Notez des films
Mon AlloCiné
    Un Divan à Tunis : savez-vous que Golshifteh Farahani a tourné avec DiCaprio ?
    Par Vincent Formica — 15 févr. 2020 à 13:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La talentueuse actrice franco-iranienne Golshifteh Farahani, à l'affiche cette semaine d'Un Divan à Tunis, possède une filmographie des plus éclectiques. Retour sur sa jeune carrière.

    Diaphana Distribution
    LES ORIGINES

    Originaire de Téhéran, Golshifteh Farahani pratique le piano dès l’âge de 5 ans, devenant une réelle virtuose aux yeux de ses parents, qui l’engagent à poursuivre dans la voie musicale. Mais la jeune femme se lasse vite des classiques de Mozart et de Beethoven.

    Fille d’un acteur et metteur en scène, c'est en toute logique que la jeune femme aux yeux noisette glisse vers le métier d’actrice à l’âge de 14 ans, dans le drame iranien "Derakhte Golabi". Elle ne s’arrête pas là, tournant dans une vingtaine de films en l’espace de dix ans, ses performances ne dépassant pas, jusqu'en 2008, les frontières du Moyen-Orient : Deux AngesDemi-Lune ou encore Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme.

    DÉBUTS À HOLLYWOOD AVEC LEONARDO DICAPRIO

    C’est grâce à Ridley Scott que l’actrice iranienne met un pied dans la machine hollywoodienne. Dans Mensonges d’Etat (2008), elle campe l’infirmière jordanienne Ashaï, qui charme Roger Ferris, un agent de la CIA incarné par Leonardo DiCaprio. Pour ce rôle, l’actrice est claire avec le réalisateur : elle garde ses vêtements et son voile. Le contrat est signé et Golshifteh se transforme alors en symbole d’espoir et de liberté, devenant la première star iranienne à tourner dans une production américaine depuis la révolution islamique de 1979.

    Warner Bros. France
    Leonardo DiCaprio et Golshifteh Farahani dans Mensonges d'Etat

    Mais lors de la promotion du film, les choses se gâtent pour elle. Cette dernière défile sans son voile, chose qui ne plait guère à son pays natal, qui le lui fait d’ailleurs comprendre dès son retour, en lui interdisant de quitter le territoire iranien. Condamnée à rester en Iran pendant six mois, Golshifteh Farahani ne peut se rendre à Londres pour les auditions de Prince of Persia des studios Disney.

    Mensonges d'Etat Bande-annonce VO

     

    EXIL EN FRANCE

    C'en est trop pour l'actrice, qui, lors d'une autorisation de sortie de vingt-quatre heures, s'exile en France pour y exercer son métier en toute liberté. Le pays l’accueille à bras ouverts, tout comme plusieurs réalisateurs de tous horizons qui ont eux aussi pris possession du sol français, tels que Hiner Saleem qui l’engage dans le burlesque Si tu meurs, je te tue (2010), le duo franco-iranien Vincent Paronnaud- Marjane Satrapi pour le poétique Poulet aux Prunes (2011) et le franco-afghan Atiq Rahimi dans le rôle-titre du bouleversant Syngué Sabour - Pierre de patience (2013).

     


    En 2011, elle tourne sous la direction du réalisateur iranien Asghar Farhadi, lauréat de l’Ours d’argent au Festival de Berlin pour A propos d’Elly, drame dans lequel la comédienne, alors sous la pression des autorités iraniennes, campe Sepideh, une jeune épouse libre d’esprit qui convie Elly, une institutrice de Téhéran, à venir passer un week-end au bord de la mer. La portée du long-métrage résonne brutalement chez l’actrice, qui reconnaît en Elly son propre parcours de femme jugée sur des a priori.

    RETOUR À HOLLYWOOD AVEC CHRISTIAN BALE

    Pris sous l’aile de Laurent Grégoire, l’agent, entre autres, de Marion Cotillard et Monica Bellucci, l’actrice iranienne, désormais en couple avec Louis Garrel, est à l’affiche en 2014 du western engagé My Sweet Pepper Land d'Hiner Saleem, où elle campe une institutrice bafouée au cœur de la campagne kurde. La même année, elle tourne pour la deuxième fois sous la direction de Ridley Scott dans le péplum biblique Exodus: Gods And Kings, avec Christian Bale et Aaron Paul.

     

    La jeune femme, qui s'est séparée entretemps du comédien Louis Garrel, retrouve ce dernier en 2015 pour tourner Les Deux amis, l'histoire d'un triangle amoureux formé par Vincent Macaigne et Louis Garrel se disputant les faveurs de la belle Golshifteh. Après ce premier film en tant que metteur en scène du fils de Philippe Garrel, la native de Téhéran retrouve la craquante Anaïs Demoustier chez Christophe Honoré pour Les Malheurs de Sophie, adaptation du roman de la Comtesse de Ségur.

    DE LOUIS GARREL À PIRATES DES CARAÏBES

    En 2016, l'artiste illumine par la suite Altamira, un drame dans lequel elle donne la réplique à Antonio Banderas, Pierre Niney et Rupert Everett. Malheureusement, le film n'est pas sorti au cinéma en France. Hollywood lui fait à nouveau les yeux doux en l'engageant dans le blockbuster Pirates des Caraïbes 5 aux côtés de Johnny Depp et Orlando Bloom. Golshifteh y côtoie Jack Sparrow et combat le grand méchant Javier Bardem. Elle reste aux Etats-Unis pour camper la compagne d'Adam Driver dans le très poétique Paterson, réalisé par Jim Jarmusch. L'actrice y livre une prestation très touchante, tout comme dans Go Home, dans lequel elle campe une jeune femme revenant au Liban après un temps d'exil en France.

    Très demandée, Golshifteh enchaîne les tournages ! En 2017, elle tourne sous la direction d'Alain Chabat dans sa comédie de noël, Santa & Cie. La même année, la comédienne s'envole une nouvelle fois pour les USA pour tourner dans le remake d'Intouchables, The Upside. Elle incarne le personnage de Maggie aux cotés de Bryan Cranston et Kevin Hart.

    Très à l'aise dans tous les registres, l'actrice de 36 ans est capable de tout jouer, du film d'auteur le plus intimiste au blockbuster hollywoodien. On la retrouve en 2018 dans Le film d'espionnage Le Dossier Mona Lina. Elle y joue une espionne soupçonnée par le Hezbollah d’être une informatrice des services secrets israéliens. Craignant qu’elle soit démasquée, le Mossad l’exfiltre vers l’Allemagne et lui fait changer de visage. Elle campe ensuite une combattante kurde dans Les Filles du soleil et s'illustre dans le film de zombies très auteuriste intitulée La Nuit a dévoré le monde.

    UNE PSY PAS COMME LES AUTRES

    En 2020, Golshifteh interprète la psychanalyste Selma Derwish dans Un Divan à Tunis. La jeune femme ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Au lendemain de la Révolution, la demande s'avère importante dans ce pays « schizophrène ». Mais entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séances tarifées avec "prestations tarifées", les débuts du cabinet sont mouvementés. On retrouvera Golshifteh prochainement dans Extraction, film d'action avec Chris Hemsworth écrit par Joe Russo, réalisateur d'Avengers Endgame.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Christophe Lambert Wilson
      Ma femme ..!
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Lara Jenkins Bande-annonce VO
    Les Trolls 2 Bande-annonce VF
    Yiddish Bande-annonce VO
    After - Chapitre 2 Teaser VO
    Mes jours de gloire Bande-annonce VF
    Mine de rien Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Un Divan à Tunis : savez-vous que Golshifteh Farahani a tourné avec DiCaprio ?
    NEWS - Stars
    samedi 15 février 2020
    Un Divan à Tunis : savez-vous que Golshifteh Farahani a tourné avec DiCaprio ?
    Angèle : après les Victoires de la Musique, le Festival de Cannes avec Adam Driver et Marion Cotillard ?
    NEWS - Stars
    samedi 15 février 2020
    Angèle : après les Victoires de la Musique, le Festival de Cannes avec Adam Driver et Marion Cotillard ?
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top