Notez des films
Mon AlloCiné
    Sleepy Hollow a 20 ans : est-ce le dernier grand film de Tim Burton ?
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 12 févr. 2020 à 15:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le film, qui vient de fêter son 20ème anniversaire, a marqué la fin d'une grande décennie pour le réalisateur et le début d'une nouvelle beaucoup moins reluisante.

    D.R.

    Il y a vingt ans, les spectateurs français découvraient le huitième long-métrage de Tim Burton, Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête. Librement adapté de la nouvelle de Washington Irving, le film marque instantanément les esprits pour son ambiance hybride, à mi-chemin entre le cauchemar macabre et le conte enchanté. Enchantés, la presse et le public l'étaient également au moment de la sortie : les critiques sont excellentes, l'Académie des Oscars le nomme à trois reprises et lui décerne le prix des meilleurs décors, tandis qu'au box-office, il rapporte plus de 200 millions de dollars à l'international et cumule près de 2,5 millions d'entrées en France.

    Encore aujourd'hui, le film demeure l'un des plus beaux succès de son réalisateur et représente, pour beaucoup de cinéphiles, le point d'orgue de sa carrière. Sorti en novembre 1999 aux États-Unis, Sleepy Hollow vient clôturer une décennie triomphale dans le parcours de l'auteur, une période qui a sans aucun doute forgé sa réputation dans l'industrie et le monde en général. 

    Immersion dans l'horreur

    Fortement inspiré par les films d'horreur découverts durant ses jeunes années, Tim Burton utilise ses peurs et ses souvenirs d'enfance pour nourrir l'atmosphère lugubre et morbide de son thriller fantastique. Ce dernier se présente comme un hommage aux œuvres de la Hammer, au point d'y inclure un caméo de Christopher Lee, l'une des icônes de la société britannique. Cette brève apparition marquera par ailleurs le début d'une collaboration avec le metteur en scène qui se poursuivra sur cinq autres films.

    En s'appropriant le genre horrifique, Tim Burton fait de Sleepy Hollow son long-métrage le plus effrayant, le plus glauque aussi, et puise dans le style néo-gothique pour les nombreux décors du village. Visuellement très sombre, le film oscille entre le gris et le bleu, deux couleurs que l'on retrouve dans la plupart des plans très travaillés et sublimés par la photographie d'Emmanuel Lubezki.

    D.R.
    Johnny Depp et Christina Ricci dans "Sleepy Hollow".

    L'autre point fort de ce long-métrage se niche dans sa violence. Pour la première fois, le cinéaste pointe sa caméra sur les effusions de sang et les têtes décapitées qui roulent sur le plancher (l'équipe marketing en fait d'ailleurs sa phrase d'accroche sur l'affiche américaine : "Heads will roll", "les têtes vont tomber" en français, NDLR). Il y a dans Sleepy Hollow une liberté de ton que l'on ne retrouvera pas avant plusieurs années dans le cinéma de Tim Burton, en 2007 plus exactement, dans le bon mais imparfait Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street, toujours avec Johnny Depp. Là aussi, le réalisateur s'amuse à filmer la boucherie d'un homme assoiffé de vengeance, sans retrouver malheureusement le ton cauchemardesque de Sleepy Hollow.

    L'après 2000

    Dès le début des années 2000, Tim Burton semble avoir perdu de sa superbe et se perd dans des productions maladroites, bien que toujours ambitieuses, à commencer par son remake de La Planète des singes, conspué par les fans de l'original. Reste toujours le beau et poétique Big Fish qui fait figure d'exception en terme de qualité, mais le cinéaste peine à raviver la noirceur et la beauté esthétique de ses précédentes œuvres, comme Edward aux mains d'argentBatman, le défi et Sleepy Hollow. Il faudrait regarder du côté de ses films d'animation, comme Les Noces funèbres et Frankenweenie, pour retrouver une telle atmosphère gothique.

    Si le talent de l'artiste reste indéniable, il est difficile de ne pas être nostalgique des belles années de sa carrière, celles qui s'étendent de 1988 avec Beetlejuice à 1999. Le style du cinéaste reste toujours reconnaissable dans ses derniers films, mais les fans de la première heure en viennent presque à regretter que le réalisateur choisisse de se réfugier dans un univers plus édulcoré, souvent noyé dans une surenchère d'effets visuels. Pour le moment, le prochain projet de Tim Burton est encore inconnu, bien que l'idée d'un éventuel Beetlejuice 2 plane depuis quelques années dans les studios de la Warner. Et si cette décennie était, contre toute attente, le début d'un nouveau commencement ?

    Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête
    Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête
    Sortie le 9 février 2000 | 1h 45min
    De Tim Burton
    Avec Johnny Depp, Christina Ricci, Christopher Walken, Michael Gambon, Christopher Lee
    Presse
    4,4
    Spectateurs
    4,1
    Noter ce film

    Découvrez la bande-annonce de "Sleepy Hollow" :

    Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • QSG-OMDR M
      bettlejuice et la planète des singes version burton ( j'aime les deux versions quoique j'ai une ptite préférence pour charlton heston qui est un meilleur acteur que wahlberg), je suis d'accord mais pour batman le défi , je ne suis pas d'accord, je trouve que c'est le plus burtonien de sa filmographie, je peux le revoir une bonne dizaine de fois sans me lasser, un batman qui tue est beaucoup plus réel qu'un batman qui ne tue pas ( no hate à nolan, j'adore ces batmans qui sont très bons ) , le trio pingouin catwoman et batman marche à merveille, bon si tu m'avais dis que le premier batman avec nicholson, celui là j'avoue , il as très mal vieilli mais le défi est toujours aussi plaisant à regardez et je ne suis pas un fan hardcore de burton.
    • Blasi B
      je suis sincère ;)ça s'explique peut être parce que :- je n'avais jamais vue les anciens planètes des singes, donc j'ai pas pété un câble quand Burton a osé modifié l'histoire d'origine.- Je n'ai jamais vue le premier Charlie et la chocolaterie donc j'ai pas péter un câble sur le simple principe du remake du film qui ne pourrait égaler la première version avec la légende Gene Wilder...ce qui sont les principaux argument des détracteurs de ces films ;)et pour m'être fait depuis tout les anciens films de la planète des singes, je dois avouer n'avoir pas du tout, mais du tout, pris mon pied devant les films, surtout passez les deux premiers (et comme on spoile la fin du premier film depuis des décennies, je peux pas dire que la fin ou on découvre qu'ils sont sur terre m'ait particulièrement impacté)Pour ce qui est de beetlejuice, bah c'est la vie, j'accroche pas à ce film, pourtant j'adorais le dessin animé , quand j'étais gosseet batman, bah je sais pas quoi dire... je me le suis refait y'a pas longtemps étant persuader que c'était un des meilleurs de Burton, et le film m'a surpris de la mauvaise manière... type catwoman, qui surjoue au possible ou le passage finalement très chelou des pingouins à missile à la fin... et plein d'autre petit trucs qui m'ont fait me dire qu'aujourd'hui un scénario comme ça passerait plus du tout... donc j'ai toujours une sympathie nostalgique pour ce film , que j'adorais gamin au point de l'avoir vue des dizaines de fois... mais il a mal vieillis, je trouve...
    • Blasi B
      au risque de me faire déglinguer par les fan hardcore, je dois avouer que je n'ai jamais été fan de beetlejuice, et n'éprouver plus qu'une affection nostalgique pour ses batmans, avec le temps...( le défi est beaucoup trop cartoonesque à mon goûts)inversement j'ai toujours eu de la sympathie pour la planète des singes, j'adore charlie et la chocolaterie, et mon préféré de burton est big fish :)je trouve par contre, effectivement, ses derniers, non pas mauvais, mais franchement oubliable (miss peregrine, dark shadows ou encore dumbo)
    • Blasi B
      compliqué de vraiment mettre sa patte sur un biopic, surtout la patte de burton...
    • DarkColt1991
      Le meilleur Burton (et son film le plus personnel, je trouve) reste Edward aux mains d'argent, de mon point de vue :).
    • DjFab57
      Dumbo est magnifique !
    • Johnson J.
      Oups
    • Lccf
      Le ton et l'univers pour une fois réaliste étaient en effet très inhabituels pour lui. Mais on pouvait encore à peu près trouver des parallèles entre lui-même et la protagoniste, artiste décalée finalement pas si éloignée d'Edward. Pour moi, le film où il a mis le moins de lui-même, ça reste l'horrible Planète des singes, défigurée par le studio.
    • Casimir27
      Quelle vanne ?!?
    • Johnson J.
      La chronique du Fossoyeur de films sur Big Fish donne la réponse.
    • aragarna
      Perso je trouve que Big Fish, Charlie et la Chocolaterie et Les Noces Funèbres sont de petits bijoux, chacun dans son genre. Et ce n'est pas parce qu'il se diversifie que ces films sont moins bons !
    • Lccf
      Ce serait plutôt Big Fish, non ?( Je retiendrais aussi Frankenweenie, Big Eyes et Dark shadows : sans être du niveau de ses meilleurs films, j'avais trouvé que ces trois-là tenaient la route par rapport au reste de ce qu'il a proposé sur cette période. )
    • Johnson J.
      J'allais faire la même vanne ^^
    • Casimir27
      Dumbo restera son chef d’œuvre !
    • Evan N. T.
      Pour ma part, j’ai trouvé que c’était son film qui lui ressemblait le moins
    • El A
      Big Eyes était cool quand même.
    • Splendiiiiide
      C'est un réalisateur qui ne fait pas évoluer l'univers qu'il a défini à ses débuts. Soit par manque de créativité et de ressources personnelles soit à cause des studios qui n'acceptent que les projets avec l'identité Burton connue et reconnue. En tous cas on voit bien qu'il tourne en rond depuis des années. Pour moi le dernier bon Burton c'est Big Fish.
    • Tyler
      Non
    • Hunnam29
      Il y a eu Big Fish et Charlie et la Chocolaterie depuis quand même. Le reste après c'est vrai que j'ai beaucoup moins aimé.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Lara Jenkins Bande-annonce VO
    Les Trolls 2 Bande-annonce VF
    Yiddish Bande-annonce VO
    After - Chapitre 2 Teaser VO
    Mes jours de gloire Bande-annonce VF
    Mine de rien Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Top films au box office
    Back to Top