.

    Pour ce qui est d'Harley, nous nous sommes inspirés d'elle dans "The New 52" ["Renaissance" en VF, nom du reboot opéré en septembre 2011 après les événements de "Flashpoint"], quand elle est en solo et plus avec le Joker, qu'elle ressemble davantage à un anti-héros qui prépare un sale coup. C'est aussi là qu'elle fait du roller derby. Tous ces éléments nous parlaient. Mais ce qui était super avec ce film, ce que nous avons pu choisir ce que nous voulions, dans la mesure où le récit n'est pas basé sur un comic book particulier.

    Warner Bros. Pictures
    Cathy Yan sur le tournage aux côtés de Margot Robbie et Rosie Perez

    Pourquoi avez-vous choisi de créer votre Gotham City à Los Angeles ?
    Je trouvais que c'était un beau défi (rires) C'était un choix délibéré pour lui donner un autre aspect que celui des Gotham que nous avions vus auparavant. Le point de vue est celui d'Harley, donc il fallait que ce soit une réalité colorée avec des éléments amusants qui lui correspondent. Je cherchais aussi à avoir un décor brut et proche du sol, un Gotham urbain où l'action ne se déroule pas dans les grattes-ciels, et à ce que les visages des gens du coin soient très particuliers. Mon but était d'avoir une version à la fois amplifiée et brute de la ville, et que l'action soit éloignée du centre.

    Ces derniers temps, nous étions en effet habitués à voir Chicago "jouer" Gotham City depuis les films de Christopher Nolan, et le changement apporte de la fraîcheur au vôtre.
    Oui, j'ai bien fait attention à ne pas choisir le Chicago nocturne pour créer ma version de Gotham City (rires)

    Propos recueillis par Maximilien Pierrette à Londres le 28 janvier 2020

    Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
    Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
    Sortie le 5 février 2020 | 1h 49min
    De Cathy Yan
    Avec Margot Robbie, Mary Elizabeth Winstead, Jurnee Smollett-Bell, Rosie Perez, Ella Jay Basco
    Presse
    2,5
    Spectateurs
    3,2
    Noter ce film

    "Birds of Prey" est à voir depuis le 5 février :

    Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn Bande-annonce (2) VO
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Nower
      Je n'ai jamais douté qu'une femme puisse, aussi bien qu'un homme, saccager les personnages de l'univers DC sans aucune conscience de leur identité ou de comment les adapter. J'avais juste éspéré qu'après Suicid Squad et le succès de Joker, on arrêtait les conneries.Mais okay, super, Cathy Yan, tu es au niveau de David Ayer. Enjoy =_=
    • James Ford
      Lol....Merci a Chad (réa des John Wick), pour l'action ^^.Non mais, je suis sur que des réalisatrice en sont capable, juste que...pour celui la, non quoi ^^.Alors autant remettre a césar ce qui est a césar !
    • Xeno 17
      M'enfin c'est quoi l'exploit dans tout ça ? Car faire un dérivé du gros ratage Suicide Squad n'importe qui peut s'y coller.Elle devrait viser plus haut plutôt.
    • Barbo69
      tu peux rajouter aussi Démineur par cette même réalisatrice
    • Awshit
      de mémoire il n'y a que point break et zero dark thirty (de la même realisatrice je crois) qui trouvent grâce a mes yeuxvouloir faire des films d'action c'est bien y arriver c'est une autre histoire
    • ServalReturns
      Merci ! C'est vraiment l'espoir que j'ai, que l'on puisse prouver que les femmes veulent diriger des films d'action et que nous en sommes capables.Ce doit être pour ça qu'ils ont appelé l'homme Chad Stahelski pour refaire les scènes d'action. :)
    • Olivier H
      la meilleure façon de pousser le feminisme en avant, c'est se sortir les doigts et proposer un travail de qualité. pas besoin de grands discours.
    • Naughty Dog
      elle en a tourné quelques-unes mais pas toutes en effet !
    • Barbo69
      Exact, K. Bigelow à montré ELLE qu'elle savait réaliser des filmes d'actions.... Et surtout elle n'a pas été introduite réalisatrice suite à des mouvements ou quotas. Et on voit tout de suite la diff en terme de niveau par rapport aux autres.
    • Barbo69
      Sauf que ce n'est pas elle qui a tournée les scènes d'actions mais par contre elle sera créditée toute seule au générique.....
    • Lux ferre
      Les femmes veulent diriger des films d'action et en sont capablesJ'en prends note, maintenant j'attends de voir ce que cela donne dans les actes.Le baratin c'est rien, seul le résultat compte.
    • Nico_lvl
      - Birds of Prey par sa réalisatrice : Les femmes veulent diriger des films d'action et en sont capables Allô Cathy, oui t’es scènes d’action sont bien pas de soucis, on va juste faire des reshoot des scènes d’action. On va quand même appeler Chad Stahelski au cas où, mais t’inquiète pas on va pas le créditer et tu pourras faire ta promo tranquillou
    • Bouboul B
      Aucun soucis à voir une femme au commande de film ( Kathryn Bigelow, personne n'a jamais eu de problème avec elle, elle a même reçu un oscar..car c'est films sont très bon, c'est une réalisatrice talentueuse, qui ne met pas son genre en avant pour faire de la propagande). Épargnez nous votre féminisme extrémiste, où les scènes d'action consiste en des femmes, taillé comme des phasmes, fracassant des gars de deux mètres de haut, tout en muscle, à la chaîne.Je veux voir Birds of Prey car niveau image/esthétique, il a l'air d'apporter quelque chose de neuf dans le paysage des adaptations de comics (la où un Black Widow par exemple, ressemble à n'importe quel épisode random de Agent of Shield niveau photographie), mais pitié, qu'on ne nous rabâche plus que les femmes sont sous exploité.
    • Blasi B
      curieux de le voir, même si le projet ne m'a jamais parlé... mais le fait est que j'ai toujours trouver margot robbie parfaite pour et dans le rôle (elle fait très bien la tête de cinglé :) ) donc pourquoi pas on verra bien... ma plus grosse crainte (même si le terme crainte est un peu fort :) vue que dans le fond je m'en tamponne :) ) c'est qu'elle devienne trop gentil... et les méchants de bd qui devienne gentil, ça commence a me gonfler (mystique, suicide squad, venom bientôt morbius...c'est quoi le problème avec les méchants qui sont vraiment méchant?même charlize theron dans le prochain fast and furious à l'air de devenir gentil...)
    • Seb
      En plus une vision masculine ou féminine de gestion des rôles féminins auront de grandes chances d'être différentes, il n'y a qu'à voir la différence de traitement du perso d'Harley entre ce film et Suicide Squad, rien qu'avec la bande annonce ^^
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Les Nouvelles Aventures De Rita Et Machin Bande-annonce VF
    Dans un jardin qu'on dirait éternel Bande-annonce VO
    Sous les étoiles de Paris Bande-annonce VF
    Maternal Bande-annonce VO
    After - Chapitre 2 Teaser VO
    Downhill Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Interviews
    Vivarium : rencontre avec Lorcan Finnegan, le réalisateur de ce huis clos cauchemardesque et engagé
    NEWS - Interviews
    mercredi 11 mars 2020
    Vivarium : rencontre avec Lorcan Finnegan, le réalisateur de ce huis clos cauchemardesque et engagé
    Une Sirène à Paris : Nicolas Duvauchelle et Marilyn Lima évoquent l'univers "fantastico-réaliste" de Mathias Malzieu
    NEWS - Interviews
    mercredi 11 mars 2020
    Une Sirène à Paris : Nicolas Duvauchelle et Marilyn Lima évoquent l'univers "fantastico-réaliste" de Mathias Malzieu
    Dernières actus ciné Interviews
    Films de la semaine
    du 25 mars 2020
    Champ De Luttes, Semeurs D'Utopie
    Champ De Luttes, Semeurs D'Utopie
    De Mathilde Syre
    Bande-annonce
    Léo
    Léo
    De Yves Marcellin
    Avec Yves Marcellin, Candide Manet, Sara Lopez (III)
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top