Notez des films
Mon AlloCiné
    Kramer contre Kramer : 5 choses à savoir sur le classique avec Dustin Hoffman et Meryl Streep
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 7 févr. 2020 à 12:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    L'œuvre de Robert Benton est sortie il y a 40 ans ce 7 février. Découvrez cinq anecdotes sur ce film primé cinq fois aux Oscars.

    D.R.

    C'est l'un des drames cultes du cinéma américain. Sorti il y a quarante ans aujourd'hui, Kramer contre Kramer, de Robert Benton, suit les querelles d'un couple de New-Yorkais en plein divorce qui se dispute la garde de leur enfant. Véritable succès au box-office (plus de quatre millions d'entrées en France), le film marque instantanément les esprits grâce aux performances déchirantes de ses deux acteurs principaux. À cette époque, Dustin Hoffman est déjà l'une des stars les plus désirées d'Hollywood, tandis que Meryl Streep n'est encore qu'un nouveau visage en pleine ascension (bien qu'elle soit déjà apparue dans Manhattan et Voyage au bout de l'enfer). Instantanément reconnu par l'industrie, Kramer contre Kramer est auréolé de cinq Oscars : celui du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario adapté, du meilleur acteur et celui de la meilleure actrice dans un second rôle pour Meryl Streep. À l'occasion de cet anniversaire spécial, retour sur quelques anecdotes marquantes du long-métrage. 

    La guerre devant et derrière la caméra

    Si une véritable tension s'empare du film lorsque les deux talents sont réunis à l'écran, l'ambiance était tout aussi chaotique en coulisses. L'une des principales raisons était l'animosité que portait Dustin Hoffman à Meryl Streep. L'acteur voyait d'un mauvais œil le succès florissant de sa partenaire de jeu, craignant qu'elle lui vole la vedette. Sur le plateau, les comédiens se trouvaient déjà dans un état psychologique fragile. Ironie du sort, le héros de Marathon Man était en train de se séparer de sa femme durant le tournage. Dans une interview, il admettra, des années plus tard, que "c'était la première fois [qu'il] vivait ce [qu'il] était en train de jouer". De son côté, Meryl Streep venait de perdre son compagnon de l'époque, John Cazale, d'un cancer du poumon. Pour la désorienter, Dustin Hoffman lui répétait sans cesse son nom entre les prises. 

    D.R.
    Des rois de l'improvisation 

    De nombreuses séquences du film ont été improvisées par les comédiens. Parmi les plus connues, il y a celle du pot de glace, lorsque Billy (Justin Henry) désobéit à son père (Dustin Hoffman) et décide de manger de la glace au lieu de finir son assiette. Cette scène, qui finira dans les cris et les larmes, n'apparaissait pas dans le scénario et avait été inventée par les deux acteurs avant la prise. Robert Benton, le metteur en scène, décidera de la garder dans le montage final. Autre moment emblématique : le jet du verre de vin contre le mur. Après une dispute dans un bar, Ted (Dustin Hoffman) quitte la table en balançant le verre, qui explose en morceaux. À l'exception du caméraman, personne ne s'attendait à un tel geste. Lorsque l'on visionne la scène, on remarque d'ailleurs que Dustin Hoffman bouge le verre à droite, avant de le remettre plus à gauche pour le rapprocher du mur. Quant à Meryl Streep, sa réaction parle d'elle-même.

    Un monologue signé Meryl Streep

    Alors qu'elle tente d'obtenir la garde de son fils au tribunal, Joanna (Meryl Streep) se lance dans un monologue pour convaincre le juge. Insatisfaite des lignes qui lui avaient été écrites dans le scénario, l'actrice décide de réécrire intégralement et rapidement sa partie avant de tourner la séquence. En résulte un moment subtil et bouleversant, peut-être l'un des plus beaux du film. Le réalisateur confiera plus tard n'avoir coupé que deux lignes tant il avait trouvé ce moment brillant.

    La gifle

    L'une des premières scènes de Kramer contre Kramer montre le départ houleux de Joanna (Meryl Streep) du domicile familial. Cette dispute était d'ailleurs été filmée durant les premiers jours du tournage. Pour pousser sa partenaire dans ses retranchements, Dustin Hoffman décida de gifler violemment Meryl Streep avant que les caméras ne tournent. Déboussolée, l'actrice enchaînera, par la suite, la scène dans l'ascenceur, qui apparaît dans le film et dans laquelle on devine son état de choc. Dans un entretien réalisé par le New York Times en janvier 2018, la star aux trois Oscars revenait sur ce mauvais souvenir : "C'est délicat car quand on est acteur, vous êtes dans une scène et vous avez besoin de vous sentir libre. J'ai moi-même, très certainement, fait du mal à des gens durant des scènes physiques. Mais on se pardonne malgré tout. Là, c'était l'un de mes premiers films, l'une des premières prises, et il m'a juste giflée (....). C'est allé trop loin.

    Ils auraient pu être Ted et Joanna

    À l'origine, Kate Jackson était le premier choix pour incarner Joanna, mais son contrat pour la série Drôles de dames ne lui permettait pas d'être disponible. D'autres actrices ont été ensuite considérées pour le rôle, comme Jane Fonda, Susan SarandonGoldie Hawn ou encore Diane Keaton. Pour le personnage de Ted, Jon VoightAl Pacino et James Caan avaient déjà décliné l'offre, avant que Robert Benton ne se tourne vers Dustin Hoffman.

    Kramer contre Kramer
    Kramer contre Kramer
    1h 45min
    De Robert Benton
    Avec Dustin Hoffman, Meryl Streep, Justin Henry, Jane Alexander, Howard Duff
    Spectateurs
    3,9
    Noter ce film

    Découvrez la bande-annonce de "Kramer contre Kramer" : 

    Kramer contre Kramer Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • M3TT3WS F4RR4LL
      Tout le monde a envie de gifler Meryl Streep. ça n'enlève rien à son talent, certes, mais ça ne retire pas l'envie irrépréssible de corriger cette donneuse de leçon MeToo, proche collaboratrice de Harvey.
    • Rastan
      Un des films les plus touchant qu'il m'est été donné de voir.
    • Philippe Wolff
      Justin Henry aurait largement mérité d'être récompensé pour sa prestation, tout comme Rickt Schroeder l'avait été pour le film The Champ
    • meiyo
      Je crois que depuis les relations entre les deux se sont apaisées. Meryl Streep y a fait clairement allusion au début de la vague Mee Too.
    • Might Guy
      Chouette film. Le petit garçon est très bien lui aussi.
    • Casimir27
      Quoi qu'il en soit elle l'a pas volée.
    • Blasi B
      ah oui la vache, sacré anecdote... ça donne envie de remater le film du coup parce que j'ai du mal a me souvenir des scènes décrite dans le film... (je ne l'ai vue qu'une fois et il y a longtemps, mais oui, très beau film et très émouvant)genre la gifle de Dustin ou le fait de répéter le nom du conjoint décédé... certe c'est pour donner du réalisme à leur relation tendue à l'écran mais quand même... Meryl à du passer de sales moments..
    Voir les commentaires
    Back to Top