Notez des films
Mon AlloCiné
    César 2020 : 200 personnalités du cinéma dénoncent le fonctionnement de l'Académie [Mise à Jour]
    Par Brigitte Baronnet — 11 févr. 2020 à 13:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Jacques Audiard, Céline Sciamma, Omar Sy... Réalisateurs, acteurs, producteurs... 200 personnalités du cinéma signent une tribune dénonçant le fonctionnement de l'Académie des César et réclament "une refonte profonde des modes de gouvernance".

    Bestimage

    Mise à jour, après envoi d'un nouveau communiqué du conseil d'administration de l'Académie des César, quelques heures après la diffusion de cette tribune.

    Voici le communiqué :

    "L’Association pour la Promotion du Cinéma rappelle qu’elle a pris acte des critiques, questionnements et remarques quant à la gouvernance de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma. Le Conseil d’Administration va saisir aujourd’hui le Président du Centre National du Cinéma afin de nommer un médiateur en charge d’une profonde réforme des statuts et de la gouvernance de l’Académie.

    Nous appelons à présent à un apaisement, afin que ne soit pas mis en danger le bon déroulement de la 45e Cérémonie des César." Signé par Le Conseil d’Administration de l'Académie des César

    -

    L'article initialement publié : Au lendemain de la cérémonie des Oscars, et à un peu plus de 15 jours de la cérémonie des César, Le Monde dévoile une tribune signée par 200 personnalités du cinéma français dénonçant le fonctionnement de l'Académie des Arts et techniques, présidée par Alain Terzian.

    Nous n’avons aucune voix au chapitre ni dans les fonctionnements de l’académie et de l’association, ni dans le déroulé de la cérémonie 

    "L’Académie des Césars est constituée de 4 700 membres, hautement sélectionnés, qui chacun payent une cotisation annuelle et peuvent voter pour élire les nommés puis les lauréats de chaque catégorie. Les signataires de ce texte en font tous partie. Pourtant, bien que membres, nous n’avons aucune voix au chapitre ni dans les fonctionnements de l’académie et de l’association, ni dans le déroulé de la cérémonie.

    Jusqu’à il y a encore quelques années, les comptes annuels de l’association et ses statuts apparaissaient sur le site des Césars (dans la partie réservée aux membres), mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Cette opacité des comptes est dommageable et participe d’une vision potentiellement fantasmatique de la façon dont l’argent est dépensé. C’est d’autant plus difficile à admettre que le montant des cotisations est important et que l’est plus encore le prix à verser à l’académie pour que nos films fassent partie des DVD envoyés à chaque membre dans le fameux « coffret des Césars »."

    [L'Académie] ne reflète pas la vitalité du cinéma français actuel dans ses très nombreuses composantes

    La tribune dénonce également le système de cooptation, "vestige d’une époque que l’on voudrait révolue, celle d’un système élitiste et fermé". Et d'ajouter : "Tout cela aboutit à une structure où la majorité des membres de l’académie ne se retrouve pas dans les choix qui sont faits en leur nom et qui ne reflète pas la vitalité du cinéma français actuel dans ses très nombreuses composantes."  

    La tribune soulève plusieurs questions à l'adresse de l'Académie : "Pourquoi les 4 700 membres de l’académie ne peuvent-ils pas voter pour élire leurs représentants comme c’est le cas aux Oscars, aux Baftas ou à l’EFA (l’Académie européenne du cinéma) ? Pourquoi l’académie est-elle régie par un club de personnes cooptées ou désignées au compte-gouttes ? Comment se fait-il que les membres de l’association le soient à vie et que ses dirigeants soient indéfiniment rééligibles ?"

    Lire la tribune complète sur le site de LeMonde.fr

    Peu de temps avant la diffusion de cette tribune hier soir, l'Académie des Arts et techniques a diffusé un communiqué donnant davantage de précisions sur "les mesures à venir pour la modernisation des César", faisant suite à une interview au Journal du Dimanche, dont nous nous faisions l'écho hier

    "Depuis le début d’année de nombreuses thématiques ont été soulevées, dans la presse et le milieu professionnel, quant au fonctionnement de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma, peut-on lire en préambule de ce communiqué, que nous relayons ici en intégralité. Soucieuse d’y apporter toutes les réponses, l’Association pour la Promotion du Cinéma est restée ouverte et disponible pour fournir toute la clarté nécessaire. Nous avons accordé la plus grande attention à ces échanges et en avons tiré multiples conclusions. Celles-ci seront débattues et mises à l’ordre du jour des prochains conseils d’administration.

    Comme le Président l’a annoncé, le premier axe d’évolution au sein de l’Association sera d’établir la parité avant la fin de l'année au sein du Conseil d’Administration, composé à ce jour de 21 membres, mais également au sein de son Assemblée Générale, composée de 47 membres. Pour entreprendre ces évolutions, les statuts fondateurs devront être modifiés en conséquence. Ces mesures permettront également de retisser du lien entre les générations.

    En parallèle, l’Association va travailler à ouvrir davantage le collège des votants de l’Académie, composé actuellement de 35% de femmes pour 65% d’hommes, pour tendre rapidement vers la parité.
    Nous rappelons que l’Académie ne sélectionne pas ses membres : Pour la rejoindre, les professionnels des métiers du cinéma font acte de candidature et, dès lors qu’ils remplissent les conditions établies par le règlement de l’Académie, ils sont alors automatiquement validés. Nous incitons donc toutes celles qui souhaitent faire partie du collège des votants (à ce jour 4 313), à faire acte de candidature, et remercions l'ensemble de la profession de bien vouloir relayer ce message le plus largement possible. Si la tendance ne s’inverse pas significativement, il sera alors proposé au Conseil d'Administration de faire évoluer les modalités d’admission.

    Le troisième axe, sur lequel l’Association travaille déjà depuis plusieurs années, s’articule autour du matériel de vote, et notamment le Coffret DVD César. Dans un souci de réduction de l’empreinte carbone générée par la fabrication des DVD, mais aussi d’une réduction importante du coût qu’engendre cette opération pour les ayants-droit qui souhaitent mettre leur film dans le coffret, une consultation sera menée auprès de l’ensemble des membres de l’Académie afin d’étudier les différentes possibilités d’évolution du coffret, à commencer par la mise en place d'une plateforme de visionnage sécurisée en ligne ou, dans un premier temps, une solution intermédiaire "mixte" (coffret/plateforme).

    L’Association se réjouit de travailler sur ces différents axes et mettra tout en œuvre pour apporter les solutions en adéquation avec l’évolution de la société et du cinéma, et aux demandes de réformes qui ont été exprimées. En conséquence, le Président du Centre National du Cinéma sera saisi dans les prochains jours afin de nommer un médiateur au lendemain de la 45e Cérémonie des César, avec pour objectif de s’assurer de la mise en place des différentes mesures proposées visant à poursuivre et amplifier les améliorations apportées aux statuts fondateurs de l’association, et au règlement de l’Académie.
    Le Conseil d’Administration en sera l’interlocuteur prioritaire."

    Rappelons que la publication de cette tribune, et de ce communiqué, intervient dans un contexte chahuté depuis début janvier. Le début des polémiques a commencé avec la traditionnelle Soirée des Révélations (en savoir plus ici), puis avec des échanges de communiqué entre la Société des réalisateurs de films, le Syndicat des Producteurs Indépendants, et l'Académie

    Ce dimanche, lors du Déjeuner des nommés des César, auquel AlloCiné était présent le contexte était particulier, avec beaucoup d'absents, et des personnalités ne voulant pas s'exprimer ou avec précaution, comme s'en amusait Doria Tillier à notre micro :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • César 2020 : la parité c'est pour bientôt !
    • César 2020 : les polémiques, le cas Polanski, le masculin en force
    • César 2020 : la liste complète des nominations
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Exit Bande-annonce VO
    La Forêt de mon père Bande-annonce VF
    Police Bande-annonce VF
    Lupin III: The First Bande-annonce VO
    L'Infirmière Bande-annonce VO
    Tenet Bande-annonce (2) VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Box Office
    Quels cinémas français rouvriront le 22 juin ?
    NEWS - Box Office
    vendredi 29 mai 2020
    Netflix : quels ont été les films et les séries les plus vus en France en 2019 ?
    NEWS - Box Office
    mercredi 27 mai 2020
    Netflix : quels ont été les films et les séries les plus vus en France en 2019 ?
    Coronavirus et cinéma : plateaux, baisers, figurants... Quelles mesures sanitaires prévoit le guide pour la reprise des tournages ?
    NEWS - Box Office
    mercredi 27 mai 2020
    Coronavirus et cinéma : plateaux, baisers, figurants... Quelles mesures sanitaires prévoit le guide pour la reprise des tournages ?
    Netflix, OCS, Amazon... bien avant le confinement, les plateformes étaient déjà en plein essor en France
    NEWS - Box Office
    mercredi 27 mai 2020
    Netflix, OCS, Amazon... bien avant le confinement, les plateformes étaient déjà en plein essor en France
    The Wretched, le film d'horreur qui fait le plein dans les drive-in aux États-Unis
    NEWS - Box Office
    mardi 26 mai 2020
    The Wretched, le film d'horreur qui fait le plein dans les drive-in aux États-Unis
    Dernières actus ciné Box Office
    Films de la semaine
    du 27 mai 2020
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top